forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne plus être pour être plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Mar 11 Jan - 17:56

Citation :
Pour le reste, je donne ma langue au chat
Il n'y a pas de réponse en mot; c'était just eune invitation.

Je ne sais pas si responsabilité ets le juste mot car il induit une certaine lourdeur et un devoir faire qui je crois est désuet. Mais juste voir que ça et ça c'est lié.

Rien que le mot élévation dénonce l'égo qui se cache derrière. Wink

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Mer 12 Jan - 11:09

J'opte pour expansion de conscience, les racines de plus en plus profondément enracinées dans le sol, jusqu'à retrouver le lien inaliénable avec tous les êtres des différents règnes peuplant la planète... jusqu'à se relier totalement avec elle/lui... Et les branches élevées de plus en plus haut vers le ciel, jusqu'à embrasser la totalité de l'univers et danser avec elle/lui.

Pour ce qui est du mot responsabilité, oui, les mots , voici ce qu'en dit le web, son étymologie :" Du verbe latin respondere (« se porter garant, répondre de »), apparenté à sponsio (« promesse »). Cela confère au mot responsabilité une idée de devoir « assumer ses promesses »."

source

En tant qu'être humain incarnés sur cette planète, il me semble que nous avons une promesse à tenir, à assume. Que ce mot soit déprécie à notre époque et dans notre culture, nous en voyons les résultats, car pour devenir responsables, il faut devenir adulte, ce qui est en opposition avec l'hédonisme tant recherché de l'éternelle jeunesse, et nous en voyons les conséquences.

Les amérindiens se sentaient responsable au travers de leurs actes des 7 générations à venir, et le résultat en a été probant jusqu'à l'arrivée des européens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Mer 12 Jan - 11:15

Citation :
En tant qu'être humain incarnés sur cette planète, il me semble que nous avons une promesse à tenir, à assume. Que ce mot soit déprécie à notre époque et dans notre culture, nous en voyons les résultats, car pour devenir responsables, il faut devenir adulte, ce qui est en opposition avec l'hédonisme tant recherché de l'éternelle jeunesse, et nous en voyons les conséquences.

Les amérindiens se sentaient responsable au travers de leurs actes des 7 générations à venir, et le résultat en a été probant jusqu'à l'arrivée des européens...

sunny sourire éclatant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Mer 12 Jan - 13:44

Au départ le titre du sujet est ne plus être pour être plus.

C'est dan sce snes que le mot responsabilité est lourd.

Je suis l'humain qui a une promesse envers la terre, qui doit repondre de, et hop en plus de leje suis dans le mental qui construit. je ne critique, c'est un choix.

Si je dissous cette construction (mental) le lien avec tout le reste se renforce et le respect vient naturellement, sans obligation, sans responsabilité. c'est comme je ne me fais pas demal, je me préserve nullement par devoir, c'est instinctif. La même chose avec la terre et le reste des espéces vivantes, cela est naturel puisque je suis inclu dans ces choses.

Après je comprends bien ce que tu veux dire et suis en grande partie en accord avec toi (sauf qui faut pas non plus, à mon sens, idéalisé le peuple amérindien à outrance, ils avaient aussi leur quete de pouvoir, leur guerre fratricide et on ne sait ce qu'il seraient aujourd'hui, même si certains de ces peuples avaient une très grande sagesse, il restèrent humain avant tout avec tout ce que cela implique (ma première initiation il y a plus de 10 ans fut chamanique amérinidenne.) Donc je suis en accord avec ce que tu dis, c'est une question de choix, mais dans le fil du suejt la responsabilité est obsolette car on ne peut pas neplus être si on se met une responsabilité sur le dos.

Je ne sais pas si j'ai pu faire passer clairement mon message.

Bonne journée.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Mer 12 Jan - 14:49

Oui, le post dévie du sujet de départ, et dans ce sens je pense comprendre ce que tu expliques ainsi.

J'essaye de recoller cette histoire de responsabilité avec le départ...

Un fois le retour effectué de l'état de non être, revient le je et sa discutions avec le mental, et le je, sans qu'il n'ai besoin ni de se juger ni de se flageller peut observer sa manière d'être et d'agir dans le monde pour s'apercevoir qu'elle n'est plus en adéquation avec son ressentie et sa conscience plus élargie. Il s'agit ainsi pour lui d'être et d'agir différemment depuis sa place d'être humain incarné, avec de nouvelles convictions et promesses.

Si au paravent par exemple, un producteur de viande industriel agissait en toute bonne fois, pour nourrie sa famille et son peuple, en reléguant l'espèce animal à un simple objet de consommation, après s'être oublié dans cette identité pour entrer en contacte plus intime avec la réalité, donc, la réalité du règne de l'animal, il verra son activité d'un autre œil, et s'apercevra des similitudes entre la manière dont il élève les animaux et la manière dont on traita indignement ses paires dans les camps de concentrations. Il sera devenu responsable du bien être du règne animal, alors qu'il n'avait pas cette responsabilité avant que de n'avoir connu la petite mort qui l'aura fait mourir en temps qu'humain tout puissant et supérieur.
Rejeter sa nouvelle responsabilité, pour des questions de facilité et de confort, l'obligerait à occulter cette nouvelle prise de conscience, à ne pas respecter sa nouvelle promesse qu'il a pu faire avec une "partie plus éveillée" de lui même, et même à fuir ces instants de non être, salutaires pour la progression d'un être humain en même temps que traumatisants du fait de l'instabilité passagère qui s'ensuit, et des changements à apporter dans sa vie après, afin de faire coller sa nouvelle réalité intérieure à la réalité extérieure.

Il y a mort du sujet, du je, mort initiatique en quelques sorte, prise de conscience, nouvelles promesses à tenir pour devenir un être plus proche de sa véritable nature quelque soit le bain culturel où il était jusqu'alors plongé, puis travail à faire sur soi pour coller au nouveau paradigme.

Quand aux amérindiens... Des peuples sages ont su faire naître des mythes auxquels il est bon de se raccrocher lorsque l'on vit une époque où tout semble aller dans le sens inverse du bon sens, idéalisme, utopisme... un petit coin de paradis posé sur un nuage au milieu du ciel... Qui je te l'accorde n'est pas toujours teinté de réalisme... chef indien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 13 Jan - 11:08

Est-il nécessaire de mourir (symboliquement/initiatiquement) pour avoir une prise de conscience? Car c'est ce que je vois dans l'exemple que tu nous donnes Awen, la prise de conscience qu'on peut voir ou faire les choses autrement, que différentes solutions ou possibilités s'offrent à celui qui regarde et réfléchi. Il n'est pas nécessaire de s'oublier en tant que "je", "être humain" pour avoir accès à une prise de conscience.

J'ai du mal à comprendre cet état de "non-être"dont tu parles; on "est" toujours, quelle que soit la réalité dans laquelle on se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 13 Jan - 11:40

Tout dépends de la prise de conscience. Je peux prendre conscience que tout est énergie sans me dissoudre et bien d'autres choses

Par contre pour prendre conscience que je ne suis qu'un point de vue, pour réellement intégerer ce fait que je ne suis qu'un point de vue: une limitation de la présence (sans aucune notion péjorative à limitation, juste un fait) il faut se dissoudre ne serais ce qu'un instant, sinon la compréhension n'est qu'intellectuelle. Et à cet instant je suis dans chaque chose et chaque chose est en moi il n'y a plus de limitation et la chimie de tout l'être en est changé. Changement qui n'arrive pas avec une compréhension intellectuelle. Ne plus être pour être plus.

Citation :

on "est" toujours, quelle que soit la réalité dans laquelle on se trouve.


Le corps humain appelé Sébastien existe toujours, le mental, la mémoire existe toujours, tout existe toujours, mais pas le je, il n'y pas à cet instant de je, il y a! c'est tout. l'identification n'existe plus qui est la limitation n'existe plus. Alors bien sur une vie d'humain ne peut pas être vécue sans identification, en tout cas dans la condition dans laquelle se trouve l'espèce huamine et sa société cela me smeble difficile. Mais ce sont des moments, des instants de vérité qui touche à jamais le tréfonds de l'être. si l'on reste danscet état de non identification de liberté totale alors il est presque certain que le corps va se dissoudre lui aussi. En tout cas c'est ce que la tradition Hermétique dit. Nous retrouvons d'ailleurs des combustions spontanée inexplicable.

Bonne journée.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 13 Jan - 11:47

C'est cette histoire de celui qui regarde en temps qu'identité qui sait ce qu'est un arbre par exemple, on va dire un chêne pour être plus précis. Il voit le chêne sans le voire, en tant qu'il est celui qui a déjà vu un chêne, donc chaque fois qu'il rencontre un arbre de cette essence, il ne le voit pas, mais voit l'image "chêne" qu'il a intégré à sa conscience.

S'il s'oublie pour un temps, qu'il projette sa conscience hors de lui, dans cet arbre, il en aura une vision épurée de l'étiquette chêne, il verra cet arbre dans une plus grande réalité. Un truc tout bête, chêne= arbre feuilles vertes feuilles en zig zag, lorsque le je constitué de cette image voit un chêne, il ne voit qu'un arbre aux feuilles en zig zag. S'il "meurt"à lui même en tant qu'être connaissant cet arbre, il va le regarder de plus près, et y déceler peut être des fruits, la forme du tronc, son écorce... et ainsi il le verra plus en profondeur, et se sera enrichit en tant qu'être conscient du fruit et de l'écorce de cet arbre.

Ce n'est pas du grand spectaculaire, tout cela se passe très vite, et lorsque je parle de mort etc, ce n'est que pour employer un mot qui puisse à peu près illustrer cet état de chose, ce passage, entre celui qui sait, celui qui meurt à ce savoir pour laisser place à une connaissance plus proche de la réalité, et celui qui sait quelque chose de plus, et qui est mort en temps qu'être de la connaissance antérieure. Oui, celui qui aé regardé, et qui a réfléchit à ce qu'il a vu après.

Pareil pour le gars de l'exemple de l'élevage industriel. Il voyait ses -on va dire que c'était des vaches- comme des bouts de viande sur patte, puis à un moment, il a croisé le regard d'une d'entre elle, et il y a vu le reflet de sa propre humanité, il a vu l'âme de l'animal derrière ce regard... Il a fallu qu'il meurt à celui dont le savoir est que cet animal est un objet inanimé et rentable, que de cette vacance naisse la rencontre de son regard avec l'animal, et qu'ensuite, il réfléchisse à ce qu'il a vu, pour ainsi devenir l'être dont le savoir est que l'animal est un être vivant qui a une âme...

Pas besoin de grand chose, ni de grandes envolées pour cela. Lorsque l'on cesse d'être, en cessant de maintenir sa conscience sur ce que l'on est, on parvient à laisser cette conscience se poser sur l'autre, et ainsi l'on permet une rencontre entre notre conscience et le monde qui nous environne, qui nous changera à tout jamais, à condition que l'on laisse se moment s'infuser en nous, qu'on l'accueil, qu'on ne le rejette pas comme étant nul et non advenu, afin de ne pas laisser l'être de savoir précèdent que nous étions mourir, notre ancienne identité.

La vielle identité est souvent tenace, qui plus est lorsqu'elle nous a installé dans une confort relatif, et que le nouveau savoir nous oblige à faire quelques efforts d'ajustement. Il y a souvent un "combat" entre la moribonde et la nouvelle née, et si la moribonde l'emporte en laissant la nouvelle née sous un tapis de dénis, si elle la refoule, il faudra que d'autres expériences soient vécues pour qu'enfin la nouvelle identité prenne place, mais en attendant, à chaque fois que l'identité moribonde se relève de ses cendre, plus elle se renforce, ...

Mortalité, mourrons en joie, laissons place au nouveau, et mourrons à nouveau... danseuses

En espérant que cela soit suffisamment limpide...

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 13 Jan - 11:58

j'ai envoyé juste après le message de Sébastien, et trop paresseuse pour essayer de réajuster...

sébastien a écrit:
Alors bien sur une vie d'humain ne peut pas être vécue sans identification, en tout cas dans la condition dans laquelle se trouve l'espèce huamine et sa société cela me smeble difficile. Mais ce sont des moments, des instants de vérité qui touche à jamais le tréfonds de l'être. si l'on reste danscet état de non identification de liberté totale alors il est presque certain que le corps va se dissoudre lui aussi. En tout cas c'est ce que la tradition Hermétique dit. Nous retrouvons d'ailleurs des combustions spontanée inexplicable.

Bonne journée.

Oui, juste à ce propos... Il y a des personnes qui souffrent du fait d'avoir vécu un moment paroxiste intense de la sorte, et qui ne sont pas parvenue à véritablement se ré-identifier, elles ont un corps, mais c'est comme s'il était dissout, elle ne parvienne pas à lui redonner une cohérence, on parle de psychoses... Des sortes d'initiations provoquées par des substances, pratiques, ou vécues accidentellement, sans guide... et que les prises en charges psychiatriques qui ont fait suite, trés pragmatiques n'ont fait qu'empirer jusqu'à établir les personnes restent à vie condamnées à des délires chroniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kailash



Nombre de messages : 2445
Age : 60
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 13 Jan - 12:37

Je lis juste ton dernier message Awen et je sais que certaines pratiques de yoga peuvent, si elles sont mal faites mener là , comme le kundalini yoga. Et je crois savoir que ceux qui ont ce que l'on appelle des accidents de kundalini sont "perdus"

on ne joue pas avec nos énergies, elles sont très puissantes et franchement je ne vois pas en quoi un psychiatre pourrait venir en aide à ces gens là. et je pense que si un psy intervient et bien la personne est effectivement définitivement perdue car la réponse n'est pas là

il s'agit d'énergies. en quoi un psy est spécialiste en énergie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sidahmed



Nombre de messages : 629
Age : 50
Localisation : oasis
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Sam 15 Jan - 12:52

Awen a écrit:
C'est cette histoire de celui qui regarde en temps qu'identité qui sait ce qu'est un arbre par exemple, on va dire un chêne pour être plus précis. Il voit le chêne sans le voire, en tant qu'il est celui qui a déjà vu un chêne, donc chaque fois qu'il rencontre un arbre de cette essence, il ne le voit pas, mais voit l'image "chêne" qu'il a intégré à sa conscience.

S'il s'oublie pour un temps, qu'il projette sa conscience hors de lui, dans cet arbre, il en aura une vision épurée de l'étiquette chêne, il verra cet arbre dans une plus grande réalité. Un truc tout bête, chêne= arbre feuilles vertes feuilles en zig zag, lorsque le je constitué de cette image voit un chêne, il ne voit qu'un arbre aux feuilles en zig zag. S'il "meurt"à lui même en tant qu'être connaissant cet arbre, il va le regarder de plus près, et y déceler peut être des fruits, la forme du tronc, son écorce... et ainsi il le verra plus en profondeur, et se sera enrichit en tant qu'être conscient du fruit et de l'écorce de cet arbre.

Ce n'est pas du grand spectaculaire, tout cela se passe très vite, et lorsque je parle de mort etc, ce n'est que pour employer un mot qui puisse à peu près illustrer cet état de chose, ce passage, entre celui qui sait, celui qui meurt à ce savoir pour laisser place à une connaissance plus proche de la réalité, et celui qui sait quelque chose de plus, et qui est mort en temps qu'être de la connaissance antérieure. Oui, celui qui aé regardé, et qui a réfléchit à ce qu'il a vu après.

Pareil pour le gars de l'exemple de l'élevage industriel. Il voyait ses -on va dire que c'était des vaches- comme des bouts de viande sur patte, puis à un moment, il a croisé le regard d'une d'entre elle, et il y a vu le reflet de sa propre humanité, il a vu l'âme de l'animal derrière ce regard... Il a fallu qu'il meurt à celui dont le savoir est que cet animal est un objet inanimé et rentable, que de cette vacance naisse la rencontre de son regard avec l'animal, et qu'ensuite, il réfléchisse à ce qu'il a vu, pour ainsi devenir l'être dont le savoir est que l'animal est un être vivant qui a une âme...

Mortalité, mourrons en joie, laissons place au nouveau, et mourrons à nouveau... danseuses

En espérant que cela soit suffisamment limpide...

Smile

merci Awen pour ce passage plein de lumiere et d'inspiration , jr suis persuadé que l'ame traverse et expérimente les mondes minéral , végétal , animal , humaine , spirituelle , c'est ce substrat de vie qui reégit les differents mondes.
c'est cette migration de l'ame dans les differents plans qui est en fait l'ascenscion , puis la réalisation de notre huamnité et enfin son dépassement aprés la mort .

entre la terre qui bouge , l'arbre qui croit , l'animal qui sent ; l'homme qui pense il y a forcemment une continuité. Mais voila on ne peut nier que que la terre est au service , de la plante , elle meme au service de l'animal , et lui au service de l'homme. il est vrai que rien n'empeche que cette interdépendanec et supréamtie d'un monde à l'autre se fasse dans cette opptique de respect et de RECONNAISSANCE de l'autre .

Et si la prédation de la flore et de la faune est justifiable par un niveau de conscience peu élévée dans ces plans , il est malheureux de voir que l'homme n'en s'est pas défait .

enfin pour rebondir sur les dissociation corps et esprit , l'état de catatonie (inertie totale du corps ) est un exemple parfait du flop de la psychiatrioe par rapport a ce syndrome.

flower





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Dim 16 Jan - 15:53

Connaissez-vous Michael J. Roads? C'est un écrivain; il donne aussi des séminaires et des conférences (en anglais). Je ne sais pas s'il a été traduit en français (personnellement je le lis pour l'instant en Néerlandais. Il a écrit plusieurs livres spirituels sur la Nature, notre relation avec elle, ses énergies etc.
Dans son livre "Un avec la nature" (titre original: Journey into Nature, a Spiritual Adventure) il décrit son cheminement dans le monde animal, végétal et minéral où il en expérimente la conscience.
Un livre que je vous conseille Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 17:35

non connais pas qu'estce qui te fais penser à ça, tu as un passage à nous offrir?

Citation :
c'est cette migration de l'ame dans les differents plans qui est en fait l'ascenscion , puis la réalisation de notre huamnité et enfin son dépassement aprés la mort .

entre la terre qui bouge , l'arbre qui croit , l'animal qui sent ; l'homme qui pense il y a forcemment une continuité. Mais voila on ne peut nier que que la terre est au service , de la plante , elle meme au service de l'animal , et lui au service de l'homme. il est vrai que rien n'empeche que cette interdépendanec et supréamtie d'un monde à l'autre se fasse dans cette opptique de respect et de RECONNAISSANCE de l'autre .

J ne partage pas cette vision rectiligne et unilattérale et de suprématie, j'essaie 'avoir en conscience qu eje ne suis qu'un point de vue limité et il sepeut très bien comme le minéral et la végétal font partie de mon corps que je sois moi même un élément d'un minéral géant, la terre n'est peut etre qu'un ion d'un gigantesque quartz.

Certains ici savent que je partageais l'image évolutive de la spirale avant. aujourdh'ui je crois que la vie est un cercle et que l'évolution ou l'involution n'existe pas, du 1 on revient au 1, il n'y a rien à inventer à évoluer; à élever. Il y ajuste est ce que je sépare ou est ce que j'unis, la séparation est l'éloignement l'unification le rapprochement, mais l'un ne peut exister sans l'autre je ne peux revenir à l'un si je ne m'en suis à un moment éloigner. Le mouvement duquel est issue l'expérience humaine n'existe que grace à la séparation et à la réunification. La grâce. La souffle, inspiration, expiration.

rein à faire, rien à être, juste être là. Dans ce sens rien n'est au service de l'homme, tout est au service dela vie, de ce mouvement, ce miracle, ce paradoxe.



_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 19:39

Peut-être que l'histoire même d'évolution et d'involution fait partie de ce paradoxe, de "monté et descente" en spirale, et de cercle disons "plat", sans montée ni descente. Ensuite l'évolution peut être de passer de l'homme peu incarné, jusqu'à l'incarnation "totale" que serait l'état minéral, en passant par animal plante, minéral... penseur "tout peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sidahmed



Nombre de messages : 629
Age : 50
Localisation : oasis
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 21:08

sébastien a écrit:
.,rein à faire, rien à être, juste être là.

la pierre a t elle conscience de l'existence de l'oiseau , une fourmi a t elle conscience de l'existence de l'homme. la plante a telle conscience du sentiment de l'animal , ce dernier devine t il l'existence de nos penséées.
et nous sommes nous capables de percevoir le sentiment , l'amour du plan de l'esprit , de l'ange ? ce dernier aurait il une idée du plan originel de L'Essence

oui l'univers est tel une centrifugueuse (roue de la vie ) , tournant autour d'un point (DIEU) , ce mouvement est imprimé par Dieu , c'est la seule figure géométrique qui permet a chaque créature , a chaque atome dd'etre face à Lui . la ou que tu sois sur le cercle tu es toujours face au point central.

(c'est dailleurs le sens ésotérique du mouvement rotationel lors du pélerinage autour de la Mecque , ce pti cube qui est en fait l'épicentre exact des continents réunis )

tu est devant devant le 1 et en fait tu ne t'éloignes pas et tu n' y retournes pas , il est toujours devant toi , c'est toi qui en est tantot absent, tantot présent
à sa manifestation.

les differents plans sont comme des cercles se rapprochant de plus en plus du point en question. c'est le sens qu'il faut donner à l'évolution. ton sentiment , ton ressenti d'abord sur toi (ton intériorité) puis sur LUI (Sa présence ) , prendra forme petit à petit , meme si ca doit prendre des siecles pour chaque plan , le temps n' a aucune importance.

quant à la théorie des contraires , c'est plus un mouvement pendulaire que spiralaire .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 21:57

Citation :
oui l'univers est tel une centrifugueuse (roue de la vie ) , tournant autour d'un point (DIEU) , ce mouvement est imprimé par Dieu , c'est la seule figure géométrique qui permet a chaque créature , a chaque atome dd'etre face à Lui . la ou que tu sois sur le cercle tu es toujours face au point central.

il y aune différence entre ton point de vue et lemien me smeble t'il c'est que je n'ai pas l'impression de tourner autour de dieu, je tourne dans dieu et dieu tourne en moi.

mais je partage ce point que jamais on ne s'en éloigne ou l'on s'en rapproche, donc la volonté d'évoluer est vaine d'un point de vue essentiel. mais c'est un beau jeu, une belle illusion humaine. il y ajuste est ce que je me sens plus séparer ou plus unis à ce qui est, plus inclu dans ce qui est.

Et une chose qui permet de se sentir uni c'est de s'oublier devenir un canal, devenir transparent, tendre à. Mais cela n'est qu'un choix, ce n'est qu'un tour de manège de toute façon.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 22:00

Pour parler du mouvement, de l'éloignement et du rappochement, mais il ya tout de même un chemin, et beaucoup on décrit ce tour sur soi, cet éloignement qui annonce la rapprochement, c'ets paradoxale et il me semble que ça ne peut etre autrement que paradoxale et je remarque que souvent le paroxisme de la spéaration amène la réunification. chaque chose en son temps.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Jeu 20 Jan - 22:10

très plaisant de vous lire flower

Cette nuit, j'ai rêvé d'une limace, une magnifique limace, toute blanche, vraiment, c'est amusant, mais ce rêve m'a permis de voir les limaces telle que je ne les avais jamais vue encore... et dans se rêve, ma soeur est apparue avec un serpent, dont je ne m'approche peu en général, et dans ce rêve, elle voulait que je donne la si belle et douce limace à manger au serpent, et bien, j'ai refusé, bravé ma peur, et me suis laissée mordre par lui plutôt que de lui sacrifier la limace... Bon, un peu fou fou ce rêve, mais voilà, je me suis réveillée toute sereine, et j'ai même continué en mettant cette douceur de limace en mon cœur, comme un talisman.

Oui, étrange rêve, mais comme c'était bon de me sentir si proche de cet animal si simple en apparence



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur


Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Ven 21 Jan - 11:16

Le serpent est un symbole fort, dans le chamanisme il peut etre le symbole de la vie, se faire avaler par le serpent c'est se faire avaler par la vie, vivre enfin, il ya un très beau documentaire la dessus, ayahuasca, le serpent et moi. vous en trouverez des extraits sur internet. j'avais aussi la phobie des serpents, enfin jai du mal avec tout ce qui est vénimeux. j'ai eu une période de reve aussi ou après avoir fuit le serpent je me suis battu contre pour enfin entrer en communication avec lui. Le serpent est un grand sage gardien des secrets ancestraux. bien sur chaque symbolique appartient au reveur, et si l'on peut retrouver des universalité dans le rêve, chaque rêve est particulier.
Reste à trouver ce que représente la limace pour toi.

Pour en revenir au psychotrope, à l'ayahusaca par exemple, il doit y avoir un sujet la dessus dans le forum. Je suis aussi pour proscrire ces méthodes surtout pour nous occidentaux dont le rapport aux plantes et donc à leur substance est tout à fait différent des cultures qui vivent encore en contact permanent avec la nature. tout les processus d'éveil à mon sens doivent se faire prrgressivement sans forcer et sur tout être concsient de l'intention qui motive le mouvement car c'est d'elle que dépendra le résultat. vouloir tirer sur la fleur pour la faire pousser à pour résultat de casser la tige. chaque chose à son rythme.
Mais il faut aussi rester vigilent face àà la peur la peur de l'inconnu, la peur est un blocage puissant et certains se sont retrouver sur le seuil et sont rester bloquer par elle.

On pourrait aussi aborder le sujet de la folie et la normalité, la normalité n'est elle pas une folie partagée? est ce que la réalité est le jour quand il me semble que je suis réveillé ou est la nuit quand je rêve quel univers est le plus réel?

Pas d'inquiétude, pas d'angoisse, tout cela n'est qu'un tour de manège. tout est de toute éternité.



_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen



Nombre de messages : 250
Age : 37
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Ven 21 Jan - 14:06

Merci Very Happy

Pour ce qui est des psychotropes, je ne consomme qu'une à deux fois l'an, ceux offerts par la nature où nous habitons, que je vais chercher moi même, et c'est vraiment une fête alors, une communion avec la nature, et je les consomme avec respect etc.


La limace représenterait le fait de prendre son temps... et le rêve, avec ma sœur, le lieu et tout, ça voudrait dire que je m'affirme enfin dans ma manière d'être depuis gamine, à savoir, la lenteur, la contemplation etc... Chose qui était assez mal perçu par ma famille, et qui m'a valu pas mal de réprimande, mais au final...
J'ai lu un livre sur le surmoi ces derniers jours, me suis certainement libérée d'une entrave, culpabilité par rapport à la réalité des autres.

Oui, par exemple, je n'ai pas le permis, je veux bien avancer, mais pas à la vitesse obligée des auto écoles, 80 à l'heure sur des petites routes de campagnes, pas moyen pour moi. Et bien, me voici handicapée socialement à cause de cela, habitant à la campagne, avec des transports en commun très réduits... oui, moi, ce dont je rêve, c'est d'une petite lugier pour pouvoir me déplacer avec mes mômes. Là, j'ai une mobylette, c'est très bien pour moi.

Je faisais remarqué à mon mari à quel point la vie dans les village a été pervertie avec les voitures. Là où j'habite, elles vont plus souvent à 70 qu'à 50, bien que 50 soit déjà trop rapide pour freiner lorsqu'il y a un petit choux sur la route!

Et bien voilà, on attend que nos gamins soient déjà grands pour les laisser aller dehors tout seuls, en age de faire attention à la route. Plus de petites têtes blondes dans les rues, les papi n'ont plus personne à qui montrer la dernière cueillette de champignon qu'ils ont fait, etc.. Chacun est cloisonné chez soi, tandis que les voitures sont reines, monstruosités de ferraille, dont les conducteurs n'ont pas assez conscience du pouvoir de destruction qu'ils ont entre les mains.
Je me chamaille souvent avec les gens, mon mari aussi, lorsque je suis en voiture avec, et que je les voit traverser des communes en ne respectant pas les limitations, mais bon, une fois aux commande de ces vilains engins, les gens oublient presque que le monde alentour existe!

Bref, avec mes "il faudrait limiter tous les villages et villes à 30 km heure maximum, et mon refus de conduire vite, je passe pour... une brave folle, dans la réalité communément admise, je le suis, mais demandez à des mères piétonnes avec leur poucettes, ou à ces vieux qui ne voient plus passer devant le seuil de leur porte que des monstres de ferraille, qui est fou, entre celui qui dit "piano les autos", et entre ceux qui disent qu'aujourd'hui, le monde va vite, et que c'est être irréaliste que d'espérer le retour à la douceur de la lenteur... Boulet

Même des décroissants, ils sont d'accord pour dire qu'il faut ralentir, mais attention, s'il y a une réunion pour en discuter à l'autre bout du département, et bien, ils vont faire vrombir leurs vilains engins, quitte à ne pas respecter les limitations, pour ne pas arriver en retard à la grand messe de la gloire à la lenteur... Bon, j'arrête là...

Oui, d' accord pour parler de folie etc, il faudrait presque rouvrir un poste pour ce faire je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne plus être pour être plus.    Aujourd'hui à 7:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne plus être pour être plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Bois pour voliere
» Poison anticoagulant pour rat !! URGENT
» quelles fleurs pour jardinieres d hiver??
» Idées pour empêcher ses chiens de creuser...
» Homéo, phyto, vos petits plus pour vos chevaux....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: développement personnel-
Sauter vers: