forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UNE NOUVELLE; NATHANIEL...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 10:03


Cela se passe dans un petit village de montagne, au milieu de sapins et de chalets. C'est l'histoire d'une jeune institutrice de vint-trois ans, arrivée d'Algérie et qui a demandé sa mutation dans cet endroit isolé pour oublier son immense chagrin: son fiancé Nathaniel a péri dans un accident d'avion qui a sombré dans le Pacifique. Son corps n'a jamais été retrouvé comme beaucoup d'autres disparus.
Ludivine a deux grands yeux verts très doux et en même temps très expressifs. Son visage est encadré de longs cheveux noirs qu'elle laisse flotter sur ses épaules ou qu'elle relève parfois en une couronne au-dessus de sa tête.Son sourire triste attire et la curiosité, et la sympathie des gens du village et ses nouveaux élèves l'aiment bien, plus particulièrement Rébecca qui s'est prise d'un grand attachement pour sa nouvelle maîtresse. Elle fait tout pour se rapprocher d'elle en dehors des heures de cours, se propose pour lui faire quelques courses ou vient au chalet pour lui de mander une explication pour un devoir. Bref, elle essaie que Ludivine se sente moins seule et sache qu'elle a une amie fidèle. D'ailleurs, la maman de Rébecca, qui, sans en connaître la cause, a deviné le désespoir et la solitude de Ludivine, gâte la jeune fille en lui envoyant une terrine, une tarte, des œufs, de la confiture faite maison. Ludivine est sensible à toutes ces attentions, mais reste toujours très réservée et personne dans le village ne connaît ses soirées de larmes, de souvenirs qui défilent dans sa tête, de la nostalgie qui l'étreint en pensant à Oran où ses parents et son frère Richard vivent et qu'elle aime tendrement. Ils lui manquent tant tous les trois!
... Et voilà qu'elle croit reconnaître son fiancé dans le cousin de Rébecca, venu passer quelques jours chez la sœur de sa mère décédée. Ses parents ont péri il y a quelques années dans un accident de voiture. C'est un beau garçon blond aux yeux bleus, plein de charme, rieur, mais qui ne comprend pas l'attitude hystérique de Ludivine qui s'entête à l'appeler Nathaniel, alors que son prénom est Jérôme, qui lui demande des comptes sur son silence depuis sa disparition... Ce ne peut être un sosie tant la ressemblance est flagrante. Est-il devenu amnésique? Mais cette hypothèse ne tient pas non plus, Rébecca certifiant que c'est bien son cousin qu'elle connaît depuis sa naissance, c'est-à-dire, dix ans. L'enfant est déchirée entre Jérôme qu'elle aime comme un grand frère et sa maîtresse à qui elle porte tant d'affection. Elle voudrait trouver une explication à ce quiproquo qui rend Ludivine encore plus malheureuse qu'avant. Elle a de grandes colères suivies de prostration. Elle ne mange presque plus rien et s'affaiblit.

... Un soir, elle prépare dans sa chambre, au premier étage du chalet, un café sur un réchaud à pétrole; elle perd l'équilibre, renverse le réchaud, tombe et sa tête heurte le rebord du lit. Elle perd connaissance, le feu prend, des flammes s'élèvent. Jérôme qui rentrait dans sa famille, le chalet en face de celui de la jeune fille, donne l'alarme, rentre dans le chalet en enfonçant la porte en bois et monte à l'étage. La jeune fille est toujours inanimée. Sur la table de nuit, une photo de lui, comment se peut-il?
Au dos, il y a écrit: "à ma petite fiancée chérie, Nathaniel pour la vie". Il ne perd plus de temps. Il met la photo dans sa poche, prend Ludivine dans ses bras et veut redescendre. Les escaliers se sont écroulés , la fumée l'étouffe, il suffoque. Il va vers la fenêtre, les pompiers ont dressé la grande échelle; il descend marche après marche, épuisé, sous les regards des villageois tremblants. Enfin, il s'écroule avec son fardeau et les secours les emmène à l'hôpital...

... Jérôme a une conversation avec sa tante et il apprend avec stupeur que sa mère a eu des jumeaux. Son frère a été enlevé à l'âge de un an et on n'a jamais retrouvé sa trace. Il est effondré! Après vingt-cinq ans, il découvre qu'il avait un frère et en même temps que celui-ci est bien mort dans cet accident d'avion. Ludivine n'était pas folle! Et lui non plus... Il en veut à ses parents d'avoir gardé ce secret si important, pour soi-disant, ne pas le traumatiser, et il reproche à sa tante d'avoir continué à se taire après le décès de ceux-ci. Il finit par admettre qu'elle ne pouvait faire autrement et lui pardonne...
Il lui reste alors à aller à l'hôpital où Ludivine est toujours soignée, à tout lui expliquer et peut-être acceptera-t-elle de mieux le connaître, à apprendre à l'apprécier et pourquoi pas... Car tout au fond de son cœur il sait bien qu'elle compte beaucoup pour lui et qu'il est prêt à la rendre heureuse le restant de leurs vies... Il sait qu'il faut laisser du temps au temps et franchit le seuil de l'hôpital un sourire heureux aux lèvres.


PS: Ceci est un raccourci d'un roman que j'ai écrit il y a de nombreuses années...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satinkablue



Nombre de messages : 1892
Age : 55
Localisation : Près de l' Atlantique..
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 10:12

toujours un régal de te lire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 11:14

la suite !!!la suite tu peux pas nous laisser dans ce ...brouillard ....allez réïna , fallait pas commencer ...lol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 11:24

Mais Sb, J'ai pris des passages de mon roman et cette fin et bien la fin! Au lecteur d'imaginer celle qui lui conviendra... A moins que je n'ajoute une suite ce qui donnerait une saga... Je ne sais pas si je m'en sens capable pour l'instant...
Merci de ton intérêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 11:26

ah oui une saga , allez ma douce ...raconte nous une histoire j'adore ton écriture ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 11:33

Je n'imaginais pas donner une suite à ce roman, vieux de plusieurs années... J'ai une biographie que je n'arrive pas à terminer!! Alors, je voudrais te faire plaisir, mais je ne promets rien... Une suite à cette histoire? Il va me falloir faire travailler mes neurones...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 12:00

ah oui j'avais imaginé la jeune fille amnésique et le fantôme de nathaniel qui la guider pour qu'elle guérisse et vive une histoire d'amour avec son jumeau ...mais bon j'ai les neurones qui turbinent trop vite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 14:54

Justement je voulais te demander où en était "Le jour où tout a basculé"? C'est une très belle histoire avec de magnifiques paysages et fées... Tu as beaucoup d'imagination pour ce genre d'écriture et Satin t'a bien secondée... Je n'arrive plus à continuer mais j'aimerais bien que vous arriviez à la terminer. Ce serait bien de la faire en un seul morceau, une fois finie... Je ne me souviens plus qui a également écrit... Crois-tu qu'il manque beaucoup pour que la planète soit sauvée?
Quant à ta suggestion concernant mon histoire, je trouve que c'est une très bonne piste... Je suis émerveillée de voir combien ton imagination "galope"...Je ne pourrai pas l'écrire tout de go; il faut que je creuse de ce côté-là... Merci.
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 15:44

Citation :
Justement je voulais te demander où en était "Le jour où tout a basculé"?


oui disons que le manque de temps a fait que ...mais bientôt je vais avoir un peu plus le loisirs de le terminer si toi , satin , lumière veulent bien nous donner un coup de main , cette écriture a trois j'en ai parler avec l'écrivain "Bernard Lhoste " qui a était très intrigué de ce nouveau concept d'écriture entre personnes qui en faites ne ce sont jamais rencontrés , il a pris mon adresse électronique et souhaite dés qu'il le pourra participer a une aventure de ce style , voila réïna si le coeur t'en dit je te tiendrai au courant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 16:38

Avec plaisir, mais je ne manie pas suffisamment le style de sciences fiction... J'essaierai de faire le mieux possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 16:51

mais je sais pas ce qui va être proposé pour cette aventure on verra bien si c'est dans nos cordes ou non , mais le concept lui à plut voila tout , après je sais pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 30 Juin - 21:00

Mais le plaisir sera tout de même là.
Je te souhaite une douce nuit et je compte sur toi pour le questionnaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 2 Juil - 13:43

Suite de Nathaniel...






Lorsque
Jérôme arriva devant la chambre de Ludivine, il s’arrêta, indécis et ému… Son
cœur battait à cent à l’heure et ses mains tremblaient. Il se décida enfin et
donna un léger coup à la porte. Il n’obtint aucune réponse ; alors il
tourna doucement la poignée et pénétra à l’intérieur. Ludivine était assoupie,
une perfusion au bras et deux fins tuyaux d’oxygène aux narines… Il la regarda,
attendri et n’osa faire aucun bruit. Il approcha une chaise et s’assit tout
près du lit. Un moment passa ainsi et il était sur le point de repartir,
lorsque la jeune fille ouvrit les yeux. Elle le regarda d’un air étonné et
murmura : « qui êtes-vous ? Un visiteur des
malades ? »


Pendant
quelques secondes Jérôme resta sans voix. Se pouvait-il qu’elle ne le
reconnaisse pas ? Ou bien jouait-elle la comédie parce qu’elle était
toujours en colère contre lui ? Il fallait qu’il trouve vite une
réponse ; quand une infirmière pénétra dans la pièce ! Sauvé, du
moins pour l’instant…


-
On est réveillée. Comment vous sentez-vous ? C’est que vous avez été bien
secouée.


-
Où suis-je ? Cette chambre est-ce
une chambre d’hôpital ? Pourquoi ?


L’infirmière
fronça les sourcils, perplexe mais sans montrer d’inquiétude. Elle se tourna
vers le jeune homme, interrogative, il haussa légèrement les épaules…


-
La jeune femme
s’approcha de Ludivine, lui passa la main sur les cheveux, fit mine d’arranger
son drap et lui dit :


-
Ce n’est rien. Je
vous laisse avec votre ami et je vais chercher le médecin »… Jérôme était
dans ses petits souliers.


-
Vous n’avez pas
répondu à ma question… Qui êtes-vous ? Vous me connaissez ? Je ne
sais pas ce qui m’est arrivé ? Vous connaissez mon nom ?


-
Une question
après l’autre. Le médecin va arriver et va tout vous expliquer. Restez
calme. »





Il
n’eut pas besoin d’en dire plus, heureusement pour lui, car il se trouvait bien
embarrassé. Ludivine ferma les yeux en soupirant. Avait-elle vraiment tout
oublié ? Que devait-il faire ou dire ? Il n’eut pas besoin de se
poser plus de questions, la porte s’ouvrit sur le médecin accompagné de
l’infirmière. Jérôme voulut sortir mais le médecin lui fit signe de
rester : « vous pouvez peut-être nous aider », lui dit-il
à voix basse et il s’approcha de Ludivine. Jérôme n’en était pas aussi sûr que
lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 2 Juil - 14:44

et ........?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 2 Juil - 15:19

Hé Sandra, tu es gourmande, je ne peux pas écrire longtemps
Et puis si je fatigue trop mes neurones, je vais tout mélanger! Non, je me moque de moi... Je vais essayer d'en écrire un petit bout chaque jour...
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 2 Juil - 15:22

merci ma douce réïna je te taquines tu sais bien , mais c'est vrai j'aime te lire tu a une fan fidèle ...lol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Ven 2 Juil - 15:28

Il ne faudrait pas que mes chevilles grossissent trop!Elles sont suffisamment enflées, les pôvres!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: UNE NOUVELLE...   Sam 3 Juil - 17:28

satinkablue a écrit:
toujours un régal de te lire....


Ma douce Satin, je t'avais répondu en te disant que tu étais trop indulgente à mon égard et que je te faisais de gros bisous

Ma réponse a disparu à moins que je n'ai oublié de cliquer sur"envoyer".
A bientôt la suite de l'histoire. Aujourd'hui, pas en forme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Dim 4 Juil - 14:20

Suite de Nathaniel...







Le
médecin un grand gars de plus d’1m80, tout en muscles, le teint mat, les
cheveux coupés en brosse, vint s’asseoir tout près de Ludivine sur son lit et
lui prit doucement la main… Ses yeux noisettes la regardaient avec bonté et
attentifs en même temps :


« Vous
avez dormi toute une journée. Vous devez êtes bien reposée. Comment vous
sentez-vous après ces émotions ? »


Ludivine
restait muette, son regard craintif allant du médecin à Jérôme. Puis des larmes
se mirent à couler de ses jolis yeux. Le médecin ne dit rien pendant quelques
minutes, puis il lui tendit un mouchoir et d’une vois apaisante, il
enchaîna : « allons ce n’est rien. Procédons par ordre, vous
souvenez-vous de votre prénom, de votre nom » ?


Les
pleurs de la jeune fille redoublèrent en faisant non de la tête. La voix de
Jérôme se fit entendre : « si ça peut l’aider, docteur, elle se
prénomme « Ludivine » et c’est l’institutrice de notre village. Ma
jeune cousine est dans sa classe ; elle habite le chalet en face de celui
de ma tante.


-
Et bien, nous
avançons ! Ludivine, voilà un joli prénom et qui vous va bien, je
trouve ! Est-ce qu’il vous dit quelque chose ?


-
Mais non, rien,
hoqueta-t-elle… J’ai l’impression de devenir folle. Aidez-moi docteur, je vous
en prie. Je ne sais même pas mon nom ni ce que je fais ici… C’est comme si
j’étais venue au monde aujourd’hui. Vous monsieur, dit-elle en se tournant vers
Jérôme, savez-vous comment je m’appelle ?


-
Heu, non ;
mais ma cousine et votre directrice doivent le savoir…


Le médecin regarda
l’infirmière et lui fit signe de le suivre. Ludivine ferma les yeux mais ses
sanglots redoublèrent. Jérôme était comme changé en statue de sel et souffrait
de ne pouvoir la consoler. Il était inquiet, comprenant qu’elle avait perdu la
mémoire. Il avait l’impression d’assister à une scène qui ne le concernait pas.
Pourtant, il était bien là à quelques pas de la blessée et n’osait pas faire un
seul pas. Heureusement, le médecin rentra, seul cette fois et s’adressa à la
jeune fille : « allons, il faut vous calmer. Ecoutez-moi. Votre
chalet a pris feu et votre tête à heurté un meuble. Vous devez avoir ce qu’on
appelle une amnésie passagère due au choc. Pour plus de précaution, nous allons
vous faire passer un scanner, mais je suis sûr que tout va être normal et très
vite la mémoire va vous revenir… Apparemment vous avez des amis qui tiennent à
vous, ajouta-t-il, en se tournant vers le jeune homme et ils vous aideront à
vous souvenir de votre passé….Voilà, on vient vous chercher et nous serons
rapidement fixés. Vous attendez son retour, n’est-ce pas » ? C’était
plutôt une affirmation qu’une question. Jérôme se contenta de hocher la tête en
signe d’assentiment…


Une demi-heure plus tard,
elle était de retour, calmée, avec un
pauvre sourire aux lèvres. Pendant que l’infirmière la recouchait, elle
murmura : « tout est normal, c’est bon signe, non ? Le
médecin me demande de me reposer et il repassera en fin d’après-midi. Il m’a
surtout dit de ne pas me forcer pour l’instant à essayer de me rappeler quoi
que ce soit. Je me sens lasse, je crois que je vais dormir encore un moment ».
Et elle tendit sa main à Jérôme qui l’a garda quelques secondes dans la sienne.
Il lui dit : »promis, je reviens vous voir demain et dès que le
médecin le permettra, Rébecca, c’est votre élève, vous rendra également visite.
Soyez confiante ; vous n’êtes pas seule et je peux vous dire que tout le
monde dans le village vous estime beaucoup. La ville ne se trouve qu’à une
quinzaine de kilomètres du village et cet hôpital est le plus important des
environs. C’est certain, dès que le feu vert sera donné, vous aurez des
visites… Et puis, il n’est pas dit que vous restiez longtemps ici. A
demain ?


Ludivine lui sourit,
réconfortée, comme une enfant qui s’en remettait à plus compétent qu’elle.


En sortant de la chambre,
Jérôme se parlait dans sa tête et s’en voulait de ce pieux mensonge. Car enfin
comment pourrait-il savoir le temps qu’il faudra pour qu’elle retrouve la
mémoire ? Si elle la retrouve jamais !!


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Dim 4 Juil - 14:43

oh merci réïna c'est "prenant" vivement la suite ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice


Nombre de messages : 4333
Age : 67
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Dim 4 Juil - 15:00

sb, tu veux épuiser reïna? Un épisode par semaine!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 6 Juil - 16:47

Suite de Nathaniel...






… A peine arrivé dans sa
famille, Jérôme reçut comme un ouragan Rébecca qui le bombarda de
questions : » alors comment va-t-elle ? T-a t-elle encore appelé
Nathaniel ? Que dit le médecin ? Va-t-elle bientôt sortir ?


« Ô lala, c’est pire
qu’un interrogatoire… Laisse-moi rentrer et je vais vous expliquer le peu que
je sais ».


Et Jérôme s’assit autour de
la table avec sa famille. Sa tante le fixait avec impatience ; son oncle
tirait sur sa pipe, songeur ; et Rébeca vint se blottir sur ses genoux
comme elle le faisait souvent. Un silence épais régnait dans la pièce. Tout le
monde s’était habituée à Ludivine, sa douceur, son regard perdu dans le vague.
Chacun s’inquiétait pour elle et le jeune homme se décida à raconter le réveil
de l’institutrice, sa perte de mémoire, passagère aurait dit le médecin, ses
larmes, sa fatigue et ses craintes qu’elle avait de se retrouver dans un monde
quasi inconnu pour elle. Tous l’écoutaient effarés, n’osant l’interrompre.
Lorsqu’il se tut, Rébecca pleurait contre son épaule ; sa tante se moucha
et l’oncle baissa la tête sur son verre vide devant lui.


-
Bon, dit madame
Benjamin, nous allons l’aider du mieux que nous pouvons. Il faudrait avertir sa
famille mais je ne pense pas que la directrice ait des informations à ce sujet.
Mademoiselle Legendre a simplement toujours dit qu’elle venait d’Algérie, que
ses parents lui manquaient mais qu’elle avait besoin de se retrouver, pour faire
le point. Elle a de suite été charmé par notre village, ses habitants, notre
amitié. A part ça, personne ne sait rien de plus de sa vie dans son pays…
Passons à table, demain Jérôme tu retourneras la voir »…





Pendant ce temps, à
l’hôpital, on apporta un repas bien
frugal au goût de Ludivine, son estomac criait famine. Il est vrai qu’il y
avait plus de vingt quatre heures qu’elle n’avait rien avalé. Mais ça la jeune
fille ne le savait évidemment pas. Elle regarda avec une moue son bol de soupe,
du poisson pané avec une timbale de riz et un yaourt nature. Elle finit son
repas rapidement et ferma à nouveau les yeux. Elle ne dormait pas mais son
esprit travaillait. Pourtant le médecin lui avait bien recommandé de ne pas se
forcer à rechercher des souvenirs. Elle ne pouvait s’empêcher de penser que son
univers se limitait à cette chambre, à ce beau jeune homme qui disait s’appeler
Jérôme, au médecin sympathique et une infirmière souriante…


Lorsque l’infirmière fit sa
ronde, elle trouva la patiente dans la même position, les yeux clos.


« Bonsoir, je suis
l’infirmière de nuit. Je vous apporte un comprimé pour que vous passiez une
bonne nuit ; n’hésitez pas de sonner si vous avez besoin de moi ».


Sagement, Ludivine avala le
médicament avec un verre d’eau et se retrouva dans le noir. Si elle avait un
livre, elle aurait pu lire un moment… Jérôme avait dit qu’elle était
institutrice. Pourvu qu’elle n’ait pas oublié également ce qu’elle avait appris
et la façon d’enseigner. « Enseigner », tiens c’est un mot qui lui
disait quelque chose. Elle se mit à réciter des tables de multiplication, un
peu dans le désordre, mais elle fut rassurée de voir que ça elle connaissait…
Petit à petit ses paupières devinrent lourdes et le sommeil la surprit…


Elle fit un rêve bizarre,
embrouillé ; elle rêva de vagues qui l’emportaient, de fumée qui
l’étouffait, d’une petite fille mignonne à croquer qui lui prenait la main et
l’emmenait avec elle dans la forêt enneigée. Elles se perdaient, frissonnaient,
appelaient à l’aide, mais seul le silence leur répondait. Soudain, Ludivine se
trouva assise dans son lit, en sueur, son cœur cognant dans sa poitrine. Il lui
semblait qu’elle ne fût pas seule. Sa main tremblait en cherchant le cordon
pour allumer : « il y a quelqu’un » ? Personne ne
répondit. Enfin de compte elle put allumer la veilleuse et regarda autour
d’elle. Il n’y avait personne. Elle n’avait pas même une montre et n’osa pas
déranger l’infirmière, et pour lui dire quoi ? Qu’elle avait fait un cauchemar ?
Elle espéra que le lendemain, elle se rappellerait son rêve étrange pour le
raconter au médecin et à Jérôme… Qui sait, ça pourrait aider l’un ou l’autre à
la faire avancer vers le chemin de la guérison ! Un souffle léger et rafraîchissant
lui passa sur le visage. Elle éteignit la lumière et se couvrit jusqu’au
menton. Instantanément, elle se rendormit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice


Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 6 Juil - 17:06

superbe , quelle délicieuse histoire , j'ai hâte de savoir la suite ...mais rien ne presse réïna prends le temps qu'il te faut ..merci , merci , merci ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mar 6 Juil - 18:03

Merci à toi, ma douce Sb d'être si fidèle pour cette histoire! Enfin de compte je me prends au jeu, si je puis dire, et ça me plaît beaucoup de l'écrire. Souvent, le soir, dans mon lit,j'imagine la suite en gros, sans faire de phrases, parce que je sais très bien que le lendemain matin je ne les retrouverai pas comme je voudrais les écrire. Mais il suffit que je commence la première phrase qui suit le précédent épisode, pour que tout coule! C'est toujours comme ça avec moi... Je suppose d'ailleurs que beaucoup d'entre-nous qui écrivent on cette même facilité...
Bisous tout doux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   Mer 7 Juil - 16:24

Suite de Nathaniel:







Tout était calme dans le
chalet chez les Benjamin. Jérôme écoutait un peu de musique, allongé sur son
lit ; mais le film de la journée ne cessait de passer et repasser dans sa
tête. Qu’elle était belle Ludivine ! Pas étonnant que son frère en soit
tombé amoureux… Il sentait monter en lui un sentiment très doux et très fort en
même temps… Mais il ne devait pas se faire d’illusion. Si jamais Ludivine
retrouvait la mémoire et bien sincèrement il le souhaitait, son amour pour
Nathaniel et son chagrin reviendraient en force… Il se décida à éteindre la
lumière en laissant la musique berçait ses sentiments… Il dut s’endormir car
tout à coup, il eut l’impression que quelqu’un se trouvait avec lui dans la
chambre. Il ralluma et son regard se
porta sur l’armoire face à son lit. Toute la hauteur de la porte du milieu
était une glace. Il s’y vit mais ô stupeur, l’index d’une main lui faisait
signe d’approcher. Vraiment rien n’allait plus dans sa tête ! Que
devait-il faire, Eteindre et essayer de se rendormir ? Se lever et
se rapprocher de la glace pour comprendre ce prodige ? Il opta pour la
seconde solution. Plus il se rapprochait et plus le doigt l’attirait. Arrivé
devant la glace, il se rendit compte que c’était lui et pas lui … Lui, avait un
tout petit grain de beauté sur la joue droite, et dans la glace, le grain de
beauté se trouvait de l’autre côté. « Mon pauvre vieux, se dit-il, tu es
bon pour l’asile ». L’image dans la glace lui souriait à présent et il
entendit mentalement, mais très distinctement : « rassure-toi, je
suis Nathaniel, ton frère. Je suis venue pour te dire qu’à nous deux, nous
devons faire retrouver la mémoire à Ludivine. Je l’ai aimée de toutes mes
forces, mais là où je suis un amour plus fort, plus lumineux, l’amour divin
m’enveloppe. Mais je souhaite que Ludivine redevienne la jeune fille rieuse et
joyeuse qu’elle était. Je n’ai pas beaucoup de temps ; on m’a permis de
venir jusqu’à toi pour que tu saches que chacun de notre côté, nous allons
faire en sorte qu’elle guérisse et ensuite ce sera à toi de te faire aimer. Je
n’ai plus de temps, on m’appelle ; à une autre fois ».


Et l’image commença à se
diluer et à disparaître. Jérôme n’avait pas dit un mot. Lui, l’homme
scientifique, il avait un haut poste de chercheur à Washington, celui qui ne
croyait ni aux fantômes, aux lutins et autres stupidités, il se trouvait
confrontait à un autre monde. Il n’avait jamais voulu croire ceux qui parlaient
d’une vie après la vie. Il ne se moquait pas mais il les laissait rêver… Et
voilà qu’il était obligé de reconnaître que ce n’était pas parce qu’il était un
scientifique qu’il ne pouvait aussi être en contact avec le spirituel. Dès
demain, il ira acheter un ou deux livres pour se documenter. A ne lire que des
livres scientifiques, à ne se pencher que sur des éprouvettes et faire et
refaire des équations, il était passé à côté peut-être d’une porte lumineuse
qui lui aurait fait découvrir cette étincelle divine dont Nathaniel lui avait
parlé… C’est sûr il ne pourra pas se rendormir. Alors il décida de descendre à
la cuisine et boire un verre de lait chaud, ce qu’il n’avait jamais fait. Il
expérimentera ainsi qui avait raison : les médecins qui prétendaient que
le lait était indigeste pour les adultes ; ou ceux qui disaient qu’un
verre de lait chaud détendait et était propice à l’endormissement. Il buvait
par petites gorgées, n’aimant pas vraiment ce goût, enveloppé dans sa robe de
chambre qui ne le réchauffait pas, la cheminée et la cuisinière étant éteintes
comme chaque soir… Il commença à bailler tout en luttant pour ne pas s’endormir…


« Mais quoi, tu as dormi
sur la table de la cuisine ! Réveille-toi donc ». Et il sentit qu’on
le bougeait doucement. Une douce chaleur l’envahit ; le poêle de la
cuisinière ronronnait et les flammes de la cheminée dansaient dans l’âtre.


« Quelle heur
est-il ?


« Sept heures. Le petit
déjeuner est prêt. Il a neigé toute la nuit et je me suis dit que nous devions
reprendre des forces pour nous réchauffer. Tiens, j’entends oncle Jules qui
descend. Je reconnais son pas fatigué, c’est qu’il se fait vieux mon Juju.
Bientôt quarante ans que nous sommes mariés, et notre amour est toujours là.
Oh, il ne parle pas beaucoup, mes ses yeux me disent tant de choses…


« Alors la mémère, tu
racontes notre vie. Mais c’est Versailles aujourd’hui ! On fête
quoi ?


Sur la table, en effet des
toasts grillés attendaient près du beurre, de la confiture, du miel, un
saucisson, une carafe de jus d’orange. Une bonne odeur de café chatouillait les
narines, la bouilloire électrique chantait pour le thé de Jérôme…


« Tante Emma, je peux
poser une question, j’espère que tu ne me prendras pas pour un indiscret.
Comment se fait-il que vous n’ayez pas eu d’autres enfants ? Si je compte
bien, Rébecca est née après trente ans de mariage… Moi, je me rappelle, j’avais
un peu plus de quatorze ans, et j’ai dit à maman « tu ne crois pas que
tante Emma a tendance à grossir » ? A quoi, elle m’a répondu
« grand bêta, ta tante attend un bébé » Je me suis contenté de cette
réponse.


« Tu sais Jérôme,
Rébecca est l’enfant du miracle. Je me suis mariée à quinze ans et ton oncle en
avait vingt. Nous voulions quatre enfants ; le temps a passé et nous avons
pris l’habitude de vivre pour nous deux ; nous ne pouvions aller contre la
nature… Et à quarante cinq ans le miracle s’est produit… C’était un peu tard
pour un premier enfant mais le médecin a pris toutes les précautions
nécessaires pour le futur bébé et pour moi et notre adorable petite fille est
arrivée en pleine santé. Nous aurions aimé avoir aussi un garçon pour que
les Benjamin ne disparaissent pas.
Rébecca a décidé en se mariant d’ajouter notre nom à celui de son époux.


« Vous parlez de
moi ? Vous avez eu des nouvelles de mademoiselle Legendre ?


« Je vais téléphoner de
suite répondit Jérôme ».


On l’entendit parler quelques
minutes avec l’hôpital.


« Ça va. On va lui
apporter son petit-déjeuner. Sa mémoire n’est pas revenue et le médecin doit la
voir dans la matinée pour lui faire passer des tests. Les visites ne sont
permises qu’à partir de midi. J’irai près d’elle cet après-midi »


Rébecca ne sachant pas si une
remplaçante avait été prévue ou si on allait les disperser dans différentes
classes , emmitouflée chaudement et la mine triste prit le chemin de l’école…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE NOUVELLE; NATHANIEL...   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE NOUVELLE; NATHANIEL...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [↑] Nouvelle Campagne Anti fourrure de la Fondation Brigitte Bardot
» nouvelle perruche
» Nouvelle cavalière!!!
» Sushii, une nouvelle furette :)
» Nouvelle padoue pas en forme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: