forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pêle-mêle de Textes et Pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 5 Aoû - 8:51

Parce qu'il pleut et que je ne peux pas me bouger aujourd'hui, je prends le temps pour écrire.
J'aimerais déposer dans ce post pêle-mêle mes pensées, de la poésie, des textes, des images qui m'ont parlé, touchée, interpellée.
J'aimerais que s'il en est de même pour certains et certaines qui liront et qui déposeraient des commentaires que les réponses aillent au-delà du simple j'aime, je n'aime pas afin que le ressenti puisse s'exprimer. Cela pourrait donner lieu, qui sait, à des débats d'idées qui pourraient se poursuivre sur un autre post.

Pour commencer, un texte de Jacques Salomé que j'aime beaucoup (Jacques Salomé !) qui m'a appris à écouter ce que l'autre dit et ce qu'il ne dit pas et à entendre l'autre et surtout moi-même en ce sens que les mots de l'autre ont toujours une résonnance en moi et qu'il est important que je porte attention à cela afin de ne pas interpréter ses mots au travers du filtre de mon ressenti, ce qui est extrêmement difficile, mais tout à fait possible si je reste vigilante.

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Accorde-moi seulement quelques instants
Accepte ce que je vis, ce que je sens,
Sans réticence, sans jugement.

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Ne me bombarde pas de conseils et d'idées
Ne te crois pas obligé de règler mes difficultés
Manquerais-tu de confiance en mes capacités?

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
N'essaie pas de me distraire ou de m'amuser
Je croirais que tu ne comprends pas
L'importance de ce que je vis en moi

Écoute-moi, s"il te plaît, j'ai besoin de parler
Surtout, ne me juge pas, ne me blâme pas
Voudrais-tu que ta moralité
Me fasse crouler de culpabilité

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Ne te crois pas non plus obligé d'approuver
Si j'ai besoin de me raconter
C'est simplement pour être libéré

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
N'interprète pas et n'essaie pas d'analyser
Je me sentirais incompris et manipulé
Et je ne pourrais plus rien te communiquer

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Ne m'interromps pas pour me questionner
N'essaie pas de forcer mon domaine caché
Je sais jusqu'où je peux et veux aller

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Respecte les silence qui me font cheminer
Gardes-toi bien de les briser
C'est par eux bien souvent que je suis éclairé

Alors maintenant que tu m'as bien écouté
Je t'en prie, tu peux parler
Avec tendresse et disponibilité
À mon tour, je t'écouterai




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 5 Aoû - 20:40










Je
suis là et je ne sais où



Je
respire et l’air me manque



Je
souris et mon cœur pleure



Je
voudrais partir et le courage me manque



J’aimerais
rester et ne sais plus comment avancer



Je
hurle et je culpabilise



Je
hurle et mes cris résonnent dans le vide



Pourquoi
sui-je née ?



Je
sers à quoi ? Pour qui ?



Je
deviens ingrate et je blasphème



Ça
ne tourne plus rond dans ma tête



Je
me cogne mentalement la tête contre les murs



Je
voudrais la cogner pour de bon



Le
temps passe et je suis là




suis-je ?



Tant
d’épreuves dans une vie



Tant
de joies aussi



Mais
l’étau qui m’étouffe



Me
font oublier les bonheurs de la vie



Ingrate,
stupide, agressive



Comment
peut-IL être encore à mes côtés ?



Comment
accepte-t-IL mon caractère aigri ?



Mon
ange gardien es-tu là ?



Ou
bien une mission plus importante



T’a
éloigné de celle que je suis devenue ?



Toi
mon Dieu accompagne-moi jusqu’au bout



Pardonne
mon amnésie



Ne
m’abandonne pas



Je
te prie et n’entends plus de réponses



Je
rassure les uns et les autres



Je
leur parle de foi, de volonté, d’amour surtout


Et moi, il ne me reste que
l’Amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Jeu 5 Aoû - 20:52

BONJOUR TOI,








Bonjour
toi ! J’ouvre les yeux et je te vois, penchée sur moi, un sourire tendre
aux lèvres. Il y a un moment que je sentais sur moi ton regard léger et
insistant en même temps. Tu me caresses doucement la chevelure, le front. Je ne
bouge toujours pas. Je suis bien. Etre réveillée ainsi… Quel bonheur ! Tu
ne dis rien. Moi non plus. Nos yeux parlent pour nous. Ils échangent des mots
muets. Des mots qui chantent une douce mélodie où se mêlent amour, joies,
ravissement, chance, complicité. Tu te penches un peu plus et pose tes lèvres
sur les miennes, et un baiser affectueux, timide, respectueux, finit de me
réveiller tout à fait. Je m’étire langoureusement telle une chatte et je
voudrais t’offrir un miaulement de contentement, de bien-être. Une pudeur de
jeune fille qui n’est plus de mon âge m’en empêche. Je t’attire contre moi, je
mets mes bras autour de ton cou et nous restons ainsi quelques minutes, nos
cœurs battant à l’unisson.



- Bonjour
chérie, bien dormi ? Le petit déjeuner est prêt ».



Le charme
est rompu quelques secondes. Je lui souris… Un sourire qui lui dit tout ce
qu’il représente pour moi, tout ce qu’il m’apporte chaque jour, chaque instant,
chaque minute. Un sourire qui renferme toute la joie qu’il me procure ; sa
force et son soutien qui me permettent de supporter maux, chagrins, aléas de la
vie…



Un passage
rapide à la salle de bains pour rafraîchir mains et visage, une douche
génératrice sera pour plus tard, et nous nous retrouvons devant nos tasses de
thé où nous savourons comme chaque jour, ce moment privilégié que nous aimons
prolonger. Nos mains se caressent de temps en temps. Nous racontons nos rêves
de la nuit passée. Nous préparons notre programme de la journée…



Sous la
douche, je laisse se déverser sur mon corps cette eau tour à tour chaude puis
froide qui efface un moment tensions, douleurs… Il est là, me tendant mon
peignoir de bain qu’il m’aide à enfiler avec des gestes attentionnés,
précautionneux. Je me love contre lui et invoque mentalement toujours cette
même prière : « Merci mon Dieu pour cette nouvelle journée. Merci de
le laisser près de moi. Merci de bien vouloir me rappeler à VOUS, la
première ».



Il me
connaît si bien, alors il me serre un peu plus fort pour que je n’oublie jamais
qu’il me protègera encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 15 Aoû - 19:11

Reïna a écrit:









Je
suis là et je ne sais où



Je
respire et l’air me manque



Je
souris et mon cœur pleure



Je
voudrais partir et le courage me manque



J’aimerais
rester et ne sais plus comment avancer



Je
hurle et je culpabilise



Je
hurle et mes cris résonnent dans le vide



Pourquoi
sui-je née ?



Je
sers à quoi ? Pour qui ?



Je
deviens ingrate et je blasphème



Ça
ne tourne plus rond dans ma tête



Je
me cogne mentalement la tête contre les murs



Je
voudrais la cogner pour de bon



Le
temps passe et je suis là




suis-je ?



Tant
d’épreuves dans une vie



Tant
de joies aussi



Mais
l’étau qui m’étouffe



Me
font oublier les bonheurs de la vie



Ingrate,
stupide, agressive



Comment
peut-IL être encore à mes côtés ?



Comment
accepte-t-IL mon caractère aigri ?



Mon
ange gardien es-tu là ?



Ou
bien une mission plus importante



T’a
éloigné de celle que je suis devenue ?



Toi
mon Dieu accompagne-moi jusqu’au bout



Pardonne
mon amnésie



Ne
m’abandonne pas



Je
te prie et n’entends plus de réponses



Je
rassure les uns et les autres



Je
leur parle de foi, de volonté, d’amour surtout


Et moi, il ne me reste que
l’Amour


Sombre est cette nuit qui m'envahit de nouveau
Dans cette obscurité, il n'y a nul niveau
Tout est égal, souffrance et joie, le laid, le beau
Petite est la lumière qui luit loin là-bas
Tel un phare la nuit, elle guide mes pas

Hésitante trébuchante, je continue de marcher
Envers et contre tout il me faut avancer
Je voudrais pourtant pouvoir me coucher
Auprès de Toi me reposer
D'une vie de douleurs et de joies partagées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 15 Aoû - 19:14

Reïna a écrit:
BONJOUR TOI,








Bonjour
toi ! J’ouvre les yeux et je te vois, penchée sur moi, un sourire tendre
aux lèvres. Il y a un moment que je sentais sur moi ton regard léger et
insistant en même temps. Tu me caresses doucement la chevelure, le front. Je ne
bouge toujours pas. Je suis bien. Etre réveillée ainsi… Quel bonheur ! Tu
ne dis rien. Moi non plus. Nos yeux parlent pour nous. Ils échangent des mots
muets. Des mots qui chantent une douce mélodie où se mêlent amour, joies,
ravissement, chance, complicité. Tu te penches un peu plus et pose tes lèvres
sur les miennes, et un baiser affectueux, timide, respectueux, finit de me
réveiller tout à fait. Je m’étire langoureusement telle une chatte et je
voudrais t’offrir un miaulement de contentement, de bien-être. Une pudeur de
jeune fille qui n’est plus de mon âge m’en empêche. Je t’attire contre moi, je
mets mes bras autour de ton cou et nous restons ainsi quelques minutes, nos
cœurs battant à l’unisson.



- Bonjour
chérie, bien dormi ? Le petit déjeuner est prêt ».



Le charme
est rompu quelques secondes. Je lui souris… Un sourire qui lui dit tout ce
qu’il représente pour moi, tout ce qu’il m’apporte chaque jour, chaque instant,
chaque minute. Un sourire qui renferme toute la joie qu’il me procure ; sa
force et son soutien qui me permettent de supporter maux, chagrins, aléas de la
vie…



Un passage
rapide à la salle de bains pour rafraîchir mains et visage, une douche
génératrice sera pour plus tard, et nous nous retrouvons devant nos tasses de
thé où nous savourons comme chaque jour, ce moment privilégié que nous aimons
prolonger. Nos mains se caressent de temps en temps. Nous racontons nos rêves
de la nuit passée. Nous préparons notre programme de la journée…



Sous la
douche, je laisse se déverser sur mon corps cette eau tour à tour chaude puis
froide qui efface un moment tensions, douleurs… Il est là, me tendant mon
peignoir de bain qu’il m’aide à enfiler avec des gestes attentionnés,
précautionneux. Je me love contre lui et invoque mentalement toujours cette
même prière : « Merci mon Dieu pour cette nouvelle journée. Merci de
le laisser près de moi. Merci de bien vouloir me rappeler à VOUS, la
première ».



Il me
connaît si bien, alors il me serre un peu plus fort pour que je n’oublie jamais
qu’il me protègera encore et encore.




A mon Epoux

Ta force est ta faiblesse et pourtant... Elle est le
port d'attache vers lequel je reviens. Elle me retient lorsque fatiguée,
je me laisse dériver. Elle me rappelle ma tâche et m'aiguillonne quand,
affaiblie, je désire reposer ou tout abandonner. Compagnon de ma vie,
tu me précèdes parfois sur les sentiers, me suit et me pousse en avant
bien plus souvent que ne voudrais. Tu me protèges de mes terreurs,
pardonnes mes erreurs, supporte mes sautes d'humeur et me réconforte
lorsque, apeurée, je ne sais quoi faire ni vers qui me tourner.

Ta force est ta faiblesse et cette faiblesse me donne la force... d'avancer. Malgré l'adversité.


Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Dim 15 Aoû - 19:21

La vie est à la fois un cadeau et une malédiction. elle nous sourit aujourd'hui et nous transperce le cœur demain. Trouver l'équilibre entre le rire et les larmes est un exercice si difficile que bien peu le recherche. La vie nous ballote d'un côté ou de l'autre de la rive et le plus souvent nous nous laissons faire en nous accrochant côté rire et en essayant de repousser le côté larme. Prendre les rames en mains pour diriger sa barque est si épuisant parfois, surtout lorsque nous traversons des rapides, que bien souvent nous préférons les poser au fond du bateau pour nous laisser emmener. Malheureusement, si la tempête
dure, il devient de plus en plus difficile de se laisser porter, alors d'autres viennent à la rescousse et nous disent ce que nous devons faire. Nous sommes dirigés vers un port. Il est si bon de s'abandonner,
de se laisser guider, de ne plus avoir à ramer pour rester à flot. Certain d'entre nous choisirons de rester dans ce havre qui les protège. D'autres préfèreront reprendre le large pour continuer de vivre et tant
pis pour les tempêtes à venir : Comme il est bon de pouvoir choisir de vivre ou non à l'abri d'un mur protecteur.

Ceux qui endurent la souffrance et ne la craignent pas apprennent vite à garder l'équilibre.
Ceux qui ont peur restent et s'amarrent solidement. Il y a aussi ceux qui n'ont pas vraiment peur mais qui n'ont pas assez confiance en eux pour repartir. Ceux à qui ont dit : "surtout ne t'en va pas, c'est bien
trop dangereux". Ceux que l'on amarre en vers et contre tout. Ceux là ne connaîtront plus le rire sans vraiment avoir de larmes : Comme il est triste de vivre à l'ombre d'un mur protecteur.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Lun 16 Aoû - 11:30

A toi que j’ai espérée et attendue avec amour,


A toi que j’ai bercée des jours des nuits,


A toi que j’ai soignée avec toute ma tendresse,


A toi qui a été, est et restera ma fierté





Je te crie ma souffrance,


Je te bénis ma fille,


Je te rappelle que je serai toujours là pour toi,


Je te redis combien je t’aime





A toi mon Dieu qui es toujours dans mon cœur,


A toi qui me donne force et espoir


A toi qui illumine mon âme,


A toi qui me montre mon chemin





Je te demande pardon si parfois j’ai douté,


Je te prie humblement d’apaiser mon chagrin


Je sais que tu es toujours caché au fond de moi


Je sais que ta lumière continuera à baigner mon Être





Cette prière m’apporte douceur et paix,


Cette prière s’élève de mon cœur,


Cette prière monte jusque vers TOI


Cette prière pour qu’elle s’envole vers mon enfant





Mon enfant qui est une femme,


Mon enfant qui est une mère,


Mon enfant qui a un cœur,


Mon enfant à qui je rappelle que je suis sa Maman…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 2 Oct - 12:46

De toutes les formes d’amour, la plus importante, celle qui sous-entend toutes les autres, c’est l’amour fraternel. C’est cet amour dont nous parle le Christ lorsqu’il nous dit : "Aime ton prochain comme toi-même".

L’amour fraternel ne concerne pas uniquement ses frères et soeurs, il s’étend à tous les êtres vivants. À ce moment-là, il n’est pas seulement qu’une relation avec quelques personnes ; il consiste en une attitude, une orientation par laquelle on se sent relié au monde, comme faisant partie d’un tout.

Lorsqu’une personne n’aime que quelques-uns de ses proches et demeure indifférente vis-à-vis les autres, il ne s’agit pas d’amour fraternel, mais d’attachement. Si j’aime véritablement une personne, j’aime toutes les autres, j’aime le monde, j’aime la vie. Si je peux dire à une personne : "Je t’aime", je dois être capable de lui dire : "À travers toi, j’aime le monde et je m’aime également".

L’amour fraternel est un amour qui se vit entre gens égaux. Pour aimer ses semblables, il faut les considérer comme des égaux. Même si en tant qu’égaux, il y a des différences au niveau des besoins, ces besoins ne signifient pas que l’un soit puissant et l’autre, faible. Les aléas de la vie ne sont souvent qu’une condition transitoire.

L’amour que l’on porte à celui qui est faible, au pauvre ou à l’étranger, marque le début de l’amour fraternel. Aimer seulement ses proches, ses amis, ses compagnons de travail, n’est pas un accomplissement, car cela va de soi. L’amour fraternel ne commence réellement à s’épanouir que lorsqu’il concerne ceux qui ne remplissent aucune fonction à notre égard.

Dès qu’on se prend de compassion pour les faibles, les pauvres, les démunis, on s’ouvre à l’amour fraternel. Tout comme dans l’amour que l’on se porte à soi-même, on aime ceux qui ont besoin d’aide, les êtres fragiles, les déshérités, peu importe leur couleur de peau, leur nationalité, leur religion.

Aimer d’un amour fraternel, c’est être capable de considérer la terre comme son foyer et tous les êtres qui la peuplent, comme ses frères et soeurs. C’est ça l’amour fraternel !

Jean-Claude St Louis


Nous avons souvent tendance à confondre amour et attachement. Même en amitié, l'attachement est ce qui rend la rupture possible et la souffrance qui en découle.
L'amour fraternel est un amour qui regarde le Tout et non la partie.
Quand nous disons d'une personne qu'elle n'est pas aimable, nous ne voyons que la partie. Car pour quelqu'un d'autre cette même personne sera aimable.
Ce n'est que lorsque nous faisons abstraction de nos sentiments, de notre plaisir ou de notre répulsion à être avec une personne, que nous pouvons l'aimer pleinement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Sam 2 Oct - 14:57

Comme tu as raison! Et je connais bien cet amour dont tu parles! Justement mon fils m'avait écrit que j'ai mis je crois sur le forum, tant elle était belle; et il me rappelait son amour, non pas seulement comme un fils, mais un frère. Oui, il y a une différence entre amour et attachement. Ce qui n'empêche pas de souffrir du manque (peut-être apparent, je l'espère) de sa fille. J'ai beaucoup aimé ce texte de Jean-Claude St Louis. Le recueil que j'ai écrit pour mes petits-enfants "L'amour dans tous ses états" parle aussi de cet amour fraternel, universel. De cet amour pur, sincère qui fait abstraction de la nationalité, la religion, la couleur de la peau, l'handicap.. . J'espère que mes petits-enfants garderont ce recueil, mon legs spirituel, et en feront bon usage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 8 Oct - 9:29

Funeste destin

Tant d’heures, tant de jours et tant de façons
Pour oublier le sort de l’humaine aventure
Pour repousser l’effort de sauver la nature
Pour nier de l’histoire les drames et les leçons


Les uns iront chasser l’ennui dans la luxure
Les autres dans le jeu ou dans les distractions
L’un s’en ira noyer son mal dans la boisson
L’autre ira se vautrer dans la lie et l’ordure


Toute excuse est bonne pour chercher la fuite
Pour se fermer les yeux, étouffer sa raison
Tenter de croire qu’il n’y aura pas de suite
Commettre des folies, satisfaire ses passions


Vous, pauvres humains qui détruisez la terre
Vous vous exposez aux jours sans lendemain
Agitez-vous toujours, vos joies sont éphémères
Vous n’échapperez point aux forces du destin


Au soir de vos vies, vous serez regroupés
Vous tous réunis, assis sur vos richesses
Vous serez dépouillés, prostrés dans la détresse
Vous irez tous pourrir dans les fosses creusées


Étourdissez-vous encore, il reste peu de temps
Soyez inconséquents, négligez vos devoirs
La mort est l’échéance pour tous les vivants
Aujourd’hui le soleil, demain le désespoir

Jean-Claude St Loui
s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Ven 8 Oct - 14:54

Comme il est vrai ce poème malgré sa nostalgique tristesse... Merci de nous l'avoir partagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 12 Oct - 7:04

Se nourrir du pain de la vie c’est accepter tout ce qui nous est donné de vivre. Ne pas le faire, cela revient à être à l’égal des enfants qui n’acceptent que ce qui est sucré et doux au goût et qui refusent les légumes, surtout lorsqu’ils sont amers. Ces enfants là finissent toujours par être malades, carencés ou bien obèses.

Comme eux, si nous n’acceptons que les joies, que ce qui est doux au cœur et refusons ce qui est amer, nous finissons par être malades, anémiés ou bien obèses avec un risque d’infarctus au premier chagrin venu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 12 Oct - 11:27

Oui, auria, c'est ce que je me dis chaque jour malgré mes douleurs... Il y a tellement de choses autour de moi qui me redonne du ressort, de l'énergie, de la douceur... Ce n'est pas toujours évident, tu dois bien t'en douter; mais n'acceptez que les joies, ce n'est pas vivre pleinement sa vie. Pour être tout à fait sincère, , je savourerai de temps entemps quelque répit... Mais c'est justement peut-être parce que je souffre tellement de plus en plus et depuis si longtemps, que j'apprécie les petits bonheurs qui viennent me dire bonjour... Dans cette vie que j'ai choisie, un jour, je ris, un jour, je pleure... Les petits bonheurs font la grande joie! Recevoir tous les quinze jours mon petit-fils; bavarder au téléphone avec une de mes amies; penser avec douceur à mon neveu trop tôt envolé et lui envoyer toujours de l'amour; tenir la main de mon mari en m'endormant; sourire à un passant qui me le rend; recevoir un mot de mon petit- fils de cœur algérien; sentir près de moi l'étincelle divine; avoir chaque jour dans mon cœur, le prénom de mon ami si cher, mon âme sœur; et écrire, écrire, écrire... Tous ces petits bouts mis côte à côte me font accepter l'autre facette de ma vie... Pourtant, je baisse parfois les bras, je sombre au fond de la mer prête à me noyer (ceci étant bien sûr une image d'autant que je ne sais pas nager lol! ) mais le soleil qui brille dans un ciel bleu, me fait remonter à la surface...
J'espère et souhaite pouvoir garder cette condition jusqu'au moment de mon départ... On dit que vouloir c'est pouvoir! Mais peut-on toujours?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 13 Oct - 13:36

Bien sûr qu'on peut toujours Reïna.
Le souci c'est que le plus souvent nous ne voyons pas ce que nous obtenons car cela ne prend pas toujours la forme attendue !
Parfois cela nous laisse sans voix affraid
Parfois c'est bof Rolling Eyes
Et parfois c'est juste bien Very Happy
J'essaie de voir le juste bien. Ce n'est pas toujours facile lol!

chef indien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 13 Oct - 13:38

L’Abandon est ce qui le caractérise. Car il donne sans rien attendre en retour. Il est un regard qui rend l’autre
Beau car c’est toujours le
Cœur qui parle dans un langage qui
Défi les sens pour ne laisser place qu’à
L’Essence de l’Etre. Il est
Fragile et fort à la fois, devenant fil d’Ariane qui
Guide dans le labyrinthe de la vie.
Hors-la-loi quand il est sans attaches, il est pourtant le seul à pouvoir
Illuminer cet univers qui se dessèche de ne pas le cultiver. Chacun le croit perdu alors qu’il suffit d’une graine pour fleurir à nouveau un
Jardin pour l’éternité. Un rien l’éveille. A l’instar de ces
Koans qui interpellent. A leur façon il peut faire venir la
Lumière et la tendresse qui pourrait aider chacun à dire à son prochain ce que l’on n’ose plus dire aujourd’hui. Unique lettre qui fut l’appel du
Nazir que plus personne n’entend de nos jours et qui est devenu vocable
Obscur, obscène car oublieux du sens initial dans cette société où on le fait, où on l’a, où on oubli de l’être. Alors on entreprend des
Quêtes illusoires, de Soi, de l’Autre, de Dieu, du Diable. Des
Rabbins, des curés, des ayatollah en parlent en édictant des lois. A-t-on besoin de lois pour ressentir la beauté d’une fleur ? Les
Saints le vivent et le font rayonner. Ils ne s’agenouillent pas devant un
Tabernacle vide. Non. Ils invitent à leur table quiconque souhaite partager leur repas. Ils font vivre son Essence qui est
D’Unir et non de diviser. Ils deviennent des
Valets au service de leur prochain et les précèdent pour leur ouvrir la porte d’un
Walhalla dont les guerriers ont renoncé aux fusils pour se battre contre l’indifférence et la haine, pour que cesse la
Xénophobie et le rejet de l’autre, pour que le
Yin et le Yang cohabitent dans un équilibre parfait et qu’enfin les vents violent s’apaisent pour laisser la place à un doux
Zéphyr qui fera chanter les arbres de cette terre, du plus petit jusqu’au plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna

avatar

Nombre de messages : 2731
Age : 80
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 13 Oct - 17:12

J'espère, ma douce auria, que tu gardes ce que tu écris. Tous tes mots, toutes tes pensées résonnent comme un doux chant à mes oreilles tant ce que tu écris est plein de sagesse, de vérités, d'espoir. Merci mille fois pour tes messages.
Je te fais des bisous très tendres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 13 Oct - 19:49

Merci Reïna
câlin surprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Lun 18 Oct - 14:27

On ne perd pas un ami, c'est lui qui se perd
On ne perd pas une amitié, c'est nous qui nous perdons
La Mort n'enlève pas un ami, il part avec Elle
Et n'en finit pas de ne pas revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khadija

avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 19 Oct - 7:23

C'est l'histoire d'une petite colombe que sa maman avait couvée et couvée,
pendant des années "avec beaucoup d'amour" comme on dit.
La colombe avait envie de voler de ses propres ailes, mais la maman
"la protégeait" du "grand méchant monde"
Un jour, mon petit, tu rencontreras peut-être quelqu'un qui te protègera,
mais "personne" ne sera jamais à la "hauteur" de ta maman.
La colombe apprit bien sa leçon, au grand plaisir de la maman,
qui avait tant besoin (elle) d'amour.
Les ailes coupées, la colombe rencontra "le bon prince",
qui était censé la protéger, mais comme al vie est bien faite,
et que la colombe devait apprendre à retrouver des ailes,
une grande tempête sévit.
La colombe n'était pas rassurée. Allait-elle vite retourner chez sa
"maman pleine d'amour" ? allait-elle chercher un autre soi-disant "bon prince" prêt à lui rappeler la leçon ?
Non, l'hiver "finirait bien par partir"... Attendre... Attendre le dégel.
Mais sinon, elle se convaincait qu'elle savait voler à présent,
et "qu'elle n'avait pas peur".
Cette petite histoire est dédiée à toutes les mamans qui se disent "aimantes" alors qu'elles n'attendent que l'amour de leur petit, à défaut d'avoir appris à s'aimer elles, et donc de croiser le chemin de quelqu'un qui sache réellement les aimer !
Ahhhh, que la nature est belle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khadija

avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 19 Oct - 8:30





Conchita la Reine du plumeau…




Conchita a épousé il y a fort longtemps son voisin de palier.
Il était beau, grand, svelte et sentait bon le sable chaud.

De peur de rester seule toute sa vie alors qu'elle avait tout pour elle,elle a




accepté sans réfléchir son épaule protectrice et ses paroles séductrices.



Une fois signé ce foutu bout de papier à la mairie, il se laisse aller à sa

passionpremière. Farniente, copinerie, puis paresse et ivresse.
Pas très porté sur le travail, il se rattrape sur la bouteille son amie intime.
Conchita ne se rebiffe pas.
Il a su on ne sait comment, malgré son aptitude à la fainéantise, à lui faire

6 enfants.




Comme il fallait bien les nourrir, les habiller et leur donner de bonnes

études, elle a pris son courage à quatre pieds, et entre chaque naissance

est parti travailler.
Son "turbin" consiste à faire le ménage pour les autres.
Six jours sur sept elle frotte, elle astique, elle brique, elle repasse, elle lave

la crasse des plein aux as sur les Champs Elysées.
Sa vie n’est que mal de dos, mal aux genoux et aux avants bras.
Seul le dimanche est repos.
Conchita ne se rebiffe pas, pas le temps ni l'envie. Il faut avancer, ne pas se retourner pour ne pas reculer et regretter.
Levée à l’aube le jour du seigneur elle va à la messe de 7 heures , et pour

faire bonne mesure retourne à celle de 19 heures.
Alléluia!…


Elle se confesse pour des péchés qu’elle n’a pas fait , mais qu’elle a songé dans un moment de lucidité à exécuter .
Par exemple prendre des vacances bien méritées, seules avec ses enfants, mais ou trouver l'argent?
Trucider cette loque humaine qui s’appelle Jésus, ( pas le vrai, l’autre, l’usurpateur son époux,)
ou s’envoyer en l’air avec l'un de ses patrons du 16 eme, puisqu'elle est

encore belle.
Elle plait encore!...
Ces Hommes beaux comme des Dieu, qui portent costumes qui valent

une année de son salaire,
qui sentent l'eau de Cologne à 2000 euros, pas la vinasse et la crasse.
Elle est lasse de cette vie de M....

- Et bien fait le pauvre cruche! Couche!...Lui disent ses copines Fatima et Paloma qu’elle connaît
depuis des lustres.
Ce seront tes seuls moment de bonheur dans cette existence pourrie qui

est la tienne.
Amen!…



Mais jamais Conchita ne pourra, dans sa tête, dans son éducation, on ne fait pas ça.
Le Bon Dieu le jour venu ne voudrait pas d’elle au Paradis.
- Parce que tu crois que le jour venu il s’en rappellera encore le Bon Dieu de tes frasques ?
Lui souffle Trinité le mari de Carmen.
A même pas quarante ans il te reste au bas mot encore la moitié de ta vie à vivre.
Alors vis!.. Il aura oublié je te dis! Ou alors il sera toujours tant de faire 100 "notre père"
et 100 "je vous salue Marie"... Mais après seulement l‘avoir fait, pas avant! - J’ai dit non, je vous dis. Je ne pourrais plus me regarder en face dans un miroir.
- Et bien tu ne te regardes plus la face dans la glace et le tour est joué.

Les semaines, les mois, trois années passent et trépassent, elle n’a toujours pas pris de vacances, n’a toujours pas exterminé l’autre Nase et n’a toujours pas dit oui à Olivier, Jérome ou Nicolas.
Les enfants grandissent encore et encore, ils coûtent les yeux de la tête en nourriture et en



vêtements, et Jésus ingurgite et fume comme un gouffre les euros

difficilement gagnés à la sueur du front de sa douce épouse.



Toujours affalé sur son lit, il a déjà usé plus de matelas et de télévision qu’il n’est capable d’en compter. Sait- il seulement encore compter d’ailleurs?
Bonne question!…
Ces neurones sont atteintes à un point de non retour.
Encore quelques bouteilles de Pisse- Dru, et il ne sera même plus capable

de retrouverseul le chemin des toilettes.




Un matelas neuf sera encore nécessaire, et une nouvelle lessive de draps sera bonne à mettre dans la machine.




- Va lui récupérer une paillasse dans la décharge dit Paloma.
- C’est lui qu’il faut jeter dans la décharge surenchérit Fatima.
- Tu veux qu’on t’aide à t'en débarrasser aboie Trinité?
- Non! C’est ma croix roucoule en larmes Conchita. Mes mauvaises

pensées font que je serai punie tout au long de ma vie.
Et bien réalises tes pensées malsaines, au moins tu seras pourquoi tu es

punie.



Quelques mois s'écoulent encore, ses enfants grandissent et mangent de plus en plus, et l'autre Bois- Sans-Soif continue à se remplir comme une éponge et à donner un exemple déplorable à sa famille désespérée. Foie et rate se dilatent et crient qu'il y a urgence, mais il est sourd à tout.
- Objection dit-il, je ne bois pas, ou si peu.
Incurable... Laisses tomber la neige!...






Un samedi soir Conchita rentre du boulot.
Pas de Jésus comme à son habitude effondré, bouteille à la main, qui boit au goulot sur le divan ou le matelas devant la télé.


- Ou est-il passé ce malfaisant?
- On sait pas Maman, depuis qu’on est rentré de l’école on ne l’a pas vu à la maison.
Elle oublie ce détail et prépare le repas. Elle lave la plus jeune et prend une douche réparatrice.
Ne pas l’avoir devant elle pendant quelques heures, un vrai bonheur!…

Elle s’endort comme une masse auprès de sa dernière.



Le lendemain Dimanche elle se lève à l’aube. Pas de Jésus affalé sur le lit

ou le tapis entouré de vomi.
Tant mieux! Un peu de répit bien mérité...
Il doit cuver sur un banc dans un parc ou dans un caniveau. Il gèle pourtant!



Fini la honte d'aller le récupérer, de le ramener sous son aile à la maison.
Ses enfants n'ont plus à voir "ça".
S'il a été irrespectueux avec les forces de l'ordre il a du terminer une fois de plus au Commissariat du quartier. Il est connu comme le Loup blanc.
Elle demande aux aînés de garder les plus petits, et part à la messe de 7 heures.
Elle oublie cette engeance et s'éloigne de l'appartement.
Quand elle arrive sur le parvis de l’église, pour la première fois depuis qu’ils

se connaissent, elle voit tous ses amis ici.
Elle est heureuse, son cœur fait boum, boum, de joie et d'allégresse.
- Que faites vous là?
En riant elle demande:
- Vous avez quelques petites choses à vous faire pardonner?

Vous m'étonnez?
Vous avez trucidé quelqu'un? Vous l'avez enterré dans le jardin?
- Oui chuchotent- ils en chœur. On va dire deux cents "Je vous salue Marie" et " deux cents Notre Père".
Elle pense à une plaisanterie et blague:
- C'est bien, continuez comme ça! Vous n’avez pas vu Jésus?
- ?!?!?!?!?!
Tout le monde se regarde. Elle les observe un moment.... Elle vient de comprendre.


- Oooooh! Non! Vous n'avez pas fait ça pour moi?
Hochements de têtes de part et d'autre.

Conchita les attrape par le bras.






Elle respire un grand coup.
- Rentrez vite, vite!
Elle les pousse vers l'intérieur du lieu de culte.
Ils ont fait ça pour elle? Ses jambes tremblent, sa tête tourne.
Paloma la jette sur un siège de peur qu'elle ne s'évanouisse.
Après un moment entre ciel et terre, Conchita reprend ses esprits.
Elle est enfin libre. Merci les amis pense t-elle.
Conchita va prier...
Pour Jésus l'usurpateur, pour ses amis, pour elle même et pour ses enfants.
Maintenant Conchita aura une raison de beaucoup, beaucoup prier.
Mais quel poids sur ses frêles épaules à supporter cette fois!...




Pourtant elle n'avait rien demandé dans ses prières, surtout pas que l'on supprime son mari pour la vie.
Mais son vœu a été exaucé malgré elle.
- Merci mes Anges Gardiens, merci bien!... Mais quel sera leur destin demain?


La chance peut tourner, ils peuvent être démasqués...

Ce sera la tempête, l'ouragan dans la vie de chacun...

Elle baisse sa mantille noire sur ses yeux et ébauche un sourire triste.

On ne l'y reprendra plus.
Même dans le 16eme avec du parfum à 2000 balles, elle ne signera plus devant Mr le Maire.


La liberté ça n'a pas de prix. 00382594.jpg
Vive la vie!...
Derrière elle, elle ne regardera pas, elle avancera... Pour ses petits.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 19 Oct - 10:28

Evil or Very Mad ..... Twisted Evil

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mar 19 Oct - 19:32

Citation :
Conchita va prier...
Pour Jésus l'usurpateur, pour ses amis, pour elle même et pour ses enfants.
Maintenant Conchita aura une raison de beaucoup, beaucoup prier.
Mais quel poids sur ses frêles épaules à supporter cette fois!...

On ne peut en effet libérer une vie en prenant une autre vie. Ces deux histoires, Khadija, montrent bien comment en croyant sincèrement aimer, certains peuvent avoir un comportement destructeur et pensent savoir bien mieux ce qui est bon pour l'autre.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kailash

avatar

Nombre de messages : 2445
Age : 61
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 20 Oct - 5:44

Ce texte me laisse perplexe

Non pas que je ne plaigne pas la pauvre Conchita mais j'espère bien qu'elle récite pour sa vie entière et celles d'après des "Notre Père" et des "Je vous salue Marie"

Epousez un homme pour se" rassurer" et pour "avoir une vie planquée" est source de gros ennuis et la preuve en est faite. Elle n'a pas considéré Jésus mais a considéré son confort. Elle a épousé un homme dont elle ne savait rien ormis ses beaux atours et les conséquences de cet acte léger ne s'est pas fait attendre

et puis on peut très bien passer sa vie à trimer et à travailler dur dans la Joie
Trimer pour élever ses enfants doit être fait dans la Joie
Quoique l'on fasse d'ailleurs
Le quotidien n'est souvent qu'une accumulation de tâches ingrates mais si on le fait en pensant avec amour à ceux pour qui on le fait, ça change beaucoup notre ressenti, notre vie et la vie des autres
Quand on va voir une amie dépressive si on le fait par devoir ça n'aura pas le même impact que si on le fait par amour

Et puis la fin de cette histoire est vraiment glauque. Tuer est le pire des péchés non ? En cela Conchita est responsable également. Si ses amis ont tué cette homme, elle est à l'origine de ce geste à mes yeux.

Jésus bien sûr est le dernier des derniers, cet homme ne mérite pas une famille.

Enfin voilà dans cette histoire sordide chaque protagoniste n'est pas très clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria

avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 20 Oct - 7:42

Cette histoire aurait pu s'arrêter à la citation que j'ai faite. Je n'ai pas osé l'écrire mais je pense comme toi que la fin est glauque. On ne peut se réjouir ainsi et bâtir une nouvelle vie sur un meurtre. Les conséquences, un jour ou l'autre viendront.


Citation :
Elle a épousé un homme dont elle ne savait rien ormis ses beaux atours et les conséquences de cet acte léger ne s'est pas fait attendre

Aucun homme ne peut égaler le prince charmant dont toute jeune fille rêve à un moment donné de sa vie. Elle ne peut qu'être déçu si elle en épouse un parce qu'il est ce qui s'en rapproche le plus !

Citation :
et puis on peut très bien passer sa vie à trimer et à travailler dur dans la Joie

"Le travail est l'amour rendu visible" Khalil Gibran


Si on pense que sa vie est souffrance alors elle l'est forcément. On peut vivre des choses difficiles, voir très dure. Mais c'est notre regard qui les rend source de souffrance ou non.


Citation :
Jésus bien sûr est le dernier des derniers, cet homme ne mérite pas une famille.

Là, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi Kailash. Qui sait ? Si Conchita l'avait vraiment aimé, peut-être que cet amour l'aurait porté et qu'il aurait évolué différemment. Peut-être qu'il aurait trouvé en lui l'envie de construire pour sa famille plutôt que de se détruire.
Malheureusement, nous enfermons souvent l'autre dans ses défauts. Nous ne lui donnons aucune possibilité de changer car nous ne voyons plus ce qu'il peut faire mais uniquement ce qu'il ne peut pas faire.

Il n'est pas facile d'aimer !

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kailash

avatar

Nombre de messages : 2445
Age : 61
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   Mer 20 Oct - 8:03

Bonjour Auria

tu n'as pas osé l'écrire ? pourquoi ? il faut dire les choses auxquelles on pense, ne serait ce que pour les confronter et évoluer

Les conséquences d'un meurtre sont effectivement terribles ici et surtout devant Dieu. La sauvagerie humaine n'a pas sa place

Effectivement toute jeune fille ou femme d'ailleurs qui choisi un homme en n'écoutant que ses envies et ses projections, pour en faire son Prince Charmant n'a aucun respect pour l'homme en question.

Le travail, l'érudition et la prière sont indissociables. C'est une "trinité" à laquelle je crois fermement. et cette phrase de Gibran est très juste, le travail est Amour et on doit le vivre ainsi.

Merci d'avoir proposé ta vision concernant le rôle de Conchita dans l'évolution de Jésus. tu as raison, si son amour avait été fort et sincère, elle aurait sans doute permis à cet homme de progresser.

Et oui, il n'est pas facile d'aimer

Du coup je me demande quel est l'objectif de ce conte ? Nous faire comprendre que nos choix ont des conséquences pour la vie entière ? que notre manque d'amour peut être bien masqué si on affiche ce visage de femme maltraitée ? qui maltraite l'autre en fait ? C'est un sujet bien passionnant

auria a écrit:
Cette histoire aurait pu s'arrêter à la citation que j'ai faite. Je n'ai pas osé l'écrire mais je pense comme toi que la fin est glauque. On ne peut se réjouir ainsi et bâtir une nouvelle vie sur un meurtre. Les conséquences, un jour ou l'autre viendront.


Citation :
Elle a épousé un homme dont elle ne savait rien ormis ses beaux atours et les conséquences de cet acte léger ne s'est pas fait attendre

Aucun homme ne peut égaler le prince charmant dont toute jeune fille rêve à un moment donné de sa vie. Elle ne peut qu'être déçu si elle en épouse un parce qu'il est ce qui s'en rapproche le plus !

Citation :
et puis on peut très bien passer sa vie à trimer et à travailler dur dans la Joie

"Le travail est l'amour rendu visible" Khalil Gibran


Si on pense que sa vie est souffrance alors elle l'est forcément. On peut vivre des choses difficiles, voir très dure. Mais c'est notre regard qui les rend source de souffrance ou non.


Citation :
Jésus bien sûr est le dernier des derniers, cet homme ne mérite pas une famille.

Là, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi Kailash. Qui sait ? Si Conchita l'avait vraiment aimé, peut-être que cet amour l'aurait porté et qu'il aurait évolué différemment. Peut-être qu'il aurait trouvé en lui l'envie de construire pour sa famille plutôt que de se détruire.
Malheureusement, nous enfermons souvent l'autre dans ses défauts. Nous ne lui donnons aucune possibilité de changer car nous ne voyons plus ce qu'il peut faire mais uniquement ce qu'il ne peut pas faire.

Il n'est pas facile d'aimer !

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pêle-mêle de Textes et Pensées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pêle-mêle de Textes et Pensées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensée F1 'ultima morpho'
» Pensée (semis)
» une prothèse commandée par la pensée...
» Lecteur de pensée
» Pensée à LOUKOUM de MARMARA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: