forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UNE NOUVELLE; NATHANIEL...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 7 Juil - 19:02

je me régale , réïna , tu devrait les publier toutes tes histoire ...bisous et merci de te donner du mal pour notre plus grand bonheur ...sandra .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 7 Juil - 20:37

Les éditeurs que j'ai contactés me les refusent (pas connue!!) ou alors, ils acceptent à compte d'auteurs... Et je n'ai pas l'argent pour. Un éditateur m'a même dit qu'il été là pour gagner de l'argent et pas pour en perdre et que ne faisant pas partie de la gent(ça c'est de moi!) pepople,( je suis sûre que ce n'est pas la bonne orthographe, peu importe), je n'avais aucune chance...
Je ne me donne pas du mal, Sandra, c'est du bonheur pour moi d'écrire; j'oublie le reste et si je suis trop fatiguée, je fais une pause et ça repart.
Bonne nuit à toi et à tout l'Oasis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 9 Juil - 15:49

Suite de Nathaniel:







Le lendemain à dix heures, la
porte de la chambre de Ludivine s’ouvrit laissant entrer le médecin souriant
accompagné simplement de la surveillante générale :


« Bonjour !
Avez-vous pu dormir ?


-
Oui, disons à peu
près. Je vous attendais avec impatience.


-
Voilà qui est
gentil pour moi


-
J’ai fait un
drôle de cauchemar et je me suis dit que peut-être ça pourrait vous mettre sur
une piste… Je suis tellement désemparée ! »


Le médecin s’assit au bord du
lit et fit une geste de la tête à la surveillante de s’asseoir pour prendre des
notes : « nous vous écoutons ».


Ludivine raconta son rêve
d’une façon tellement précise qu’il semblait qu’elle le revivait une fois
encore ; elle n’oublia ni l’eau qui rentrait dans sa bouche, ni l’odeur
du brûlé et les brindilles enflammées qui se posaient sur ses cheveux, ni sa
terreur qui la prit en se croyant perdu dans cette forêt…


Le médecin l’avait écouté
attentivement ; et se tournant vers la surveillante : « vous
avez tout bien noté « ?


« Ludivine, je peux vous
appeler par votre prénom n’est-ce pas ? Votre rêve est intéressant dans le
sens que c’est un ensemble de ce qui vous est arrivé et peut-être des flashs de
votre passé… Si vous arrivez à vous souvenir ainsi d’autres choses qui se
passent dans votre sommeil, notez-les dès que vous vous réveillez. Nous allons
vous donner du papier et un stylo pour que vous inscriviez tout ce dont vous
vous rappellerez. A part ça, aucun souvenir, aucune image même anodine ne sont
apparus spontanément dans votre esprit » ?


La jeune fille secoua
négativement la tête… Elle semblait vouloir ajouter autre chose et le médecin
voyait bien qu’elle n’osait pas.


« Autre chose ?
N’hésitez pas à tout dire, c’est comme ça que nous avancerons… Nous formons une
équipe, vous, votre ami et le corps médical. Nous vous écoutons.


« Cela paraît tellement
sans importance, je me demande bien pourquoi j’y pense encore. Vous allez
sûrement vous moquer de moi. »


Le médecin fronça doucement
les sourcils : « il ne faut surtout pas hésiter à tout me dire… Me
moquer ? Allons Ludivine, parlez sans crainte.


« Et bien à un certain
moment de la nuit, je me suis réveillée en ayant l’impression que quelqu’un se
trouvait dans ma chambre ; j’ai allumé et il n’y avait personne. Mais j’ai
senti un souffle très léger et frais sur mon visage. J’ai éteint et me suis
recouverte jusqu’au menton parce que je n’étais pas rassurée ».


« C’est tout ?


Oui, vous voyez, je vous
avais bien dit que c’était stupide.


Rien n’est stupide ;
tout à son importance… Bon je vais vous posez quelques questions, essayez d’y
répondre sans chercher à réfléchir :


Nous savons votre prénom et
que vous êtes institutrice, mais vous ne le saviez pas. Quel est votre nom de
famille ?


« Je n’en sais rien


Votre âge ?


Pareil !


Savez-vous si vous avez
toujours habité le village où vous enseignez ?


Aucune souvenance


En quelle année
sommes-nous ?


1980


Bravo ! Quel est le nom
du Président de la
République ?


J’ai oublié.


Quel est le dernier souvenir
qui vous revient ?


Mon réveil dans cette chambre.


Ça suffit pour ce matin. Il
ne faut pas aller trop vite. Dans l’après-midi, un psychologue viendra bavarder
avec vous. Votre ami a déjà téléphoné ce matin pour prendre de vos nouvelles,
vous pourrez au fil de la conversation


retrouver une image même fugace…
Je repasserai ce soir avant de quitter mon service ».


Le repas de midi fut plus
copieux que celui de la veille et elle trouva tout bon. Pourtant, elle avait un
nœud à l’estomac tant son angoisse l’a tenaillé… Comment allait-elle pouvoir
vivre si elle ne se souvenait plus de rien ? Allait-elle devoir inventer
une nouvelle vie ? C’est impensable !!


Un coup discret est donné à
la porte et après un timide »entrez » ! Jérôme entre et
s’approche de Ludivine dont les le visage souriant l’accueille. Enfin un visage
qu’elle reconnaît :


« C’est gentil d’être
venu si tôt


Je ne vous empêche pas de
faire la sieste au moins ?


Non pas du tout, je préfère
bavarder, je dormirai mieux ce soir


Je vous ai apporté de la
lecture, un livre, je ne sais pas si c’est dans vos goûts et un magazine »


Elle ne put laisser échapper
un rire cristallin, c’est la première fois qu’il l’entendait rire et pour lui
c’était comme eau fraîche qui s’écoulait dans tout son corps…


Moi non plus, Jérôme, je ne
connais pas mes goûts, mais je vous remercie de votre attention ».


Il eut honte d’avoir été
maladroit et lui tendit une boite : ceci vient de ma tante qui vous a
préparé quelques gâteaux. Vous verrez, ils sont délicieux.


« Je n’en doute pas mais
c’est vraiment trop ! »Jérôme avance la chaise près de Ludivine et
une conversation s’engage, détendue. Elle lui raconte le passage du médecin,
son interrogatoire. Puis, elle lui parle de son cauchemar et sans hésiter cette
fois, elle lui parle de l’épisode du souffle léger sur son visage.


Jérôme se dit de suite :
« c’est Nathaniel qui commence une approche ».


Comme il se tait, songeur,
elle ajoute : » c’est surprenant, non ? Vous ne vous moquez pas
de moi ?


Et pourquoi le ferai-je. Il y
a toujours des explications à tout. Un jour, vous comprendrez sûrement… Je ne
sais plus qui a dit : « il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des
solutions…


« Elle me plaît bien
cette citation ; je vais la garder ! Peut-être dans mon autre vie, je
la connaissais, mais comme le reste, vrouf, elle s’est envolée »…


Ils restèrent un moment
silencieux puis il lui parla de Rébecca , sa petite cousine, une de ses
meilleures élèves dans sa classe et qui avait hâte de venir la voir, de son
oncle et sa tante, des gens adorables. Mais comme elle ne posait aucune
question, il préféra ne pas parler de l’incendie…Ludivine, bien sûr, n’avait
rien à raconter mais elle ne se lassait pas d’écouter Jérôme lui parler du
village, des promenades en forêt, de son travail passionnant aux Etats-Unis


« Ô dit-elle, les yeux
plein de larmes, vous allez alors repartir…


J’ai un bon mois de congés
que je peux éventuellement prolongé et il n’y a pas une semaine que je suis là…
Nous aurons tout le temps de mieux nous connaître et je ne repartirai que
lorsque tous vos souvenirs seront revenus. C’est promis !


« Vous êtes bien
optimiste… Je ne me suis souvenue que de l’année actuelle ! C’est tout de
même bizarre la mémoire et le cerveau est quelque chose de bien complexe…


Jérôme pense qu’il est temps
de partir. Il faut qu’elle se repose. Ils se serrent la main : « A
demain ? Murmure-t-elle d’une petite voix angoissée.


A demain promis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 9 Juil - 16:48

je me régale , réïna et je ne dit pas ça rien que pour te faire plaisir , mais vraiment cette histoire je la "dévore" ...vivement la suite .merci ..bisous ma douce amie .sandra .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 9 Juil - 16:50

Bisous très tendres à toi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 13 Juil - 15:10

Suite de Nathaniel:







En sortant, il croise une
jeune femme pas très grande, aux cheveux blonds bouclés avec des yeux qui
pétillent et un sourire doux et chaleureux aux lèvres.


« C’est moi qui vous fait
fuir ? Je suis la psychologue. Pour un premier entretien, je ne pense pas
rester longtemps avec notre patiente Si vous voulez rester un moment dans la
salle d’attente »


La petite voix de Ludivine se
fait entendre « ô oui Jérôme si vous n’avez rien de mieux à faire, je
serais heureuse de bavarder encore avec vous »


Un sourire qui veut dire
« oui » et il laisse la place à la thérapeute. Celle-ci vient
s’asseoir tout près de Ludivine : « Bonjour ! Alors, vous êtes
Ludivine, moi c’est Isabelle. Je vais vous poser quelques questions mais si
vous vous sentez fatiguez, à tout moment nous arrêterons la conversation. J’ai
un peu d’avance sur vous, puisque votre mémoire vous fait défaut ; vous
êtes institutrice ça on vous l’a déjà dit, vous venez d’Algérie, connaissez-vous
la ville ?


Non


Votre chalet a brûlé et la
petite cousine de ce jeune homme qui vient de sortir est votre meilleure élève
et vous est très attachée affectivement. Quoi encore, Aurai-je oublié quelque
chose ? Ah oui vous avez trouvé l’année où nous sommes, 1980, mais pas le
Président »


Ludivine l’interrompt
« je crois que je me souviens dit-elle toute fière d’un nouveau résultat ;
c’est François Mitterrand »


Isabelle ouvre des yeux tout
ronds !


« C’est pas ça ?
Murmure d’une voix à peine audible Ludivine.


« Détendez-vous.
Monsieur Mitterand fait parti des candidats à la Présidence de la République. Les
élections auront lieu l’année prochaine. Notre Président c’est Monsieur Giscard
D’Estaing » et Isabelle ne peut retenir un fou rire qui inquiète Ludivine.
La voyant au bord des larmes, elle reprend son sérieux et la rassure :
« excusez-moi, c’est tellement bizarre que vous mes disiez 1980 et citez
en même temps Mitterand ; auriez-vous ma jolie des dons
prémonitoires ? Bon, prenons rendez-vous dans un peu plu d’un an. Allez,
on continue plus sérieusement. Savez-vous si vous aimez un aliment, un fruit,
une boisson plus particulièrement ?


Je pense être gourmande parce
que Jérôme m’a apporté des gâteaux à la cannelle que sa tante a confectionnés
spécialement pour moi


Tien, vous connaissez la
cannelle ! D’autres choses vous reviennent ?


J’ai eu à midi, un gratin
d’aubergines dont je me suis régalée et un beefsteak haché ; du fromage
aussi, mais je ne saurai vous dire le nom et une pomme.


Je peux vous dire que le fromage,
c’était du Babybel. Comme vous êtes enseignante, des cours vous
reviennent-ils ?


Et bien, justement hier soir
avant de m’endormir, je me suis récité les tables de multiplication, mais je
pense que j’ai dû faire quelques erreurs ; par contre, j’ai pu inventer
des problèmes pour mes élèves sans difficultés.


Mais c’est très bien tout ça.
Et en littérature ? Vous aimez lire ?


J’adore lire et écrire, ça
j’en suis sûre…


Comment pouvez-vous être sûre
d’aimez écrire ?


Je n’en sais rien, mais je le
sens en dedans de moi. Je crois que je devais écrire sur tout et sur rien, pour
le plaisir de faire chanter les mots ».


Elle s’interrompit devant
tant de fougue et se demandant s’il y avait quelque intérêt pour la
psychologue.


« Vous savez, Ludivine ,
je pense être d’accord avec votre médecin, votre perte de mémoire est passagère
suite au choc émotionnel que vous avez subi !Une partie de vos souvenirs
d’Algérie ont disparu et tout ce qui concerne votre arrivée dans le village, y
compris le feu dans votre chalet. C’est comme si une partie de votre cerveau
voulait oublier certaines choses. Je reviendrai demain en fin de matinée et en
attendant bavardez avec votre ami ».


Elles se serrèrent la main et
quelques minutes plus tard, Jérôme était de retour… Elle lui raconta la
consultation et l’épisode Mitterand amusa aussi beaucoup le jeune homme. « Vous vous rendez compte dit-il en
riant s’il était élu, vous aurez été la première à le savoir ».


Il va bientôt être l’heure de
votre repas. Peut-être commencerez-vous un livre et on en parlera ensemble. Je
vous souhaite une bonne nuit »…





… Une bonne nuit ! Ce
n’est pas ce que Ludivine dirait. Une fois que l’infirmière fit son tour des
chambres et après avoir lu trois chapitres « des Déferlantes », elle
éteignit la lumière et le cachet faisant son effet, elle s’endormit comme un
bébé… Tout à coup, elle fut réveillée par un souffle sur son visage, un souffle
plein de douceur, mais qui l’inquiéta tout de même : « Voilà que ça
recommence, dit-elle à haute voix ; il y a quelqu’un ? » Elle
n’osait pas allumée et était prête à sonner l’infirmière, quand une voix
qu’elle semblait connaître, murmura son prénom. Comment pourrait-elle connaître
cette voix qui lui parlait ? Entre sa perte de mémoire qui ne devait
pas être si anodine pour entendre des voix et étant entre deux sommeils…


« Ludivine, n’est pas
peur, c’est moi. Je suis là pour t’aider, je ne te veux aucun mal.


« Vous êtes mon ange
gardien ?


En quelque sorte ! Ton
ange gardien est là aussi à tes côtés, mais c’est moi qui te parle


« Je deviens folle ou
bien je vais mourir et vous venez me chercher ?


Rien de tout cela. Il faut
que tu me fasses confiance et surtout que tu participes. Jérôme et moi allons
t’aider à retrouver la mémoire. Je ne sais si ça va demander du temps, mais à
nous deux nous y arriverons.


Vous connaissez Jérôme ?


Oui ? Mais je ne peux
rester plus longtemps, je reviendrai demain soir. Je t…e pr..otè… La voix se
fit de plus en plus lointaine et tout redevint silencieux. C’est Ludivine qui
termina la phrase « ge ». Qui la protégeait ? Elle croyait à une
autre vie mais jamais elle n’avait eu de preuves. Au début, elle tremblait de
peur, et petit à petit, un calme l’avait envahit. Cette voix douce et apaisante
lui redonnait quelque espoir. Elle ne put se rendormir. Racontera-t-elle au
médecin ce qui s’était passé cette nuit ? Il risque de la prendre pour une
dérangée… Lui cacher des choses ce ne doit pas être mieux ! Quel
dilemme !! Il lui tardait que l’heure des visites arrivent pour en parler
avec Jérôme. Lui, ne se moquera pas d’elle puisque la « voix » avait
dit connaître le jeune homme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 13 Juil - 15:19

oh zut tout s'arrête en plein suspense ..lol c'est super vivement la suite ...bisous réïna ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Jeu 29 Juil - 16:46

Suite de Nathaniel...







Vers dix heures trente, le
lendemain, la psychologue fit son entrée avec toujours le même sourire
chaleureux aux lèvres : « Bonjour Ludivine. Aves-vous bien
dormi ?


Je crois que je peux répondre oui (menteuse,
se dit-elle mentalement)…


Elle préférait attendre la
visite de Jérôme avant de parler de ce qui s’était passé la nuit dernière.


-
Voulez-vous que
nous continuions notre bavardage pour voir si des souvenirs puissent
ressurgir ?


-
Je veux bien


-
Avez-vous rêvez
et si oui, est-ce quelque chose qui vous a marquée ?


-
Pas vraiment. Je
me suis réveillée plusieurs fois et j’ai mis un peu de temps pour me rendormir.
Si j’ai rêvé, c’était assez flou parce que je ne me souviens que d’une voix qui
me parlait mais dont je ne comprenais pas les mots ».


Elle
se dit que sa réponse ne portait pas à conséquence et que peut-être ça pourrait
lui servir lors d’autres conversations…


-
Je vois que vous
vous êtes maquillée, c’est une bonne idée


-
C’est
l’infirmière qui a voulu me redonner quelques couleurs et en effet, je me sens
mieux moralement.


-
De quoi
voulez-vous que nous parlions ? Préférez-vous que je vous interroge ou
bien je vous laisse me raconter ce qui vous fait plaisir ?


-
Je voudrais
savoir quand je pourrai quitter l’hôpital, peut-être dans mon environnement,
aurai-je quelques flashs.


-
Le médecin est
seul à pouvoir répondre à votre question ; il ne passera qu’en fin
d’après-midi, mais je pense que c’est un peu tôt ! Et puis, n’oubliez pas
que votre chalet à en partie brûlé et vos amis s’attellent à le remettre en
état. Ne forcez pas sur votre mémoire ; je vois qu’il n’y a rien de
nouveau depuis hier. Je reviens vous voir demain.


Les
deux jeunes femmes se serrèrent la main et Ludivine se retrouva seule avec ses
questions, ses interrogations, sa peur du lendemain… Mais en même temps, une
certaine sérénité l’enveloppait puisque qu’ON veillait sur elle et qu’ON allait
l’aider à retrouver sa mémoire.


Elle
trouvait que le temps s’étirait trop lentement. Elle avait hâte que Jérôme
arrive pour lui parler de cette voix douce et rassurante, une voix qui lui
semblait avoir déjà entendue, mais quand ? C’est sûrement l’effet de son
imagination, elle a tellement envie de retrouver ne serai-ce qu’un paysage, une
parole, un visage…


Après
le repas, vite avalé, elle s’endormit et un rêve vint la visiter. Elle se
trouvait sur une plage de sable chaud et blond, très peu vêtue, laissant les
rayons du soleil l’enveloppaient tandis que quelques vagues lui caressaient le
bout des pieds… Une joie pure parcourait tout son corps. Soudain, elle vit
apparaître au loin, une vahiné tout en rondeur, mais d’une démarche pleine de
noblesse. Elle se rapprochait d’elle, sans agressivité, un sourire très doux aux lèvres et tenant
dans ses bras un magnifique bébé joufflu et plein de vie. Sur sa tête, bien en
équilibre, se tenait une corbeille de fruits exotiques dont le parfum
chatouillait ses narines. Arrivée près d’elle, elle déposa le bébé sur le sable
et lui tendit la corbeille en lui offrant la composition toute entière. Un halo
de lumière blanche auréolait son visage. Ludivine était muette de saisissement,
ne trouvant aucun mot pour la remercier. Mais leurs yeux se parlaient, leurs
âmes communiaient et ce fut pour Ludivine un moment d’évasion très intense et
de joie libératrice…


Avec
toujours cette même douceur, la vahiné reprit son bébé dans ses bras, se
retourna et disparut brusquement sur la gauche, dans un sentier que la jeune
fille n’avait pas vu auparavant. Elle restait, émerveillée, ses pieds
semblaient figer dans le sable, alors qu’elle aurait tant voulu courir sur le
champ, la suivre, lui parler, lui demander son nom… Elle prit un des fruits et
le croqua à pleines dents, laissant un jus délicieux glissait au fond de sa
gorge et coulait sur sa poitrine…



Un coup frappé à la porte la ramena à la réalité déçue que ce ne fût qu’un
rêve, mais heureuse de voir Jérôme… Elle lui sourit, étonnée de trouver un goût
exquis dans sa bouche, un goût qu’elle ne connaissait pas ; elle lui fit
signe d’approcher :


« Asseyez-vous vite,
Jérôme, j’ai tant de choses à vous raconter »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Jeu 29 Juil - 19:29

merci réïna , comme d'habitude j'attends la suite avec impatience ..bisous ma douce amie ...sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Jeu 29 Juil - 20:20

Merci à toi d'être fidèle à mon histoire... S'il n'y avait pas toi qui la lisait, j'aurais arrêté! Bien sûr tout le monde ne peut pas lire tout ou aimer n'importe quoi...
Bisous et douce nuit.
Danièle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 30 Juil - 8:14

Je t'encourage vivement à continuer. J'aime lire tes écrits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 30 Juil - 15:36

Merci ma douce auria... Oui, je vais continuer, j'adore écrire et à présent plus que jamais ça me donne un but... Ma maladie génétique s'est aggravée et parfois des idées noires qui ne me plaisent pas du tout me passent par la tête: J'ai envie de tirer ma révérence. Quand et comment? That is the question!! Je ne supporte plus de souffrir physiquement et moralement... Mais j'espère que ma foi, la méditation (que j'ai malheureusement relâchée ces temps-ci) et le reiki continueront à me porter jusqu' à ce que mon heure normale arrive...
Pardon ma chère auria de ce message pas très gai. Ce n'est pas gentil de ma part... Mais vraiment, je n'en peux plus! De me savoir une charge pour mon mari si malade...
Je t'embrasse très fort.

PS: j'ai oublié de préciser qu'à présent pour aller dans les grandes surfaces, je suis obligée de prendre un fauteuil roulant; et à la maison je me sers de deux cannes anglaises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auria



Nombre de messages : 545
Localisation : Au pays de Borvo (mais chut c'est un secret !)
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 30 Juil - 20:14

Je suis désolée d'apprendre cela. Et je comprend fort bien tes idées noires et aussi qu'avec l'âge tu supportes sûrement beaucoup moins ce que tu pouvais supporter par le passé. J'espère que ta maladie ne t'empêchera pas d'écrire, non seulement pour notre plaisir, mais surtout pour te permettre de te focaliser sur autre chose.
Je suis désolée de ne rien pouvoir faire pour te venir en aide.
Mes pensées t'accompagnent ainsi que mes prières.


Pour toi, ce bouquet de fleur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Sam 31 Juil - 8:18

Continue d'ecrire Réïna, même si ce n'est que pour TOI. C'est une excellente thérapie contre la dépression. Tes histoires sont très belles.

Je ne peux rien faire pour toi si ce n'est te garder dans mon coeur et t'envoyer plein d'énergie positive, ce que je fais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Sam 31 Juil - 17:44

Merci auria et rigui... J'ai laissé pour vous tous un message sur le post "coup de cœur" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Lun 2 Aoû - 16:20

Suite de Nathaniel...







Intrigué
et ému en même temps, Jérôme s’avança, espérant que quelques lueurs auraient donné à Ludivine de
nouvelles informations. Il s’assit tout près de son lit, comme d’habitude et
lui prit timidement la main :


« Avez-vous
eu quelques flashs depuis hier ? J’ai hâte de savoir.


-
Non, rien , pas
le moindre souvenir. Mais il m’est arrivé deux choses extraordinaires la nuit
dernière et tout à l’heure pendant ma sieste… Je vais d’abord vous raconter ce
rêve qui m’a visitée juste avant votre arrivée. Il est encore très clair en moi
et je le ressens encore si fort que je me demande si ce n’était qu’un rêve »…


Et
Ludivine se mit à dépeindre la plage, la vahiné, la corbeille de fruits, le bébé, ces paroles muettes échangées entre
elles et surtout l’amour que dégageait la vahiné et l’émotion qui l’avait envahie et qui était toujours en
elle… Jérôme l’a écoutée sans l’interrompre, réfléchissant, en même temps pour
comprendre le sens de ce message, parce qu’il était persuadé que c’était bien
un message qu’on lui avait délivré… Mais lequel ? Elle seule, pourrait
peut-être le déchiffrer. Sûrement pas pour l’instant.


Comme
Jérôme continue de se taire, Ludivine le regarde avec insistance comme pour l’aider
à donner son avis :


« Quoi
Jérôme, il n’est pas merveilleux ce rêve ? Si je pouvais vous décrire les
couleurs que j’ai vues et les parfums qui m’ont étourdie, vous le vivrez aussi
intensément que moi. D’ailleurs, et ne riez surtout pas, j’ai dans la bouche un
goût exquis de ce fruit que j’ai dégusté, mais je serais incapable de vous en
dire plus.


-
C’est que j’ai été
tellement subjugué par la narration de votre rêve que j’ai eu l’impression d’être
à vos côtés. Vous avez un véritable don de conteuse ; et je suis heureux
de voir que ce rêve vous a apporté tant de douceur. Il faudrait que vous y
pensiez et aussi en parler à votre médecin et à la psychologue. C’est peut-être
une ouverture qui s’est faite dans votre
passé. Mais vous m’avez parlé d’une autre chose qui vous est arrivé cette nuit.
J’ai hâte de savoir ».


Alors,
Ludivine, très à l’aise, certaine qu’il ne se moquerait pas d’elle, pourquoi ?
Elle n’en savait rien, mais pour le moment, ce n’était qu’à lui qu’elle pouvait
parler de ce que la « voix » lui avait dit. Là encore, Jérôme ne
faisait que l’écouter, n’osant l’interrompre et ne sachant quoi lui dire. Il
savait que c’était Nathaniel qui commençait son approche et il lui en voulait
un peu de lui avoir dit qu’il connaissait le jeune homme. Comment trouver les
mots pour expliquer cette « voix » et donner un sens à ce qu’Elle lui
avait dit… Il n’avait pas l’habitude de parler aux invisibles et encore moins,
pour l’instant, de mettre la jeune fille dans la confidence… Avec sa perte de
mémoire, il ne pouvait censément lui déballer brusquement ce qu’il venait
lui-même d’apprendre il y avait seulement deux jours…


La
voix un peu moqueuse de Ludivine le fit revenir dans la chambre : « décidément,
mon ami, vous n’êtes pas bavard aujourd’hui. N’êtes-vous pas étonné par mon
récit ou bien me prenez-vous pour une illuminée ?


-
Une illuminée,
sûrement pas ! Etonnez ? Je dirais plutôt « émerveillé ».
Ce n’est pas donné à tout le monde de recevoir des messages de l’au-delà et
vous savez déjà que vous êtes protégée et qu’on va vous aider. J’en suis
tellement heureux et ému pour vous que je reste sans voix ».


Un
éclat de rire lui répondit : « vous êtes sans voix et la « Voix »
vous connaît… Et vous, avez-vous une idée de ce que peut être ce personnage et
comment va-t-il s’y prendre, avec votre aide, mon cher, pour que je retrouve
mes esprits ?


-
J’avoue Ludivine
que pour moi c’est une énigme. Mais attendons la suite des évènements et tout
finira par s’éclaircir. Allez-vous en parler à votre médecin ?


Ludivine n’eut pas le temps de répondre car la
porte s’était ouverte sur le médecin mi-moqueur, mi-joyeux : « on
parle de moi ? Que devrai-je savoir »?


La
jeune fille rougit jusqu’aux oreilles, pendant que Jérôme regardant sa montre s’écria : « comme
le temps a passé… Je vous laisse avec le médecin et je vous dis à demain ».
Elle l’attira à elle pour lui faire une bise sur la joue et lui murmura tout
bas à l’oreille : « traitre » !


Une
fois seuls, elle raconta au docteur son rêve et il l’écouta avec beaucoup d’attention. «
Nous aurons la clé de ce rêve si d’autres choses se produisent. Isabelle me dit
que vous êtes pressée de rentrer chez vous. J’aimerais que vous restiez
quelques jours de plus, le temps que votre chalet soit en bon état. Est-ce que quelqu’un
peut vous apporter des vêtements ? Il fait plus doux et ce serait bien que
vous alliez vous promener dans le parc.


-
Je ne sais si mes
vêtements sont en état ; sinon, il faudra que madame Benjamin ait la
gentillesse de m’acheter le minimum ».


Le
médecin se retira et Ludivine fit honneur au diner qu’on lui apporta. Ensuite,
elle fit une toilette et s’assit dans le fauteuil près de la fenêtre et prit le
livre qui continua à la passionner ; tellement, qu’elle ne se rendit
compte soudain que la chambre se trouvait dans une demi-pénombre. Elle alluma
la lumière et reprit sa lecture. Il était bien trop tôt pour aller au lit.


La
lune s’était levée et jetait dans la pièce son éclat argentée. La nuit était
splendide, tiède et odorante. Ludivine semblait attendre… La Voix ? Un
frisson de plaisir et d’émotion la parcourut. Mais c’est l’infirmière de nuit
qui pénétra dans la chambre : « Pas sommeil ? Voici votre cachet
mais ne tardait pas trop à vous mettre au lit. Sonnez si vous avez besoin des
quelque chose. Bonne nuit ».


Sagement,
Ludivine ferma son livre et se recoucha, laissant la veilleuse allumée,
peut-être se dit-elle, Elle se manifestera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 4 Aoû - 16:35

ah coquine tu ménages le suspens ....lol que de mystères !!!!j'ai hâte de connaître la suite et de plus en plus , merci réïna pour cette histoire ..bisous .sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 4 Aoû - 17:35

Kikou Reïna...

Moi, je dis rien, mais je lis quand même...en silence...

Tu sais très bien que tu as une jolie plume, alors continue! Smile

Mille bisoux doux

Satin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 4 Aoû - 18:10

Merci à vous deux... Que d'indulgence! Mais l'histoire me plaît alors je continue, même si je ne sais pas encore où cela va me mener.
Bisous à toutes les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mélisune



Nombre de messages : 102
Age : 77
Localisation : France
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Jeu 5 Aoû - 10:07

C'est très bien Reina; je ne suis pas qui tu sais, mais je pense que tu vas trop vite. Il faut donner aux personnages le temps de se poser, on a l'impression d'avoir affaire à des fantômes, alors qu'ils sont vivants, avec des sentiments, beaucoup de sentiments, parfois contradictoires, c'est à toi l'auteur de te mettre à leur place, je sais que ce n'est pas facile. Ton histoire tient la route, tu dois donc la travailler, encore et encore, quel bonheur le jour où tu mettras FIN en estimant que tu n'as plus rien à ajouter, au boulot ma copine ... Bisous Mélisune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Jeu 5 Aoû - 11:50

Ma douce amie, tu m'en demandes trop! Laisse moi aller jusqu'au bout, j'écris au fur et à mesure, et ensuite, si je suis courageuse, je reprendrai tout...
Merci de tes conseils et gros bisous.
Reïna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 10 Aoû - 17:23

Suite de Nathaniel:







Elle n’avait pas fini sa pensée qu’un nouveau souffle
léger lui soule va les cheveux. Elle retint sa respiration, n’osant bouger. Un
second souffle parcourut son visage : « c’est vous ? Vous êtes
la Voix ». Tout en posant sa question, elle s’étonna de ne ressentir
aucune crainte ; au contraire, elle était confiante, soulagée. La Voix
avait promis de revenir ce soir et elle avait tenu parole.


« Oui, c’est moi Ludivine. On m’a permit de
rester un peu plus de temps.


Est-ce que tu me vois ? Je n’ai pas vraiment une
forme que tu puisses reconnaître, mais je vais passer plusieurs fois devant ton
lit pour que tu sois sûre que je suis bien là ».


Et Ludivine vit une sorte de filament lumineux aller
et venir devant ses yeux : « oui, je vous vois ! J’ai
l’impression de rêver ou d’être dans une quatrième dimension.


« Oh, tu es dans une dimension bien plus élevée.
Mais ne perdons pas de temps ! Jérôme est-il venu ?


« Oui, mais il ne m’a rien dit au sujet de vous
deux. Puis-je savoir qui vous êtes ?


« Pour l’instant, mon nom ne t’apprendrait rien.
Sache seulement que nous nous sommes connus et c’est pour cette raison que je
veux t’aider à guérir.


« Mais quel rapport avec Jérôme ? Je
voudrais comprendre tout ce qui m’arrive… Vous ne pouvez pas arrêtez votre va
et vient ? Ça me donne le tournis.


« Non, parce que si je m’arrête, je devrais
repartir. Jérôme est un ami très cher et comme par hasard, tu es venue
vivre près de sa famille alors que tu
vivais à Oran.


« Vous en savez des choses sur moi ! Ne
pouvez-vous m’en dire plus, ça ira plus vite pour que je retrouve ma
mémoire ?


« Non, ça ne peut que nuire à ta guérison… Il
faut que petit à petit des souvenirs surgissent. Je peux t’aider simplement en
te donnant quelques indices par-ci, par-là… Par exemple, le rêve que tu as
fait pendant la sieste, ne te rappelle-t-il pas une plage où tu serais déjà
allé ?


« Une plage, peut-être ; mais pas celle de
mon rêve.


«Veux-tu que nous jouions à un jeu ? Je te
donne une lettre et tu me réponds spontanément à quoi çà te fait penser.


« Je veux bien si vous pensez que mes
réponses vont nous aider à y voir plus clair !!


« Bon, je commence : « A »


« Avion »


« N »


« Nation »


« E »


« Ecole »


« P »


« Parent »


« F »


« Fiancé »


« Mer »


« Catastrophe »


« F »


« Encore ! Frère »


« Réponds simplement… M


« Miaou »


« Bon, il faut que je parte… Vas-tu te rappelez
les mots que tu m’as dit ? C’est
très important pour que tu y penses et que tu les redises au médecin et à jé……….. »


Ludivine n’entendit plus rien et le filament avait
disparu…


Que je me rappelle les mots ! Il en a de bonnes,
ce fantôme qui a l’air d’en savoir beaucoup sur moi… Et avant de s’endormir, elle se se répéta mentalement : » frère, miaou, parent, fiancé,
catastrophe, avion, nation, école… Vite, elle prit son carnet et les écrivit,
puis épuisée, elle s’endormit tout d’un bloc…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 10 Aoû - 19:17

ah , mais ça devient de plus en plus mystérieux cette histoire , tu fait durée le suspens ...c'est bien , merci beaucoup douce réïna ...a bientôt ..bises .sandra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 10 Aoû - 20:09

Bonne nuit, Sandra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 13 Aoû - 15:58

la suite! la suite! la suite!



Je te taquine Reïna; prends ton temps. Je préfère attendre plutôt que l'histoire soit bâclée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Aujourd'hui à 17:15

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE NOUVELLE; NATHANIEL...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [↑] Nouvelle Campagne Anti fourrure de la Fondation Brigitte Bardot
» nouvelle perruche
» Nouvelle cavalière!!!
» Sushii, une nouvelle furette :)
» Nouvelle padoue pas en forme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: