forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pêle-mêle de Textes et Pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 17 Mar - 22:32

Auria, j'espère que tu as eu mon MP, car le message a sauté rapidement, si tu n'as pas eu ma réponse dis-le moi; surtout ne crois pas que je n'y ai pas répondu. Oui, ma souffrance est puissante et vient de plusieurs côtés... Je croyais enfin me connaître, me reconnaître, et je me suis trompée... Mon amour pour les autres, quand je dis les autres, j'englobe l'humanité toute entière, est sincère; je me rends compte pourtant qu'à un niveau plus bas, je ne suis qu'une égoïste qui recherche l'affection dont elle a manqué pendant 19 ans. Pierre est là, présent mais pas démonstratif. Il a beaucoup souffert et lui a su s'en sortir.
Bonne nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 18 Mar - 7:06

Non, je n'ai pas eu ton MP, Reïna.
L'Amour est une chose, l'amour en est une autre.
Nous avons souvent besoin, dans les moments de souffrance, de sentir que nous sommes aimés. Dans ces moments là, nous avons besoin que cela soit concret. Comme un enfant qui demande les bras de sa mère. C'est humain !
Vas-tu mieux aujourd'hui ?
Je t'embrasse très fort
câlin surprise ennamouré


Dernière édition par auria le Dim 18 Mar - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 18 Mar - 7:39

Prenez l'habitude de vous poser la question suivante :
« Qu'est-ce qui se passe en moi en ce moment ? »
Elle vous indiquera la bonne direction. Mais n'analysez pas. Contentez-vous d'observer. Tournez votre attention vers l'intérieur. Sentez l'énergie de l'émotion. S'il n’y a aucune émotion, soyez encore plus profondément attentif à votre champ énergétique, à l'intérieur du corps. C'est la porte d'accès à l’Être

Eckhart Tolle


Se contenter d'observer. Devenir l'objet des émotions et non plus le sujet. Souffre-t-on moins ? Non. Pas dans l'instant. Mais n'étant plus le sujet, il n'y a plus d'emprise. On lâche prise. Les émotions peuvent alors simplement être, puis cesser d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 18 Mar - 10:12

Bonjour Auria;
Non, je ne vais pas mieux aujourd'hui!! C'est de pire en pire. Je te disais sur mon MP, que ce n'était pas seulement les souvenirs de la guerre d'Algérie qui me perturbaient mais beaucoup d'autres choses qui s'ajoutaient... Tes mots me font du bien mais je suis dans l'impossibilité actuellement de voir clair en moi. Tout se mélange dans ma tête... Pierre ne m'est d'aucun secours, trop renfermé et ne sachant pas exprimer ce qu'il ressent. Je suis vraiment dans la tourmente et demain n'arrange rien!! J'ai écrit à ce sujet un acrostiche et un texte que je ne posterai pas ici. Sûrement sur d'autres forums, ou pas! Mes crises de ma maladie génétique ont flambé , justement à cause de mon état d'âme.C'est un cercle vicieux: le physique ne va pas, le moral s'en ressent; le moral est au bas des pâquerettes, les crises surgissent. C'est sûrement de ma faute et je me sens perdue. Peut-être serai-je mieux ailleurs... ou pas! Merci de prendre de mes nouvelles, ça me met un peu de baume au cœur... Je t'embrasse avec toute l'affection que je te porte. Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 18 Mar - 18:14

un récit en occitan;
I àia un còp un gente proprietare. E
en mai de sa richèssa, àvia una genta filha. Tota los
garçons vólion quela filha. I n'àia très
dròlles que la nàvon veire. E ilha èra bien
empeitada. 'La los aimava bien tots tres. Mas 'la sàbia pas
tròp, d'entre lhos, le qu'un prendre.
E 'la diguèt bei son pare : « Ieu ai tres bonamics !
Mas sabe pas le qu'un prendre ! »
E le parequ'èia rusat coma un rinard, se, li diguèt coma
quo : « E-ben, sabes pas, te me los menaràs quos tres
bonamics e te judarai chausir. »
Bon ! Le dimenche la filha va venir los tres
garçons chès ilha. Bien sur, le pare los
recebiguèt bien, los faguèt manjar e biure un canon... E
'près, lhos dísion ren, osion pas parlèr e le pare
diguèt :
_ « Coma qu'es fat ? Vautres voliatz tots
tres ma filha, mas 'la se pòt pas maridèr emb tots lo
tres ! Nen fau mas v-un ! Alore, diguèt le pare, ieu vau
decidèr de l'afare : aurètz un trabalh a fare, le
mèlhs que le fará, quo será quèlh
d'aquí qu'aurá ma filha ! »
Diguèt :
_ « Voalà, qu'es pas complicat :
dins la maison, i a bien de pertùs. E vautre faràs de
chavilhas par bouchèr las pertus ! Le mèlhs que las
aurá fatas, quo será quèlh d'aquí
qu'aurá ma filha ! »
Bon ! S'en nèron contents e s'en
sonjèron : « Quo-es pas bien dificile quo ! Es pas
mal-eisat ! N'en
farèm de totas les dimensieus. N'i aurá ben totjorn que
niron ! » Aquí los partits !
Le dimenche d'après, tornèron... Le
pare los recebiguèt ben, un còp de mai.
_ « Alòre, avètz bien
trabalhat ?
_ Oc-èi !
N'iaguèt un que s'avancèt. N'àia fat sas plenas
pòchas. Las sortiguèt e le pare las visèt, bien
conaissuer... Li diguèt :
_ « Oc-èi ! Son bien fatas !
Bota-las quí.
Chau veire los autres ! »
Alòre pausèt sas chavilhas e l'autre s'aprochèt...
_ « Alòre, tu n'as fat ?
_ Oc-èi !
_ Òc ! Son... dirièm que 'las son
mèlhs fatas, las tieunas... Anfin, veirèm ben ! Bota-las
aquí ! »
Bon ! Le troasième dísia ren en-par-darrèir. Mas
s'avança tot d'un còp.
_ « E tu ? Las fas veire la tieunas ?
_ Òc mas, l'autre diguèt, i n'ai gis
fat !
_ A ! bon, diguèt le pare, n'as gis fat, tu ?
Mas perque ?
_ Ò ! pasque davant que las fare, ieu
vòle prendre las mesuras !!!
_ L'autres, bien sur, son pas de fenhants, an bien
trabalhat. Mas an trabalhat sens seubre ve que fàsion. E te,
vòles pas trabalhar per ren ! E ren fare ! E t'as ben rason !
Qu'es tu le plus intelligent. Quo será tu qu'auràs ma
filha ! »
Pensatz donc si siguèron colhons !
Mas l'istuèra dis pas se 'massèron lhoras chavilhas o las
laissèron en sovenir. E tots cas, siguèron rolats !
Coma-quo, se chabat quel conte.
Quand nirèm vès la chardas, n'en
portarèm biau un autre, coma dísia le Sèrgi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 18 Mar - 18:16

des trois amoureux






Il
était une fois un important propriétaire. Et en plus de
sa richesse, il avait une belle fille. Tous les garçons
voulaient cette fille en mariage. Et il y avait trois jeunes gens qui
lui faisaient la cour. Elle était bien embêtée, car
ils lui plaisaient bien tous les trois. Mais elle ne savait pas trop
lequel d'entre eux choisir. Alors elle se confia à son
père : « J'ai trois amoureux, mais jene sais pas
lequel choisir ! »


Et le père, rusé
comme un renard lui dît : « Hé bien, sais-tu,
tu me les présenteras, tes trois galants, et je t'aiderai
à choisir ! »


Le dimanche
suivant, la fille convia les trois garçons chez elle. Bien
évidemment, le père les reçut de son mieux, les
fît manger et boire un canon... Et ensuite, eux ne disaient rien,
ils n'osaient pas parler, et le père leur dît :


_
« Comment faire ? Vous voulez tous les trois ma fille, mais
elle ne peut pas se marier avec tous les trois ! Il ne lui en faut
qu'un ! Alors, dit le père, je vais décider de l'affaire
: vous aurez un travail à faire, et celui qui aura le mieux
réussi, ce sera celui qui aura la main de ma fille ! »


Il ajouta :

_
« Voilà, c'est pas compiqué : dans la maison,
il y a plein de trous. Et vous, vous me ferez des chevilles pour les
boucher. Et celui qui les réussira le mieux sera celui qui aura
la main de ma fille ! »


Bien ! Ils
partirent en songeant : « Ce n'est pas bien difficile
ça ! On en fera de toutes les dimensions. Il y en aura toujours
qui iront ! » Et les voilà partis !


Le dimanche
suivant, ils revinrent... Le père les reçoit bien, une
fois de plus.


_
« Alors, vous avez bien travaillé ?


_ Oh oui
! »


L'un d'eux s'avança. Il
en avait fait plein ses proches. Il les sorties et le père
les examina, en fin connaisseur... Il lui dît enfin :


_
« Oui, elles sont bien faites ! Pose-les là. Il faut
voir les autres ! »


Alors il pausa ses chevilles
et le second s'approcha...


_
« Alors, toi, tu en as fait ?


_ Oh oui !

_ Oh !
Elles sont... on dirait qu'elles sont mieux faites les tiennes...
Enfin, nous verrons bien ! Mets-les là ! »


Le troisième ne disait
rien, par derrière. Mais il s'avança tout à coup.


_
« Et toi ? Tu nous les montre les tiennes ?


_ Oh mais,
dit l'autre, moi je n'ai rien fait !


_ Ah bon,
dit le père, tu n'en as pas fait, toi ? Mais pourquoi ?


_ Oh, parce
qu'avant de les faire, je veux prendre les mesures !!!


_ Les
autres, bien-sûr, ne sont pas des feignants, et ils ont bien
travailler. Mais ils ont travaillé sans savoir ce qu'ils
faisaient. Et toi, tu ne veux pas travailler pour rien ! Et tu as bien
raison ! C'est toi le plus intelligent. Ce sera toi qui aura ma fille
! »


Pensez donc
s'ils se sentirent couillons !


Mais l'histoire ne dit pas
s'ils emportèrent leurs chevilles ou les laissèrent en
souvenir. Et tout cas, ils furent roulés !


Ainsi se
termine ce conte.


Quand nous
retournerons carder la laine en veillée, nous en recueillerons
peut-être d'autres, comme le disait si bien Serge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Lun 19 Mar - 8:31

En effet c'est bien le plus intelligent. Il ne lui reste plus qu'à prendre les mesures et voir dans les chevilles qui sont là, celles qui vont !!!
Comment laisser les autres travailler et récolter les lauriers lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 30 Mar - 12:31




Je
suis là…




Je suis là et je respire


Je suis là et je mange


Je suis là et je dors


Je suis moi et pas moi


Quand me suis-je perdue ?


Comment me retrouver ?


Pourquoi ce chagrin qui m’étouffe ?


Pourquoi cette tristesse qui m’étreint ?


Mon cœur est vide


Mon âme pleure


Pourquoi ?


Je ne me reconnais plus


La battante d’hier


S’est évaporée


Qui est cette personne qui l’a remplacée ?


La foi qui est en moi


N’arrive plus à me redonner espoir


L’Amour que j’offre aux autres


Je ne l’ai plus pour moi


Je deviens irascible


Mécontente de moi et …


Et de qui ?


Je souffre sans raison


Je n’ai plus goût à rien


Suis-je devenue insensible ?


J’aimerais laisser couler mes larmes


Longuement pour en faire une cascade


Qui me laverait toute entière


De toutes ces opacités, toutes ces complexités


Vers qui me tourner ?


Il n’y a que LUI qui peut me remettre


Sur le bon chemin


Sur la voie que je n’aurais jamais dû quitter


Je l’appelle


M’entend-t-il ?


Je n’ai aucune réponse


Ou alors c’est moi qui suis devenue sourde


Sourde à ce qui m’entoure


Aveugle à ce que j’oublie de voir


Je voudrais hurler


Les mots restent au fond de ma gorge


Comment faire pour me retrouver ?


Le
30 mars 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 30 Mar - 14:00

toujours aussi triste dommage que tout ces mots n'efface pas tes maux ...bise à toi douce amie .sb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 31 Mar - 7:08


Chaque fois qu'un silence vous entoure, écoutez-le. Remarquez-le, tout simplement.

Le lâcher prise vient lorsque vous ne demandez plus "Pourquoi cela m'arrive-t-il ?"

Eckhart Tolle - Quiétude



câlin surprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 31 Mar - 7:21

La douleur physique chronique est l'un des maître les plus sévères que vous puissiez avoir. Son enseignement se résume à ceci : "Inutile de résister"
Rien n'est plus normal que de s'opposer à la souffrance. Mais si vous pouvez laisser tomber cette opposition, et plutôt permettre à la douleur d'exister, vous remarquerez peut-être une subtile séparation intérieure par rapport à la douleur, un espace entre vous et elle, pour ainsi dire. Cela signifie une souffrance consciente, volontaire. Lorsque vous souffrez consciemment, la douleur physique peut rapidement consumer l'ego en vous, puisque ce dernier est surtout fait de résistances. Il en va de même pour l'incapacité physique extrême.
Lorsque vous "offrez votre souffrance à Dieu", c'est une autre façon d'exprimer la même chose.

~~~~
.

Il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour comprendre la vérité universelle profonde que renferme sous forme symbolique l'image de la croix.
La croix est un instrument de torture. Elle représente la souffrance, la contrainte et l'impuissance extrêmes pour un humain. Soudain, cet humain lâche prise, souffre volontairement, consciemment, comme l'expriment ces paroles : "Que ta volonté soit faite, et non la mienne." A cet instant, la croix, instrument de torture, montre sa face cachée : c'est aussi un symbole sacré, celui du divin.
Ce qui paraît nier à la vie toute dimension transcendantale devient, par le lâcher-prise, une entrée dans cette dimension.

Eckhart Tolle - Quiétude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 31 Mar - 11:22

Merci pour ces extraits Auria; c'est en effet ce que les expériences de la souffrance dans ma vie m'ont apprises.

Reïna, tes réactions vis-à-vis des documentaires sur la guerre d'Algérie et les agressions contre les juifs montrent que tu n'es ni aveugle, ni sourde, ni insensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sidahmed



Nombre de messages : 629
Age : 50
Localisation : oasis
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 31 Mar - 13:10

auria a écrit:
La douleur physique chronique est l'un des maître les plus sévères que vous puissiez avoir. Son enseignement se résume à ceci : "Inutile de résister"
Rien n'est plus normal que de s'opposer à la souffrance. Mais si vous pouvez laisser tomber cette opposition, et plutôt permettre à la douleur d'exister, vous remarquerez peut-être une subtile séparation intérieure par rapport à la douleur, un espace entre vous et elle, pour ainsi dire. Cela signifie une souffrance consciente, volontaire. Lorsque vous souffrez consciemment, la douleur physique peut rapidement consumer l'ego en vous, puisque ce dernier est surtout fait de résistances. Il en va de même pour l'incapacité physique extrême.
Lorsque vous "offrez votre souffrance à Dieu", c'est une autre façon d'exprimer la même chose.

~~~~
.

Il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour comprendre la vérité universelle profonde que renferme sous forme symbolique l'image de la croix.
La croix est un instrument de torture. Elle représente la souffrance, la contrainte et l'impuissance extrêmes pour un humain. Soudain, cet humain lâche prise, souffre volontairement, consciemment, comme l'expriment ces paroles : "Que ta volonté soit faite, et non la mienne." A cet instant, la croix, instrument de torture, montre sa face cachée : c'est aussi un symbole sacré, celui du divin.
Ce qui paraît nier à la vie toute dimension transcendantale devient, par le lâcher-prise, une entrée dans cette dimension.

Eckhart Tolle - Quiétude

c'est ce genre d'enseignements , de messages qui manquent à la formation du ^personnel médical et paramédical , une application pratique peut etre élaborée ; ceal pourrait aider a réduire la préescription des morphiniques ...car justement le self controle induit les endomorphines naturelles et réduit le seuil de la douleur a chacun ...

le corps est traité sans l'aide de l'ame , c'est comme traitée l'ecorce de l'arbre sans voir les racines ...

un confrere a moi , a pendant plusieurs jours pris la main d'un patient dans le coma de quelques jours ( AVC ischémique ) ; il fermait les yeux et pensait a lui a chaque séance ...cela durait quelques minutes
ce n'est pas le geste qui l(as fait revenir a la vie mais , nous voulions savoir quel aurait été l'impact de ses séances....

quelques jours plus tard , le patient revélait a mon ami , qu'il a toujours révé de lui , prées de lui , et qu'il se manifesté a lui comme une boule d'amour , a la maniere d'un amour parental ou maternel...
le patient était tout etonné et ne comprenait pas , pourquoi ! il révait le medecin en question ...il était pérsuader que ce dernier faisait partie de sa lignée de sang .... ne nous lui avons pas dit ...

merci auria ....
si t'as d'autres messages comme ca ....c'est comme pour tes poemes... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Lun 2 Avr - 14:53

Un partage avec vous:





















Le petit âne était très
fatigué


Son maître lui disait de
continuer…


A mes oreilles j’ai entendu
vos pensées,


Il faut continuer de vivre et
sourire,


Il faut continuer d’aider et
d’aimer,


Et subitement sans un soupir,


J’ai compris la nécessité


De regarder, devant sans se
retourner,


Pas question de zapper, ou
d’oublier,


Les souvenirs, font parti du
passé.


Le mal, la fatigue, était
bien vivante,


Mais la réalité, même
blessante,


Est primordiale, pour ceux
qui restent


Pour ceux qui sans mot dire,


M’accompagnent de leur
sourire,


Ceux qui souffrent et qui
pestent


En silence dans leur coin
chaque jour


Se rappellent comme moi de
votre amour,


Pour eux je me dois chaque
jour


En silence de souffrir, de
sourire


D’avancer, de me forcer, rire,


De pleurer, quand je suis
seul,


Les encourager, leur donner
mon amour,


Leur faire oublier ces deuils


Les guider, leur montrer le
chemin,


Penser à eux chaque matin,


Comme le petit âne, je courbe
l’échine,


Je force, j’évite de voir
l’abime,


Moi non plus je n’ai pas le
droit,


De faire un faux pas, et de
tomber,


Je me dois de vous écouter,


D’avancer et de garder la foi


Un jour le petit âne ne
pourra plus avancer,


Il aura tout donné par amour
de son ânier


Il faut que je vous écoute,
mes adorés


Par amour pour vous et par
respect,


Vous avez été si bons et si
forts


Que je me dois pour votre
mémoire,


D’essayer d’occulter mes
déboires,


D’avancer de faire les
efforts,


Même si vous me manquez,


Jamais je ne vous oublierai.





GUY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 3 Avr - 6:51

Citation :
Je force, j’évite de voir
l’abime,

Moi non plus je n’ai pas le
droit,

De faire un faux pas, et de
tomber,

Merci, pour ce partage Reïna. Smile
Il ne faut jamais forcer et pourtant... parfois l'effort est nécessaire pour lâcher prise sans rien lâcher, pour renoncer sans renoncer, pour s'abandonner sans abandonner...
Trouver en soi, le centre de la croix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 4 Avr - 6:38




J’ai
rêvé…




J’ai rêvé d’un monde nouveau


J’ai rêvé que tous les Hommes étaient frères


J’ai rêvé que chacun mangeait à sa faim


J’ai rêvé de sourires sur toutes les lèvres


J’ai rêvé d’un air parfumé d’Amour


Utopique ? Non !


Imagination fertile ? Non !


Un jour cela arrivera


Il suffit que chacun de nous


Aux quatre coins de la planète


Par télépathie, se tiennent par la main


Pour faire une ronde sans fin


D’Espoir, d’Amour, de Lumière


Alors plus de ténèbres


Plus de haine, plus de guerres


Un soleil brillera dans chacun de nos cœurs


Pour apporter joie, sérénité, paix…






Le 04 avril 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 4 Avr - 15:27

rose qui pousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 13 Avr - 8:37

Il est sage celui qui a pris l'habitude de ne plus voir en sa souffrance que la lumière qu'elle répand en son coeur et qui ne regarde jamais l'ombre qu'elle étend sur ceux qui l'on fait naître
La sagesse et la destinée - Maurice Maeterlinck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 13 Avr - 16:52

Je revois ton sourire lumineux, chaleureux, plein de douceur. Ce n'est que hier soir que j'ai appris ton départ vers la Lumière, toi mon ami si cher, mon frère en spiritualité. Nous serons près de Fabienne, lundi lors de ton incinération, toi qui a passé des années à tant souffrir avec beaucoup de courage pour te dire au revoir. Suffisamment jeune pour rejoindre le Divin mais tu es très certainement à la place que tu mérites... Nous te pouvons ne pas éprouver de chagrin, alors je t'envoie amour, prières... Hier soir une bougie a brûlé pour toi. Sois en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 13 Avr - 19:23



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 13 Avr - 20:38

Gros bisous Auria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 19 Avr - 13:59

Les effets d'un sourire


C'est toujours un cadeau


Il coûte un peu d 'effort
Mais donne du réconfort,
C'est une preuve d'affection,
Un peu d(e) compréhension.

Un sourire n'a pas d'âge



Si un petit bébé
Est capable de le donner,
Vous qui êtes âgés
Essayez ! Vous verrez !

Un sourire c'est joli ...



Au lieu d'être déprimé
De rester enfermé,
Sortez donc vos fossettes ...
Voyez l'effet qu(e) vous faites.

C'est un rayon d(e) soleil



Comme un brin de lumière,
Qui descend sur la Terre,
Il apporte dans le coeur
Un instant de bonheur.

Un sourire fait du bien


Tiens ! votre sourire revient
Et il vous fait du bien.
La vie est plus facile
Lorsqu'on se sent utile ...

(Jean-Claude Brinette)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 19 Avr - 15:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sidahmed



Nombre de messages : 629
Age : 50
Localisation : oasis
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 19 Avr - 18:00

"Se taire, prier, travailler, sourire."

pour le 1er verbe faut pas compter sur moi ... bounce

merci satin pour le partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 20 Avr - 10:21

Citation :
pour le 1er verbe faut pas compter sur moi

J'avais remarqué lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pêle-mêle de Textes et Pensées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensée F1 'ultima morpho'
» Pensée (semis)
» une prothèse commandée par la pensée...
» Lecteur de pensée
» Pensée à LOUKOUM de MARMARA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: