forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pieds nus sur la Terre sacrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:44

O, Grand Esprit


Dont j'entends la voix dans le vent,
et dont le souffle donne vie à l'univers entier
écoute-moi

Je suis petite et faible

J'ai besoin de ta force et de ta sagesse

Permets-moi de marcher en beauté et fais que mes yeux
soient toujours émerveillés par le rouge et le violet
des couchers de soleil.

Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées
et que mes oreilles soient attentives à ta voix.

Donnes-moi la sagesse pour que je puisse comprendre
ce que tu nous enseignes.

Permets-moi d'apprendre les leçons que tu caches
sous les feuilles et les pierres.

Je demande la force non pas pour dominer mes frères
mais pour combattre mon plus grand ennemi, moi-même.

Fais en sorte que je sois toujours prêt à venir à toi
les mains propres et le regard serein.

Pour que, quand la vie me laissera, comme le soleil
qui baisse à l'horizon,
mon âme puisse venir à toi sans remords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:46

L'espéce humaine est aujourd'hui confrontée a la question méme de sa
survie. Le mode de vie connu sous le nom de civilisation occidentale
s'engage sur un chemin de mort ou sa propre culture n'a pas de réponses
viables. Confronté a la réalité de leur propre capacité destructrice,
ils ne peuvent qu'aller de l'avant vers des zones de destruction encore
plus efficaces.


La majeure partie du monde plonge ses racines dans le monde
naturel, avec ses traditions, qui doit prévaloir si nous voulons
développer des sociétés réellement libres et égalitaire Il faut que les
peuples qui vivent sur cette planéte en finissent avec le concept
étroit de libération de l'homme et qu'ils commencent a voir que la
libération doit étre étendue a l'ensemble du monde naturel. Ce qu'il
faut, c'est la libération de toutes les choses qui entretiennent la vie
-l'air, les eaux, les arbres- toutes les choses qui entretiennent la
trame sacrée de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:46

Présentation du nouveau-né à l'univers.





Ô Soleil, Lune, Étoiles, vous tous qui vous déplacez dans les cieux,

Je vous supplie de m'écouter !

Vous venez d'accueillir un nouvel être vivant :

Consentez à sa vie, je vous en prie !

Aplanissez-lui la voie pour qu'il parvienne à la croupe de la première colline !


Ô Vents, Nuages, Pluies et Brumes,

Vous tous qui vous déplacez dans les airs,

Je vous supplie de m'écouter !

Vous venez d'accueillir un nouvel être vivant :

Consentez à sa vie, je vous en prie !

Aplanissez-lui la voie pour qu'il parvienne à la croupe de la deuxième colline !


Ô Montagnes, Vallées, Rivières, Lacs, Arbres et Herbes,
Vous tous qui appartenez à la terre,
Je vous supplie de m'écouter !

Vous venez d'accueillir un nouvel être vivant :

Consentez à sa vie, je vous en prie !

Aplanissez-lui la voie pour qu'il parvienne à la croupe de la troisième colline !


Ô vous, Oiseaux grands et petits qui volez dans les airs,

Et vous, Animaux grands et petits qui vivez dans la forêt,

Et vous encore, Insectes qui rampez entre les herbes
Et qui creusez des chemins sous terre,

Je vous supplie de m'écouter !

Vous venez d'accueillir un nouvel être vivant :

Consentez à sa vie, je vous en prie !

Aplanissez-lui la voie pour qu'il parvienne à la croupe de la quatrième colline !


Ô vous qui appartenez au Ciel, à l'Air et à la Terre !

Écoutez-moi tous, je vous en supplie !

Vous venez d'accueillir un nouvel être vivant :

Consentez, consentez tous à sa vie, je vous en prie !

Aplanissez-lui la voie et il ira par delà les quatre collines !


Omaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:48

POUR UNE ESCAPADE MÉMORABLE : LA MAISON AMÉRINDIENNE


Dans un cadre enchanteur, au pied du mont Saint-Hilaire, la
Maison amérindienne a pignon sur rue au 510, Montée des Trente. Seul
lieu multi-nations situé hors réserve, La Maison amérindienne a été
créée dans le but de favoriser une meilleure connaissance des premières
nations. Y sont mis en valeur les traditions amérindiennes de l’érable,
du maïs et de la courge. Pour encourager les échanges, le partage et le
rapprochement entre les peuples, on y tient des expositions permanentes
sur les traditions agricoles des Amérindiens du Québec, des artistes
contemporains autochtones et métis y exposent leurs œuvres, des soirées
de contes et légendes, des colloques y sont donnés régulièrement, etc.
Sur réservations, on peut y déguster des mets à saveur amérindienne,
qui varient selon les saisons, et profiter d’une animation sur place.
Les groupes y sont accueillis au son du tambour et par une cérémonie de
purification. Se sucrer le bec à l’amérindienne dans l’érablière de La
Maison amérindienne vaut son pesant d’or. La tarte au sucre sans croûte
est imbattable !

Tél. (450) 464-2500 info@maisonamerindienne.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:50

PRIERE POUR L'AMOUR LA COMPASSION, L'HONNEUR







Grand Père, Regarde comme nous sommes fragiles





Nous savons que dans toute la création





Seule la famille des hommes s'est écartée du chemin sacré.





Nous savons encore que nous sommes divisés et





Nous savons que nous devons nous rassembler


Pour avancer dans le chemin sacré





Grand Père, Très Saint, Apprends-nous l'amour, la compassion, l'honneur





Pour que nous puissions guérir la terre





Et nous guérir mutuellement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:53

Mister man

avez vous posé le pied sur ce rocher

vous êtes vous approché de ce gommier-spectre

avez vous marché sur les doigts verts de l'herbe

et senti comme moi leur vie monter au fond de vous?

Mister man

êtes-vous entré dans les grottes

pour y saluer vos propres totems

vous ont-ils comme à moi dit

de marcher sur les sentiers de la vie tel un dieu?

Mister man

avez vous été sur le rivage

de cette terre que votre âme dépouille

et découvert la haine que vous avez forgée

la souffrance des morts que vous y avez ensevelis?

Mister man,

avez-vous contemplé votre visage

comme le mien qui se mire dans la terre

le vôtre ne se reflète qu'à la surface des étangs

mon image s'enfonce profondément dans le sable

le sol les rochers et les arbres

les âmes de mon peuple sont ici

les oiseaux et les nuages et le vent

le soleil et la lune et les étoiles

me parlent et font partie de moi ils habitent

en moi ils sont chacun une part

de moi ils vivent dans mon coeur

toutes choses créées par dDieu

sont en moi cet univers entier

tous sont en moi- nous parlons et nous pleurons

nous causons et nous dansons et nous chantons

et je leur fais don de mon âme

de mon amour que Dieu m'a ordonné d'offrir.

Mister man,

si jamais vous sentez

l'essence la force-de-vie dans la terre

s'exprimer en vous-même

en votre âme-force alors vous comprendrez

l'âme-Dieu en toutes choses alentour

cette essence de vie alors vous vivrez

alors vraiment, Mister man, vous vivrez.


Kevin Gilbert, 7 avril 1975
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:54

Le massacre des Touareg continue

Une matinée du mois
de mai 1991, des groupes de Touareg sont arrêtés puis exécutés
publiquement sur ordre d'un responsable militaire à Tombouctou au Mali.
Les familles des victimes sont retenues en otage par l'armée pendant
plus d’une année entière. Ce massacre de Tombouctou fut l'un des
événements meurtriers qui a le plus marqué les Touareg, alors que la
résistance et la lutte pour obtenir la reconnaissance de leur dignité
et de leurs droits remontaient déjà à plusieurs années.




Qui sont les Touareg?


Population d'environ un million de personnes, nomades
ancestraux de l'Afrique Saharienne et du Sahel (en 1780, ils avaient
notamment installé une capitale à Agadès dans le Niger actuel) et qui,
depuis l'établissement de frontières entre plusieurs Etats, ont été en
partie sédentarisés principalement au Niger et au Mali. Les Touareg
sont les "Berbères du Sud", dont la langue est Tamacheq et l'écriture
le Tifinagh.


Ils font partie intégrante de la grande famille Tamazight,
"Berbères de l'Afrique", au même titre que ceux de Mauritanie, du
Maroc, d'Algérie, de Tunisie, de Libye…

Charles de Foucault, "l'ermite du Hoggar", qui a été leur ami
pendant plus de dix ans, ainsi que bien d'autres personnes illustres
qui les ont rencontrés, ont toujours rendu hommage à ces "Hommes Bleus"
pour leur courage et la qualité sacrée de leur hospitalité.


En 1963, leur premier soulèvement contre le pouvoir central
de Bamako est réprimé durement par le régime de Keita avec l'aide de
celui de Ben Bella en Algérie. Les historiens confirment que cette
répression a fait plusieurs milliers de morts dans l'indifférence la
plus totale, y compris celle de la France, pourtant très au fait de la
situation particulière des Touareg…. Et à ce jour, aucun responsable
politique ou militaire n'a été condamné pour son implication dans ces
massacres!


Depuis 1991, en l'absence de reconnaissance véritable de leur
statut et de toute justice sociale pour eux, malgré plusieurs accords
de paix signés entre les gouvernements du Niger et du Mali avec le
front unifié des Touareg, les discriminations, révoltes et répression
persistent (depuis cette date plus de 1 000 morts et 200 000 réfugiés).
Aujourd'hui, les Etats-Unis d'Amérique se préoccupent du problème
"Touareg", et renforcent leur présence militaire dans la région,
annoncée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.


Depuis 1992, les USA collaborent, au travers d'accords de
coopération, avec plusieurs pays du Maghreb et du Sahel, notamment le
Niger et le Mali, où ils dispensent formation et assistance aux forces
armées de ces pays. Trois cents Maliens ont déjà été formés à la lutte
anti-terroriste.



Les Touareg seraient-ils la cible et ainsi les victimes
de certains pays africains, en étant considérés comme terroristes, afin
de les réduire ? Ou bien les importantes richesses pétrolières du
Sahara seraient-elles le véritable enjeu?
Dans un document de
septembre 2007, le Congrès Mondial Amazigh "les Berbères" relève :
"L'action militaire de ces dernières semaines qui comprend
l'implantation de mines aux alentours de la ville d'Ifreouane, aura des
conséquences terribles pour la population civile du Nord du Niger,
mettant en danger la vie des femmes, des enfants et des personnes
âgées. Déjà, plusieurs efforts humanitaires internationaux sont en
cours, tels que celui de la fondation "France Liberté" de Danielle
Mitterrand".


Ce dernier soulèvement des Touareg au Nord du Niger, qui ne
veulent que la paix et la justice sociale, l'arrêt de toutes
discriminations et la reconnaissance de leur statut spécifique, n'est
que la conséquence du non-respect par les gouvernements en place des
accords déjà signés précédemment. Les Touareg, ces Imazighens
"berbères" veulent garder leurs racines, leur histoire, leur passé
illustre et leur culture pour les transmettre à leurs enfants et
construire leur avenir eux-mêmes…

C'est maintenant, comme cela l'est aujourd'hui pour les
populations du Darfour, de la responsabilité des Nations Unies et de
tous les êtres humains, d'aider à la sauvegarde des Touareg, à la
reconnaissance de leur culture et de leur pleine citoyenneté à laquelle
ils ont droit dans les pays où ils résident.

décidement "L HOMME" quont dit civilisé!! est vraiment pas a la hauteur!!!

http://www.deezer.com/track/162535
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:55

Il n'y a personne qui ne soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel!...


Notre âme en évolution ne demande que sérénité.

Assieds-toi près de ton coeur, écoute le silence.

Tu entendras tes guides en toute intimité!


Citation Amérindienne



Reste devant la porte si tu veux que l'on t'ouvre,

ne quitte pas la voie si tu veux qu'on te guide.

Rien n'est jamais fermé, jamais, sinon tes propres yeux!



La discorde est le plus grand mal du genre humain et la tolérance en est le seul remède!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 17:56

Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit!


Sans aliénation, vivez autant que possible avec toute personne!



Prenez avec bonté les conseils des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:42

KLEENEX


”Kimberly-Clark détruit des forêts anciennes, comme la
majestueuse forêt boréale du Canada, pour fabriquer des papiers
jetables, notamment de marque Kleenex. On jette littéralement à la
poubelle et aux toilettes les arbres d’une précieuse forêt millénaire.
Pourtant, il y a différentes solutions de rechange beaucoup plus
écologiques.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:45

Notre existence terrestre n'est qu'une partie de notre voyage vers le monde des esprits, et il est essentiel de bien le préparer



Selon nos enseignements traditionnels, la façon dont nous vivons
notre existence terrestre influence notre voyage spirituel. Si nous
sommes amers, coléreux et pleins de remords, notre voyage s'en
ressentira.

C'est pourquoi nous pensons que l'existence terrestre est sacrée.

Chaque jour doit être un bon jour, avec plein de pensées et de
sentiments positifs, car nous ne savons pas quand nous devrons quitter
cette terre. "







Citation amérindienne tribu des Cree


La sagesse des hommes surgit toujours entre les méandres de sa
cruauté et de son ignorance.Peut-on se décourager si l'on sait qu'en
eux les êtres vivants ont cette étincelle lumineuse?






L'ignorance est une grande peur de ce monde et des
autres, due à notre méconnaissance en fait de ce qu'est la vie.Notre
incapacité à contrôler quoi que ce soit et surtout à retenir ce qui est
impermanent, crée un trouble en nous permanent, nous n'en avons pas
souvent conscience , mais ceci interfére avec notre vision de nous, des
autres et du "monde".






« Ne te laisse pas distraire par le vacarme des hommes,
par leur quête insatisfaite, désordonnée. Ils sont comme l'animal
emprisonné dans l'enclos, qui tourne sans comprendre et cherche une
issue qui n'existe pas.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:47

« Quand on a rien à perdre, on devient courageux.

Nous sommes timides quand on s'accroche encore à quelque chose. »








MARCHE AVEC LA VIE !


Puissent les désirs de ton coeur être pur, ne cherchant pas à
obtenir mais t'initier, t'élevant, tel l'Aigle, au dessus des épreuves
et tribulation, amenant la Paix à tous ceux qui croisent ta voie,
n'autorisant jamais les nuages noirs à régner, laissant les Terres
demeurer, libres et sauvages , intouchées. Puisse l'Esprit de la Vie
renforcer ta tolérance, ta sagesse et ton humilité






TAHCA USTHE OCETI SAKOWIN OYATE


La vision est authentique et puissante. Que je sache elle n'a
rien perdue de son authenticité et de sa puissance : car ces choses-là
sont le fait de l'esprit, et c'est dans l'obscurité de leurs yeux que
les hommes se sont perdus.

Black Elk (Elan Noir)




ELAN NOIR



Nous devons bien comprendre que toutes les choses sont
œeuvre du Grand-Esprit. Nous devons savoir qu’il est en toutes choses :
dans les arbres, les herbes, les rivières, les montagnes, et tous les
quadrupèdes et les peuples ailés ; et, ce qui est encore plus
important, nous devons comprendre qu’Il est aussi au-delà de toutes ces
choses et de tous ces êtres. Quand nous aurons compris tout cela
profondément dans nos cœurs, nous craindrons, aimerons et connaîtront
le Grand-Esprit ; alors nous nous efforcerons d’être, d’agir et de
vivre comme Il le veut "

Elan Noir Décembre 1947, Manderson S.D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:50











Lumière sur le monde



Lorsque les Européens rencontrèrent les Aborigènes
d'Australie, il y a deux cents ans, ils crurent être en présence de
véritables survivants des temps préhistoriques. Ces peuples sans
maisons, à la peau noire et aux cheveux longs, vivant nus, qui
pratiquaient la chasse, la pêche et la cueillette pour se nourrir,
allaient être la source des théories les plus farfelues sur les
origines de l'Homme.









Avec le temps, les savants à la recherche des
fondements de la culture et de la pensée de l'humanité se sont rendu
compte que les sociétés aborigènes ont suivi un développement
intellectuel propre ; les Aborigènes occupent le continent australien
depuis au moins quarante mille ans, mais leur évolution ne reflète pas
du tout ce que nous connaissons de notre préhistoire. Les ethnologues
et aussi les mathématiciens s'interrogent encore sur la complexité de
leur conception du monde et de leurs systèmes d'organisation sociale.


Reconnus citoyens australiens depuis 1967, les Aborigènes
portent des jeans, se déplacent en voiture et habitent presque tous des
maisons avec l'électricité. Pourtant, ils partent très souvent dans le
désert ou la savane pour chasser et camper. Les enfants ont à l'école
la même éducation que celle des autres petits Australiens ; cependant,
chez eux, ils écoutent leurs parents évoquer des histoires du Temps du
Rêve, qui racontent la formation du paysage, l'apparition des animaux,
des plantes et des hommes. Ils découvrent que leurs ancêtres sont des
êtres fantastiques, qui ont sillonné la terre en se transformant ça ét
là en source ou en rocher, où ils veillent pour l'éternité. A ces sites
sacrés, très respectés, sont associés des rituels de célébration des
Êtres éternels, qui sont dits guider les hommes dans leur sommeil.
C'est pourquoi les Aborigènes luttent pour que ces endroits ne soient
pas détruits.


http://www.pederneiras.blogger.com.br/aborigene.jpg






Beaucoup de la richesse et de la variété de la culture des
quelque cinq cents tribus australiennes est perdu à jamais. Les
massacres, les maladies, l'alcoolisme, l'enfermement dans des réserves
ou des bidonvilles ont décimé certains groupes ; seules environ douze
langues d'origine sont encore parlées. Ceux des petits Aborigènes
vivant en tribu dans les communautés de brousse

apprennent toujours, selon la tradition, à chanter, à danser et à
peindre les histoires du Temps du Rêve qui les attachent à leurs
terres.



Barbara Glowczewski ethnologue, docteur ès-lettres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:53



UN PEU DE CULTURE...





Introduction aux croyances aborigènes :


"Si on veut s'efforcer de saisir le concept de Temps du
Reve, dit-il, il faut y voir l'équivalent aborigène des deux premiers
chapitres de la Genèse... avec une différence notable.

"Dans la Genèse, Dieu a d'abord créé les "choses vivantes" et,
ensuite, a faconné dans l'argile notre père Adam. Ici en Australie, les
ancêtres se sont eux-même créés à partir de l'argile, par centaines et
par milliers, un pour chaque espèce totémique."Ainsi quand un aborigène
vous dit : "J'ai un rêve Wallaby", il veut dire : "Mon totem est le
Wallaby. Je suis membre du clan Wallaby."


Bruce Chatwin, "le chant des pistes"



En
Australie, chaque tribu aborigènes a sa propre culture, et il n'existe
danc pas de mythe fondateur commun. Toutefois, la présence d'un heros
civilisateur se retrouve dans les légendes de chaque tribu, et chacune
en revendique la descendance.


Le peuple aborigène vit en symbiose avec la terre. Dans le
grand mythe d'origine, le Dreamtime, le passé, le présent, l'avenir,
l'homme et tout ce qui fait l'univers, s'articulent dans un système de
croyances complexes qui s'exprime a travers la littérature orale, le
chant et la danse. Au coeur de ce système, on, trouve le totémisme.
Chaque personne est associée à un totem ou rêve. Les rêves sont liés a
des sites particuliers et chaque individu est alors considéré comme le
gardien de ces sites. Il doit effectuer certains rituels avec d'autres
membres du meme totem pour fortifier les liens qui les unissent au sol
et aux êtres éternels.


Chaque personne, chaque animal, chaque plante possède deux
âmes. A sa mort l'âme mortelle réintegre le néant alors que l'âme
immortelle rejoint le site sacré de l'aïeul. Tout être humain est lié
spirituellement aux sites sacrés de son ancêtre et il est tenu de les
préserver pour maintenir l'ordre établi par celui-ci.


Toute la culuture des aborigènes est teintée de religion.
Tout acte est fait dans le respect des traditions et ils vivent
constamment dans le Dreamtime. Il est donc difficile de faire une liste
des croyances puisqu'elles sont dans chaque acte quotidien.




Mythes et légendes aborigène :




Le mythe Aranda des origines :


Pour les Aranda, la terre, au commencement était semblable à
une plaine aride, sans collines ni fleuves, plongés dans une obscurité
éternelle. Le soleil, la lune et les étoiles étaient encore en sommeil,
sous la terre.


Il n'y avait ni plantes, ni animaux, mais seulement des
masses semi-embryonnaires d'enfants à moitie développés, gisant à
l'abandon, aux emplacements où se situeraient plus tard, des lacs salés
ou des points d'eau. Ces bébés informes ne pouvaient pas devenir hommes
ou femmes, mais ils ne pouvaient pas non plus veillir ni mourir.


En fait, ni la vie ni la mort n'étaient connues sur terre. La
vie n'existaient déjà réellement que sous terre, sous la forme de
milliers d'êtres surnaturels incréés, qui avaient existé de toute
éternité ; mais même eux restaient encore plongés dans un sommeil
éternel.


Enfin, ces êtres surnaturels sortirent de leur sommeil et
franchirent la surface du sol. Leurs lieux de naissance furent
imprégnés de leur vie et de leur puissance. Lorsque le soleil surgit à
son tour, la terre fut inondée de lumière.


Les êtres surnaturels, qui avaient été enfantés par leur
propre éternité, présentaient des formes et des apparences variées.
Certains se présentèrent sous l'aspect d'animaux : kangourous ou émeus
; d'autres furent des hommes et des femmes aux formes parfaites. Chez
la plupart de ces êtres surnaturels, il y avait un lien extrêmement
étroit entre les élément animaux ou végétaux, d'une part, et les
élément humains, d'autres part. Par exemple, les Etres surnaturels
zoomorphes pensaient et agissaient d'ordinaire en humain ;
réciproquement, les Etres anthropomorphes pouvaient se métamorphoser à
volonté en animal auquel ils étaient indissolublement liés.


Ces Etres surnaturels que l'on appelle "ancetres totémiques",
se mirent à parcourir la surface de la terre, donnant au paysage de
l'Australie centrale son aspect actuel.


Certains d'entre eux jouèrent le role de héros civilisateurs.
Ils découpèrent la masse que constituait alors l'humanité de façon à en
dégager des individus, encore à l'état d'embryons ; puis ils coupèrent
les ligaments joignant leurs doigts de mains et de pieds et leur
ouvrirent les oreilles, les yeux et la bouche. D'autres héros
civilisateurs apprirent aux hommes à fabriquer des outils, à allumer le
feu et à cuire les aliments.


Lorsque tous ces êtres surnaturels nés de la terre eurent
terminé leurs travaux et achevé leurs pérégrinations, une lassitude
insurmontable s'empara d'eux. Les travaux qu'ils avaient accomplis
avaient complètement epuisé leurs forces. Ils retombèrent donc dans
leur sommeil d'origine, et leur corps soit disparurent dans le sol,
soit se métamorphosèrent en rochers ou en arbres.


Comme leurs lieux de naissance, les lieux de leur disparition
furent considérés comme sacrés, et ils portèrent le même nom, "pmara
kututa". Seuls les initiés peuvent approcher de ces deux sortes de
pmara kututa, et encore uniquement lors de cérémonies particulières.


Le reste du temps, il faut s'en tenir écarté sous peine de mort.




Le mythe du déluge :


La naissance du peuple Aborigene serait due à un déluge,
détruisant le monde "d'avant". La cause du déluge varie. Citons, pour
exemple, la légende du serpent géant qui se jeta à la mer, provoquant
d'énormes inondations. D'après certains, ce serpent vivrait toujours.
Ont retrouve d'ailleurs ce mythe du deluge ainsi que des mythes en
rapport avec des serpent géant dans beaucoup d'autres civilisations.
(Citons respectivement, le déluge dans la Bible, chez les chrétiens, et
le dieu serpent Quetzalcoatl, "le serpent a plume", chez les Aztèques)


Les Sept Soeurs :


Juste après la création de la Terre, le Soleil-créateur y
envoya les Wati Kutjarra (les 2 ancêtres du temps de la création ou
Dreamtime) pour la modeler.


Ils ont créé les collines, les vallées, les lacs et les
océans. Ils avaient presque terminé, quand le Soleil envoya Sept
soeurs, étoiles de la Voie Lactée, pour embellir la Terre. Elles y
créerent les fleurs, les oiseaux, et d'autres animaux et plantes. Les
sept soeurs étaient occupées a créer les fourmis à miel lorsqu'elles
eurent soif, et demandèrent à la plus jeune d'aller chercher de l'eau
dans les collines.


Les Wati Kutjarra, cachés dans les buissons, épiaient les
sept femmes. Ils suivirent la plus jeune. Celle-ci tomba amoureuse des
hommes-esprit. Les six autres soeurs partirent à sa recherche, car
elles avaient besoin de boire. Elles finirent par la découvrir. Le
Soleil les avait prévenues, que si cela se produisait, elles ne
pourraient pas retourner dans la Voie Lactée. Une fois leur travail
terminé, les Six soeurs restantes reprirent leur place dans le ciel. La
septième resta sur Terre avec les deux hommes et tous les trois
perdirent leurs pouvoirs et devinrent mortels. Ce sont les parents des
peuples du desert et de leurs Lois.


Les deux Goannas :


Wati Kutjarra traversent le désert vers un point d'eau. A
Papulankutja, sous la forme de goannas, ils observent les femmes
pendant une cérémonie sacrée, enfreignant ainsi un tabou. Decouverts,
ils sont tués. Ils se transforment en deux collines, en forme de
goannas, qui dominent le site de Papulankutja.


Le Serpent Géant :


Wati Kutjarra, ici deux chasseurs, essayent de prendre les
oeufs de Kuniya, et sont dévores par le serpent. Cette légende du
dreamtime connait de très nombreuses interprètations dans toute
l'Australie, les chasseurs pouvant être des groupes humains entiers. Le
couple de serpents geants, Liru et Kuniya, sont les ancêtres des
humains. Ce serpent est le "carpet snake", ou python d'eau, un des
rares serpents non venimeux d'Australie.


Le Trou d'Eau :


Wati Kutjarra (un pere et son fils, sous la forme de deux
serpents d'eau), veulent traverser une montagne. Avec un boomerang
magique, ils ouvrent une brêche dans le roc. Ensuite ils retournent
vers leur pukarra.


L'oiseau Brolga :


Pendant le Dreamtime, Brolga était la plus merveilleuse
danseuse qu'on avait jamais vu. Ses danses chantaient l'histoire des
esprits et de la tribu, et quand elle dansait le village était
enchanté. On venait la voir de loin pour l'admirer parce qu'elle se
dressait comme l'émeu, déployait ses bras comme le pélican et
tournoyait comme le vent. Plus elle dansait, plus elle devenait connue.
Parfois les anciens s'inquiétaient : "Brolga est très belle et très
connue. Que se passerait-il si elle devenait paresseuse ?". Mais cela
n'arriva pas : jour après jour elle restait la même, modeste et
travailleuse : chaque jour elle aidait les femmes du village à trouver
de la nourriture, et chaque soir elle dansait pour son peuple.


Chaque matin elle se levait très tôt pour aller s'entrainer
dans la plaine près du campement, pour son plus grand plaisir. Un
matin, alors que l'aube ensoleillée effleurait son visage, alors que de
ses bras elle semblait s'envoler, qu'elle tournait et virevoltait, et
que la poussière se soulevait de sa danse, un esprit malin descendit du
trou noir de la voie lactee et la vit. et lorsqu'il la vit, il voulu
immédiatement la posséder... car elle est majestueuse et envoutante
Brolga, lorsqu'elle danse. Il se transforma immediatement en tourbillon
et descendit en fleche sur la plaine. Brolga vit le Willy Willy
s'approcher de plus en plus près , et soudain l'emprisonner, dans un
hurlement féroce ! Elle était capturé, et l'esprit l'amena si haut, si
haut, et si loin du campement de son village. Ne la voyant pas revenir,
son peuple éperdu la chercha, mais le vent avait balayé les traces de
ses pas. Ils la cherchèrent plusieurs jours...


Finalement ils trouvèrent le willy willy, avec Brolga a ses
cotés ! Ils coururent tous à l'assaut de l'esprit, projetant leurs
lances et leurs boomerangs, mais l'esprit fit tourner le tourbillon de
plus en plus rapidement. "Si je ne puis la posséder" hurla t'il,
"personne ne le pourra !!" il tourna autour d'elle de plus en plus
rapidement, et alors que la tribu s'approchait au plus près de lui, il
disparu avec elle dans le ciel. Alors le village fut très triste et se
lamenta de la disparition de la belle Brolga. Leur colère et leur peine
pouvaient s'entendre jusqu'à la voie lactée.


Mais un jour, de derrière un vieil arbre, il apparut un
oiseau, un magnifique oiseau gris que personne n'avait jamais vu
auparavant. Doucement, l'oiseau déploya ses ailes et commenca à danser
en faisant de longs pas, flottant dans les airs avec la meme grâce et
la même poésie que Brolga. Le village réalisa que Brolga avait réussit
a échapper à l'esprit malin, et qu'elle s'était transformé en oiseau
pour revenir sur terre, et danser à nouveau pour son village. Les
hommes s'écrièrent "C'est Brolga ! C'est Brolga !"


L'oiseau sembla comprendre, et vint doucement à eux, et dans
un dernier mouvement gracieux, s'élança dans le ciel et disparu. Et
depuis ce jour, dans les plaines infinies d'Australie, le Brolga vole
sans fin avec la même beauté en une danse extraordinaire.




D'autres mythes concernant la création du didgeridoo sont présent à la page présentation du didgeridoo.





De l'histoire du boomerang


BoomerangUne légende australienne, recueillie par Arthur et Les Janetski, raconte la naissance du premier boomerang :

"Aux premiers jours du Temps des Rêves, les hommes devaient ramper
sur leurs mains et leurs genoux car le ciel touchait presque le sol. Un
jour, un vieux chef s'approcha d'une mare d'eau magique et se pencha
pour boire. Alors qu'il se désaltérait, il vit un magnifique bâton tout
droit dans l'eau. De la main il l'atteignit et s'en empara.

"Et soudain il se mit à penser : "Avec ce bâton, je peux repousser
le ciel, et nous pourrons vivre debout !" Alors il poussa et poussa le
ciel jusqu'à l'endroit où il se trouve maintenant, et les arbres
commencèrent à grandir, les opossums gambadèrent sur les branches et
les kangourous se mirent à sauter de joie.

"Le vieux chef regarda son bâton et vit qu'il était terriblement
courbé. Se disant qu'il ne servirait plus à rien, il le jeta au loin,
mais le bâton revint vers lui. Il le jeta de nouveau et le bâton revint
encore. Alors il le garda et le baptisa "boomerang."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:56

Le “calendrier” Sioux




Inutile de vous dire, que les Indiens ne possédaient pas de calendriers !


Et pour avoir vécu avec eux assez longtemps, je puis vous
assurer que la « valeur » du temps est une notion qui leur est
quasiment étrangère…


Si vous êtes amenés à rencontrer ou vivre aux côtés des
Amerindiens, quelle que soit leur tribu, sachez qu’il est inutile de
leur donner un rendez-vous à une heure précise, car ils arriveront
toujours en retard !


Ils ne fonctionnent qu’avec leurs propres biorythmes. Ils se
lèvent avec le soleil, se nourrissent quand ils ont faim, dorment quand
ils ont sommeil… pas de montre, pas d’horloge, pas de “à table il est
l’heure !”, tout cela les fait sourire. Au début, il faut s’y faire,
car nous, qui courons partout en même temps et qui faisons tout à toute
vitesse, lorsque nous nous trouvons tout à coup confrontés à cette
lenteur inhabituelle, cela a tendance à nous énerver davantage !


Pour anecdote, lorsque chez nous en France, je bousculais mon
ami amérindien Inti en lui disant « Vite, vite… je dois aller acheter
le pain, la boulangerie va fermer »… il me regardait l’air étonné,
levait les yeux au ciel et rétorquait « Et alors ? cet après-midi, la
boulangerie sera toujours à la même place non ? et si tu as faim d’ici
là, il te suffit de remplacer le pain par des fruits ou du poulet ! “.


Je me disais que chacune de ces leçons simples du quotidien,
me renforçait dans l’idée que nous nous rendions esclaves des besoins
que nous, les blancs, croyons absolument vitaux là où ils nous rendent
esclaves.


Et s’il vous arrive comme moi, de regarder des émissions
comme Koh-Lanta par exemple, nous nous rendons compte qu’en dehors de
cette société de consommation impérieuse qui nous façonne autant
qu’elle nous fragilise, nous pouvons aller à l’essentiel, redécouvrir
la vie et la nature, nous en contenter et apprendre effectivement à
composer avec.


Cette petite réflexion, pour constater une fois encore que
les Amerindiens, eux, continuent de vivre instinctivement, et ce, même
dans le contexte de vie que nous leur avons imposé ou proposé.


Cette parenthèse fermée, et pour revenir à une époque plus
reculée, ils n’avaient aucun moyen de compter les semaines ou les
jours, seulement les mois et les années, et comme chaque année comptait
un évenement mémorable à leur souvenir, c’était pour eux un moyen de se
situer dans le temps.


Ils ont donc établi une sorte de calendrier par rapport aux
saisons et aux lunes, un calendrier très logique vous allez le
constater :


JANVIER : Lune de la chaumière gelée

FEVRIER : Lune des veaux rouges sombres

MARS : Lune de la neige aveuglante

AVRIL : Lune de l’herbe tendre

MAI : Lune de la mue des poneys

JUIN : Lune de la grossesse

JUILLET : Lune des cerises rouges

AOÛT : Lune des cerises noires

SEPTEMBRE : Lune des veaux aux poils noirs

OCTOBRE : Lune des feuilles peintes

NOVEMBRE : Lune des feuilles mortes

DECEMBRE : Lune des arbres qui craquent


Vous voyez qu’ils ne sont pas si différents de nos bons
paysans qui parlent ”de Saints de glace” par exemple en utilisant le
même langage imagé !

J’espère que cette chronique, sur le temps, vous aidera à méditer et à vous remettre un peu en question.


Le Temps court vite, point n’est besoin de vouloir courir encore plus vite que lui !






Les amérindiens et le langage des plumes

Sunday, August 5th, 2007

Le peuple amérindien, ainsi que
d’autres peuples d’ailleurs, connaissent depuis longtemps les
propriétés médicinales et curatives des plumes d’oiseau.


Ils les utilisent entre autres comme outils servant à diriger
et faire pénétrer, dans une personne blessée ou malade l’Énergie de
guérison, car elles sont reconnues pour capter et redistribuer les
énergies bénéfiques.


Certaines ont également des valeurs de protection. Il suffit
donc de porter ces plumes sur soi, afin d’attirer ces énergies vers
nous…


Voici donc ici quelques propriétés se rapportant aux oiseaux que nous pouvons aisément rencontrer dans nos contrées.


Attention, je ne vous recommande pas de les acheter car il est
préférable de ramasser celles qui se présenteront sur votre route au
fil de vos promenades, elles vous prodigueront leurs vertus
proportionnellement aux intentions et aux prières que vous apporterez à
votre quête.


Les plumes de colombe : Elles sont utilisées pour des rituels de paix et aussi pour des déclarations d’amour.


Les plumes de canard : Elles sont le symbole du passage à
l’âge adulte, lorsque l’on devient sa propre personne capable de
trouver sa voie.


Les plumes de hibou : Elles sont utilisées lors de rituels ésotériques impliquant des connaissances secrètes.


Les plumes de moineau : Elles sont utilisées pour la constructions et fabrication d’amulettes de chance.


Les plumes d’oiseaux aquatiques : Elles sont de puissants
outils de rituel. À la façon des plumes de l’aigle, les plumes de ces
oiseaux entrainent nos prières et nos pensées vers le Grand Esprit, et
ce par les cours d’eau.


Les plumes de geai bleu : Elles apportent de la clarté dans
des situations sombres ou troubles, elles amènent aussi la lumière qui
disperse les nuages de la dépression et de la tristesse.


Les plumes de corneille : Elles symbolisent le deuil et ont les utilise lors des cérémonies funéraires.

Les Lokota sioux, par exemple, prient avec des plumes de corneille pendant les quatre jours qui suivent le décès.

Notez d’ailleurs que ces plumes ne sont que pour cet usage et on les conserve dans un endroit sacré.


Les plumes d’aigle : Elles jouissent d’un statut particulier
dans les pratiques magiques et spirituelles amérindiennes, car elles
ont une signification sacrée très particulière, représentant l’essence
sacrée des oiseaux.

Elles sont symboles de paix, mais elles servent aussi lors de
rituels de guérison, particulièrement pour disperser les énergies
néfastes, et attirer les énergies bénéfiques dans le corps de la
personne malade.

De plus, les plumes d’aigle mènent nos pensées et prières vers le Grand Esprit.


Les plumes d’oiseau mouche : Elles sont réputées pour apporter
la beauté et la joie, elles symbolisent la rapidité d’action et la
grâce des mouvements,

Elles ont particulièrement populaires auprès des tribus de Sud Ouest américain.


Les plumes de faucon : Elles servent à préciser les
diagnostics des maladies du corps, elles sont réputées, chez les
chamans, pour accroître les connaissances de médecines


Les plumes de perroquet : Elles sont plutôt rares et
particulièrement convoitées pour orner les costumes lors des danses et
des cérémonies rituelles.

Parce que cet oiseau peut apprendre n’importe quel langage, ses
plumes sont un symbole de communication et réputées pour faciliter la
traduction et la communication entre les différentes tribus.

Ses couleurs vives, rouge, vert, bleu et jaune servent à recréer
l’arc-en-ciel, symbole de paix et de prospérité chez les Lakota Sioux.


Les plumes de pie : Elles sont utilisées dans les rituels de guérison.

Etant un charognard, cet oiseau contribue à nettoyer
l’environnement et, par ce fait, ses plumes sont reconnues pour servir
à nettoyer et à purifier les malades.

Dans la culture Lokota, les plumes noires et blanches, du bout des
ailes de la pie, représentent une jeune indienne aux cheveux de jais
vêtue d’une tunique blanche.


Les plumes de rouge gorge : Comme c’est l’un des premiers
oiseaux à revenir lors du printemps, les plumes de rouge-gorge sont
reconnues pour apporter le renouveau.

Elles sont particulièrement importantes lors de rituel de fertilité.

Trouver une plume de rouge gorge par terre est signe d’une nouvelle.


Les plumes de rossignol : Elles possèdent une signification
mystique très importante, car elles aident à comprendre la complexité
des rituels et à assimiler les connaissances des choses sacrée


Les plumes de cygne : Elles symbolisent la grâce, la beauté et la bonté.

Pour les Creek (tribu indienne), elles sont le symbole d’union et
de mariage et sont prisées lors des cérémonies de mariage ainsi que des
rites de fertilité.


Les plumes de pic-bois : Elles sont uniquement utilisées afin de prévenir ou encore de guérir les maux de foie.


Les plumes de fauvette : Elles protègent la famille et la
maison car, ces oiseaux construisent de très beaux nids qu’ils
protègent avec férocité.


Les plumes de poule : Elles sont garantes d’un foyer harmonieux et confortable.


Les plumes de coq : Elles sont un symbole de courage et de la victoire du jour sur la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 19:59

MANDALA


"Cercle sacré" en sanskrit, ce diagramme cosmique nous
rappelle que ce qui est en nous existe autour de nous et conditionne
notre relation au monde qui nous entoure. Un mandala est un outil de
méditation, de connaissance de soi ou tout simplement un peu de beauté.


sri_yantra1


M COMME MEMOIRE, mémoire du monde, mouvement du temps, âme
universelle. Trace profonde des origines inscrite dans l’âme de chacun

A COMME AMOUR, amour de la vie, de soi, de l’autre

N COMME NATURE, écrin magnifique, écho du jardin intérieur

D COMME DIVIN, la source, le centre du mandala et du coeur

A COMME ART, l’Art en toutes choses

L COMME LUMIERE, Lumière, joie

A COMME APPEL, l’appel intérieur, la résonance intuitive , l’inspiration, l’origine du souffle créateur


(Image d'un sri yantra : mandala hindouiste)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:00




Danse des derviches tourneurs en Cappadoce.

Turquie



mandals






Depuis le 13e siècle, où a été fondé la confrérie des
derviches tourneurs par le poète persan, Rumï, (qui était aussi
philosophe, musicien, chanteur et danseur.,) les derviches tournent et
tournent encore, ils dansent et tournent sur leur axe comme des toupies
sacrées afin de s’unir au cosmos tout entier.

A travers eux, Rumï conceptualisa les bases de la danse thérapie moderne.

Alors que la musique et le chant se font l’écho de sons célestes,
une main levée, l’autre tendue vers le sol, à l’image des planètes
tournant autour du soleil, leur ronde devient symbole d’un mandala,
d’un cercle universel qui unit le ciel et la terre, l’intuition et la
raison, la science et la spiritualité puisque les deux sont
primordiales au développement personnel. Cela rejoint en partie les
découvertes récentes en astrophysique qui prouvent que les molécules
composant l'être humain sont constituées des mêmes atomes que ceux qui
soutiennent l'univers dans son ensemble.

Nous serions comme dit l'astrophysicien Hubert Reeves : « des poussières d'étoiles ».

Lors d’une cérémonie qui dure environ 1 heure, leur transe semble faire d’eux des êtres illimités aspirés vers le ciel.


Sans être un derviche, la danse exerce aussi cette forme de
libération du corps, de l’esprit et de l’âme. Il est dans la danse une
forme de beauté qui magnifie le corps et emporte celui qui danse comme
celui qui en est le spectateur. Danse africaine, latino, occidentale où
orientale, le corps devient alors un outil d’expression unique.

Pour retrouvez l’énergie de l’enfant, sa spontanéité, sa liberté... Entrez dans la danse...


La Danseuse Orientale


Aux sons du luth, de la flûte et de la cithare, elle dansa la
danse des flammes et celle des épées. Elle dansa la danse des étoles et
celle de l'univers. Puis elle dansa la danse de la séduction et de
l'envoûtement. Et Le prince subjugué.

- "Belle femme, belle fille de la grâce et de la joie, d'où vient
ton art? Comment peux-tu maîtriser la terre et l'air dans tes pas?
L'eau et le feu dans ta cadence ?"

- "Votre altesse, je ne saurais vous répondre, mais je sais que...

...l'âme du philosophe veille dans sa tête...

...l'âme du poète vole dans son coeur...

...l'âme du chanteur vibre dans sa gorge...

...mais l'âme de la danseuse vît dans tout son corps."


Gibran Khalil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:02

Vive Le Québec libre !




Rappelons qu'avant toute colonisation, le Québec était habité
depuis des milliers d'années par une population autochtone, composée
d'Amérindiens et d'Inuits. Actuellement, les dix nations amérindiennes
et la nation inuit représentent 1 % de la population québécoise. Les
Inuits vivent presque tous dans le territoire de Nunavik. Les nations
amérindiennes se divisent en deux grandes familles, iroquoienne et
algonquienne, se répartissant un peu partout dans le Québec.




Citation :c'est
l'église dominante qui décréta que les Indiens d'Amérique étaient des
sauvages et pouvaient être exterminés sans que ce soit un péché ("Un
bon Indien est un Indien mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:05

ras tafari est aussi un mode de vie spirituel,culturel,et

religieux,appellé " livity " et fondé sur l'amour,la vertu,la
verité, selon la volonté divine pour notre prospérité et paix
éternelle.les principes de ras tafari sont ceux de la " livity "
traditionnelle ethiopienne/afrikaine depuis la creation du monde
{genèse 2v4-15,cush} ras tafari est aussi 1 and 1,ceux qui sont appelés
par sont nom;ras tafari,premier nom de notre dieu et roi, haille
selassié,empereur d'ethoipie. nouriture: nos corps sont des temples
dans lesquels habitent nos esprits et doivent être gardés sacrés.les
gens de la foi ras tafari refusent l'abus d'alcool,les drogues,les
animaux comme le porc toutes viandes,les aliments chimiques les plus
stricts les cigarettes et les additions de sel. apparence,propreté et
habits:"la propreté c'est la divinité" nous devons nous habiller
modestement,porter des vêtements propres,selon notre genre.les
princèsses ont la tête et les cheveux couverts,le respect pour soi.même
et pour le tout puisant demande d'accepter et d'être fier de la couleur
de la peau,les traits du visage et les dread locks.nous évitons tous
produits cosmétiques,chimiques ou artificiels.l'herbe ganja:l'herbe
ganja, bien qu'elle soit utilisée entant que médecine ou tisane
tonic,demeure un "sacrement sain" utilisé comme encens et soutien dans
les principes de la prière et de la meditation envers le tout
puissant,ras tafari,elle est donc bénie avant usage.si on la fume pour
le plaisir,pour des négatives actions,pratiquer la violence ou encore
autres abus,cela peut surcharger le sytème nerveux de tout un chacun.en
tant que plante spirituelle et médicinale,modération et attention sont
nécesaire avec l'herbe ganja.couleurs:le vert represente la vie et la
nature,le jaune le soleil et les richesses minérales de l'afrik le
rouge le sang que nos ancêtres qui aété verse pour la liberté et la
prospérité. vie familiale:le roi {mari}la reine {femme}et leurs princes
et princèsse{enfants}les relations entre l'homme et la femme sont les
seules valables,productrices de vie produire et défendre la vie est une
raison divine.





faire des dreads le Back-combing

Tout d'abord il faut se laver les cheveux avec du savon de
marseille pendant une semaine ou plus de facon a rendre les cheuveux
secs doc plus faciles a emmeler:p!

apres on prend des meches de cheuveux pas plus gros qu'un doigt on met un élastique a la racine et apres on peut CREPER pour cela on prend une mèche

et on la peigne doucement avec un peigne

spécial pour crêper (une dent sur

deux est plus courte ou peigne a poux en métal)du bout

de la mèche jusqu'au crâne.On peut après tresser très grossièrement

la mèche pour bien la resserrer en

partant de la base.Sinon auand tu va à la mer laisse secher tes
cheveux au soleil(n'essaye pas de te laver les cheveux avec du sel pcq
apres sa gratte)!!!






Jai Rama


QUI SONT VRAIMENT LES « RASTAS » ?


S’il est une communauté des plus incomprises il s’agit bien de
la communauté Ras Tafari. Cet article n’a aucune autre prétention que
celle d’éclairer et de faire mieux connaître la foi et les aspirations
de cette communauté malheureusement souvent sujette aux railleries les
plus basses. Je ne me livrerai ici à aucune exégèse.





Le « rasta » comme on l’appelle souvent avec mépris est
victime de la propagande colonialiste diabolisant tout ce qui vient
d’Afrique afin de faire perdurer le mythe d’un continent noir sauvage
et primitif. Il s’agissait donc de diaboliser ou de tourner en dérision
toute forme d’héritage africain. Alors même que la « Sainte Eglise
Orthodoxe Ethiopienne » est la première église chrétienne au monde,
alors même que les écrits saints de toutes origines incitent l’homme à
voir Dieu à sa ressemblance; l’église catholique est la seule au monde
à avoir osé imposer une imagerie céleste blanche tout en affirmant
qu’un seul Dieu suffisait à l’humanité. Cette église, responsable et
organisatrice de la traite des noirs et des croisades (invasion de
barbares occidentaux ayant pillé l’Afrique au nom du Christ) est
néanmoins paradoxalement la principale sous nos latitudes.


On pourrait opposer cette vision totalitaire à celle de
Marcus « Mosiah » Garvey qui disait : « Laissons le Dieu d'Isaac et le
Dieu de Jacob exister pour la race qui croit au Dieu d'Isaac et de
Jacob. Nous, les Nègres, croyons au Dieu d'Ethiopie, le Dieu éternel,
Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit, le Dieu de tous les âges. ». On le
surnomme Mosiah car les « Ras » voient en lui la réincarnation de Moïse
tant sa vie et son combat furent similaires. C’est lui qui a prophétisé
en 1914 qu’un roi noir serait couronné.


Ceci explique sans peine les discriminations féroces
auxquelles on été confrontées les « Ras » évoluant en « pays dominés ».
Dissipons ici quelques clichés parmi les plus répandus.





1) Le mot « rasta »


Cela ne veut absolument rien dire. A l’origine il faut
distinguer le mot « ras », titre de noblesse éthiopien signifiant tête
(comparable au rex égyptien ou au reïs arabe ou au resch hébreu) du
nom tafari signifiant « il sera craint » en ahmarique. Ainsi le Ras
Tafari était à sa naissance lidj Tafari puis dedjazmatch etc… On peut
comparer le titre ras à celui de duc dans les monarchies européennes.





2) La foi


Les Ras sont des chrétiens et suivent donc les préceptes du
christ. Nous n’appartenons à aucune religion mais sommes néanmoins
affectivement liés à la Sainte Eglise Orthodoxe Ethiopienne. La
différence est que nous considérons que le Ras Tafari et Jésus sont la
même personne sous deux facettes différentes (Jésus étant le berger
d’Israël et Ras Tafari le Roi d’Israël). Ainsi nous ne croyons pas à
l’immaculée conception que nous considérons comme une manipulation
biblique. Quant à la nature divine ou humaine du christ, aucune
position n’est privilégiée et les différents points de vue sur la
question sont largement acceptés. Pour certains, le Christ est une
partie de Dieu lui-même incarné, pour d’autres certains hommes sont
dignes de recevoir ponctuellement cet esprit merveilleux. Quoi qu’il en
soit pour nous le Christ est vivant depuis Adam et n’a jamais quitté la
race humaine. Nous accordons aussi une importance particulière à
Melchizedek qui est l’Eternel lui-même sous sa facette de prêtre. Nous
reconnaissons que Jésus (le titre roi des juifs n’avait en fait rien
d’ironique quoi qu’on en dise) et tous les grands prophètes sont issus
de la même Sainte lignée dont est également issu Ras Tafari,
officiellement 225ème descendant de Salomon, fils de David, Roi
d’Israël et de Makeda, Reine D’Ethiopie ou Saba. Mais c’est le « Kebra
Negast » (la Gloire des Rois), livre Saint Ethiopien qui souligne cette
apparenté des Empereurs d’Ethiopie et du Trône de David, car
bizarrement la bible ne parle presque pas de la descendance éthiopienne
de Salomon qui est pourtant abondante. Cette période constitue un
tournant historique pour l’Ethiopie qui devenait au retour de Makéda
une nation chrétienne après avoir été païenne pendant des siècles. Cela
a été passé sous silence et les fils de Salomon à Jérusalem n’ont
jamais brillé. Puis est survenue la déportation à Babylone. Le Kebra
Negast, lui, raconte comment Ménélik qui était le favori de Salomon a
amené l’Arche de l’Alliance en Ethiopie contre le bon gré de son père
obéissant à l’Eternel qui lui envoya une escorte de chérubins. Nous,
Ras, sommes intimement convaincus que l’arche de l’Alliance, l’artefact
le plus précieux qui existe sur Terre, est jusque à maintenant en
Ethiopie dans une des églises coptes dont regorge la région. C’est
d’ailleurs la seule raison plausible pour laquelle le diable fasciste
Bénito Mussolini a bombardé la cathédrale Ste Catherine à Addis Abbeba.
Pourquoi un chef militaire s’en prendrait-il à une église ? Depuis
quand les lieux de culte représentent-ils une cible stratégique ?






3) Le rapatriement.


Il est pour nous si important que nous le considérons comme un
devoir et non pas un simple droit. Mais celui-ci est souvent très mal
compris. Il ne s’agit pas pour nous de retourner physiquement en
Afrique, cela est assez simple à l’échelle individuelle et ne saurait
constituer un challenge. Le rapatriement au sens où nous l’entendons
est un plan économique visant à très long terme à redresser l’Afrique
en y investissant les devises amassées en occident. Toutes les grandes
lignes de ce plan ont été dictées par Marcus Garvey et peuvent être
synthétisées en 2 mots d’ordre : Organiser et Centraliser. Samuel Eto’o
footballeur émérite disait récemment que sa fortune n’était qu’une
goutte d’eau dans l’océan des problèmes que connaît l’Afrique. Ainsi
depuis le milieu du 20ème siècle Marcus Garvey avait déjà compris qu’il
faudrait que des centaines de milliers de nos compatriotes s’unissent
et se structurent financièrement afin de pouvoir apporter une réponse
efficace à la souffrance planifiée de notre Terre-mère et cela avec ou
sans l’aide de l’Europe qui s’est pourtant enrichie au détriment du
continent noir. Haile Selassie déclarait : « En réalité l’Afrique
attend encore ceux qui doivent la rebâtir ».


4) Le « zayann » ou Sion la ville Sainte.


Une des plus grandes confusions. Le mot Sion désigne la
Nouvelle Jérusalem qui est la ville sainte - et donc probablement
éthérée – dont parlent abondamment les écrits saints. Il est commun en
Guadeloupe d’entendre parler de « zayann la » pour évoquer « la nature
»; c’est une déformation du mot Sion qui vient du fait qu’il devient
phonétiquement « zayann » une fois prononcé en anglais. Ainsi quand Bob
marley ou Peter Tosh ou bien d’autres fondations du reggae chantaient «
I’m going back to Sion », ils parlaient évidemment de la ville Sainte
mais ce message a été mal interprété par beaucoup qui, de toute bonne
foi ont cru que les artistes jamaïcains prônaient le retour à la
nature. Il en est résulté le cliché du « rasta qui vit dans les bois »
ou du « rasta qui gratte sa guitare pieds nus au bord de la route un
joint à la main ». Ce malentendu a largement participé à discréditer
encore plus notre courant de pensée alors que le Ras Tafari dans un
discours dédié à la jeunesse disait : « nos jeunes devront être
particulièrement fermes et tirer profit des bienfaits de la
civilisation moderne ».




ganja!!



5) La propagande nazie.


Il n’est pas rare en Guadeloupe d’entendre des idées reçues
sur le Ras Tafari. Celles-ci, souvent très méprisantes le dépeignent
comme une dictateur tyrannisant son peuple pendant qu’il meurt de faim.
J’ai moi-même, dans ma tendre enfance cru et répété ces inepties sans
me douter qu’elles venaient de l’Italie fasciste. La foi, faisant appel
à l’esprit est souvent subjective ; je me contenterai donc de citer
cette parole du Ras Tafari : « La religion est une affaire personnelle,
la Nation est l’affaire de tous ! ». Il importe peu que les gens ne
reconnaissent pas comme nous Haile Selassie comme la puissance de la
Sainte Trinité. Ce qui nous attriste profondément, c’est la
méconnaissance de tous les bienfaits dont il a été l’auteur. Revenons
un peu dans le temps. En 1896 eût lieu en Ethiopie la bataille d’Adwa
qui vit la défaite cuisante de l’Italie du général Graziani devant les
troupes de l’Empereur Ménélik menées par son plus brillant officier, le
Ras Makonnen, père de Tafari. L’Italie fasciste ayant vécu cette
défaite comme une humiliation ne le pardonnera jamais à la « petite »
Ethiopie. En 1936, Mussolini, à la tête d’une armée bénie par le pape
Pie XII, suppôt de l’église diabolique catholique romaine se venge à
grandes doses de gaz chimiques et de bombes contre une Ethiopie où
règne alors Haile Selassie, ceci à nos yeux, afin que soit accomplie la
prophétie « Le Serpent donnera autorité, pouvoir et guidance au Dragon
pour aller combattre l’Agneau. ».


Tenant à rester loin des « on-dit », tenons nous-en aux faits
: En 1923, Ras Tafari inscrit l’Ethiopie à la Société Des Nations et
abolit l’esclavage qui était une pratique séculaire en Ethiopie,
fâchant par la même occasion beaucoup de hauts dignitaires éthiopiens
habitués à profiter de ce système. En 1931, il offre à l’Ethiopie sa
première constitution. Il s’ensuit la fondation de la première
Université… Pendant l’invasion nazie, il sera LE grand leader du
Panafricanisme et défendra l’Afrique à la SDN où il sera conspué par
tous les dirigeants des pays occidentaux (sauf la Tchécoslovaquie) puis
abandonné à la haine fasciste non sans rappeler aux européens que le
même sort les attendait s’ils ne le prenaient pas au sérieux. On sait
tous ce qui est advenu par la suite : de la haine des non-blancs à
celle des non-aryens. Inférieur en armement, l’Ethiopie n’a pourtant
pas plié devant l’Italie. Cette liste de hauts faits est très loin
d’être exhaustive ainsi, que la foi des Ras ne soit guère partagée
n’est pas grave mais son intégrité, son altruisme, son don de soi et
son dévouement à la cause africaine méritent d’être mis bien plus en
lumière que ne le font ces modestes lignes.

Ras SlikEE





Le jaïnisme

La première forme de végétarisme revendiquée comme universelle: la religion jaïn d'Inde



Le végétarisme et le prolétariat

Le végétarisme né au sein des classes ouvrières



L'ALF

Un historique du front de libération des animaux



Le mouvement straight edge

Une présentation du mouvement de jeunesse issu du Punk et de son rapport avec le véganisme



Les cathares

Le christianisme primitif végétalien



La religion rastafari

Une présentation du mouvement rasta et de la nourriture Ital
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:08

Animaux totems & significations


AIGLE : représente la grande sagesse, l'autorité et le
pouvoir, le courage. Ses plumes sont souvent utilisées dans des rituels
sacrés. Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie. Il offre
l'objectivité et la clarté d'esprit nécessaires aux prises de décisions
et à la recherche des priorités.






BALEINE
: considérée comme le maître de l'océan. Les dauphins sont ses
guerriers et les loutres de mer sont ses messagers. Ce mammifère sait
mériter beaucoup de respect et symbolise une longue vie et surtout le
pouvoir. Le dauphin, quant à lui symbolise le guide.





BELIER : signifie la percée, la réussite. Il représente aussi
l'enracinement, le lien, l'équilibre. Il sait rester accroché au sol et
nous rappeler aux réalités quotidiennes.




BICHE : Elle représente la douceur. Elle nous enseigne la
vision au delà des éléments matériel et superficiel de la vie. Elle
nous apprend a discerner le cœur des choses et les causes plutôt que
les effets.




CERF : signifie la fierté et l'indépendance. Il nous aide a développe notre assurance et renforce notre sentiment de dignité.




CHEVAL : signifie la terre, le voyage. Il apporte l'énergie et
la vitesse, et règne sur le cycle complet de l'existence : la
naissance, la mort, la vie dans l'au-delà et la renaissance.








CHIEN : considéré comme la Fidélité. Il transmet
le sens du service aux autres, la compréhension profonde et
compatissante. Il représente les bénévoles, les philanthropes, les
infirmières, les conseillers, les prêtres ou les soldats. Il s'agit de
la fidélité envers les autres, mais aussi, et surtout, envers soi.





CORBEAU : des légendes autochtones racontent que le corbeau a
créé la lumière, le feu et l'eau. Ce héros culturel peut être
facilement reconnu par son bec droit. Le corbeau symbolise
l'intelligence.




FOURMI : symbolise la Patience. Elle ne s'inquiète jamais de
"devoir s'en passer" car elle a confiance en la providence de
l'univers. Elle rappelle qu'il nous faut démontrer patience et
confiance dans certaines situations de la vie.





HIBOU : gardien de la nuit et de la lune. Il peut prévoir l'avenir et le transmet pendant son sommeille.








POTERIE NAVAJO


LIEVRE : symbolise la renaissance,
l'équilibre. C'est l'un des animaux qui se métamorphose le plus
aisément. Il représente l'intuition, et apporte l'exaltation qui
accompagne la renaissance et une grande fécondité. Il aide à surmonter
les périodes de changement et à suivre les orientations de notre
intuition.



LOUP : Souvent associé avec le pouvoir
spirituel que l’homme devait acquérir afin de devenir un bon chasseur.
Le loup symbolise la famille, l'endurance, l'Intuition,
l'Apprentissage.








LOUTRE : appelle à la joie, la
serviabilité. Elle nous invite à redevenir enfant, nous amuser et
accepter le flot de la vie et des expériences. Avec elle, vous pouvez
prendre le temps de vous reposer et d'oublier les soucis quotidiens.




OIE : appelle à la vigilance, la puissance créatrice. L'Oie
montre qu'il est possible d'associer les aspirations matérielles, et
spirituelles dans nos vies quotidiennes.



OISEAU-MOUCHE : représente l'élégance et la souplesse. Lorsqu'un oiseau-mouche apparaît, la joie et la guérison suivront.




OURS : le grand chasseur représente la force et la sagesse.
L'ours est toujours considéré comme un dignitaire. L'ours symbolise la
protection









PHOQUE : représente l'amour, le dilemme. C'est
l'appel de la mer, des profondeurs, de l'inconscient. Nous craignons
cet appel car nous craignons de nous noyer dans les remous de nos
sentiments. Acceptez de suivre votre inconscient, votre féminité, vos
rêves et vos désirs. Ils transformeront votre vie, l'apaiseront et la
rempliront d'amour.





SAUMON : symbole d'abondance et de prospérité. Deux
saumons ensemble symbolisent la bonne chance. Développe la sagesse, le
rajeunissement. Il nous engage à rester ouverts et innocents, en
abandonnant toute attitude d'entêtement.

SERPENT : représente
la transformation, l'énergie vitale. Il symbolise nos morts et nos
renaissances successives, ainsi que l'énergie sexuelle.

















TAUREAU : représente la fertilité, la
puissance, l'abondance et la prospérité. Il nous donne l'énergie
nécessaire pour surmonter physiquement ou moralement les problèmes qui
s'accumulent et nous aide à atteindre notre but.
















TORTUE : dans l'imaginaire autochtone, la tortue est
associée aux grands mythes de la création du monde. Lent et tenace, cet
animal symbolise la sagesse et la persévérance. De nobles qualités qui
ont permis aux nations autochtones de survivre, depuis des millénaires,
en terre d'Amérique. Elle est également le symbole de la santé.














TRUIE : développe la générosité, la découverte. Les nombreuses
portées de la truie symbolisent l'abondance et la fertilité. Elle
rappelle que la vie est généreuse, donnant à tous et régénérant
constamment les choses et les êtres.

VACHE : relie à la
nourriture, à la mère. Elle nous révèle la générosité, la force
nourricière et régénératrice qui nous entoure. On la retrouve partout :
chez nos amis, nos enfants, dans nos repas, nos rêves et dans la
nature.








Abeille : représente le groupe, la communauté, la
fête. Elle nous invite a célébrer les évènements heureux ou simplement
l’existence mystérieuse et merveilleuse de la vie. Elle nous apprend
qu’une vie harmonieuse en communauté existe.







Baleine : nous ramène au langage
originel, le son, qui porte en lui l’ensemble de la destinée. Qui
connaît son origine connaît son futur.











Belette : lie a l’art de la dérobade. Elle a le sens aigu de l’observation et une grande et incroyable énergie et d’ingéniosité.







Bison : favorise la réconciliation et
la réflexions sur le sens et la valeur de la paix. Il s’agit de
reconnaître les sens sacré de tout cheminement terrestre quel qu’il
soit. Il rappel qu nous devons apprendre a remercier et rester humble.








Castor : il a les sens aigu de la famille et du chez
soi. Cet animal nous éclaire sur la puissance du travail accompli et
sur la fierté qu’on en tire. Il faut avoir l’esprit d’équipe pour
parvenir ensemble à atteindre un objectif. Ce dernier favorise
l’harmonie.







Chat : signifie la surveillance et la sensualité. Il nous
rappelle que nous avons le droit de choisir a quel moment et de quelle
manière résoudre nos problème. Il nous permet aussi d’observer une
situation avec calme et sans idée déjà établi avant de prendre notre
décision.





Chevreuil : la douceur même. Celle qui touche le cœur et l’esprit des êtres blessés et qui apporte sécurité et guérison.










Chouette : représente le détachement, le
changement. Elle nous enseigne la sagesse de transformer nos points
faibles en points forts.








Couguar : Il est donne des
leçons sur la manière a utiliser les pouvoirs de chef. C’est la
capacité d’avancer sans insister pour que tout le peuple suive. C’est
aussi la faculté de comprendre que chaque être que sa soit humais
animaux végétaux ou autre est de quelque façon un leader en soi.








Coyote : il s’agit du maître de
l’illusion qui tombe très souvent dans ses propres pièges et se laisse
prendre a son propre jeux. Il est souvent utilisé dans des comptes que
sa soit amérindiens ou autre. Cet animal est le fidèle reflet de nos
absurdités.










Dauphin : Symbole du souffle de vie. Il s’agit d’entre en
communication avec les rythmes de la nature, respecter chaque cellule
de notre corps. Le souffle est important car il facilites les prises de
conscience et aide à nettoyer le corps.







Ecureuil : enseigne l’approvisionnement, la prévision de
son énergie pour une utilisation ultérieure. A réserver son jugement,
son opinion.









Elan : symbolise l’endurance. Il nous apprend que pour
être endurance il faut savoir agir avec mesure. Il est lié à la
fraternité, l’amitié qui exclut la jalousie entre personne.













Faucon : il est le messager et enseigne a observer,
a scruter les lieux qui nous entoure. Il nous aide à saisir en plein
vole une occasion qui se présente, il peut aussi nous aider à
comprendre notre vie d’un plan plus élevé afin de mieux distingué les
ennuis qui freinent notre envol.








Grenouille : symbolise la
sensibilité, la beauté. Elle nous apporte la guérison et le bonheur,
chantant et bondissant pour nous conduire a la source sacrée qui
abreuve et régénère. Elle nous aidera a sentir avec tout notre âme la
présence des autre, les sons et à chercher la beauté et la magie que
cachent les apparences.





Lapin : représente la peur. Plus l’on redoute une
chose, plus notre énergie se positionne sur cette crainte et attire
donc a nous ce que nous refusons « ce a quoi vous résistez persistera,
ce que vous craignez le plus vous le vivrez ».







Lézard : protège nos rêverie qui est l’ombre de la
réalité, nous révèle ce que nous voulons ignorer. Souvent nos rêves
veulent nous faire passé un message et nous devons rester a leur
écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:49

bonsoir satinkblue, Merci pour ces messages, pourrais tu nous mettre les sources de ces messages, livres site sou autres c'est une obligation légale et j'y tiens.

Merci d'avance.

quelque précisions pour ceux que je connais bien étant mes alliés depuis un moment.


L'aigle est aussi le porteur de prière, c'est 'oiseau qui vole le plus haut et c'est unpouvoi très important pour les chamans, il a en effet une vision des plus clairs et sont regard est perçant. ces plumes sont utilisées pour nettoyer l'aura ou un lieux et c'est d'une efficacité surprenante. Je me rends compte aujourd'hui qu eles aléas de la vie et mes transformation m'ont ait unpeu éloignés de ce totem qui m'a tellemnt apportés. Merci grand aigle.


Le lo p est peut etre le plus fidéle des animaux, c'est un chasseur hors pairs sont odorat est presque magique les informations qu'il recueille pa celui ci sont impressionantes, ça peut aller, d'après les chaman lakota jusqu'au poids de la proie. ceux qui ont un loup pour animal totem son des dénicheur pour la tribus, ils trouvent le snouvels idées, les nouveuax endroits riches, le loup vis toujours en tribus, c'est un animal social. et c'est peut etre là que sont bas blesse, c'est qu'un loup aura toujours besoin de 'intégrer et la solitude pourra lui peser beaucoup.

le cerf est bondissant il est le totem du mois de la fin du mois de mai et du début du printemps, son domaine d'évolution est la pensée, c'est un totem lié à l'air, son soucis est qu'il a souvent du mal à se poser et donc à concrétiser. il est souvent jovial, leger et badin. il sera dur de connaitre el coeur d'un cerf, il audra prouver ses bonnes intentions et prendre le temps de gagner sa confiance.


voici trois que je connais bien, si vous voulez je peux vous parlez unpeu des autres que je connais, j'ai commencé mon chemin spirituel opératif par la rencontre d'un chaman issu de la tradition sioux lakota ce qui pas permis quelques belles rencontres avec ces traditions.

Amikuyeoyasin humblement.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lumière



Nombre de messages : 1925
Age : 60
Localisation : orne
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Dim 7 Fév - 20:57

Code:
 voici trois que je connais bien, si vous voulez je peux vous parlez unpeu des autres que je connais,

Oh oui! avec joie ennamouré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Lun 8 Fév - 6:23

Bonjour SEB

Ces textes, je les avais pris sur le net, il y a fort longtemps et retrouver les sources ne sera pas aisé...désolée...suis pas superwoman non plus, suis juste moi et c'est déjà pas mal...

C'est en fait un post que j'importe d'un autre forum...avant que ce forum "débile" ne disparaisse...ben oui, Seb, y'a aussi des forums débiles...qui n'ont pas le sérieux qu'il y a ici.

Je pensais que ce post avait sa place ici en partage...mais voilà...j'ai plus les sources...et les retrouver...euh...ça va pas être de la tarte, si j'ose dire...

Tu peux mettre ce post à la trappe, si tu en estimes la nécessité...mais préviens-moi que je le sauvegarde...car, j'y tiens...

Merci à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Lun 8 Fév - 7:36

sébastien a écrit:



voici trois que je connais bien, si vous voulez je peux vous parlez unpeu des autres que je connais, j'ai commencé mon chemin spirituel opératif par la rencontre d'un chaman issu de la tradition sioux lakota ce qui pas permis quelques belles rencontres avec ces traditions.

Amikuyeoyasin humblement.

Si tu as le temps, cela m'intéresse...

Je savais déjà que tu avais rencontré un chaman...mon côté medium caché sans doute...ou alors ton loup...

Je ne crois pas au hasard...je crois aux rencontres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pieds nus sur la Terre sacrée...   Aujourd'hui à 16:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Pieds nus sur la Terre sacrée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Terre sacrée
» Plantation d'une vigne
» Les pieds sur Terre - des avis?
» pieds palmés!
» pieds de lavande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Spiritualités, traditions et philosophies-
Sauter vers: