forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une légende qui peut-être vraie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reïna



Nombre de messages : 2731
Age : 79
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Une légende qui peut-être vraie...   Sam 16 Jan - 18:05

On dit que lorsque le Baal Shem Tov apprenait qu’un grand malheur
allait arriver, il allait dans la forêt. Dans un endroit qu’il connaissait, il
allumait un grand feu et il disait une prière. Et le monde était sauvé. Après
lui, son disciple, quand un malheur allait arriver, allait dans la forêt,
savait encore où était l’endroit, savait allumer le feu, mais ne savait plus
dire la prière. Mais le monde était quand même sauvé.



Après lui son disciple, lorsqu’il arrivait un malheur, allait dans
la forêt, mais ne savait plus où était l’endroit. Alors il disait à Dieu :
« Je ne peux pas dire la prière, je ne sais pas allumer le feu, je ne sais
pas où est l’endroit, mais puisque je sais où est la forêt, sauve encore le
monde « . Et le monde était sauvé.



Après lui, son disciple ne savait même plus où était la forêt.
Alors il allait n’importe où et se mettait alors à raconter l’histoire du Baal
Shem Tov qui, etc… Et il disait à Dieu : « Puisque je sais raconter
l’histoire, sauve encore le monde ».



Son disciple savait qu’il ne savait pas raconter l’histoire. Alors
il disait à Dieu : « Je sais que je ne sais plus raconter l’histoire,
mais si on me la racontait, je la comprendrais. Alors sauve le monde ».


Après lui, son disciple savait
très bien qu’il ne comprendrait plus rien. Mais il disait à Dieu : Sauve
le monde parce qu’il reviendra un jour un homme qui saura où est la forêt, qui
retrouvera l’endroit et qui dira la prière.

























On dit que lorsque le Baal Shem Tov apprenait qu’un grand malheur
allait arriver, il allait dans la forêt. Dans un endroit qu’il connaissait, il
allumait un grand feu et il disait une prière. Et le monde était sauvé. Après
lui, son disciple, quand un malheur allait arriver, allait dans la forêt,
savait encore où était l’endroit, savait allumer le feu, mais ne savait plus
dire la prière. Mais le monde était quand même sauvé.



Après lui son disciple, lorsqu’il arrivait un malheur, allait dans
la forêt, mais ne savait plus où était l’endroit. Alors il disait à Dieu :
« Je ne peux pas dire la prière, je ne sais pas allumer le feu, je ne sais
pas où est l’endroit, mais puisque je sais où est la forêt, sauve encore le
monde « . Et le monde était sauvé.



Après lui, son disciple ne savait même plus où était la forêt.
Alors il allait n’importe où et se mettait alors à raconter l’histoire du Baal
Shem Tov qui, etc… Et il disait à Dieu : « Puisque je sais raconter
l’histoire, sauve encore le monde ».



Son disciple savait qu’il ne savait pas raconter l’histoire. Alors
il disait à Dieu : « Je sais que je ne sais plus raconter l’histoire,
mais si on me la racontait, je la comprendrais. Alors sauve le monde ».



Après lui, son disciple savait très bien qu’il ne comprendrait plus
rien. Mais il disait à Dieu : Sauve le monde parce qu’il reviendra un jour
un homme qui saura où est la forêt, qui retrouvera l’endroit et qui dira la
prière.





















On dit que lorsque le Baal Shem Tov apprenait qu’un grand malheur
allait arriver, il allait dans la forêt. Dans un endroit qu’il connaissait, il
allumait un grand feu et il disait une prière. Et le monde était sauvé. Après
lui, son disciple, quand un malheur allait arriver, allait dans la forêt,
savait encore où était l’endroit, savait allumer le feu, mais ne savait plus
dire la prière. Mais le monde était quand même sauvé.



Après lui son disciple, lorsqu’il arrivait un malheur, allait dans
la forêt, mais ne savait plus où était l’endroit. Alors il disait à Dieu :
« Je ne peux pas dire la prière, je ne sais pas allumer le feu, je ne sais
pas où est l’endroit, mais puisque je sais où est la forêt, sauve encore le
monde « . Et le monde était sauvé.



Après lui, son disciple ne savait même plus où était la forêt.
Alors il allait n’importe où et se mettait alors à raconter l’histoire du Baal
Shem Tov qui, etc… Et il disait à Dieu : « Puisque je sais raconter
l’histoire, sauve encore le monde ».



Son disciple savait qu’il ne savait pas raconter l’histoire. Alors
il disait à Dieu : « Je sais que je ne sais plus raconter l’histoire,
mais si on me la racontait, je la comprendrais. Alors sauve le monde ».



Après lui, son disciple savait très bien qu’il ne comprendrait plus
rien. Mais il disait à Dieu : Sauve le monde parce qu’il reviendra un jour
un homme qui saura où est la forêt, qui retrouvera l’endroit et qui dira la
prière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une légende qui peut-être vraie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FILM - Bovines
» Un huissier peut-il se saisir de votre chien ?
» A partir de combien de temps peut-on diminuer l'homéopathie ?
» le pinscher moyen peut-il cohabiter avec un chien du groupe 5?
» quand peut on enlever la femelle canari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Spiritualités, traditions et philosophies-
Sauter vers: