forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pieds nus sur la Terre sacrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:36

Les Blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous,
Indiens, cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque
nous édifions nos tipis, nous faisons de petits trous. Nous n'utilisons
que le bois mort.


L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit
tout. L'arbre dit « Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal ». Mais
il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait. Il arrache les
arbres et les ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela
leur fait mal. Les Indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme
blanc démolit tout. Il fait exploser les rochers et les laisse épars
sur le sol. La roche dit « Arrête, tu me fais mal ». Mais l'homme blanc
n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils
les prennent petites et rondes pour y faire leur feu… Comment l'esprit
de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?… Partout où il la touche,
il y laisse une plaie.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:37

Légende Micmac

Par une journée de tôt printemps, alors que le vent était
encore frisquet, une vieille femme Micmac alla ramasser la sève des
érables et, comme elle goûte meilleure chaude, elle en mit dans un pot
de terre cuite qu’elle plaça au-dessus de son feu de tepee. Fatiguée,
la vieille femme alla s’étendre pour se reposer. Lorsqu’elle se
réveilla, le soir était déjà là. Dans le pot elle trouva un sirop doré,
clair et sucré.

Légende Algonquienne

Le chef de la tribu prit son
tomahawk de l’érable dans lequel il l’avait enfoncé la veille. Comme le
soleil montait dans le ciel, la sève se mit à couler de l’entaille. Sa
femme la goûta et la trouva bonne. Elle s’en servit pour cuire la
viande ce qui lui évita d’aller à la source pour chercher de l’eau. Le
goût sucré et l’odeur douce furent très appréciés par le chef.Il appela
le sirop dans lequel avait bouilli la viande, Sinzibucwud, mot
algonquin qui veut dire «tiré des arbres ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:39

Dans la tribu des hommes vrais, celui-au-corps-aussi-dur-que-la-pierre
(Imasi) devait sauver son peuple de la famine parce que les bisons
avaient pris une autre route de migration. Il courut aussi longtemps
qu’il le put pendant deux jours et deux nuits, puis il rencontra un
cheval et il réussi à détourner le chef des bisons vers son peuple
grâce à la puissance de l’animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:39

La langue Sioux se compose de trois dialectes :

le Dakota, le Lakota et le Nakota. Le Lakota est le plus répandu.

C'est la deuxième langue amérindienne après le Navajo.


L'alphabet Sioux est le même que le nôtre. Il ne manque que 6
lettres : d,f,q,r,v et x. Ils utilisent des petits signes
supplémentaires au-dessus de certaines lettres. Cela change le son.

Les phrases sont composées à l'envers.

Par exemple, si vous dites:'Chaque jour, cette femme va à la ville'

en lakota, ça donne : 'Jour chaque, femme la cette ville vers va'


Au début c'est une gymnastique qui n'est pas facile à apprendre.

L'avantage du lakota c'est qu'il n'y a pas beaucoup de temps. le passé est signalé par un petit mot avant le verbe.


Il faut savoir que tous les Sioux ont du sang français dans les veines.

Tout simplement parce que les Français qui ont peuplé la Louisiane, ont sympathisé avec les Sioux.

Ces derniers les ont bien accueillis parce qu'ils venaient faire du troc. Et non pas leur voler leurs terres



Mais alors !si les indiens ont du sang français
dans les veines.....des français ont du sang indien
!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:40

Puisque L'ASTROLOGIE AMERINDIENNE est influencée par la lune et
qu'il y a habituellement treize lunes par année, l'astrologie se
compose de 13 signes différents. Chacun de ces signes porte un nom
d'animal, d'oiseau ou de poisson, car les amérindiens nt un grand
respect de la nature.Les membres de toutes les nations amérindiennes
savaient que la lune communiquait aux sages les tendances de demain et
les prévisions pour le futur. Il est important de se souvenir que les
sages amérindiens recomendaient d'être prudents en période de pleine
lune, car certains évènements sont influencés par celle-ci. Ainsi, il
est préférable pour vous d'entreprendre de gros projets, des
discussions importantes ou des transactions significatives en période
de pleine lune. En fait, il est toujours préférable de ne rien
entreprendre pendant les trois jours qui précèdent ou qui suivent la
pleine lune ou une éclipse lunaire.




En fait,
l'énergie ainsi que le côté affectif, amical et humain de notre vie ou
de nos pensées sont emplifiés lorsque la pleine lune se rapproche.
Puis, à l'opposé, lorsqu'on se rapproche de la nouvelle lune, cela
devientfavorable ao plan des affaires, des finances et des idées
génailes.
La lune dirige donc grandement votre vie.
Tout
comme les grandes et grand voyant( e)s. les amérindiens eux aussi
pouvais prédire l'avenir à l'aide de leur astrologie, tels : les
relations amoureuse et amicale, les récoltes, les saisons, comment les
chasses irais et ainsi de suite.
Voici donc la charte astrologique amérindienne. Consultez la et découvrez quelle est votre signe.
Les animaux correspondant aux mois lunaires
(L'année autochtone débute au solstice d'été)
Chevreuil: 24 juin au 22 juillet

Aigle: 23 juillet au 19 août

Tortue: 20 août au 16 septembre

Bernache: 17 septembre au 14 octobre

Castor: 15 octobre au 11 novembre

Renard: 12 novembre au 9 décembre

Loutre: 10 décembre au 5 janvier

Ours: 6 janvier au 1 février
Orignal: 2 février au 3 mars

Marmotte: 4 mars au 31 mars

Lièvre: 1 au 28 avril

Oie blanche: 29 avril au 26 mai

Saumon: 27 mai au 23 juin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:41

LA PRIERE DE GERONIMO


Ô Nature, ma Mère,


Qu’ont il fait de notre Terre !


A tort, ils se sont pris pour des Dieux,


Leurs cœurs sont devenus haineux.


Dominés et motivés par l’argent,


Ils détruisent la pureté des Océans.


Les rivières aujourd’hui troublées,


Déversent dans la mer leurs amas de saletés.




Ô Nature, ma Mère,


Qu’ont il fait de notre Terre !


Aveuglés par une technologie dévastatrice,


Ils sont incapables de trouver les idées salvatrices.


Des somptueuses Forêts Anciennes et Equilibrées,


Il ne subsiste aujourd’hui que quelques morceaux éparpillés.


L’air pur et frais que nos Ancêtres respiraient,


Ne se trouve encore que sur les plus hauts sommets.




Ô Nature, ma Mère,


Qu’ont il fait de notre Terre !


Du contrôle des Espèces ils se vantent,


Afin que jamais le remord ne les hantent.


De nombreux Animaux à jamais disparaissent,


Afin que eux, en nombre et en bêtise, ils ne progressent.


La Banquise d’Hier, sous son infinie blancheur,


Ne reflète aujourd’hui plus aucune lueur.




Ô Nature, ma Mère, je t’en conjure,


Montre leur le chemin du futur.


Je ne suis moi-même qu’un Homme comme les autres,


Même si près de toi je me veux leur Apôtre.


Capables d’Amours et de Compréhension, ils le sont j’en suis certain,


Il leur suffit juste de comprendre que leur Avenir est incertain.


Montre leur le chemin vers la Raison,


Et ils s’ouvriront vers de nouveaux Horizons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:42

Les 7 Principes du Chamanisme


1. Le monde est ce que vous croyez qu’il est - Tout n’est que rêve, tous les systèmes sont arbitraires


2. Il n’existe pas de limites - Tout est relié, tout est possible, relié mais autonome


3. L’énergie circule là où vous concentrez votre attention - Tout est Énergie


4. Maintenant est le moment de pouvoir - Tout est relatif, le pouvoir augmente avec l’attention

5.
Aimer implique être satisfait avec l’Amour - L’Amour augmente à mesure
que nous cessons de juger. Tout est vivant , conscient et sensible


6. Tout pouvoir provient de l’intérieur - Tout a du pouvoir, le pouvoir provient de l’autorité


7. L’efficacité est la mesure de la vérité - Il existe toujours une autre façon de faire les choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:43

Le vent qui a donné à notre grand-père son premier souffle a aussi reçu
son dernier soupir. Et si nous vous vendons notre terre, vous devez la
garder à part et la tenir pour sacrée, comme un endroit où même l'homme
blanc peut aller goûter le vent adouci par les fleurs des prés. Nous
considérerons donc votre offre d'acheter notre terre. Mais si nous
décidons de l'accepter, j'y mettrai une condition : l'homme blanc devra
traiter les bêtes de cette terre comme ses frères.Je suis un sauvage et
je ne connais pas d'autre façon de vivre.J'ai vu un millier de bisons
pourrissant sur la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait
abattus d'un train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas
comment le cheval de fer fumant peut être plus important que le bison
que nous ne tuons que pour subsister.Qu'est-ce que l'homme sans les
bêtes? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une
grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive
bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent.Vous devez apprendre à vos
enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux.
Pour qu'ils respectent la terre, dites à vos enfants qu'elle est
enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que
nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce
qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes
crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.


Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à
l'homme ; l'homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes
choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes
choses se tiennent.Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la
terre.Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie ; il en est
seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à
lui-même.Même l'homme blanc, dont le dieu se promène et parle avec lui
comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune.
Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. Il y a une
chose que nous savons, et que l'homme blanc découvrira peut-être un
jour, c'est que notre dieu est le même dieu. Il se peut que vous
pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre,
mais vous ne pouvez pas. Il est le dieu de l'homme, et sa pitié est
égale pour l'homme rouge et le blanc. Cette terre lui est précieuse, et
nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur. Les Blancs
aussi disparaîtront ; peut-être plus tôt que toutes les autres tribus.
Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres
détritus.Mais en mourant vous brillerez avec éclat, ardents de la force
du dieu qui vous a amenés jusqu'à cette terre et qui pour quelque
dessein particulier vous a fait dominer cette terre et l'homme rouge.
Cette destinée est un mystère pour nous, car nous ne comprenons pas
lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux sauvages domptés,
les coins secrets de la forêt chargés du fumet de beaucoup d'hommes, et
la vue des collines en pleines fleurs ternie par des fils qui
parlent.Où est le hallier ? Disparu. Où est l'aigle ? Disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:43

Poème de l’éveil





La nature n’est pas un simple décors joli au regard. Si tu
fermes les yeux, tu ressens mille présence. On ne vient pas écouter le
silence dans la nature. On écoute le vent, la terre, la vie qui résonne
et fourmille à nos oreilles.

Si un jour tu as perdu ton
équilibre, que tu es dans le doute, trouve une forêt, cherche un tapis
d’herbe ou de mousse, allonge toi dessus, ferme les yeux, vide tes
pensées, respire l’odeur de la terre, écoute la vie, adapte ta
respiration aux battements de ton cœur, ressens les moindres recoins de
ton corps et relâche un à un les muscles et les nerfs raidis par le
temps.




Deviens oiseau au son du vent, deviens arbres parmi les arbres,
deviens le vent qui bruisse dans le feuillage, deviens le cerf qui
t’observe et que tu n’avais pas vu, deviens fleur, deviens ruisseau,
écoute le chant des ancêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 9:47




Sitting Bull - Tatanka Iyotaka -
1831 - 1890

Chef Sioux Hunkpapas Lakota
Sitting Bull, un homme-médecine
("medecine-man" ), un sage, un "saint-homme" et chef indien de la tribu
des Sioux Hunkpapas Lakota, il est le personnage de l'histoire de la
persécution des amérindiens dont le souvenir reste le plus vif dans
l'esprit de nos contemporains.

Né le 31 mars 1831, il
ressentit très tôt l'invasion des terres indiennes par les colons
américains. Il attendit 1863 pour se joindre à la résistance, à la
suite du massacre de chasseurs Hunkpapa par des colons. Reconnu chef de
la Nation Sioux Teton en 1867, il s'allia avec Crazy Horse et Gall afin
de protéger les droits des tribus, surtout après la signature du Traité
de Fort Laramie en 1868.

En 1876, Gall, Crazy Horse et
Sitting Bull attaquèrent successivement le général Custer à Little
Bighorn, qui venait pour "protéger" les colons chercheurs d'or avec ses
troupes. Cette attaque américaine violait clairement les termes du
traité, mais Sitting Bull dû tout de même s'enfuir au Canada pour
éviter les représailles.


Le chant qui suit à été chanté par Sitting Bull alors qu'il se rendait aux autorités après le combat contre le général Custer:



Un guerrier

J'ai été

Maintenant

C'est terminé

Un moment difficile

S'annonce.


iki'cize

waon'kon

wana'

hena'la yelo'

iyo'tiye kiya'

waon'


Plusieurs raisons à cela, mais la principale est peut-être
qu'il fut un des leader du peuple Sioux lors de la bataille de Little
Bighorn qui vit la défaite du Général Custer en 1876. Il vint aussi en
Europe avec le Wild West Show de Buffalo Bill.


Après un hiver particulièrement rude en 1881, Sitting Bull et
ceux qui étaient toujours avec lui se rendirent finalement à l'armée
américaine. Il fut emprisonné pendant 2 ans, avant d'être envoyé à
Standing Rock Reservation en 1883.

En 1885, il fut relâché et
autorisé à rejoindre la troupe de "Buffalo Bill Wild West", où il resta
4 mois, pour des tournées à travers l'Europe. A son retour aux USA il
revint à "Standing Rock".


Le 15 décembre 1890 une quarantaine d'agents de la police
indienne, des Lakotas, pénétrèrent chez Sitting Bull, dans la réserve
Sioux de "Standing Rock Reservation". Au cours d'une bousculade un coup
de feu éclata. Touché d'une balle à la tête, Sitting Bull s'écroula,
mort.

Il mourut d'un coup de feu tiré par un membre de la
police indienne, le 15 décembre 1890 peu avant le massacre de Wounded
Knee. Les circonstances exactes de sa mort sont troubles mais toujours
est-il qu'un grand espoir pour le peuple amérindien est mort avec lui.


Sitting Bull a été enterré à Fort Yates dans le Nord Dakota, puis transporté en 1953 à Mobridge, Sud Dakota.

Voici quelques extraits de discours de ce grand personnage...


"Voyez
Mes frères, le printemps est venu ; la terre a reçu l'étreinte du
soleil, et nous verrons bientôt les fruits de cet amour!

Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie. C'est
à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre exisence ;
c'est pouruoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux,
le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.

Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous aons maintenant affaire à
une autre race_petite faible quand nos pères l'on rencontrée pour la
première fois, mais aujourd'hui grande et arrogante. Assez étrangement,
ils ont dans l'idée de cultiver le sol et l'amour de posséder est chez
eux une maladie. Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les
riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur
les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent.
Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propres usages
et se baricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent avec leurs
constructions et leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent
de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.

Nous ne pouvons vivre côte à côte."
(Discours prononcé en 1875)



"Quel traité le blanc a-t-il respecté que l'homme rouge ait rompu ? Aucun.

Quel traité l'homme blanc a-t-il jamais passé avec nous et respecté? Aucun.

Quand j'étais enfant, les Sioux étaient maîtres du monde ; le
soleil se levait et se couchait sue leur terre ; ils menaient dix mille
hommes au combat.

Où sont aujourd'hui les guerriers ?

Qui les a masscrés ?

Où sont nos terres ?

Qui les possède ?

Quel homme blanc peut dire que je lui ai jamais volé sa terre ou le moindre sou ? Pourtant ils disent que je suis un voleur.

Quelle femme blanche, même isolée, ai-je jamais capturée ou insultée ? Pourtant ils disent que je suis un mauvais Indien.

Quel homme blanc m'a jamais vu saoul ?

Qui est jamais venu à moi affamé et reparti le ventre vide ?

Qui m'a jamais vu battre mes femmes ou maltraiter mes enfants ?

Quelle loi ai-je violée?

Ai-je tort d'aimer ma propre loi ?

Est-ce mal pour moi parce que j'ai la peau rouge ?

Parce que je suis un Sioux ?

Parce que je suis né là où mon pére a vécu ?

Parce que je suis prêt à mourir pour mon peuple et mon pays ?"



"Je tiens à ce que tous sachent que je n'ai pas
l'intention de vendre une seule parcelle de nos terres ; je ne veux pas
non plus que les Blancs coupent nos arbres le long des rivières ; je
tiens beaucoup aux chênes dont les fruits me plaisent tout
spécialement. J'aime à observer les glands parce qu'ils endurent les
tempêtes hivernales et la chaleur de l'été, et - comme nous-mêmes -
semblent s'épanouir par elles."



Après la bataille
de Little Bighorn, Sitting Bull et les siens partirent pour le Canada
où ils furent autorisé à vivre en paix. Le gouvernement américain fut
dans une position délicate car les canadiens traitaient les "renégats"
convenablement, aussi dépécha-t-il une commission conduite par le
général Terry pour supplier la bande de "sauvages" de revenir aux
Etats-Unis afin de vivre dans une réserve. Aprés une énumération des
traités et promesses rompus, Sitting Bull tint ce discours...


"Pendant soixante-quatre ans vous avez persécuté mon peuple.
Qu'avons-nous fait pour devoir quitter notre pays, je vous le demande ?
Je vais vous répondre. Nous n'avions nulle part où aller, aussi
nousnous nous sommes réfugiés ici. C'est de ce côté de la frontière que
j'appris à tirer et devins un homme. Pour cette raison j'y suis revenu.
On m'a taloné jusqu'à ce que, contraint d'abandonner mes propres
terres, je vienne ici. J'ai été élevé dans cette région et je serre
aujourd'hui les mains de ces gens [les Canadiens].

C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de ces gens et c'est
ainsi que je me propose de vivre. Nous n'avons pas donné notre pays ;
vous vous en êtes emparés. Voyez comme ces gens me traitent.
Regardez-moi. Vous me croyer dupe, mais vous l'êtes encore bien plus
que moi. Cette maison , la maison de l'Anglais, est une maison sacrée
[=maion de la vérité] et vous venez ici nous dire des mensonges ! Nous
ne voulons pas les entendre. J'ai maintenant assez parlé. Vous pouvez
vous en retourner. Ne dites plus rien. Emportez avec vous vos
mensonges. Je resterai avec ce peuple. Le pays d'où nous venons nous
appartenait ; vous nous l'avez pris ; nous vivrons ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:01





La deuxième paix est celle qui se crée entre deux individus,

la troisième est celle qui unit deux nations.




Mais par dessus tout, il vous faut comprendre

que la paix ne sera pas possible entre les nations

tant qu'on ne sera pas convaincu que la véritable paix

ne se trouve qu'au cœur même de l'âme humaine ..."




Black Elk (Chef Sioux)






Il faudra que le dernier arbre meure,


Que la dernière rivière soit empoisonnée,


Que le dernier poisson soit pêché,


Pour que l'homme réalise

que l'argent ne peut pas être mangé.




texte CREEK


que l'argent ne peut pas être mangé.




texte CREEK





O, Grand Esprit


Dont j'entends la voix dans le vent,
et dont le souffle donne vie à l'univers entier
écoute-moi

Je suis petite et faible

J'ai besoin de ta force et de ta sagesse

Permets-moi de marcher en beauté et fais que mes yeux
soient toujours émerveillés par le rouge et le violet
des couchers de soleil.

Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées
et que mes oreilles soient attentives à ta voix.

Donnes-moi la sagesse pour que je puisse comprendre
ce que tu nous enseignes.

Permets-moi d'apprendre les leçons que tu caches
sous les feuilles et les pierres.

Je demande la force non pas pour dominer mes frères
mais pour combattre mon plus grand ennemi, moi-même.

Fais en sorte que je sois toujours prêt à venir à toi
les mains propres et le regard serein.

Pour que, quand la vie me laissera, comme le soleil
qui baisse à l'horizon,
mon âme puisse venir à toi sans remords.






Jamais une statue ne sera assez grande

Pour dépasser la cime du moindre peuplier

et les arbres ont le coeur infiniment plus tendre

Que celui des hommes qui les ont planté

Pour toucher la sagesse qui ne viendra jamais

Je changerai la sève du premier olivier

Contre mon sang impure d'etre civilisé

Responsable anomyme de tout le sang versé.


Fatiguée, fatiguée,

Fatiguée du mensonge et de la vérité

Que je croyais si belle, que je voulais aimer,

Et qui est si cruelle que je m'y suis brulée

Fatiguée, fatiguée.


Fatiguée d'habiter sur la planère terre

Sur ce brin de poussière, sur ce caillou minable

Sur cette fausse étoile perdue dans l'univers

Berceau de la bêtise et royaume du mal

Ou la plus évoluée parmi les créatures

A inventé la haine, le racisme et la guerre

Et le pouvoir maudit qui corromp les plus purs

Et amène le sage à cracher sur son frère


Fatiguée de ses hommes qui ont tué les indiens

Massacré les baleines et baillonné la vie

Exterminé les loups, mis des colliers aux chiens

Qui ont meme réussi à pourrir la pluie


Je voudrais être un arbre, boire à l'eau de l'orage

Pour nourrir la terre, être amie des oiseaux,


Fatiguée, fatiguée..............



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:02

O, Grand Esprit


Dont j'entends la voix dans le vent,
et dont le souffle donne vie à l'univers entier
écoute-moi

Je suis petite et faible

J'ai besoin de ta force et de ta sagesse

Permets-moi de marcher en beauté et fais que mes yeux
soient toujours émerveillés par le rouge et le violet
des couchers de soleil.

Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées
et que mes oreilles soient attentives à ta voix.



Donnes-moi la sagesse pour que je puisse comprendre
ce que tu nous enseignes.
'Voyez, mes frères, le printemps est venu; la Terre a reçu l'étreinte de Soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour.

Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie. C'est à
ce mystérieux pouvoir que nous devons aussi notre existence; c'est
pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le
même droit qu'à nous d'habiter cette terre.Plus bas!

Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à
une autre race -petite et faible quand nos pères l'ont rencontré pour
la première fois, mais aujourd'hui grande et arrogante. Assez
étrangement, ils ont dans l'idée de cultiver le sol et l'amour de
posséder est chez eux une maladie.

Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent
briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et
les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent
notre mère à tous, la Terre, pour leur propre usage et se barricadent
contre leurs voisins; ils la défigurent avec leurs constructions et
leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue
qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.'

Publié dans Amérindien .





soyez heureux afin de vivre vieux les soucis

vous rendent malade se mettre en colére est une
mauvaise habitude si l'innocent ne se met pas en colére

il vivra longtemps celui qui a quelque chose à se reprocher,

perdra la santé à cause de ses pensée négatives s'il est vrai

que le bonheur est bon il est également source de santé
traditionnel (hopi)

un homme peut bien faire des choses mystérieuses
mais aucun n'a jamais été capable de trouver qui
commande au ciel et à la lune,ni au changement des
saisons,l'homme peut bien exécuter les plus
merveilleuses actions,il peut bien fabriquer les objets
les plus magnifiques,ils ne seron pas comparable à
l'oeuvre de la nature,quand les saisons changent,nous les
regardons comme un don du soleil qui est le plus fort
de tous les pouvoirs mystérieux et sacrésanonyme (téton sioux)

Portrait d'un indien

Enfant, je savais donner; j'ai oublié cette grâce depuis que je suis devenu civilisé.

J'avais un mode de vie naturel alors qu'aujourd'hui, il est artificiel.

Tout joli caillou avait une valeur à mes yeux; chaque arbre qui poussait était un objet de respect.

Maintenant, je m'incline avec l'homme blanc devant un paysage peint dont on estime la valeur en dollars.

Extrait de 'L'âme de l'indien'

Ohiyesa, écrivain indien contemporain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:03

http://members.aol.com/DanseLoups/lefilm.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:04

Notre existence terrestre n'est qu'une partie de notre
voyage vers le monde des esprits, et il est essentiel de bien le
préparer. Selon nos enseignements traditionnels, la façon dont nous
vivons notre existence terrestre influence notre voyage spirituel. Si
nous sommes amers, coléreux et pleins de remords, notre voyage s'en
ressentira. C'est pourquoi nous pensons que l'existence terrestre est
sacrée. Chaque jour doit être un bon jour, avec plein de pensées et de
sentiments positifs, car nous ne savons pas quand nous devrons quitter
cette terre. "

Citation amérindienne tribu des Cree

La sagesse des hommes surgit toujours entre les méandres de sa
cruauté et de son ignorance.Peut-on se décourager si l'on sait qu'en
eux les êtres vivants ont cette étincelle lumineuse?

L'ignorance
est une grande peur de ce monde et des autres, due à notre
méconnaissance en fait de ce qu'est la vie.Notre incapacité à contrôler
quoi que ce soit et surtout à retenir ce qui est impermanent, crée un
trouble en nous permanent, nous n'en avons pas souvent conscience ,
mais ceci interfére avec notre vision de nous, des autres et du
"monde".

« Ne te laisse pas distraire par le vacarme des
hommes, par leur quête insatisfaite, désordonnée. Ils sont comme
l'animal emprisonné dans l'enclos, qui tourne sans comprendre et
cherche une issue qui n'existe pas.» Sagesse Amérindienne




« Quand on a rien à perdre, on devient courageux.
Nous sommes timides quand on s'accroche encore à quelque chose. »
Carlos Castaneda




MARCHE AVEC LA VIE !


Puissent les désirs de ton coeur être pur, ne cherchant pas à
obtenir mais t'initier, t'élevant, tel l'Aigle, au dessus des épreuves
et tribulation, amenant la Paix à tous ceux qui croisent ta voie,
n'autorisant jamais les nuages noirs à régner, laissant les Terres
demeurer, libres et sauvages , intouchées. Puisse l'Esprit de la Vie
renforcer ta tolérance, ta sagesse et ton humilité

TAHCA USTHE OCETI SAKOWIN OYATE

La
vision est authentique et puissante. Que je sache elle n'a rien perdue
de son authenticité et de sa puissance : car ces choses-là sont le fait
de l'esprit, et c'est dans l'obscurité de leurs yeux que les hommes se
sont perdus.

Black Elk (Elan Noir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:08









La création du capteur de rêve:

Il
y a fort longtemps, un couple autochtone donnait vie à un jeune garçon.
Il était assez lourd pour son jeune âge, mais pas nécessairement plus
grand ou gros que les autres jeunes Hurons. À sa naissance, au premier
contacte avec ses parents, il y eut une sorte de connexion. Un lien
très fort entre les individus. Au moment où le jeune garçon les vit, il
leur fit un grand sourire rempli d’amour et de bonté. Pour un nouveau
né, c’était très surprenant, même presque impossible à croire, mais
c’était bel et bien un sourire. À ce moment, les nouveaux parents
décidèrent de le nommer Élan, qui veut dire « amical ». Comme cadeau de
bienvenu sur terre et pour remercier la dame tombée du ciel et
créatrice du monde, les parents Hurons offrirent à Élan une chienne.
Comme elle ressemblait énormément à un loup, ils la nommèrent Magena,
qui veut dire dans la langue Wendat: lune.

Huit ans plus
tard, Élan était devenu beaucoup plus fort. Entraîné à la chasse et à
la pêche, il était maintenant le jeune homme le plus apprécié du
village. Il était tellement serviable et aimable que les gens
l’adoraient. Bien sûr, Magena en était pour quelque chose. Il
l’accompagnait vingt-quatre heures par jour dans toutes ses
péripéties.Un jour, un vieux chasseur du village dit à tout le monde
que les animaux étaient rares et les récoltes, de moins en moins
nombreuses. Bien sûr, personnes ne l’écouta. Trois mois plus tard, le
jeune Élan maintenant âgé de huit ans se rendit près du grand fleuve à
l’endroit précis de leurs champs de culture. Bien sûr, le chef Huron
avait eu la brillante idée de pratiquer l’agriculture près du principal
court d’eau parce que les terres étaient bien plus fertiles à cet
endroit, et il avait raison. Mais ce jour, tous les gens étaient au
désespoir. Il y aurait dû avoir de beaux et grands épis de maïs depuis
longtemps. De même pour les haricots, les courges et les tournesols. La
prophétie du vieil homme se réalisa. La chasse était pénible, on
attrapait parfois un ou deux lapins ce qui nourrissait seulement une
petite famille, et il n’y avait plus de légumes. Ce peuple Huron devint
en crise de famine. Le petit Élan était en état d’alerte comme tous les
autres autochtones.


Quelques jours plus tard, Élan ne trouvait plus sa chienne.
Il alla voir dans sa maison longue, mais les autres familles habitantes
la même résidence ne l’avait pas vu. Le jeune homme apprit alors que le
chef avait ordonné de se nourrir tous les animaux de compagnies du
village pour ne pas mourir de faim. Élan accourut à l’abattoir pour y
découvrir que Magena avait perdu vie. Il fondit en larme et alla se
réfugier dans la forêt pour pouvoir réfléchir seul. Il était furieux et
très triste. Le garçon venait de perdre sa meilleure amie. Par contre,
il ne resta pas longtemps en compagnie des arbres, car une tempête
approchait. Il dut alors aller se cacher dans la maison longue qu’il
habitait. En regardant par une craque dans l’écorce qui recouvrait la
maison, Élan vit de fortes rafales de pluie et de vent à l’extérieur.
Il crut même apercevoir dans le vent une tête de chien ou de loup, mais
le jeunot crut que c’était son imagination. Une fois la tempête
terminée, Élan alla à l’extérieur pour constater l’ampleur des dégâts
et apprit que plusieurs personnes avaient disparu.


Deux jours après, pour se consoler de sa chienne qu’il
n’avait toujours pas oubliée, il alla construire des crosses pour
pratiquer son sport favori. Le jeune homme se mit à assembler des
pièces de son outil sportif et entendit un bruit. Il sentit un vent
froid dans son dos. Il se revira et vit un chien sous forme de vent. Il
reconnut Magena, qui était un esprit. Elle sauta sur le jeune garçon
pour l’attaquer. Élan comprit qu’elle était revenue pour se venger et
qu’elle avait un rapport avec les nombreuses disparitions. L’esprit
sauta à nouveau au coup d’Élan et débuta une lutte interminable entre
l’homme et la bête. Le garçon la repoussait, mais elle revenait
aussitôt. Il eut l’idée de se défendre avec la corde et les bouts de
bois qu’il utilisait pour construire sa crosse. Soudain, sans s’en
rendre compte, il forma un rond avec des branches minces et entrecroisa
la corde dans ce dernier. À ce moment, la bête disparut et une petite
bille noire apparut au milieu du cercle de bois.


En ce jour, Élan n’avait aucune idée qu’il allait inventer le
capteur de rêve. Cette invention était à l’origine utilisée seulement
par les autochtones, mais aujourd’hui, tout le monde peut s’en procurer
un. Bien sûr, le capteur de rêve à subit quelques modifications avec le
temps, il est devenu bien plus attrayant. Encore aujourd’hui, les
autochtones utilisent cette technique pour éloigner les mauvais
esprits. Par contre, de nos jours, il ne sert plus vraiment à éloigner
les esprits, mais plutôt à assurer que les petits Hurons passent une
bonne nuit sans cauchemars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:09

Au début des temps, il n'y avait pas de différence entre

les hommes et les animaux.

Toutes les créatures vivaient sur terre.


Un homme pouvait se transformer en animal s'il le

désirait et un animal pouvait devenir un être humain.

Il n'y avait pas de différence.

Les créatures étaient parfois des animaux et parfois

des hommes. Tout le monde parlait une même langue.


En ce temps-là les mots étaient magie et l'esprit

possédait des pouvoirs mystérieux.

Un mot prononcé au hasard pouvait avoir d'étranges

conséquences. Il devenait brusquement vivant et les

désirs se réalisaient. Il suffisait de les exprimer.

On ne peut pas donner d'explication. C'était comme ça


Légende indienne........

---------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:11

Voici quelque prénoms indiens et leur signification. Certain peuvent
nous sembler bizarre mais pour eux leur signification était très
importante.




PRENOMS FEMININ




Aiyana : fleur éternelle

Aponi : papillon


Aquene : paix


Chenoa : colombe blanche


Chilali : oiseau de neige


Chumani : goutte de rosée

Enola : magnolia


Etania : riche


Eyota : la meilleure


Kalena : fortunée


Kateya : trace de pas dans le sable


Luyana : pluie qui tombe


Kachina : danseuse sacrée


Kaliska : coyote chassant le cerf


Kaya : ma petite sauer ainé


Kiona : colline dorée


Kishi : nuit


Kwanita : les esprits sont bons


Magena : lune montrant


Mahala : femme


Migina : lune descendante

Nahima : mystique


Nirvelli : enfant de l'eau


Nita : ours


Nokomis : fille de la lune


Odina : montagne


Ozalee : soleil levant


Sakari : douce


Satinka : danseuse magique


Sora : oiseau chantant


Taima : le fracas du tonnerre


Tala : loup


Talasi : fleur de maïs


Tallulah : eau bondissante


Wakanda : pouvoir magique intérieur


Winama : femme de chef


Winona : fille première née

Yepa : princesse de l'hiver


Zaltana : haute montagne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:12

PRENOMS MASCULINS

Abey : feuille


Adriel : castor symbole d'adresse


Anoki : comédien


Bly : grand


Chayton : faucon


Enyeto : marche comme un ours


Etu : personne ensoleille

Guyapi : franc


Kototo : siffleur


Igashu : aventurier


Istu : sucre du pin


Lye : fumée


Langundo : paisible


Len : flûte


Mato : courageux


Nodin : vent


Ohando : en colère


Otadan : abondant


Paco : aigle a la tête blanche


Pilan : essence supreme

Tyee : chef


Wabon : vent d'est


Wakiza : guerrier determiné

Wapi : heureux


Yahto : bleU


Yuma : fils de chef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lumière

avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 61
Localisation : orne
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:12

C'est magnifique, je n'ai pas eu le temps de tout lire (tu as mis le turbo) mdr

Mais je ressent ces liens Amérindien drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:13

Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui
appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout
ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.

L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."


Seattle, chef indien Suquamish



"Le Lakota était empli de compassion et d'amour pour la
nature, et son attachement grandissait avec l'âge. (...) C'est pourquoi
les vieux Indiens se tenaient à même le sol plutôt que de rester
séparés des forces de vie. S'asseoir ou s'allonger ainsi leur
permettait de penser plus profondément, de sentir plus vivement. Ils
contemplaient alors avec une plus grande clarté les mystères de la vie
et se sentaient plus proches de toutes les forces vivantes qui les
entouraient.


Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le coeur de
l'homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l'oubli du
respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne
plus respecter l'homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce
influence de la nature."


Standing Bear, chef Lakota (Sioux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:13

"Nous voyons la main du Grand Esprit dans presque tout: le soleil, la
lune, les arbres, le vent et les montagnes; parfois nous l'approchons
par leur intermédiaire. (...) Nous croyons en l'Etre Suprême, d'une foi
bien plus forte que celle de bien des Blancs qui nous ont traité de
païens... Les Indiens vivant près de la nature et du Maître de la
nature ne vivent pas d'ans l'obscurité.


Saviez-vous que les arbres parlent? Ils le font pourtant !
Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez. L'ennui
avec les Blancs, c'est qu'ils n'écoutent pas ! Ils n'ont jamais écouté
les Indiens, aussi je suppose qu'ils n'écouteront pas non plus les
autres voix de la nature. Pourtant, les arbres m'ont beaucoup appris:
tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand
Esprit."


Tatanga Mani (ou Walking Buffalo), indien Stoney (Canada)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Ven 5 Fév - 10:15

lumière a écrit:
(tu as mis le turbo) mdr

drunken

Désolée...je dois partir...et je fais donc du copier/coller...

C'est tout pour aujourd'hui....je t'interdis de rire....vilaine!!!!

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:43

Alors que l'esclavage est officiellement aboli dans tous les pays, il
persiste des formes de servitude qui varient selon les zones : vente
d’enfants, exploitation sexuelle des femmes et des enfants,
pornographie, servitude pour dettes, travail forcé, domesticité non
rémunérée, maltraitance, travail dangereux ou insalubre…


4. Citations


Lorsque Jupiter fait tomber un mortel en esclavage, il lui enlève la moitié de sa vertu. (Homère)


La servitude de l'esclave ne va pas jusqu'à l'âme. (Sénèque)

Douter de la légitimité de la servitude, c'est offenser le Saint-Esprit. (Bossuet)

La servitude abaisse les hommes au point de s'en faire aimer.» (Vauvenargues)

La guerre n'est pas si onéreuse que la servitude. (Vauvenargues)

La servitude est si peu naturelle à l'homme, qu'elle ne saurait exister sans quelque mécontentement. (J.-J. Rousseau)

L'amour de l'ambition n'est pas plus naturel au cœur de l'homme que celui de la servitude. (Bernardin de Saint-Pierre)

Il n y a rien de plus contraire à notre nature que la servitude. (Ch. Comte)

Le moins de servitude qu'on peut est le meilleur. (Pascal)

L'ignorance est d'accord avec la servitude. (Mme de Staël)

C'est au nom du devoir qu'un despote commande la servitude. (Mme Guizot)

Le gouvernement de l'homme par l'homme, c'est la servitude. (Proudhon)


Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils
ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à
défricher tant de terres. (Montesquieu, De l'esprit des lois)


L'esclavage est aussi opposé au droit civil qu'au droit
naturel ; quelle loi civile pourrait empêcher un esclave de fuir ?
(Montesquieu)

La trop grande sécurité des peuples est
toujours l'avant-coureur de leur servitude. (Jean-Paul Marat, Les
Chaînes de l'esclavage)


Les révolutions n'ont généralement pour résultat immédiat
qu'un déplacement de servitude. (Gustave Le Bon, Aphorismes du temps
présent).


Nous sommes devenus riches parce que des races entières sont
mortes pour nous : c’est pour nous que des continents ont été
dépeuplés. (Werner Sombart)


Le plus libre de tous les hommes est celui qui peut être libre dans l'esclavage même. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)


Avec la liberté, la morale améliore la religion ; avec l'esclavage, la religion fausse la morale. (Benjamin Constant)

Dieu fit la liberté ; l'homme a fait l'esclavage. (A. Chénier)

A l’instant où l'esclave décide qu'il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent. (Gandhi, Non-violence in Peace and War)


Otez les fers de l'esclave le mieux traité et faites ce
constat : les traces de ses pas vous indiquent le chemin de la liberté.
(Jean-Paul Coudeyrette, Autocitations)


L’esclave libéré récemment éprouve inconsciemment le regret
de ses chaînes : il devra faire l’apprentissage de la liberté.
(Jean-Paul Coudeyrette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue

avatar

Nombre de messages : 1892
Age : 56
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:43

La légende des quatre fils:
Au tout début des temps, le Père
Créateur avait quatre fils: -Un blanc, un noir, un jaune et un rouge.
Ces quatre fils voulaient naître. Alors le Père Créateur fit naître
son fils blanc le premier et lui donna le don du feu. Il avait la
responsabilité de cet élément et aussi la tâche de le partager avec les
autres. Ce fut ensuite au tour du fils noir de naître et lui donna à
son tour le don de l'eau. C'est a lui que revenait la responsabilité de
prendre soin de cet élément et de la partager. Puis, vint le tour du
fils jaune de naître. Et lui, reçu l'élément de l'air qu'il avait à
prendre soin et à partager avec les autres. Quant finalement vint le
tour du fils rouge de naître, il dit au Père Créateur qu'il avait
changé d'idée et qu'il voulait demeurer près de celui-ci. Le Père
Créateur lui dit qu'il ne pouvait plus revenir en arrière et qu'il
devait lui aussi naître car lui il apportait le don de la terre et que
sans lui ses frères ne pourront pas survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pieds nus sur la Terre sacrée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Terre sacrée
» Plantation d'une vigne
» Les pieds sur Terre - des avis?
» pieds palmés!
» pieds de lavande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Spiritualités, traditions et philosophies-
Sauter vers: