forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
lecteur musical

Partagez | 
 

 A Contrevent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: A Contrevent...   Mar 22 Nov - 9:44

J'ai retrouvé ce texte écrit par un ami qui venait avec moi à l'Atelier d'écritures. En souvenir de lui qui a décidé de partir à l'âge de trente ans, je vous l'offre. Il était seul, sans famille, extrêmement dépressif, et nous, ses amis l'entourions au maximum... Cela n'a pas été suffisant... En souvenir de lui, qu'il soit dans la paix et la lumière...

La vieille pétille sous ses yeux mi-clos, concentrée sur son ouvrage perpétuel commencé la veille ou il y a quelque temps, personne ne sait plus, qu'elle crochète tous les soirs de sa vie, sans doute il y a dix ans, il y a longtemps à la mort de son vieux perdu un matin dans un trou, dans son lit, ailleurs, plus personne non plus n'est là pour le savoir, et puis il n'y a rien à savoir et puis après peu importe, c'est elle qui soutient tout, et qui se rappelle de l'aube du premier jour, et du jour passé de ce jour, le premier et le plus perçant, et tous les soirs elle se rappelle.
Il y a dix ans à la mort de son vieux, elle avait décroché la marmite de sa crémaillère qui désormais git par terre, prenant la poussière et le vent, dans cette maison ouverte où personne ni rien ne vient, ni de rires, ni d'enfants. Et pas de rancœur, la vieille elle rit, et la suie de l'âtre souvent éteint, éteint depuis toujours, et la suie recouvre des étagères vides pleines de gras, et les vents de temps en temps essuient la poussière et les ombres, cachés derrière un canevas, l'esquisse du travail sous les yeux de la vieille qui refait sa vie tous les soirs de sa vie, qui n'en finit plus de finir.
Le feu est derrière elle, il est éteint, elle se souvient, et elle brûle encore et elle est froide, et elle raconte ses histoires à des murs blancs et obscurs patinés par la rouille du passé, cachée derrière ses persiennes mi-closes, et les cendres consumées brûlent du feu de la vieillesse, et du souvenir et de l'expérience, sans doute la seule qui vaille: celle de n'en savoir guère plus, et cette sagesse d'accepter son ignorance, de la force de ne plus savoir, et ses espoirs qui sont si loin derrière elle, et si proches dans ce lointain qui se rapproche, cet infini qu'elle attend et son vieux à qui elle raconte toutes ses histoires, et leur passé à tous les deux est devant eux. Elle a les yeux gros comme le ciel, avec tout son soleil et ses brumes.
Et puis après tout peu importe l'expérience d'un passé, qui ne sert plus qu'à effacer le temps qui passe, et puis son rire de l'enfance qui la poursuit et résonne dans la pièce isolée, ce rire pour oublier des regrets inutiles. Et cette espérance du futur qui est derrière elle, une vie tellement belle qu'on peut désormais l'ignorer.
Elle revoit sa vie et son ouvrage posé devant elle, confiant ses rêves à son vieux, et cette histoire est leur histoire, et aussi belle que la Grande, celle écrite dans les livres. Peu importe si elle est vraie, cette histoire qui change tous les soirs et qui défile à toute vitesse dans la paresse d'une vie qui ne finit plus de durer, et ce fameux désir de vivre l'abandonne, et elle n'a que des cendres à consumer et qui ne brûleront plus, car il n'y a plus que l'éternité à espérer, et cette éternité ça n'est rien d'autre que du néant, et du passé qui broie tout l'avenir qui n'est plus qu'un souvenir, un poids qui allège ses ans, elle qui n'en sait guère plus, guère moins sur l'histoire des hommes qui s'aiment et s'entretuent.
Cette vieille aux artères caverneuses qui n'en peuvent plus, et ses arthroses qui lui tordent ses doigts et la douleur des maladies, et la solitude malgré son vieux qui lui parle tous les soirs, et son âme qui dépose des la suie sur des étagères vides pleines de livres oubliés par la corne de le vie.
Son histoire continue. Elle a mal. Elle souffre. Tenir. Tenir encore, encore un peu. Pourquoi? Elle n'en sait rien elle-même. Elle dure: pour savoir encore? Elle n'en sait rien.
Elle continue à vivre.
Elle a toujours vécue. Elle vivra encore.
Sans doute pour savoir. Sans doute elle n'en sait pas plus.
Plutôt comme elle a vécu sa vie: par habitude.

Sans doute elle n'est plus.
Sans doute elle s'en fout.
Sans doute elle rit au nez du ciel.

Elle a les yeux derrière le jour, à contrevent.

ERIC

PS: C'était son style, des phrases longues, de l'humour noir, de l'amertume, de la tristesse... Mais d'une gentillesse, d'un sourire doux et mélancolique, parlant peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Mar 22 Nov - 10:33

un style bien à lui .....

Citation :
r des étagères vides pleines de livres oubliés par la corne de le vie.

ah là c'est vraiment original......
merci Réïna , bonne journée à toi.bises.sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Mar 22 Nov - 12:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Mer 23 Nov - 13:24

merci Reïna pour ce souvenir de lui. je souhaite comme toi qu'il soit dans la Paix et la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Mer 23 Nov - 13:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélisune



Nombre de messages : 102
Age : 77
Localisation : France
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Sam 26 Nov - 20:35

Eric, que nous a-t-il laissées perplexes avec ses textes les samedis matin, nous ne le comprenions pas toujours, mais l'avions accepté comme il était. Certes il ne parlait pas beaucoup, avait un style très personnel, mais nous ses amies qui avions l'âge de sa mère, le prenions avec compassion, car nous sentions en lui une souffrance latente, et puis un jour, sans rien dire à personne il a décidé de s'en aller. J'espère qu'il est heureux là où il est, malgré son choix. Mélisune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Sam 26 Nov - 22:57

J'aimais son sourire si doux mais triste, sa douceur envers nous tous. Oui, Mélisune, sois sûre qu'il est heureux et en paix... Tout ce qu'on dit sur les suicides est faux, je ne l'ai appris que récemment. A demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 10:00

Reïna a écrit:
J'aimais son sourire si doux mais triste, sa douceur envers nous tous. Oui, Mélisune, sois sûre qu'il est heureux et en paix... Tout ce qu'on dit sur les suicides est faux, je ne l'ai appris que récemment. A demain.

oui réïna , le grand esprit invisible est amour et pardon ....les pauvres écorchés de la vie vont dans sa lumière ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 10:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 11:06

Citation :
Tout ce qu'on dit sur les suicides est faux, je ne l'ai appris que récemment.

Que veux-tu dire par là Reïna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 12:42

On m'avait dit que les suicidés erraient dans le bas astral ou bien se réincarnaient rapidement; ce qui est complètement faux. Ils sont accueillis comme n'importe quelle entité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélisune



Nombre de messages : 102
Age : 77
Localisation : France
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 13:04



quand tu auras digéré ton bonheur, n'oublie pas que tu as une copine qui n'a cessé de te

dire d'avancer, qu'au bout était la victoire, mais ce n'est pas une raison pour t'endormir

sur tes lauliers, au boulot ma vieille, il y a encore à faire. Bisous. Mélisune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Dim 27 Nov - 15:08

A faire quoi? Es-tu chez toi? Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: A Contrevent...   Mar 29 Nov - 13:13

Citation :
A faire quoi?

Tout et n'importe quoi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Contrevent...   Aujourd'hui à 21:50

Revenir en haut Aller en bas
 
A Contrevent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: