forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 bhagavad gita, le chant du bienheureux (sujet du cercle histoire et spiritualité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: bhagavad gita, le chant du bienheureux (sujet du cercle histoire et spiritualité)   Jeu 4 Fév - 16:02


<H3 class=first>
<H3 class=first>




de Meba » 28 Mai 2009, 21:11 Le bhagavad-gita est un des écrits fondamentaux de l'hindouisme avec les vedas et les upanishad. La baghavad gita est la partie centrale d'un poème épique: mahabharata en sanskrit.

Je me base, sur ce sujet, sur le livre la bhagavad- gita telle qu'elle est, de A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Dialogue entre Sri krshna il est bhagavan, bhagavan veut dire un homme influent soit un puissant deva. L'auteur souligne qu'il faut y voir dieu: la personne suprème. dialague entre Sri krsna, dieu et arujna son disciple et ami. C'est donc la première version de conversation avec dieu dont mr.Walsh ne fait qu'un plagiat, (humour).

Sri krshna dit à Arujna que le bhagavad-gita est la connaissance universelle, qu' elle fut d'abord donnée au deva du soleil qui la livra ensuite à Manu. Dans l'hindouisme, Manu est le géniteur de l'humanité. À l'instar de Noé, prévenu, il échappa au déluge en construisant un bateau. La fin du déluge arrivée, il façonna une femme avec qui il eut des enfants, sauvant ainsi l'humanité de la disparition. lui la transmis à son fils Ikshvaku. cette connaissance transmise oralement s'est perdue, c'est pour cela que Sri krshna la transmet à nouveau à Arujna qui devra être le nouvel initiateur de cette tradition.

Le dialogue se déroule sous la forme de question réponse où Arujna pose des questions et Sri krshna répond en exposant la science et la réalisation spirituelle qui est la base de la tradition hindouiste.

Je vous propose dans ce fil de discution d'exposer la bhagavad-gita et que nous en discutions pour pouvoir, à l'aide des notes de texte de l'auteur, approcher l'essence de la tradition hindouiste.

Je reviendrai régulièrement mettre des versets de cette oeuvre.

il est a noté que nous situons l'écriture du bhagavad-gita à 500 avant notre ère, ce qui en ferait une des premières grandes oeuvres littéraire de l'histoire humaine, il est intéressant de constater qu'une des premières oeuvres imposantes littéraire (le mahabharata dont la bhagavad-gita fait partie se compose de 250 000 vers) est une récit cosmogonique, spirituel et philosophique, sur fond de mythologie mélangée à l'histoire (comme souvent dans ce genre ) et de trame guerrière...

source: wikipedia et la bhagavad-gita telle qu'elle est de A.C. bhaktivedanta Swami prabhupada.
Il est plus facile de séparer que de réunir.







de ancyre » 29 Mai 2009, 18:29 cela fait un peu penser à la structure de certains textes de platon, je parle du principe de questions/réponses






de Meba » 01 Juin 2009, 11:10

oui ou aussi socrate mais qui l'utilisait dans l'autre sens, ça peut amener une réflexion sur le dialogue, mais il y aun point que l'on voit en pédagogie avancée, et que les ancioens connaissaient peut être c'est qu'un enfant (même un adulte) n'oublie jamais une réponse à une question qu'il a lui même posé si la réponse qu'il a reçue est satisfaisante pour lui. Nous pouvons voir dans ce texte fondamental de l'hindouisme un dialogue entre l'enfant humain représenté par arujna et son père dieu personnifié par sri krsna,...

voici donc un petit extrait de la bhagavad-gita:

<BLOCKQUOTE class=uncited>verset 29 et 30
Arujna dit:

cher krsna de voir ainsi les miens devant moi en ligne belliqueuses, je tremble de tous mes membres et sens ma bouche se déssecher. Tout mon corps frissone et mes cheveux se hérissent. Mon arc, Gandiva, me tombe des mains, et la peau me brûle. O kesava, je ne puis demeurer ici plus longtemps. Je ne suis plus maitre de moi et mon esprit s'égare: je ne présage que des évènements funestes.


verset 31:

Que peut m'apporter de bon ce combat, où sera massacrée ma propre famille? A pareil prix, ô krsna, comment pourrais je encore désirer la victoire, aspirer à la royauté du royaume et aux plaisirs qu'elle procure?

verset 32-35

O govinda, que servent tant de royaumes que sert le bonheur, à quoi bon la vie même, quand ceux pour qui nous désirons ces biens se tiennent maintenant sur le champ de bataille? O Madhusudana, regarde. Toute ma famille, mes pères, fils aieux, oncles maternels, beau pères, petit-fils et beau-frères, et mes maitres aussi, tous prêts à sacrifier leur vie et leur richesse, se dressent devant moi. comment pourrais je souhaiter leur mort dussès-je par là survivre? O toi qui maintiens tous les êtres, je ne peux me résoudre à lutter contre eux même en échange de trois monde, et que dire de cette terre.
</BLOCKQUOTE>

O kesava, govinda, madhusudana sont des noms qu'arujna donne à sri krsna pour signifier à quel aspect de la divinité de l'être suprème il s'adresse.

Tourment bien légitime que celui de arujna nous disons nous. Nous verrons plus loin que sri krshna n'est pas de cet avis,...







de Meba » 04 Juin 2009, 10:57 non, je n'ai retrouvé aucune source qui mentionne un auteur et même la date est incertaine, les spécialistes de la question s'accordent à dire qu'il a été écrit entre le 7ième et le 5 ième siècle avant notre ère. Donc l'origine de cet écrit reste floue.
Il est plus facile de séparer que de réunir.







de Lehahiah » 06 Juin 2009, 12:08 C'est un très beau récit, merci de nous le faire découvrir.

C'est fascinant de voir l'homogénéité de cette oeuvre.
si en effet elle est présentée sous forme d'un dialogue tout du long ou presque pourrait-on imaginer Socrate ou même Platon écrire les leurs dans une telle dimension?

Domage qu'on ne puisse pas savoir s'il s'agit du travail d'une personne ou d'un groupe participant à une réflexion commune.

J'ai hâte de découvrir d'autres parties.







de Meba » 06 Juin 2009, 20:42
<BLOCKQUOTE class=uncited>verset 46

Sanjaya (le narrateur) dit:

Ayant ainsi parlésur le champ de bataille, Arjuna laisse choir son arce et ses flêches; il s'assoit sur son char, accablé de douleur.

Chapitre é verset 1

Sanjaya dit:
Voyant la profonde tristesse et la grande compassion d'Arujna dont les yeux sont baignésde larme, madhusudana, krsna s'adresse à lui.

Verset 2

La personne suprème bhagavan dit:

O arujna, comment une telle souillure a-t-elle pu s'emparer de toi? Ces plaintes dégradantes sont otut à fait indigne d'un homme éveillé aux valeurs dela vie. Par elles, on natteind pas les planètes supérieures, masi on gagne l'opprobre.


verset 3-5

Ne cède pas à une faiblesse aussi mesquine et avilissante, ô fils de Prthaet qui ne te sied guère. chasse là de ton coeur et relève toi; o vainqueur des ennemis.

Arujna dit:

O vainqueur de madhu, comment pourrais-je, au cours de la bataille, comment pourrais-je, au cours de la bataille, repousser de mes flêches des hommes tels que bhisma et drona, dignes de ma vénération? Plutôt mendier que jouir des plaisirs de ce monde s'il faut tuer de si nobles âmes. Même cupides, ils sont encore mes maîtres: leur mort entacherait de sang notre victoire.

verset 6:

Je ne sais pas s'il est plus juste de les vaincre ou d'être par eux vaincu. Voici le fils de Dhrtarastra en ligne devant nous sur ce champ de bataille, leur mort nous oteriat le gout de vivre.

verset 7

La défaillance me fait perdre tut mon sang froid; je ne voisplus ou est mon devoir. Indique moi clairement la voie juste. je suis à présent ton disciple et m'en remet à toi; éclaire moi je t'en prie
</BLOCKQUOTE>








de Meba » 06 Juin 2009, 23:52 heu je comprends pas bien ta question, nous sommes dans la section hindouisme et je dis dans le premier message:

<BLOCKQUOTE class=uncited>Le bhagavad-gita est un des écrits fondamentaux de l'hindouisme
</BLOCKQUOTE>

Je ferai un topo dans les jours qui viennent sur l'hindouisme pour que ce soit plus clair pour tout le monde, j'aimerais aussi aborder les vedas et les upanishads qui sont les deux autres textes de base de l'hindouisme et qui sont d'une portée et d'une profondeur certaine qui sont d'ailleur encore étudiés aujourd'hui par les chercheurs de vérités .
Il est plus facile de séparer que de réunir.







de Meba » 23 Juin 2009, 15:56
<BLOCKQUOTE class=uncited>verset 9-13

sanjaya dit:
Ayant ainsi dévoilé ses pensées, arujna, vainqueur des ennemis dit à krsna: " ô govinda, je ne combattrai pas", puis se tait.

O descendant de bharata krsna, souriant, S'adresse alors, entre les deux armées, au malheureux Arujna:

Le seigneur bienheureux dit:
Bien que tu tienn de savant discours, tu t'afflige sans raison.
Ni les vivants, ni les morts, le sage ne pleure.


Jamais ne fut le tempsoù nous n'existions, toi et tous ces rois; et jamais aucun de nous ne cessera d'être.

A l'instant de lamort l'âme prendun nouveau corps, aussi naturellement qu'elle est passée, dans le précédent, de l'enfance à la jeunesse, pui sà la vieillesse. Ce changement ne trouble pas qui a conscience de sa nature spirituelle
</BLOCKQUOTE>



</H3></H3>

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kailash

avatar

Nombre de messages : 2445
Age : 61
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: bhagavad gita, le chant du bienheureux (sujet du cercle histoire et spiritualité)   Jeu 4 Fév - 16:20

Merci pour ce lien que je lirai avec plaisir, mais là c'est la course !

merci merci
ce livre figure parmi mes lectures ............. à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
bhagavad gita, le chant du bienheureux (sujet du cercle histoire et spiritualité)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'appel de la Forêt !
» Question sur un chant, mais pas certaine c'est un oiseau :(
» Le chant du coq .
» Le Grand Méchant Loup, des légendes aux réalités
» Obus le grand méchant ringueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: