forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Lun 9 Mar - 19:16

lol gab tu a mangé des "transformeurs " bouh ça fait peur cet avatar .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel



Nombre de messages : 1367
Age : 32
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Lun 9 Mar - 22:15

Ouais mais il colle bien avec le fond coloré non ?

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
innana



Nombre de messages : 157
Age : 43
Localisation : ici et maintenant
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Mer 11 Mar - 18:14

moi, j'ai pas peur. j'ai des potes comme toi! :affraid:eh eh eh, ça colle bien avec le menhir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel



Nombre de messages : 1367
Age : 32
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Mer 11 Mar - 18:17

Je précise c'est pas moi sur l'avatar hein c'est Abbath de Immortal.

Aller on en revient au sujet...qui continue c'était intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Mer 11 Mar - 19:20

excellente idée gab , par contre ça pas être évident de reprendre le fil de la discussion , qui s'y colle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Mer 11 Mar - 19:34

une réflexion que je viens de lire au sujet du "serpent ;
si adam et éve avait été chinois éve aurait donné le serpent a mangé a adam et comme les pommes ne parlent pas elle n'aurait pas était tenté ???ah oui et les serpents ça parlent ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
innana



Nombre de messages : 157
Age : 43
Localisation : ici et maintenant
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 11:19

oui, dans Harry Potter, le fourchlangue!
eh eh eh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 13:00

lol innana il m'avait échappé celui-là..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 13:56

Assian a écrit:
Citation :
Je me demande si un homme qui ne souffre pas, chercherait'il a se dépatouiller de la matière et donc de s'élever ?
Si
Dieu est la beauté, c'est pour attirer l'homme a lui, et si l'homme
souffre, c'est pour que dans ce kaos, il puisse trouver cet étincelle
qui éclairera son obscurité.

Assian se pose la question de savoir si un homme qui ne souffre pas peut s'élever.

Si l'homme est sur terre pour expérimenter, que cette expérimentation est ce qui lui permet d'accéder à la (co)naissance et donc de grandir, et qu'il ne peut s'élever que par la souffrance, alors l'homme est sur terre pour souffrir.
Personnellement je n'adhère pas à cette idée/théorie. Les expérimentations sont souffrances pour certaines, joies pour d'autres et toutes permettent de s'élever et de grandir. Un joie élève autant qu'une souffrance. La différence est peut-être dans le sens que je cherche à me débarasser de la souffrance et c'est cette recherche qui pourrait me permettre de m'élever, alors qu'vec la joie, c'est elle même qui me permet de m'élever Pas la recherche pour en sortir.

Je crois que l'on s'élève de bien des maniètes, selon le chemin que l'on choisi. Mais je ne crois pas qu'il faille souffrir pour rencontrer ce que j'appellerai Dieu pour faciliter la compréhension.

Quelqu'un d'autre, je crois sb, parle de devoir: le devoir d'Aimer. Cette notion de devoir a une connotation morale, obligatoire, ou de sacrifice: faire son devoir. Il y a là encore une allusion à la souffrance. Dans le texte cité il est d'ailleurs fait illusion à la souffrance comme base d'acceptation de Dieu.
J'avoue que là aussi j'ai un peu de mal; d'abord parceque l'Amour n'est pas forcément synonyme de souffrance et de sacrifice. Ensuite parce que je n'ai aucune affinité avec un Dieu qui me souhaiterai de la souffrance et une religion basee sur cette même souffrance (synonyme de pouvoir pour ceux qui la dirigent).

Je sais que c'est un peu tiré par les cheveux ce que je vous dit là, mais c'est pour relancer le débat. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant



Nombre de messages : 1848
Age : 57
Localisation : Nice Côte d'Azur et de Soleil !!
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 14:57

La souffrance et l'erreur qui permettent de s'élever ?
Le bien négatif ...mais il n'est pas nécessaire de souffrir pour grandir : l'alignement , la conscience , la joie , le sourire , l'acte juste est la signature de l'élévation .
Plus de peurs de souffrir et acceptation de l'erreur pour rendre plus ferme l'engagement ;Le savoir est là pour ...voir , observer comprendre la mécanique ...
Je sais c'est un peu difficile à admettre dans certaines cultures : la souffrance montre qu'il n'y a pas connection , coopération , alignement , conjoncture et qu'il y a du travail à faire .
Le bonheur véritable est le plaisir d'accomplir des actes qui sont cohérents et justes , ce qui a comme effet le cercle vertueux .
La souffrance est un mauvais positionnement physique , mental et spirituel est engendre le malheur ...un cercle vicieux .Travailler la souffrance , c'est travailler sur son point de vue et ses points de vie ...
Sommes-nous à l'intérieur d'un cercle vertueux ou vicieux ?
Comment casser les cercles vicieux ?
Comment s'opposer à la souffrance et à l'erreur ?
En restaurant , on réparant , en ajustant , en alignant ...
Celui qui entre dans des cercles vertueux ne connait plus la peur , la souffrance et la mort ....le plaisir d'être surpasse tous les vains désirs ....enfin en principe ...lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 15:15

Citation :
Si l'homme est sur terre pour expérimenter, que cette expérimentation est ce qui lui permet d'accéder à la (co)naissance et donc de grandir, et qu'il ne peut s'élever que par la souffrance, alors l'homme est sur terre pour souffrir.

C'est un raccourci car je n'ai jamais voulu dire cela.
Il est important de ce faire plaisir, de ressentir de la joie, c'est superbe ... mais a son extreme, la recherche du bien etre est-il un chemin spirituel ? En notre époque actuelle, c'est devenu le phénomène tendance : je suis zen, ma maison est feng shui, je suis bien, je suis ... n'est-ce pas plutot la poursuite d'un idéal plutot qu'une vrai acceptation de ce qui est ?

De meme qu'il faut souffrir pour s'élever c'est totalement aussi abscon.
De meme que d'entrependre une voie Spirituel pour ce dégager de sa souffrance est une compréhension éronner de la Spiritualité, car c'est une voie de travail et d'effort, et tout cela ne ce fait pas que dans le pur bien etre, je suis bien dans mes basket.
Au bout d'un certain temps et d'un travail effectif, le disciple sur le sentier se libère des conséquences qui le font souffrir, car il est de plus en plus conscient de ce qu'il le fait réellemnt souffrir ...



La Spiritualité n'est autre que l'acceptation de ce qui est. Toute recherche d'un idéal d'etre et de ce qui devrait etre est purement illusoir car c'est un idéal et non la vérité.




Ce que je voulais dire :


L'homme est inscrit dans une dualité depuis sa chute dans la matière. Il est certain que la souffrance est toute relative et qu'elle n'est pas une obligation certaine pour s'élever.

Mais j'aimerais savoir qui en ce forum n'a réellement pas souffert et qui dans cet état de souffrance n'a pas chercher la Lumière au lieu ou en complément d'un psy lol.

Souvent notre propre Divinité interieure nous mets au pieds du mur et cela peu avoir pour conséquence, un profond mal etre, une souffrance, souvent inexpliquée. Cette Divinité interieure sait que par ce moyen, sa "projection" terrestre qu'est l'homme qui l'abrite en son sein, va s'orienter vers un retour a la Lumière afin de se libérer de cette souffrance qui l'accable et retrouver peut etre dans le devenir cet homme primordial qui a dépassé la dualité.


La souffrance est bien souvent un "appel" de notre Divinité interieure qui nous pousse a aller vers elle.





Pour ne pas tomber dans des raccourcies, il faut savoir qu'il y a plusieurs sortes de souffrances et plusieurs sortes de joies.




Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 15:21

le devoir a mon avis ne veut pas dire contrainte et souffrance .accomplir ce pourquoi nous sommes venues sur terre , dans la joie et la sérénité est pas incompatible avec ce qui s'appelle "devoir" .bien faire son travail , amène de la satisfaction , enfin oui je pense .
la souffrance , n'est pas un bon canal pour s'accomplir dans le divin , par contre si la vie fait que pour une raison X ou Y vous êtes confrontés à la souffrance pouvoir la transcender avec l'aide de dieu là oui , cela peut nous faire vivre une épreuve qui nous grandi au lieu de nous diminué , de faire de nous des êtres qui on la foi et non des "aigris" de la vie qui sont toujours entrain de pester contre le ciel .
dieu est toujours présent dans les bons , comme dans les moments les plus difficile de notre vie .a nous de sentir sa présence et de lui faire confiance .
dieu , ne veut pas que nous souffrions , bien sur que non , pourquoi toujours tout interpretés de travers .dieu est amour et rien qu'amour .sb .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel



Nombre de messages : 1367
Age : 32
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 15:40

la sorciere blanche a écrit:
cela peut nous faire vivre une épreuve qui nous grandi au lieu de nous diminué , de faire de nous des êtres qui on la foi et non des "aigris" de la vie qui sont toujours entrain de pester contre le ciel .

En même temps imaginer quelqu'un en train d'engueuler les nuages ça peut être marrant ^^

Trêve de plaisanteries, pourquoi le diable est-il d'abord représenté sous les traits d'un serpent, puis ensuite d'un bouc ou encore d'une bête sauvage (dragon à 7 têtes et 10 cornes)...? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 21:52

Citation :
La Spiritualité n'est autre que l'acceptation de ce qui est. Toute recherche d'un idéal d'etre et de ce qui devrait etre est purement illusoir car c'est un idéal et non la vérité.

Je plussoie, Wink

Et si la joie ou la souffrance était une signature, pas un chemin mais plutot une conséquence?

Souvent un argument des athés est que la souffrance ne peut être en accord avec un dieu bon, un dieu d'amour. Que puisse que la souffrance existe dieu est un dieu sadique ou plus simple: dieu n'existe point,...

Argument qui tiens la route et auquel je ne sais jamais que répondre.

sujet délicat quand on voit la souffrance qu'il y a dans le monde, car il est certain à mon sens que la souffrance psychologique et même physique est une conséquence de la dysharmonie et que fort souvent nous sommes nos propres bourraux. C'est même flagrant.
Mais qu'en est il pour ces peuples completement affamés, pour ces enfants que l'on envoie à la guerre. Pour ces orphelins des favelas, et j'en passe et des meilleurs.

Sont ils la conséquence du manque d'harmonie de la société humaine?

Pour ma part je crois que la souffrance n'est pas obligatoire, j'aime à penser qu'il existe sur terre une possibilité d'harmonie ou la souffrance est bannie pour tous, mais peut être en effet est ce idéaliste.

Pour l'instant c'est certain que la souffrance est un moteur à la quête d'harmonie, de vérité.


ha oui ça peut être paradoxale, mais si la souffrance est un moteur ce n'est pas en l'évitant en la refusant , en la fuyant quon la dépasse me semble t'il.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 22:51

Citation :
Souvent un argument des athées est que la souffrance ne peut etre en accord avec un dieu bon, un dieu d'amour. Que puisse que la souffrance existe dieu est un dieu sadique ou plus simple dieu n'existe point,...



Pour ce répondre a cette question il faut s'observer et observer la nature.
La nature est un livre ouvert qui apporte beaucoup de réponses.

Le printemps, ça bourgeonne, ça ce monte dessus et ça ri,
l'été c'est la plénitude, la chaleur, les filles en bikini,
l'automne, c'est les arbres qui perdent leur feuille, la toussaint, les premières pluies
l'hivers, c'est le froid, la nuit, on dirait qu'il n'y a plus vit

Dieu est'il mauvais en ayant créer ex nihilo ce monde de mouvement ...


L'homme a sa part de responsabilité, penser a toutes ses vacheries que vous avez fait a autrui, et le mal que cela a suciter en lui qui c'est répercuté ensuite sur un autre que lui et vous meme par la suite, peut etre sous le poid de la culpabilité.
Meme le plus anodin des petites maux que l'on fait endurer a autrui entraine des conséquence en chaine ... mais est-ce Dieu qui est mauvais dans cette affaire ?
Ne faite pas ce que l'on ne voudrait pas que l'on vous fasse, c'est une sentence spirituel que bien peu applique, mais qui réglerait bon nombre de souffrances et maux actuels.

Meme si Dieu par amour pour l'homme réglait tout problèmes sur terre, l'homme en sortira t'il grandit ? aura t'il découvert cette Sagesse en lui ?



Un jour, un homme de passage déclara à un grand Maître:
“Je te donne dix roupies si tu me dis où Dieu réside.
- Et moi, répondit le Maître, je te donne vingt roupies si tu me dis où il ne réside pas.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 22:53

L'enfer ici-bas


Sur le point de mourir, un vieil homme demanda à visiter l'enfer avant de rejoindre le paradis.
Comme sa vie fut honnête, son voeu fut exaucé.

Parvenu en enfer, il découvrit des tables regorgeant de plats délicieux.
Placés à deux mètres de distance, les convives semblaient affamés.
Nantis de longues cuillères, ils ne parvenaient pas à porter à leur bouche les délices qu'elles recueillaient.

L'homme se retrouva au paradis où sur les mêmes tables trônaient les mêmes mets délicats. Bien que pourvus des mêmes longues cuillères les convives attablés respiraient santé et joie de vivre.

Il demanda:

“Pourquoi les gens sont-ils heureux ici et non là-bas ?

- Parce que nous nous nourrissons les uns les autres, lui répondit un hôte.”




Jean-Claude Carrière
“Le cercle des menteurs. Contes philosophiques du monde entier”. Éditions Plon, 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Jeu 12 Mar - 23:42

Je pense comme toi Assian, pour moi le livre de la nature et le livre de savie son les deux livres les plus importants à lire.


Citation :
Le printemps, ça bourgeonne, ça ce monte dessus et ça ri,
l'été c'est la plénitude, la chaleur, les filles en bikini,
l'automne, c'est les arbres qui perdent leur feuille, la toussaint, les premières pluies
l'hivers, c'est le froid, la nuit, on dirait qu'il n'y a plus vit

Dieu est'il mauvais en ayant créer ex nihilo ce monde de mouvement ...

je ne comprend spas bien cette relation entre le mouvement et la souffrance, peux tu m'expliquer?

Ce n'est pas le mouvement qui est mis en cause, ni les cycles de la vie, la naissance, la mort ne sont pas la souffrance. bien sur la mort peut faire souffrir, mais c'est plutot notre facon d'appréhender de percevoir la mort qui nous fait souffrir.

Cet argument quant à la souffrance (si dieu existait il n'y aurait pas de souffrance ), concerne, il me semble, la souffrance de vivre:
le petit enfant qui est né dans un caniveau et qui a cause de malnutrition d'infection se verra amputer d'un membre. Désolé d'être si morbide, mais c'est ce qu'il y a vraiment sur cette terre, c'est ce qui se passe et ce n'est pas un cas isolé, on pourrait en faire un livre entier, une bibliothèque même. Mon but n'est pas de tiré dans la noirceur mais de parler de la réalité.

Je crois aussi que nous avons tous une part de responsabilité sur le monde dans lequel nous vivons.


Citation :
Ne faite pas ce que l'on ne voudrait pas que l'on vous fasse, c'est une sentence spirituel que bien peu applique, mais qui réglerait bon nombre de souffrances et maux actuels
.

Appliquons, Appliquons,...

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 0:10

je reviens car ce sujet m'intéresse (non, non je ne suis pas sadique, plutot épicurien).

Assian demande qui n'a pas souffert et chercher la lumière dans cette souffrance: moi pas comme beaucoup chez chercher dan sla spiritualité une alternative saine de vie et une compréhension de l'Etre que mon éducation et le matérialisme ambiant ne m'offrait pas.

C'est dailleur aussi un argument de certaines personnes athées (j'ai eu quelques longues conversation avec des gens ne croyant pas en dieu dernièrement) et un des argument est que: souvent la quête spirituelle intervientlors demoment de souffrance, et de maletre et que alors on invente dieu pour soffrir uen altrenative à cette souffranec à ce maletre, argumen que je trouve aussi intéressant.

J'ai trouver ces conversation très intéressante et cela m'a permis de me rendre compte que ma première quête du divin, mes première interrogatison du Monde au delà de la matière, ce sont passées à un moment ou j'étais assez en harmonie avec moi. Ce qui me permet de répondre par expérience, la souffrance n'est pas le seul moteur à la quête de la divinité, c'est plutôt la curiosité qui fut mon moteur. Mais plus tard, c'est, en effet, le manque et un certain mal être qui me fit me rediriger vers cette quête.

C'est mieux que chez le psy ici, je reviendrai.

Si je vous donne ces arguments que défendent ardemment les contradicteurs de dieu, c'est aussi pour avori votre avis



chant:
Citation :
Comment s'opposer à la souffrance et à l'erreur ?


C'est peut être la question la plus intérressante à répondre.

comment je m'oppose à la souffrance? Je ne lutte pas, je la regarde,je laccepte, j'essaie de la comprendre, je ne m'identifie pas à elle. Elle fait partie de moi, mais je ne suis pas elle. C'est la meme chose avec les émotions, je les vis, je les vois, je les sens, elle passe , je ne suis pas elle.

Je ne suis pas ceci ou cela, je suis; tout simplement.

quand on comprend comment né notre souffrance, comment on la crée, nous pouvons alors nourrir les contre force, la joie, l'acceptation, la patience,...

Basketball (ça y est ça recommence, je suis possédé) Basketball

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux


Dernière édition par sébastien le Ven 13 Mar - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 6:15

réponse a seb ; souvent comme tout le monde j'entends dire autour de moi "si dieu exister il n'y aurait pas de guerre , ou de personnes qui meurt de faim ect ect ect .je vais te livrer la réponse de mes "guides" a qui justement nous posions la question au sujet des souffrances ici-bas .réponse ;
quand vous avez passés votre permis de conduire , vous avez appris "le code de la route" pour pouvoir rouler en toute sécurité , si de vous même vous transgresser ce code et que dans un accident vous êtes blesser , allez vous dire ;c'est la faute du moniteur qui m'a pas appris comme il se doit , ou bien vous direz vous , j'ai fait une faute de conduite il faut que j'en assume les conséquences .dieu vous a donné "un code de vie" s'il était respecter les souffrances serait moindre sur terre , plus de guerre , plus de famine , plus personne qui reste sur "le bord du chemin " .si nous avions autant d'énergies a nous aimés , a prendre soins des uns des autres qu'à nous détruire et a nous critiquer , là je pense que le vie sur terre serai proche du paradis .aimez-vous les uns les autres , cette petite phrase l'air de rien est une des clès de vie qui si elle était respecter changerai tout .sb .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant



Nombre de messages : 1848
Age : 57
Localisation : Nice Côte d'Azur et de Soleil !!
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 9:56

Tout à fait d'accord avec toi Sorcière ...
Certains appellent cela La Loi , d'autres les Lois Universelles etc ...
Connais-toi et tu connaitras l'Univers approche un peu cette Loi : connaitre le véhicule , son fonctionnement , son déplacement , anticiper , pré-voir et surtout vouloir s'en servir !
La clef de contact est primordiale mais on ne peut l'utiliser à la place de celui qui conduit ...
Le fait de n'avoir jamais eu d'accident de "conduite " ne veut pas dire que l'on pourra toujours y "échapper" mais est-ce obligatoire d'avoir un accident ( une souffrance ) pour apprendre à conduire ...?
Et le fait d'avoir eu des accidents de conduite ,nous empêche-t-il d'arriver à notre destination un jour ou l'autre ...?
Nous avons des accidents dont nous sommes souvent responsable et admettre , re -connaitre ses erreurs permet de remonter sur le cheval afin de ne pas perdre de vue l'endroit où nous avons l'intention de nous "rendre" .

quand on comprend comment né notre souffrance, comment on la crée, nous pouvons alors nourrir les contre force, la joie, l'acceptation, la patience,...

Basketball (ça y est ça recommence, je suis possédé) Basketball Seb
.........lol c'est presque du mot pour mot !! Wink , je n'aurais pas dit mieux !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 10:48

Citation :
je ne comprend spas bien cette relation entre le mouvement et la souffrance, peux tu m'expliquer?

La souffrance et le bonheur comme le ying et le yang, est un mouvement incessant.
S'il n'y avait pas de mouvement, il n'y auraut pas de vie.
La vie est une dualité, des forces qui s'oppose.
Alors opposé est toujours une dualité.
L'homme a un libre arbitre, il peu choisir, si le choix lui en est de s'élever vers.

Les animaux sont cruels dans la natures et l'analogie entre l'homme et l'animal est loin d'etre une caricature. Les animaux n'ont pas de sagesse et leur supposer cruauté entre eux est toute naturel. L'homme lui est pourvu de sagesse mais ne l'exploite guère, il ne s'élève souvent pas plus haut que le règne animal.
Dommage car il a le royaume angélique et de Dieu en lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 11:05

Fondateur :
Citation :
cela m'a permis de me rendre compte que ma première quête du divin, mes première interrogatison du Monde au delà de la matière, ce sont passées à un moment ou j'étais assez en harmonie avec moi. Ce qui me permet de répondre par expérience, la souffrance n'est pas le seul moteur à la quête de la divinité, c'est plutôt la curiosité qui fut mon moteur. Mais plus tard, c'est, en effet, le manque et un certain mal être qui me fit me rediriger vers cette quête.



Je crois que c'est le cas pour beaucoup.

Quand nous sommes jeunes c'est a dire entre l'enfance et l'adolescence, nous sommes deja en présence de notre divinité, puis par la suite, pour expérimenter la vie, nous oublions un peu cette candide façon d'etre, d'etre connecté, et nous nous plogeons nous meme dans une souffrance. Puis vint par la suite pour certain un retour a leur divinité, a la divinité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assian



Nombre de messages : 1308
Age : 35
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 11:47

Pensée du vendredi 13 mars 2009
"Pour de misérables questions d’argent, on voit des personnes intelligentes, instruites, sensibles, idéalistes même, en arriver à traîner des membres de leur famille devant les tribunaux. Est-ce qu’elles ne pourraient pas être un peu au-dessus de ça ? Pourquoi doit-on toujours s’accrocher à ses intérêts, à ses possessions ? Que chacun fasse un geste, mon Dieu, et il se sentira plus libre ! Tout d’abord, bien sûr, il aura du mal à faire ce geste. Mais s’il y parvient, il découvrira en lui-même de nouvelles régions, de nouvelles lumières, et il n’y aura pas plus fier et plus heureux que lui, parce qu’il aura réalisé quelque chose de très difficile : vaincre sa nature inférieure.
C’est la nature inférieure qui conseille sans arrêt à l’homme de se montrer égoïste, envieux, vindicatif. Et ensuite il se croit capable de suivre un Enseignement spirituel ! Eh bien, non. Pour celui qui veut se montrer digne de la lumière d’un Enseignement spirituel, il n’est plus admissible d’agir comme les gens ordinaires."
Omraam Mikhaël Aïvanhov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant



Nombre de messages : 1848
Age : 57
Localisation : Nice Côte d'Azur et de Soleil !!
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 12:30

Oui la misère est partout ....
Comment ne plus être misérable dans tous les sens du terme ou comment être riche même sans argent ?
Ainsi il n'existe qu'une "guerre" , qu'un combat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Ven 13 Mar - 14:53

ha oui je comprends mieux le mouvement assian et je suis entièrement d'accord. C'est dans cette tension entre les extrèmes que se passe l'expérience.

Mais je me demande toujours quoi dire à une personne qui éprouve des souffrances en apparence injustes. Lui parler de karma et l'alourdir encore plus du poids de la culpabilité me semble cruelle.

Alors comment sopposer à cette souffrance?

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux


Dernière édition par sébastien le Dim 15 Mar - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.   Aujourd'hui à 16:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu, les Serpents. Lucifer. Satan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les serpents les plus dangereux du monde
» Photos-Serpents.Com (Rafi Toumayan)
» vermifuges serpents via souris,pour ou contre?
» Appel au boycott des spectacles de serpents au Maroc
» le Pape et Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Spiritualités, traditions et philosophies-
Sauter vers: