forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)   Sam 10 Avr - 18:21

Bonjour Meba,

Ce que tu nous dis là résume tout à fait le problème posé par le labyrinthe, par tout ce qui s'y rapporte... et, au-delà, par tout ce qui se rapporte à la MYTHOLOGIE.....

Alors, pour essayer de démêler tout cela, parlons de ce qu'est la MYTHOLOGIE.....

Etymologiquement, ce mot se décompose en "MYTHOS" qui veut dire "fable, légende".... et "LOGOS" qui veut dire "discours, science"....

C'est assez simple : si je te dis que tu es "menteur", par exemple, tu peux te vexer et m'en vouloir parce que je te mets en accusation....

Je puis certes me taire.... mais j'ai envie de te dire, pour que tu te corriges et t'améliores, un de tes défauts.... sans pour autant m'exposer à ta colère.....

Alors, je vais inventer une "histoire" où un menteur "imaginaire" sera "percé à jour" et humilié devant tous..... en prenant soin de trouver, dans l'histoire de ta vie que je connais, un mensonge que tu as dit .....

Ainsi mon "histoire" sera crédible et, surtout, elle "percutera" chez toi.... mon objectif sera atteint mais tu ne m'en voudras pas car je ne t'aurai pas nommément désigné.... et tu suivras SEUL le chemin de la "rédemption"....

C'est ainsi que ce sont créés des mythes visant des personnes ou des civilisations.... qui restent universels et intemporels parce que , de tous temps et en tous lieux, les humains ont les mêmùes comportements "viciés".... et que tous, un jour ou l'autre, se reconnaissent dans le mythes...

Pour ce qui est du labyrinthe, et de tant d'autres "histoires" mythologiques, il en va de même : des humains ont montré des "faiblesses", des "défauts" préjudiciables à l'humanité toute entière.... mais il était impossible de le leur dire car ces humains étaient puissants.... et ils auraient pu supprimer leurs "accusateurs"....

Alors, ces "accusateurs" se sont protégés en inventant des mythes pour "ACCUSER" sans pour autant désigner nommément ceux qu'ils "accusaient"....
Nous connaissons tous un certain Jean De La Fontaine qui a inventé des "fables" où il a mis en scène, sous la forme d'animaux, des personnages de son époque... et de toutes époques....


Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: Le labyrinthe du roi Minos
de Meba » 24 Août 2009, 02:01

origine de la discussion le labyrinthe du roi minos

en effet ce fameux lafontaine à utilisé ce procédé pour mettre en accusation, la noblesse, les bourgeois ou encore le clergé dans un temps ou il était fort risqué de le faire.

Nous touchons donc là à l'essence de la mythologie, voici un sujet fort intéressant et qu'il est nécessaire d'ouvrir quand on s'intéresse à la mythologie. tu dis la mythologie sert à accuser, je ne comprends pas bien, les accusations dans le mythe du labyrinthe iraient au roi minos et à sa femme ?

C'est possible mais ne peut-on y voir que cet aspect ? à mon sens cela est beaucoup plus complexe. Nous pouvons aussi voir que certaine ville, certaine descendance royale se donnait une filliation héroique ou même divine pour asseoir leur pouvoir, je pense aux pharaons. Nous pouvons et je crois que c'est le point important y voir des métaphores intitiatiques où sont isncrits certaines croyances sur le monde, certains mystères qu'il ne serait peut être pas bon de mettre à la portée de tous mais qui doivent tout de même etre transmis de façon codée, l'aspect exotérique et l'aspect ésotérique de l'histoire. Je pense là aux douze travaux d'Hercule, mais je crois que tout les grands mythes sont dépositaires d'une sagesse.

qu'en pense tu?Il est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageAvertir l’utilisateurInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de MiXalis » 24 Août 2009, 11:12

Bonjour Meba et merci pour tes remarques pertinentes,

Pour ce qui est de la "mise en accusation", je n'ai fait que prendre un exemple que je voulais explicite, mais tu as tout à fait raison : la mythologie n'est pas faite que pour"accuser"...

Dans le cas du roi Minos et du Minotaure, deux personnes sont "accusées" dès le début (et il y en aura d'autres...) : Minos qui a reçu un taureau de la part de Poséïdon et qui devait le sacrifier, a préféré le garder pour lui, désobéissant ainsi à un dieu, lui qui est réputé pour sa sagesse (tous les 9 ans, Minos rencontrait ZEUS au sommet du Psiloritis pour recevoir des conseils de sagesse); Pasiphaë, femme de Minos, a trompé son époux avec un taureau.... ce qui fut la vengeance du dieu sur le mari...

En analysant ce même mythe dans son ensemble , on trouve d'autres choses que des accusations, c'est évident : il y a aussi des "morales" (par exemple Dédale qui recommande à son fils de ne pas voler trop près du soleil), il y a aussi de l'histoire" (Pasiphaë est originaire d'Axos, ville située au Nord du Psiloritis où est né Zeus... et Axos se disputait la propriété de cette montagne avec les "messariens"... le mariage a donc généré la paix), il y a aussi des "visons prophétiques" qui ont pour but de mettre en garde les peuples et civilisations contre des "dérapages" (quand Minos le "sage" se rend en Sicile pour se venger de Dédale et qu'il se fait ébouillanter par les filles du roi Cocalos)... il y a enfin et surtout, je pense, l'idée que les humains, pour s'élever à la divinité, à la perfection, doivent suivre effectivement un chemin initiatique pour se débarrasser de ce qui porte atteinte à leur humanité, c'est-à-dire anéantir leur "bestialité"... sans pour autant se prendre pour des dieux , les dieux n'étantjamais que des modèles inspirés des huamins, conçus par les humains pour se donner des buts moraux...

Tu as raison en disant que les mythes ont pour vocation, à travers les mensonges qu'ils exposent, de nous faire trouver la vérité qui conduit à la sagesse... un peu comme le "philo-sophie" ("amour" de la "sagesse") conduit , à travers les maux produits par les mots, à la sagesse qui se passe alors de mots...

Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 24 Août 2009, 12:30

Bonjour,


Je crois que ce sont deux aspects importants de la mythologie cette sagesse allégorique que l'on retrouve dans toute les traditions, sous formes de contes et de légendes, ces contes traverses le temps et l'espace, se transmettent s'adaptent, ils sont vivants et peut toucher l'humain bien mieux que le ferait un moraliste,...il semble que cette aptitude aux contes allégoriques soit uiversel et soit une capacité humaine (acquise ou innée??)

un deuxième aspect est certainement ct aspect initiatique, j'ai toujours lu la légende du minotaure dans le même sens que toi vaincre sa bête, nous retrouvons cette même allégorie avec saint michel terrassant le dragon, nous avons tous en nous un dragon en nous, cela pose d'autres questions plus philosophiques et de démarche spirituelle à propos du combat notion déjà aborder dans d'autres sujets.

Cet aspect initiatique, est clairment établi dans les cultes à mystères, les divers cultes se font les messagers de divers mystères, de divers savoir, je crois que nous pouvons faire remonter ces culte sà m mystères chez les grecs aux égyptiens qui chez eux la mythologie est clairement un aspect initiatique et dépositaire d'une sagesse profonde et du connaissance pointue du Monde. Les dieux égyptiens sont clairement archétypaux. leur têtes d'animaux exactement comme les animaux totems des traditions chamaniques représentent des énergies précises.

Il y aussi un aspect intéressaént daans les mythologies et plus exactement dans les cosmogonie, c'est cette tentative d'expliquer alégoriquement la naissance du monde, ce qui me frappe, ce sont le spoints communs des diverses civilisation quant au commencement du monde, nous avons déjà mis dans le forum quelques exemples de cosmogonie. C'est point commun pourrait tendre vesr ml'hypothèse que ces histoires de créatioon du monde ont un fond réel, une réssurgence du'une mémoire et donc ces mythologies seraient "historisantes".

Merci d'avoir permis d'ouvrir ce sujet qui me passionne.Il est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageAvertir l’utilisateurInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de MiXalis » 24 Août 2009, 18:14

Bonjour Meba,

Il semble que cette aptitude aux contes allégoriques soit universelle et soit une capacité humaine (acquise ou innée???)

Je partage tout à fait ce point de vue....

Tout au long de ma vie, professionnellement et par "passion", je me suis penché sur le fonctionnement du cerveau, de notre cerveau, de mon cerveau.... pour tenter de comprendre comment cet "appareil" avait de si puissantes capacités à faire de nous des humains capables d'être tout autant des super-prédateurs que des super-écologistes....

J'ai ainsi acquis la conviction que tous les humains étaient dotés de cette "capacité" à élaborer, à partir des "réalités" vécues, des réalités IMAGINAIRES qui leur permettaient d'élaborer des stratégies pour surmonter les obstacles, qui leur permettaient de définir des valeurs qu'il convenait de respecter pour vivre au mieux, qui leur permettaient de mettre des images ou des mots sur des aspirations ou des projets encore indéfinis....

Pour moi, cette "capacité" est innée en cve sens qu'elle est "instinctive" et qu'elle parle à chacun... si bien que l'on retrouve, à travers le temps et l'espace, des contes allégoriques qui se ressemblent énormément partout sur la planète...

un deuxième aspect est certainement cet aspect initiatique, j'ai toujours lu la légende du minotaure dans le même sens que toi, vaincre sa bête; nous retrouvons cette même allégorie avec Saint Michel terrassant le dragon, nous avons tous un dragon en nous; cela pose d'autres questions plus philosophiques et de démarche spirituelle à propos du combat, notion déjà abordée dans d'autres sujets.

J'ai un jour décidé de parler de l'humain non encore libéré de son "dragon" intérieur en l'appelant "humanimal", c'est dire combien je suis d'accord avec toi... car je pesne moi aussi que nous sommes tous porteurs d'une part d'animalité....
Pour devenir "humain", il nous faut terrasser cette "Bête" qui est en nous, cela veut dire se "parfaire", supprimer nos imperfections....
Alors nous fabriquons un modèle divin de perfection qui va devenir notre référence... avec alors le danger de nous predre pour des "dieux" et de devenir "déraisonnables" et mettre même en péril notre propre destinée.......

C'est juste de citer St Michel terrassant le Dragon, comme il est décrit dans le texte de l'Apocalypse de St Jean, dans la scène intitulée "Vision de la Femme et du Dragon" (le prénom "Michel", en hébreu, signifie "qui est égal à Dieu").... http://www.livres-mystiques.com/partieT ... ajean.html

XII
1 Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.
2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement.
3 Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.
4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté.
5 Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.
6 Et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.
7 Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le Dragon. Et le dragon et ses anges combattirent,
8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.

Dans la tradition orthodoxe, c'est Satan que St Michel terrasse avec son épée de Lumière, une épée lumineuse qui symbolise peut-être la connaissance en face des ténèbres de l'ignorance.... tiout comme dans le mythe du Labyrinthe, la couronne de lumière de Thésée lui permet de vaincre les affres provoquées par l'obscurité...

Ce qui est amusant, c'est que cette scène ici décrite est celle qui est représentée dans le gâble de la Cathédrale de REIMS, ville où je suis né et il se trouve qu'il y a quelques années, j'ai mis en évidence, par voie de presse, cette "réalité", alors que l'Eglise locale ne voyait là que "Le couronnement de la Vierge".... et certains forums locaux en avaient parlé....

http://origines1.chez-alice.fr/viergereims.doc
Vierge enceinte de la Cathédrale de Reims

http://origines1.chez-alice.fr/viergereims.doc
Vierge enceinte de la Cathédrale de Reims

Les "bâtisseurs de cathédrales" étaient des "francs-maçons", initiés dans l'obscurité des carrières comme le furent les carriers, les mineurs du labyrinthe ( en italien, "mineur" se dit "minatore"), et ils ont retranscrit, à travers la statuaire des cathédrales, les récits relatés dans la Bible que les fidèles, faute de savoir lire, ne pouvaient connaître...
Là aussi, j'ai fait des découvertes surprenantes dont certaines sont visibles dans les photos qui sont sur le forum précité (les gargouilles représentant le rhinocéros et le taureau) !

La naissance du monde trouve toujours des tentatives d'explications mais, à l'évidence, à ce jour, aucune n'a donné totale satisfaction , ce qui fait que les imaginations parlent toujours...

On constate toutefois , effectivement, une constance à travers le temps et l'espace.... qui pourrait laisser à penser que l'humanité dispose effectivement d'une "mémoire" de ses origines.... mais que cette "mémoire" n'a pas encore trouvé les mots pour s'exprimer....

Mais l'humain n'est-il pas porteur de la mémoire CONFUSE de ce qu'il a vécu avant de "venir au monde", c'est-à-dire avant de sortir de l'utérus maternel, quand il était foetus et même embryon puisque, à ces stades, son cerveau était déjà bien élaboré ?.... et ne s'en souvient-il pas un peu ????

Regarde cette publicité et dis-moi ce qu'elle évoque ?

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=f ... re=related

Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 24 Août 2009, 21:01

hé super la pub, il y a des publicitaires qui ont de l'imagination, les créatifs sont souvent là ou il y a de l'argent,...

je crois aussi que nous avons en nous la mémoire de l'humanité une théroie dit que l'enfant reproduit l'évolution de l'humain pendant les 7 premières années de la vie, j'aime beaucoup observer les enfants et c'est sur qu'ils naissent avec une mémoire,... individuelle mais peut être aussi collective,...


Pour ce qui est de ces récits cosmogoniques, serait- il possible qu'ils soient aussi issus d'une tradition orale qui se soit déformée, en fonction des lieux et à laquelle se soient greffées d'autres croyances au cours du temps...?

j'ai répondu à la partie du message sur les cathédrale sur le sujet le temps des cathédralesIl est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageAvertir l’utilisateurInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de MiXalis » 24 Août 2009, 22:20

Bonsoir,

Moi aussi, j'ai beaucop aimé cette pub à un tel point que j'ai rencontré son créateur qui est très sympathique et qui a apprécié notre contact....

Cette pub, pour moi, est évocatrice de quelque chose de très précis :

- pendant les 9 mois de la période de gestation, tout humain connaît, comme dit la pub, le "confort absolu"..... cela veut dire être au chaud, à l'abri, être nourri, abreuvé, être au calme, etc....

- pendant cette même période, le cerveau (ou plutôt nos trois cerveaux - reptilien, mammalien, néo-cortex- http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or ... _triunique) enregistrent les sensations en privilégiant celles qui sont en harmonie aux trois niveaux... c'est-à-dire qui correspondent à ce que notre cerveau reptilien attend de la vie.... ce confort absolu, le nirvana...

- lorsque nous quittons le cocon maternel, nous avons en nous le souvenir confus et indicible de ces sensations agréables, paradisiaques, extatiques.... et, inconsciemment, nous allons, tout au long de notre vie, tenter de créer autour de nous les conditions "matérielles" qui nous permettront de REVIVRE ces sensations....

C'est ainsi, me semble-t-il, que nous développons l'envie de retourner dans l'utérus maternel, sous la forme d'une retraite dans un lieu évocateur qui peut être une grotte, un monastère, une île, une montagne, coupé du monde... pour mieux laisser notre imaginaire REconstruire le monde duquel nous nous sommes retirés... et que nous voulons perfectionner...

Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Les mystères dans la mythologie
de Meba » 25 Août 2009, 15:04

Oui je partage cette approche, et nous pourrions même aller plus loin si nous acceptons que tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas (dixit kybalion inspiré de la table d'émeraude).

Nous avons pour la plupart entendu parler des mystères dans la mythologie, qu'est ce qu'un mystère?

Un mystère est une cérémonie se rapportant au culte du dieu, nous connaissons les mystères d'Eleusis, de Dionysos, d'Isis ou de Mythra, il en existe un grand nombre beaucoup moins connu.

Chaque divinité, ou en tout cas la plupart des divinités dans l'antiquité, sont adorées et un culte leur est rendu, culte faisant l'objet de cérémonies, souvent à dates précises qui amènent pour les cultes les plus importants des milliers de pélerins, les cérémonies sont en rapport avec la nature du dieu et sont codifiées. A coté de ces cérémonies publiques il existe des cérémonies plus privées, à l'accès restreind où ont lieu des initiationw et où le secret sur la cérémonie qui se déroule alors sous couvert est bien gardé: Ce sont les mystères. L'accessibilité aux mystères n'est pas ouverte à tous, certains mystères n'acceptent que les hommes, d'autres que les femmes (Dionysiaques) d'autres acceptent les esclaves.

Aujourd'hui les historiens semblent réfuter le fait que ces mystères purent dévoiler des connaissances secrètes sur le monde, et il semble en effet que la plupart des secrets sur l'art n'étaient plus que des rituels de purifications et de tentatives de s'accorder les faveurs des dieux, mais ces mystères ne sont à mon sens que les petits fils des mystères de la haute antiquité, qui eux détenaient certainement des grandes connaissances, diffusées à l'intérieur des temples.

Nous arrivons ensuite à une deuxième période, où dans tous les Mystères en général s'introduit un élément nouveau, le problème de la destinée humaine, la croyance à l'immortalité de l'âme. Le terrain avait été préparé par les progrès de la civilisation, de la pensée religieuse et philosophique. Mais faut-il croire que cette notion de l'immortalité de l'âme serait sortie par une évolution naturelle de la religion primitive et naturaliste des Grandes Déesses d'Eleusis, ou faut-il encore ici admettre l'emprunt à l'Egypte de la doctrine de la vie future ? La seconde opinion parait la plus vraisemblable. Elle est fortifiée par l'extraordinaire ressemblance qu'il y a entre les Mystères d'Isis et ceux de Déméter. A quelle époque s'est produite cette innovation ? Quand apparaissent, à côté des anciens Mystères, des Haloa, des Thesmophoria les nouveaux Mystères, ouverts aux deux sexes, qui comportent plusieurs degrés d'initiation et garantissent le bonheur après la mort ? A propos du culte éleusinien Hésiode ne cite pas les Mystères, mais ils sont dans l'hymne homérique à Déméter. On peut donc accepter la date du VIIe siècle av. J.-C. pour Eleusis. Le même changement a dit aussi se produire à Samothrace. Le VIIe siècle est précisément la date où les Ioniens d'Asie Mineure et les Grecs insulaires entrent en contact direct et définitif avec l'Egypte, par la fondation de Naucratis et de Daphnae, dans le Delta du Nil. C'est probablement un peu plus tard, dans la première moitié du VIe siècle, qu'il y eut une sorte de fusion des Mystères dionysiaques et des Mystères des Grandes Déesses, que Dionysos, encore absent dans l'hymne homérique, supplanta définitivement le vieux dieu pélasgique Pluton-Hadès, et que dans certains endroits, comme à Lerne, à ses anciennes fêtes furent associées Déméter et Coré.

http://www.mediterranees.net/civilisati ... teria.htmlIl est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 29 Août 2009, 15:43

En ce sens, la mythologie touche à la religion : à côté des rituels, que les mythes parfois recoupent très directement, soit qu’ils en justifient dans le détail les procédures pratiques, soit qu’ils en marquent les ressorts et en développent les significations, à côté aussi des divers symboles plastiques qui, donnant aux dieux une forme figurée, incarnent leur présence au cœur du monde humain, la mythologie constitue, pour la pensée religieuse des Grecs, un des modes d’expression essentiels. Qu’on la supprime, c’est peut-être la facette la plus propre à nous révéler l’univers divin du polythéisme, cette société de l’au-delà multiple, complexe, tout ensemble foisonnante et ordonnée, qui disparaît. Cela ne veut pas dire cependant qu’on découvre dans les mythes, rassemblée sous forme de récits, la somme de ce qu’un Grec devait savoir et tenir pour vrai au sujet de ses dieux, son credo en quelque sorte. La religion grecque n’est pas une religion du livre. En dehors de quelques courants sectaires et marginaux, comme l’Orphisme, elle ne connait ni texte sacré, ni écritures saintes, où la vérité de la foi se trouverait une fois pour toutes définie et déposée. Il n’y a pas de place en elle pour une quelconque dogmatique. Les croyances que véhiculent les mythes, tout en emportant l’adhésion, n’ont aucun caractère de contrainte ni d’obligation ; elles ne constituent pas un corps de doctrines fixant les assises théoriques de la piété, assurant aux fidèles, sur le plan intellectuel, une base de certitudes indiscutables.

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/culture ... icaxes.htm

La suite de l'article est tout autant intéressante.Il est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 09 Septembre 2009, 13:49

Du grec muthos (le mensonge) et logos (les lois, références).

On entend par mythologie l’ensemble des savoirs traditionnels véhiculés par des récits.

Mais il s’agit de savoirs se rapportant à la société des dieux : la généalogie, les conflits entre eux, les honneurs qui leurs sont dus…
Le mythe suit une transmission essentiellement orale, d'une part au sein de l’oikos chez les grecs et les égyptiens, par exemple (le foyer familial, la maison), par les femmes.
Mais aussi par la transmission poétique (épique, lyrique ou dramatique) dont les textes sont clamés en public lors de banquets, concours, jeux…
Le mythe est donc une matière en permanente circulation, qui aide à concevoir ce que sont les dieux dans leur nature divine pour les grecs.
Mais attention, les Anciens faisaient la distinction entre le rite aux dieux, bien réel, et le récit mythologique dont ils reconnaissent la valeur étiologique :
comprenons que pour les Anciens, rites et mythes se situent sur deux plans de conscience différents, c’est-à-dire que si le mythe peut être transformé à souhait pour exprimer divers aspects de la divinité des dieux, le rite lui, dans sa forme est immuable.

Tous les Anciens ne croient pas à la mythologie comme parole d’évangile.

Nous devons distinguer trois buts à la mythologie, et cela dans toutes les cultures :

1-une fonction étiologique :

Le mythe doit fournir des explications à toute sorte d’évènements, qu’ils soient naturels, politiques ou religieux.

C’est pour cela que la plupart des rites importants ont pour point de départ un mythe, ayant pour but d’expliquer l’existence de ce rite :

on peut citer Hésiode et le mythe de Prométhée qui explique l’origine du premier partage de la viande et des os lors d’un sacrifice.

Mais dans ce cadre, le mythe ne fait pas objet de croyance, mais est plutôt l’objet de critique, alors que les rites auxquels ces mythes sont attachés sont respectés à la lettre.

En somme, on peut ne pas croire au mythe, mais il est essentiel de respecter les cultes.

Ainsi, on voit qu’Isocrate dit qu’il est sceptique quant au passage de Déméter en Attique, mais ce qui ne l’empêche pas de défendre la pratique des Mystères d’Eleusis.

Contrairement aux rites, le mythe n’a pas de valeur sacré comme récit. (en tant que texte ou en tant que tradition véhiculée).

2-une fonction historique :

En effet, le mythe est construit dans sa forme comme un récit historique, c’est-à-dire que mythe et histoire se confondent :

on trouve ainsi des généalogies de familles réelles qui font allusions à des dieux comme ancêtres, idem pour des villes qui rattachent leur fondation à une divinité…

Le mythe ainsi rattache un passé légendaire au présent réel.

Mais son historicité est remise en cause par les grecs qui reconnaissent dans cette fonction un simple but de légitimisation ou de propagande diverse.

3-une fonction psychologique :

Le mythe est en effet un récit qui doit avant tout plaire, d’où la grande place laissé au fabuleux.

Le mythe répond toujours ainsi à ce schéma d’une situation de crise établie, où un homme, qu’il soit héros ou dieu se révèle pour surmonter cette crise.

C’est pour cela que l’on retrouve dans tous les mythes toujours les mêmes thèmes récurrents.

Par exemple, le thème du nouveau né abandonné (exposé) qui est ensuite recueillit et promis à un grand destin.

La mythologie dans cette fonction psychologique doit donc être perçue comme un stock des prototypes des conflits imaginables par l’Homme, et n’étant résolu que par le fabuleux.
Pour remplir ces trois fonctions, la mythologie doit mettre en scène des êtres multiples dans lesquels l’Homme peut et doit s’identifier.
Le mythe doit donc révéler un système de pensée structuré et contraint à ce qui doit caractériser la perception divine.

Au delà de l'aspect temporel et exotérique des mythes, ceux- ci ont un aspect spirituel et ésotérique, c'est-à-dire qu'ils véhiculent des concepts profonds, des principes universels et des archétypes.

Les dieux par leurs attributs peuvent nous apprendre beaucoup sur les peuples qui les vénèrent, sur leur conception du monde et de l'évolution. Nottament la mythologie qui si on l'étudie plus en profondeur révèle des connaissances pointues sur les mystères de l'univers et de l'évolution.

L'aspect temporel et exotérique était destiné aux foules, au peuple, mais à l'intérieur des temples étaient révélés aux disciples les secrets que véhiculaient les dieux et leurs histoires.

Des sagesses qui mènent chaque humain vers son temple intérieur.

C'est certainement cet aspect qui fait que les mythes sont encore étudiés aujourd'hui par beaucoup de chercheurs dans leur cheminement spirituel.

La symbolique qui semblent fort liés à la mythologie, et nous aurons certainement l'occasion d'aborder en corrélation à l amythologie des aspectde la symbolique;

les symboles recèlent eux aussi de grands principes qui ont été placé sur un niveau vibratoire transcendant les mots dont les sens et la profondeur peuvent changer en fonction du contexte.

Le symbole parle à des niveaux de nos Etres qui se placent au delà du mental.

Et peuvent éveiller par echo des parties en nous qui souvent sommeillent encore.


« Ce que nous appelons symbole est un terme, un nom ou une image qui, même lorsqu'ils nous sont familiers dans la vie quotidienne, possèdent néanmoins des implications, qui s'ajoutent à leur signification conventionnelle et évidente. Le symbole implique quelque chose de vague, d'inconnu, ou de caché pour nous.»

«... un mot ou une image sont symboliques lorsqu'ils impliquent quelque chose de plus que leur sens évident et immédiat. Ce mot ou cette image, ont un aspect "inconscient" plus vaste, qui n'est jamais défini avec précision, ni pleinement expliqué. Personne d'ailleurs ne peut espérer le faire.

«Lorsque l'esprit entreprend l'exploration d'un symbole, il est amené à des idées qui se situent au delà de ce que notre raison peut saisir. »

Carl gustav Jung. L'homme et ses symboles pages 20 et 21.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux


Dernière édition par sébastien le Jeu 15 Avr - 12:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)   Sam 10 Avr - 18:21

Bonsoir Meba

Superbe travail !!!!!!!!!!!!!!

La "mytho-logie", "science du mensonge", science de la fable", est effectivement tout cela à la fois....

Mais, dans le même temps, ne JAMAIS oublier que, en grec , "MYTOS" (et non "MYTHOS"), signifie "FIL", celui que ARIANE donne à THESEE pour "renaître" en tuant le Minotaure puis en trouvant la sortie du labyrinthe !

En d'autres termes..... SUBTILS....................., le "MYTHE" est soumis au "MYTE" ..... ce qui veut dire que le "mensonge" d'Araine" est la "réalité" que va vivre THESEE .... lorsqu'il va tuer lme Minotaure, ce qui va fairer de lui un "HEROS"....

Je te laisse le soin de démêler cet écheveau..... que les "MOIRES" ont su si bien tisser.... elles qui sont si proches d'Ariane ....

Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 09 Septembre 2009, 22:07

bonsoir Mixalis,

ce travail n'est pas entièrement de moi il a été fait avec un ami qui m'a quitté aujourd'hui. c'est le destin implacable!
Mais ou est la réalité? qui est dans quoi? ou quoi est dans qui?

démèle avec moi si tu le veux bien ce fil, car c'est un peu le but du forum de démeler ensemble et peut être qui sais pourrons nous tisser d'un fil commun, un attrape rêve capable de nous rassembler.Il est plus facile de séparer que de réunir.

Merci de lire le règlement. ici

Mon blog
Meba
Administrateur

Messages: 1101
Inscription: 25 Février 2009, 14:12
Message privéEnvoyer un e-mail à Meba Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageAvertir l’utilisateurInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de MiXalis » 09 Septembre 2009, 22:59

Bonsoir Meba,

Toutes mes condoléances pour ton ami qui n'a quitté personne, autrement que par la "chair" ("créas" en grec), puisque tu portes sa PAROLE au-delà de la disparition de cette "chair"...

Il y a bien longtemps que je pense avoir démêlé le "FIL" ( "MYTHOS" ou "MYTOS" ) dont tu parles et je suis tout proche de ce que tu nous dis et de ce que dit ton ami....

Ce qui est dit là est-il ce qui résume, quelque part, tes pensées et celles de ton ami ???

http://www.satranga.com/index.php?pr=_LIVRE

Cordialement

Michel FOURNIERLa mythologie pourrait être la clef de notre futur....
http://mixalis.unblog.fr
MiXalis

Messages: 162
Inscription: 22 Août 2009, 21:00
Localisation: Crète (Grèce)
Message privéEnvoyer un e-mail à MiXalisSite InternetMSNM/WLM Haut
--------------------------------------------------------------------------------

Editer le messageSupprimer le messageRapporter le messageInformationsRépondre en citant le message Re: La mythologie c'est quoi?
de Meba » 09 Septembre 2009, 23:17

En effet MiXalis,

Je suis assez en accord avec la présentation de ce livre, bien que je n'aime pas trop les méthodes établies mais n'ayant pasclu le livre, je ne peut dire quel en est exactement la teneur, mais je suis en accord avec la présentation, et les idées qui y sont mises en avant, cela correspond bien avec mon cheminement et ma perception des choses.

Je ne connais pas du tout le grec et te remercie de tous ces liens étymplogiques que tu fais qui me permettent d'alimenter mon moulin. J'espère que tu vas continuer à nous alimenter de la sorte.

bien amicalement.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)   Jeu 15 Avr - 12:00

jai édité le premier message car j'avais commis une erreur lors du transfert.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mythologie c'est quoi (sujet du cercle histoire et spiritualité)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quoi reconnait-on un beau york d'expo ?
» L'appel de la Forêt !
» Fente sur une jupe en demi- cercle
» C'est quoi l'amour?
» bou je ne sais pas quoi prendre comme taille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Mythologies,légendes et sagesses allégoriques-
Sauter vers: