forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 3 Juil - 16:04

Dans le ventre de ma mère





Que se passe-t-il ?
Une course poursuite entre les spermatozoïdes qui veulent rattraper un ovule. A
chaque fois, c’est pareil ; et à chaque fois, le spermatozoïde gagnant qui
a rejoint tout joyeux l’ovule est déconfit car ce n’est pas encore qu’un petit
être va grandir dans le ventre de ma mère. Mais aujourd’hui, ô miracle, celle
qui va devenir ma maman est très heureuse. Son visage resplendit, son cœur bat
plus vite, ses joues sont rouges d’émotion. Le monsieur qu’elle vient de voir,
plus tard j’apprendrai qu’on l’appelle un gynécologue, lui a certifié qu’un
tout petit être, un fœtus est en train de pousser dans son ventre. Ce fœtus,
c’est moi, tout minuscule, quelques millimètres à peine mais cela suffit pour
combler maman de bonheur ! Une grande aventure commence pour nous deux…



Là-haut où j’habitais il y
a encore quelques jours, mes guides m’avaient bien dit que c’était le moment de
redescendre sur terre et de choisir ma nouvelle famille. J’avais encore des choses
à apprendre et à lui apprendre, à cette famille. Moi, je serais bien restée
avec joie dans cet endroit de paix et de lumière… Je sais que jusqu’après ma naissance je me
souviendrai de ces parfums qu’on ne trouve nulle part ailleurs, de la beauté de
ces fleurs aux couleurs éclatantes et qu’on ne peut nommer, de cette brise si
légère qui parcourt tout mon corps. Ne vous y trompez pas ; il ne s’agit
pas de mon corps charnel, mais celui de lumière… Ici, il suffit que je pense à
un endroit pour m’y retrouver plus rapidement que la vitesse de la lumière. C’est
pratique et j’ai l’air d’avancer d’une façon aérienne. Je suis légère, légère…
J’ai demandé à mes guides de me permettre encore de rester près d’eux, mais il
paraît que l’on m’attend et que de toute façon, ils seront toujours à mes
côtés. Le temps passant, je sentirai moins leur présence mais si je prête très
attention, je sentirai un mouvement, un soufflement, un effleurement :
alors il faudra que je me rappelle que ce sont eux. Je soupire mais je dois
obéir. Je me sens aspirer et me retrouve dans un endroit sombre et étroit.
Comment vais-je pouvoir tenir ici ? Je ne vois rien. Petit à petit, en m’y
forçant je vois ce minuscule fœtus où je suis entrée. Nous allons grandir
ensemble tous les deux. Je le regarde avec tendresse. Je vais avoir bien des
choses à lui apprendre… Si seulement je pouvais me souvenir de tout ce que j’ai
vu, appris, compris ! Si je pouvais lui décrire ce lieu de lumière et de
paix ! Pour l’instant, je n’ai rien oublié et pendant neuf mois je
repenserai à ma demeure céleste, à mes amis que j’ai laissés, à ceux qui sont
partis en même temps que moi pour aller dans leur nouvelle maison ; pas obligatoirement
sur terre, mais sur une autre planète ou une autre galaxie. Je me souviens de
ma précédente incarnation, dans cette lointaine galaxie où il faisait bon
vivre. Beaucoup de nous ont rejoint la planète Terre pour aider les humains à
avancer spirituellement mais aussi pour leur apprendre de nouvelles technologies.
Mais il faut croire que les terriens ne pensent encore qu’à se faire la guerre,
à faire des profits. Heureusement, de belles âmes ont éclos, essaient de
communiquer avec leur enveloppe de chair. Les choses avancent tout doucement,
les esprits s’éveillent…Ô comme j’ai froid, c’est nouveau pour moi. Avant
de me réincarner, je n’avais ni chaud, ni froid. Je raconte à ce fœtus combien
il faisait bon vivre là-haut. Nous avions un soleil et une lune, mais il
faisait toujours jour, d’une clarté d’un blanc éclatant qui ne faisait pas mal
aux yeux. Quand le moment sera venu, quand je re-naîtrai vais-je retrouver des
membres de ma famille, des amis ? Je m’habitue à cette sensation de froid
et parfois une tiédeur me réchauffe. Il faut que j’accepte ce nouveau logement.
Je n’ai pas fini de penser cela qu’une douce chaleur m’envahit. Je suis à l’étroit
mais j’essaie de bouger et une grande joie me submerge. Je sais que je
serai une petite fille. Comment vont-ils m’appeler ? Je ne souhaite pas un
des ces nouveaux prénoms à la mode. Quand je vais grandir dans mon fœtus, que
son corps commencera à remuer, je parlerai avec maman, peut-être
arriverons-nous à communiquer et alors, je lui suggérerai des prénoms qui me
plaisent. Nous avons tellement de temps à passer ensemble. Je l’aime déjà ma
maman…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 3 Juil - 20:08

sourire éclatant

Tu t'en souviens Reïna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 3 Juil - 20:59

C'est un roman rigui, mais oui, plus tard d'autres choses me reviendront qui me feront du bien d'en parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 6 Juil - 17:01

j'adoreeeee ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 6 Juil - 17:01

Suite "DANS LE VENTRE DE MA MÈRE"





Chapitre 2








Le mois d’août est bien
avancé et ce petit être dont je veille avec la plus grande attention commence à
se former chaque jour un peu mieux. Je suis tout attendrie de voir ses petits
doigt fins, presque transparents, deux
petites lèvres qui se dessinent. Il porte son pouce à la bouche très souvent et
s’endort avec. Je parcours avec précaution ce minuscule corps et je lui parle.
Il faut qu’il sache que nous avons encore de longs mois à cohabiter. Lui, c’est
moi ; et moi c’est lui. Nous ne faisons qu’un, unis pour toujours jusqu’au
moment où le fil d’argent que lui ne peut voir, mais que je distingue déjà se
romprera. Cela voudra dire que c’est le moment pour nous de nous envoler vers
la lumière. Il abandonnera son enveloppe charnelle et nous ne serons plus qu’un
corps de lumière et de vibration. Nous n’en sommes pas encore là et je ne sais
pourquoi mon imagination m’a entraîné si loin dans le futur. C’est que parfois
je m’ennuie. J’ai décidé de sortir de son corps pour aller visiter les
alentours et connaître mon papa et ma maman. Ce soir, c’est le moment. Je n’ai
pas terminé ma pensée que je me trouve dans la chambre qui doit être celle de
mes parents. Ils dorment tous les deux blottis l’un contre l’autre. Je m’assois
avec le plus de légèreté possible au pied du lit et les contemplent avec
ravissement. Ils sont tellement attendrissants ! De temps en temps un
petit sourire effleure les lèvres de papa tandis qu’il pose sa main sur le
ventre de maman. Un fou rire s’étrangle dans ma gorge car je ne voudrais pas
les réveiller. Croit-il qu’il va déjà sentir bouger son enfant ? Ou alors,
c’est plutôt un geste de protection, de tendresse. Maman bouge les lèvres en
disant quelques mots. Que peut-elle bien dire en dormant. Curieuse, je
m’approche doucement près de sa tête et approche mon oreille pour essayer de
capter quelques mots. Cela ressemble à une prière ; que dit-elle ?



« Mon Dieu, je vous
en supplie, faites que ce soit un garçon ».



Un garçon ? J’ai
l’impression de m’évaporer… Je vais être une petite fille ; pourquoi
veut-elle un garçon ? Pour un premier enfant peu importe le sexe pour une
maman. Elle devrait être folle de joie de savoir qu’elle va donner la vie. Imagine-t-elle
seulement le bonheur immense que cela procure ? J’aurais mieux fait de
rester à l’intérieur de son ventre, je n’aurais pas eu cette peine qui va
empoissonner les sept mois qui restent. Et puis zut, je ne vais pas attendre la
naissance pour percer son secret… Je me
glisse avec précaution dans mon fœtus et reste tout contre lui : « Ne
crains rien ; nous allons grandir ensemble, je vais te protéger. Ce que
maman a voulu dire n’a pas d’importance, quand tu seras encore plus grand, je
pourrai te parler plus facilement et plus longuement. Lorsque tu va commencer à
bouger et lui donner des petits coups de pieds, son émotion va être à son
comble et elle ne pensera plus qu’au jour merveilleux où tu apparaîtras ».
A présent, je vais moi aussi me reposer, je fais la vaillante, mais j’ai reçu
comme un coup de poing en pleine poitrine. J’ai besoin de me régénérer. Si mes
guides pouvaient me donner l’explication de cette phrase ! Mais je ne vais
pas les déranger au premier écueil, ils ont d’autres choses à faire dans l’Au-delà.
Demain, j’irai faire un tour dans l’appartement et j’essaierai d’écouter leur
conversation. Ce n’est pas très joli, mais c’est trop important pour cet
innocent dont j’ai la charge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 6 Juil - 17:07

Very Happy et bien , je ne sais si l'esprit d'un bébé a venir comprends autant de choses , il faudrait faire attention alors de ne pas les attristés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 6 Juil - 17:25

Je vais faire attention, sois sans crainte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
said

avatar

Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : maroc - ville des roses
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 7 Juil - 0:29

elle n'a pas encore oublié ses anciennes vies si j'ai bien compris, c'est magnifique Reïna, j'ai hâte de lire la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 7 Juil - 9:27

Merci said.Non, elle les oubliera ou plusieurs mois après sa naissance, ou vers l'âge de trois ou quatre ans comme cela arrive parfois. Bonne journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Sam 9 Juil - 16:37

rose qui pousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 10 Juil - 15:02

Suite de "Dans le ventre de ma mère"




Je suis bien au
chaud ; j’ai pris l’habitude de cet espace et je ne ressens plus ce froid
qui m’a surprise le premier jour. Je fais le tour du ventre de ma maman,
étonnée surtout la nuit de la sentir tellement bouger. Elle a un sommeil agité,
se tournant et se retournant sans cesse ; alors que papa dort comme un
bienheureux. Parfois, je me glisse dans un de leurs rêves, ainsi je sais si
leurs guides leur envoient un songe pour leur délivrer un message ou simplement
les regarder se reposer. Je ne suis pas retournée dans leur chambre. Je préfère
attendre encore, j’apprendrai plus de choses. Je l’avoue, je me suis prise d’un
amour si fort pour ce bébé qui grandit, se développe que je préfère rester près
de lui. Quand vais-je me décider à employer le féminin ? Je pense que
« bébé » est un mot plus doux pour l’instant, plus protecteur. A la
naissance, la surprise sera plus grande. Il me semble que si j’emploie
« elle », mes parents vont l’entendre dans leur cœur et leur
curiosité va s’émousser.






Chapitre
3






Aujourd’hui, c’est
l’anniversaire de maman. Je vais aller faire un petit tour dans l’appartement
pour connaître la famille et les amis. Curieuse ? C’est un vilain
défaut ? Mais non, je ne suis pas curieuse ; je veux simplement
connaître ceux qui vont faire partie de ma vie dans quelques mois.



Voilà, je suis arrivée
devant la porte du séjour. L’anniversaire se fait dans l’intimité. Au début, je
ne peux détailler les gens qui sont là. C’est encore flou, sortir du sombre
pour me retrouver dans la clarté, ce n’est pas évident. Petit à petit ma vue
s’accommode : je vois papa, bien sûr, puis d’autres personnes, des dames
et des messieurs. Je fais le tour de la table où sucrés et salés se tiennent
compagnie, boissons fraîches, un grand gâteau au chocolat sur lequel est
inscrit « Heureux Anniversaire Berthe ». J’ai appris le prénom de ma
mère. Une jeune femme s’approche d’elle et lui demande à
mi-voix : « Tu as prévu du café ?



- Mais oui, ne t’inquiète
pas. Tu feras le service si tu veux bien ».



Plus tard, je saurai que
cette personne est une de ses sœurs. Je continue à flotter dans la pièce
admirant les tenues. Je me rends compte en même temps que la table a deux
allonges supplémentaires, ainsi chacun est à son aise. Tous ont pris place et
les conversations s’engagent. L’odeur du café me chatouille les narines. Papa
aurait pu couper une part en plus de ce bon gâteau, et oui je l’avoue, vous
venez de découvrir un de mes défauts, un péché mignon : je suis gourmande.
Je n’ai qu’à patienter, j’aurai tout le loisir quand je serai grande de me
régaler. La femme, plus âgée que maman qui est assise à ses côtés, lui
demande : « comment se passe cette grossesse ? Je me
rapproche pour écouter la suite.



- bien si ce n’est
quelques nausées. Je vais commencer mon troisième mois.



- Tu parais préoccupée…-


- Il me tarde que la
naissance arrive



- C’est bien normal. Mais
il faut le temps que Bébé grandisse. Cela te donnera le loisir de préparer la
layette, de réfléchir au prénom, de te faire gâter par ton mari. (Zut, elle n’a
pas dit le prénom !)



- Oui, mais vois-tu, j’ai
peur



- Ô, nous avons
toutes un peu d’appréhension pour un premier accouchement. Mais tu oublieras
tout lorsque tu tiendras ton enfant dans tes bras. C’est ce qui s’appelle le
miracle de la vie ! »



Pendant quelques secondes
maman se tait. Moi, j’ai un grand sourire car l’expression : « Le
miracle de la vie » me plaît bien et en fait, il s’agit bien d’un
miracle ! Malheureusement pour moi, ma mère reprend la conversation :
« J’ai peur que ce soit une fille !



- Tu es folle ou
quoi ? Quelle importance… En voilà une drôle d’idée. Fille ou garçon c’est
un enfant préparé avec votre sang et surtout avec votre amour ; non ?



- Oui bien sûr, mais
justement, je ne voudrais qu’un enfant. Si c’est une fille, Jo (tiens, voilà le
prénom de papa) désireras recommencer pour avoir un garçon.



- Arrête tes bêtises.
Lorsque tu sentiras ton enfant bouger, plus rien ne comptera que la joie que tu
ressentiras.



- Je ne crois pas. C’est
une obsession chez moi ».



Je ne veux pus rien
entendre. J’ai l’impression de me liquéfier. Bien sûr que je n’en parlerai pas
à mon cher Bébé. Je retourne en
l’espace d’une pensée bien au chaud dans le ventre de ma mère. Une fois, à
l’intérieur, je réfléchis. D’où lui vient cette haine ou cette peur des
filles ? Pourquoi plutôt ne veut-elle qu’un enfant ? J’ai beaucoup de
chagrin. Pas seulement pour Bébé mais aussi pour maman. Des larmes coulent et
m’enveloppent toute. Comme maman doit souffrir ! Je n’arrive pas à lui en
vouloir, mais je voudrais comprendre. Peut-être si je savais, je pourrais y
remédier. Je crois que je déraille ! C’est moi qui ai choisi cette famille
et ce que sera ma vie. Et si j’appelais mes guides. A peine cette pensée
m’a-t-elle effleurée qu’une voix douce que je connais bien me murmure :
« Nous sommes avec toi en cet instant et pour toujours. Mais quand tu
auras tout oublié de ta vie chez nous, celle qui fut la tienne, tu devras te
prendre en mains et vivre ta vie sur terre. Nous t’aiderons, mais toi seule
aura ton libre arbitre. Essaie de te souvenir au moins de cette phrase ».



La voix se tut. Cela
promet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 10 Juil - 17:52

ah , vite la suite réïna , j'étais a fond dans la lecture et ....c'est déjà fini ....lol je suis toujours aussi impatiente j'aime ce que tu écrit ...bisous ma douce amie ....sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 10 Juil - 19:16

Mille fois merci Sandra...Moi aussi j'étais en plein de ce que j'écrivais et ne voulais pas m'arrêter. Les phrases venaient l'une derrière l'autre comme si ce n'était pas moi qui écrivait. Mais mes yeux brûlaient et je voyais trouble; alors j'ai arrêté. Je me régale avec celui-ci, tu ne peux pas savoir. Mystère...Gros bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 13 Juil - 16:17

Suite de "DANS LE VENTRE DE MA MÈRE"




Le mois de septembre a
commencé. Maman entame son troisième mois. Il y a plusieurs jours que je ne
suis pas sortie. Je préfère rester près de Bébé. Il grandit doucement mais
sûrement. Moi, je le trouve déjà joli. Ma mère ne pourra être insensible lorsqu’il
poussera son premier cri ! Mais nous avons encore un peu plus de six mois
pour cohabiter. Je suis inquiète parce que je n’entends pas maman lui parler.
Elle devrait lui faire connaître le son de sa voix, caresser son ventre, lui
chanter une berceuse. C’est papa qui, de temps en temps pose sa main sur le
ventre mais très vite maman le repousse : « Je ne vais pas lui faire
du mal



- Je sais, ce n’est pas
cela, mais je suis angoissée



- Angoissée ?
Pourquoi ? Aurais-tu mal quelque
part et tu ne m’en as pas parlé ?



- Mais non ! Je n’ai
mal aucune part ; qu’est-ce que tu vas chercher là… Je voudrais tant que
ce soit un garçon !



- C’est vrai que pour un premier,
un garçon serait formidable, mais nous en aurons d’autres. »



Je vois à travers sa peau
que maman a repoussé papa, très irritée et lui sèchement : « Pour
dire des bêtises, tu es le premier. J’ai sommeil, laisse-moi tranquille »
Et elle se retourne avec brusquerie. Papa n’a pas soufflé mot. Il se tourne
également de son côté ; il n’a pas envie d’entamer une discussion. Ce doit
être la grossesse qui la rend irritable, pense-t-il. Il s’endort sur le champ.
J’ai les yeux grand ouverts, ne sachant quoi regarder dans cet espace si
restreint. Comme j’aimerais me retrouver là-haut dans la lumière et la paix.
Mais ça, je sais que je n’en ai pas la permission. Alors je me revois avec mes
amis, mes guides ceux qui arrivent de la planète Terre, encore endormis, ou d’une
autre planète ou d’une galaxie plus lointaine, comme la mienne. Comme j’étais
heureuse dans mon pays de douceur, de senteurs enivrantes, aux couleurs si belles…
Nous nous entendions si bien : pas de guerres, aucune colère, chacun
aidant son prochain sans haine ni jalousie. Et puis mon fil d’argent s’est
détaché, mon corps physique a perdu son enveloppe et j’ai été accueilli dans ce
monde lumineux par des membres de ma famille et mes guides, ce sont eux qui se
sont présenté. J’avais de la difficulté à ouvrir les yeux mais très vite je me
suis mêlée à une foule interminable qui était arrivée en même temps que moi.
Quelle douceur, là aussi ! Cela ne me changeait pas de chez moi. Une
clarté d’une blancheur inconnue, des parfums délicieux me chatouillaient les
narines et toute ces fleurs dont je n’aurais su les nommer ; tant d’arbres,
de verdure, de ruisseaux qui chantaient comme pour nous souhaiter la bienvenue.
Je n’avais plus aucune douleur, un de mes guides me dit : « Voilà,
nous sommes arrivés. Tu es chez toi, la sphère numéro trois. Quel âge veux-tu
avoir ? Tu vas d’abord regarder comme dans un film en accéléré toute ta
vie repasser. Ainsi tu vas savoir ce que tu as fait de bien et les erreurs que
tu as pu commettre. Ensuite, tu auras le droit de décider quelle époque de ton
existence ton corps de lumière va revêtir. Tu peux rester très longtemps dans
cette sphère mais aussi, tu peux aller très vite et te retrouver dans la sphère
numéro quatre. Voilà, je te laisse pour quelques instants ».



Toute ma vie défila devant
moi et je fus plus d’une fois, étonnée de l’attitude que j’avais eue. Je ne
puis dire combien de temps dura ce film, si ce n’est que ce fut très rapide. Je
décidai de m’arrêter à l’âge de vingt ans…



Mes souvenirs stoppèrent brusquement. Mes parents, dans leur
appartement parlaient très fort, j’avais même l’impression qu’ils se
disputaient. Bah ! Cela arrive à n’importe quel couple. Mais comme le
calme ne revenait pas, je décidai de sortir du ventre de ma mère et voir ce qui
se passait. Il ne faudrait pas que Bébé
soit gêné par tout ce bruit. Je n’avais pas fini de formuler ma pensée, que je
me trouvais dans le séjour où une vielle dame toute de noire vêtue, aux cheveux
complètement blancs et au visage d’une douceur d’ange était à leur côté. Je sus
instantanément que je l’aimerais très fort. C’est papa qui parlait de sa grosse voix qui
faisait trembler les vitres. « Tu vas te calmer Berthe. Si c’est
un garçon, nous nous sommes mis d’accord
pour le prénom. Si c’est une fille, nous pouvons faire plaisir à ma mère et lui
donner les prénoms de ma sœur décédée : Rachel, Andrée



- Mais nous voulions
Danièle. Nous sommes ses parents. C’est à nous de choisir



- Calmez-vous mes enfants,
je ne veux pas que vous vous disputiez à cause de moi



- Mais tata (pourquoi tata ?
Plus tard, j’apprendrai que mes parents étaient cousins germains ! Allons
bon, encore une complication !) comprend-le, je voudrais te faire plaisir,
mais des prénoms c’est pour la vie…



- Maman, nous pouvons
trouver un compromis pour que nous soyons tous contents. Qu’en dis-tu Berthe,
nous pourrions l’appeler Rachel, Danièle, Andrée. Rachel, ce ne serait que pour
l’Etat Civil.



- Je suis d’accord répondit
ma grand-mère d’une voix douce et pleine de larmes. Et toi, mi colazon (mon cœur)
demanda-t-elle à ma mère, tu seras d’accord ?



- C’est entendu ; son
prénom usuel sera « Danièle »



- Et si la famille
paternelle l’appelait « Andrée » et tous les autres membres, vous y
compris « Danièle » ?



- Bon, tu as gagné. Je
suis épuisée. Je vais me coucher. D’ailleurs qui vous dit que ce ne sera pas un
garçon ? ».



Sur ce, ma mère sortit en
claquant la porte. Sans même l’avoir pensé, je me retrouvai dans le ventre de
ma mère. Mes idées se bousculaient. Pourquoi avoir chois cette famille ?
Bébé va avoir trois prénoms, cela arrive ! Mais que certains l’appellent d’un
prénom, et d’autres, d’un autre… Je vais avoir beaucoup de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Mer 13 Juil - 16:32

rhoôôô^ben pas facile , facile tout ça .....heuuu et une tite suite .....merci réïna de te donner cette peine pour nous .bisous .sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 14 Juil - 12:26

quelle drôle d'idée d’appeler l'enfant différemment selon le côté de la famille où il se trouve. Il risque bien de développer quelques problèmes d'identité et de personnalité.

Bon, j'attends la suite avec impatience Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 14 Juil - 13:18

Tu as parfaitement raison rigui. Mais ceci n'est pas une invention; ma vie a été empoisonné pendant de longues années jusqu'au moment où les anciens ayant disparu, le reste de la famille sans s'être concerté , je suis devenue enfin "Danièle".
Prends soin de toi. Je t'envoie plein de pensée et des ondes positives....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 14 Juil - 15:12

riguignol a écrit:
quelle drôle d'idée d’appeler l'enfant différemment selon le côté de la famille où il se trouve. Il risque bien de développer quelques problèmes d'identité et de personnalité.

Bon, j'attends la suite avec impatience Very Happy

et pourtant rigui , ça existe , perso je connais une petite fille qui dans la famille de son père a un prénom et dans celui de sa mère un autre , autant dire que je trouve cela stupide et pas respectueux du ressentie de cette jeune fille , mais bon contre la bêtise humaine il y a hélas pas de vaccin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 17 Juil - 13:27

No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 21 Juil - 15:06

Suite de"Dans le ventre de ma mère"




Le temps passe. Je
m’ennuie. Parfois, je repense aux paroles de maman, aux prénoms que mes parents
ont choisis. Je n’arrive pas à en vouloir à ma grand-mère d’avoir demandé les
prénoms de sa fille montée dans l’Au-delà ; pourtant, je sais qu’elle a
tort de vouloir qu’une famille l’appelle Danièle, et l’autre famille Andrée. Ce
n’est pas bon pour un enfant ! Mais elle paraît si fragile, tellement
menue, que je sais déjà que je vais la protéger, l’aimer. Cela, je suis sûre
que je ne l’oublierai pas.



Je me regarde, je veux
dire Bébé, et il commence à gesticuler très légèrement. Bientôt le quatrième
mois sera fini et il ne se gênera pas de donner des petits coups de pieds et de
poings. J’attends ce moment avec impatience ! Maman va s’émouvoir c’est
sûr. C’est tellement doux cette communication entre Bébé et maman. C’est une
sorte de dialogue, un début d’amour ; ils vont apprendre à se connaître.
Bébé reconnaîtra la voix de celle qui le porte. Comme nous sommes bien dans cet
endroit douillet, tout chaud. Bébé prend de l’ampleur et moi avec. J’effleure
ses cheveux, ils sont déjà nombreux, si doux… Il doit sentir mon léger souffle
car il tend sa petite main comme s’il voulait attraper quelque chose.
Bien sûr, il ne peut pas ; alors il
fait une drôle de grimace qui m’attendrit et me donne en même temps envie de
rire. Il passe son temps à sucer son pouce et ça fait un petit bruit de glouton.



- Jo, il a bougé ! Tiens, viens mettre ta
main juste là, tu le sens ?



- Oui, c’est merveilleux.
Coucou mon petit ange, c’est papa. Encore quelques mois et nous serons réunis.
Berthe, parle-lui



- Bonjour Guy, c’est maman. Tu es mon petit
amour



- Mais qu’est-ce que tu
racontes ? Voyons, nous ne savons pas si c’est une fille ou un garçon



- Excuse-moi, c’est sorti
comme ça. C’est peut-être une prémonition ».



Je n’entends plus rien.
Ils se sont tus ou bien ils ont quitté la chambre. Je regarde Bébé endormi.
J’ai les yeux plein de larmes. Elle s’entête et là, je ne peux m’empêcher de
lui en vouloir… Je vais faire un somme moi aussi, cela me calmera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen

avatar

Nombre de messages : 250
Age : 38
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Jeu 21 Juil - 16:43

la sorciere blanche a écrit:
riguignol a écrit:
quelle drôle d'idée d’appeler l'enfant différemment selon le côté de la famille où il se trouve. Il risque bien de développer quelques problèmes d'identité et de personnalité.

Bon, j'attends la suite avec impatience Very Happy

et pourtant rigui , ça existe , perso je connais une petite fille qui dans la famille de son père a un prénom et dans celui de sa mère un autre , autant dire que je trouve cela stupide et pas respectueux du ressentie de cette jeune fille , mais bon contre la bêtise humaine il y a hélas pas de vaccin ...

si si, le temps, les apprenti-ssages, je te promet être moins "bête" qu'huier... et avoir encore beaucoup de boulot lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Ven 22 Juil - 19:34

baisers envoyés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Ven 22 Juil - 20:52

Cet épisode était court. Mais je souffre beaucoup, ma maladie s'aggrave et il m'arrive de dormir des heures entières. Alors, quand je me sens un peu mieux, j'écris; parfois assez longuement; parfois ce que je peux. Mais j'y prends du plaisir et cela me stimule. Les médecins ne peuvent vraiment plus rien pour moi et j'espère pouvoir me passer de la morphine. Du côté de mon mari ce n'est pas mieux. Il fait le maximum pour que j'ai le moins à faire!!
Je te souhaite une bonne nuit ma douce amie. J'ai trouvé sur cette Oasis un réconfort qui m'aide à continuer. Jusqu'à quand? Si seulement ma fille m'appelait pour prendre de mes nouvelles! Si tu savais comme j'ai envie de l'embrasser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 24 Juil - 9:13

Je t'embrasse Reïna, et t'envoie plein d'énergie, ainsi qu'à ton mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   Dim 24 Juil - 9:26

Merci riguignol. Je devais justement t'écrire, ce n'est pas une blague, pour demander de tes nouvelles et te répéter combien je pense à toi. J'ai été confronté à des cancers, pas personnellemnt, mais des personnes très proches, ma mère et ma belle-sœur et je sais combien les traitements sont lourds. C'est pour cela que je t'envoie des ondes positives.C'est tellement gentil de penser à nous alors que tu dois mettre toute ton énergie à supporter et la maladie et le traitement.
Je t'embrasse affectueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN ROMAN ESOTERIQUE: " DANS LE VENTRE DE MA MERE"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» suite truc dur dans le ventre pas d amélioration
» Poche d'air dans le ventre (2011)
» a t'elle un bébé dans son ventre
» mouche avec larves qui bougent deja dans leur ventre
» signe de bébé mort dans le ventre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: