forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ANGE DE LUMIERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Lun 11 Jan - 23:09

Dans l’imagerie populaire chrétienne l’Ange de Lumière, autrement dénommé Satan, Diable, Tentateur, Belzébul, Bélial, le Malin, l’Ennemi, le Serpent, Le Prince des Démons, le Prince de ce Monde … est toujours affublé depuis l’époque médiévale, d’une forme grotesque, hideuse, peu avenante et toujours partiellement anthropomorphe dont aucun témoignage prophétique ou révélé ne pourrait attester l’expression.

Qui plus est, cette personnification surprenante d’un être éthéré par nature qui lui attribue nombre de pouvoirs, de qualités maléfiques, et de responsabilités dans nos malheurs, semble avoir été taillée tardivement à la mesure de la fantasmagorie religieuse débridée du moyen-âge.

Il n’en a pas toujours été ainsi. S’il l’on prend quelque peu la peine de se référer aux Ecrits de la Bible ou du Coran, il est très aisé de constater qu’aucun récit ne vient corroborer cette image ou que cet Être « incarnerait » le Mal « lui-même ».

Néanmoins, notre imagination étant mise en porte-à-faux par le dialogue insolite de l’Auteure, par une iconographie artistique abondante qui influe sur notre inconscient collectif, par les légendes qui entourent ses exploits supposés et sa puissance, par des millénaires de rumeurs, de peurs véhiculées plus par un atavisme myope que par raison… il semble au moins utile d’apporter rapidement quelques éléments qui rétablissent succinctement une équitable perspective et fourniraient un point de départ à une réflexion à qui voudrait la poursuivre.

Les études ne manquent pas sur le sujet pour démonter l’échafaudage d’une auréole sulfureuse, accablante, criminogène apparue au fil des siècles, aussi est-il important d’en rappeler quelques traits saillants, car dans la Bible, sa personnalité et son rôle évolue au cours des siècles. On pourra se référer en autres aux très documentés Dictionnaire Encyclopédique de la Bible A. Westphal, et au Lexique de la Bible de Charles Lelièvre accessible sur Internet pour plus de détails (http://www.lexilogos.com/bible.htm).

Dans les textes les plus anciens de l’Ancien Testament, le mot « satan » ne désigne pas un personnage déterminé, mais l’adversaire d’un autre homme. Le mot « haschatan » est un nom commun de la langue hébraïque, proche du Chaytan de la religion musulmane, signifiant « celui qui s'oppose; celui qui fait obstacle », et, par suite, « l'adversaire » ou plus tardivement « l'accusateur » «Or, le satan se tenait à sa droite pour l'accuser. » (Zac 3 : 1). Cet être n’est pas encore assimilé à l’Esprit du mal. Nommé Ange de Dieu ou de l’Eternel, le satan n’est par ailleurs cité que trois fois dans l’A. T. et n’apparaît que dans les récits postérieurs à l’exil babylonien.

Il est un ange au service de Dieu, exécutant Sa Volonté comme le fait remarquer Eric Edelmann dans son ouvrage « Jésus parlait araméen » (ch. II p. 54/55)
« En fait c’est l’Eternel qui accorde à Satan le droit d’infliger à Job des épreuves. Satan signifie l’adversaire, celui qui est sur l’autre versant et grâce auquel il est possible de se mesurer, de se dépasser. Ce n’est donc pas un ennemi puisque la situation adverse peut éventuellement contribuer à faire grandir, conduisant ainsi à une tout autre compréhension. L’ennemi au contraire est, selon l’étymologie, celui qui suscite notre inimitié (inimiscus). Nous restons alors enfermés dans une réaction émotionnelle et toute possibilité de croissance intérieure s’en trouve bloquée. »

Par la suite, l’ambivalence de l’adversité qu’il suscite ou représente, adversité vue comme épreuve pour nous faire grandir ou nous perdre, s’estompe et finit par disparaître. Il endosse un nouveau rôle dans la tradition chrétienne à partir de la traduction latine (Vulgate) « diabolus » dérivé du grec « diabolos », calomniateur, censé rendre le sens de l’hébreu hélél qui signifie : astre brillant (image symbolique de l’ancienne splendeur de Babylone).

« Ce sont les commentaires des Pères de l'Eglise (Tertullien, Grégoire le G d, etc.) qui, combinant ces divers passages, ont désigné par le terme de Lucifer, devenu nom propre, non plus Babylone mais le Diable lui-même, chef des anges rebelles destiné à la chute finale. C'est donc par le détour inattendu d'une interprétation allégorique qu'est apparue l'illogique appellation de l'ange déchu, du Prince des ténèbres, (cf. Eph 6:12) par le titre de Porte-lumière. » (Dictionnaire Encyclopédique de la Bible A. Westphal). Lucifer : (du latin "lux", lumière et "ferre", porter, littéralement : "Porteur de lumière").

Pour la théologie, il devient un ange déchu qui s’oppose à Dieu et l’iconographie médiévale en fait le chef suprême des anges rebelles ou démons.

Or le Coran confirme les premiers récits bibliques et vient contredire explicitement cette supposition hâtive de déchéance et d’une armée d’anges rebelles, en relatant le stade précis de son erreur ou faute contre Dieu qu’il ne nous appartient pas d’apprécier, de juger. L’Eternel n’a nullement besoin d’avocats, de procureurs avec leurs équipages d’assesseurs, de greffiers et d’huissiers pour l’assister, pas plus que de pontifes.
« Alors, les Anges se prosternèrent tous ensemble, excepté Iblis qui refusa d'être avec les prosternés. » (XV/30, 31). « Tous les anges se soumirent à l'ordre du créateur. L'orgueilleux Iblis refusa seul d'obéir. » (XXXVIII/38, 73-85).

« Alors [Allah] dit : “Ô Iblis, pourquoi n'es-tu pas au nombre des prosternés ? ”
Il dit : “Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d'argile crissante, extraite d'une boue malléable”.
Et [Allah] dit : “Sors de là [du Paradis], car te voilà banni ! Et malédiction sur toi, jusqu'au Jour de la rétribution ! ”

Il dit : " mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu'au jour où ils (les gens) seront ressuscités”.
[Allah] dit : tu es de ceux à qui ce délai est accordé, jusqu'au jour de l'instant connu” [d'Allah].
Il dit : " mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous, à l'exception, parmi eux, de Tes serviteurs élus.”

“[Allah] dit : voici une voie droite [qui mène] vers Moi. Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés. Et l'Enfer sera sûrement leur lieu de rendez-vous à tous. » (XV/32 à 43).
Iblis continue (conformément à sa nature angélique) à exécuter La Volonté de Dieu Qui lui accorde le délai qu’il demande et sursoit Son Jugement à plus tard. Il demeure à Son Service dans ce rôle qui lui est échu, ce qui exclut toutes hypothèses fantasques qui le mettraient en rivalité avec la Puissance divine dont il voudrait selon certains s’emparer.

« L'opinion de Satan, au sujet de ces peuples, se vérifia. Tous le suivirent excepté quelques fidèles.
Nous ne lui donnâmes de puissance sur eux que pour distinguer celui qui croyait à la vie future de celui qui était dans le doute. Dieu observe tout. » (XXXIV/34, 20)

Une autre traduction peut apporter un éclairage intéressant sur le « tu m’as induit en erreur », celle de Kasimirski.
« Seigneur dit Iblis, puisque tu m'as circonvenu, je comploterai contre eux sur terre, et je chercherai à les circonvenir tous. Excepté tes serviteurs fidèles.

Dieu répondit: C'est précisément le chemin droit … » (XV/39 à 41).
Circonvenir : (fig.) employer d’habiles procédés, cerner, assiéger, séduire par des artifices.

Rien ne permet non plus de penser qu’il soit en colère contre Dieu, au contraire.

A ceux qui lui voueraient un culte et des messes bien sordides, aux admirateurs du Baphomet, aux enjolivés, aux circonvenus, ce ne peut être que d’eux-mêmes qu’il offre l’image en miroir, celle d’un état incertain mi-homme, mi-animal, « anthropopithèque » (voir Notes 19), non celle de sa propre nature qui est de feu, et qui côtoie l’Eternel, lui parle.
« Pourquoi n'obéis-tu pas à ma voix ? Lui dit le Seigneur. Pourquoi n'adores-tu pas Adam ? Je suis d'une nature supérieure à la sienne, répondit Iblis. Tu m'as créé de feu et tu l'as formé d'un vil limon. » Coran VII/12
Ne voyez pas, dans ce court exposé une tentative de plaidoirie, mais un simple et modeste essai pour rétablir un peu d’équité à son encontre à partir de nos propres jugements et errements, au lieu de se défausser trop facilement sur l’Ange de lumière, devenu bouc émissaire commode de tous nos funestes égarements historiques ou contemporains. L’homme reste seul maître du bien et du mal. Faire de l’un et de l’autre des causes extérieures à « soi-même » ne pourrait que nous faire sombrer dans une vision spirituelle manichéenne.

Une étrange sensation, empathie pleine d’affection et agréable pour tout dire, m’a saisie quelques instants par surprise aux détours de mes ultimes méditations sur l’Ange, comme si cette présence avec quelques subtils liens avec mon être intérieur et ne m’était en rien étrangère. Etait-ce lui ? Je ne saurais l’affirmer, mais rien d’autre que lui ne m’occupait l’esprit dans le moment.
Que l’innocence frêle de Thérèse vous rassure.

Ce texte est écris par mon Noble Ami qui évolue dans le monde invisible selon la grâce Simple
.


Dernière édition par Nacre le Mar 12 Jan - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 9:36

nacre à écrit ;

Citation :
Ce texte est écris par mon Noble Ami qui évolue monde invisible selon la grâce Simple.
.

de qui parles tu ? c'est quoi la grâce simple ?? merci .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 9:43

Pardon pour le doublon ce matin je voulais juste agrandir la police et il c’est mis en double est il possible de le supprimer laisser celui qui est en grande police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 10:03

Bonjour sb,

sb:
Citation :
de qui parles tu ? c'est quoi la grâce simple ?? merci .



Pratiquement tout les témoignages qie j’ai partagée proviennent d’un ouvrage que j’ai réalisée en 2007.

Je laisserai sous silence le titre de mon ouvrage car je suis parmi vous uniquement pour être avec vous. Mon Noble Ami rencontrée dans un autre forum à eus la gentillesse de me venir en aide pour faire un travail de correction orthographique et dans le même temps a voulu éclairer celui qui me lis.

Sb la grâce simple c’est le souffle qui provient du cœur.

Chacun de nous à un avis sur l’ange de lumière quel est celui que tu détiens.

J’aimerais connaître celui du forum également? Si ce n’est pas trop indiscret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 15:39

bonjour,

Pas de soucis pour le doublon.


Citation :
J’aimerais connaître celui du forum également? Si ce n’est pas trop indiscret.


que veux tu dire?

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 17:54







Seb je te remercie pour avoir supprimer celui que je souhaitais qui reste. Peux tu m’agrandir la police de l’autre encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mar 12 Jan - 18:06

Je souhaiterais savoir ce que le forum a comme vision sur l’ange de lumière.

Je me suis rendus compte que c’est un sujet que nous évitons d’aborder.

Alors qu’il me semble qu’il a sa place à juste titre dans le monde de l’invisible en tant que création de Dieu. Ai-je faux?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mer 13 Jan - 15:14

bonjour

désolé pour le post je retire toujours le deuxième quand il ya doublo sans trop y reflechir.

Pour la taille du texte je n'ai pas pu le modifier car c'est un copier coller d'une précedente mise en page et en y chipotant je presque perdu ton message,...

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Mer 13 Jan - 16:45





Seb je te remercie pour le temps passé à réparer mon erreur.

Est-ce que tu peux le supprimer? Si oui je te demande de le faire. Pour e donner la possibilité de le remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riguignol
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 4333
Age : 68
Localisation : dans le vent
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Jeu 14 Jan - 13:13

Citation :
Chacun de nous à un avis sur l’ange de lumière quel est celui que tu détiens.

J’aimerais connaître celui du forum également? Si ce n’est pas trop indiscret.

Je pense que tu veux dire que tu aimerais connaître l'avis des membres du forum, pas l'avis du forum . Car le forum n'a pas d'avis en lui-même; il est le support qui permet à ses membres de s'exprimer.

Mon avis est tout simple: je ne crois pas en Satan, ou le diable, ou l'Ange de lumière (ou quel que soit le nom que l'on voudra bien lui donner) tel que définit dans la bible ou dans le coran (je cite ces 2 religions puisque se sont celles à qui tu te réfères).

Ceci dit, c'est en effet bien facile d'avoir un bouc emissaire pour se décharger de nos responsabilités. Rejeter à l'extérieur les raisons de nos pensée et de nos actes, alors qu'il faut les chercher en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Ven 15 Jan - 5:13

bonjour nacre,

voilà message supprimé (j'avais zappé)


Pour l'ange de lumière je ne sais pas trop, si il y un ange d elumière il y a un ange des ténèbres.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Ven 15 Jan - 6:44

http://www.info-bible.org/articles/anges.htm


voici un lien qui explique l'histoire des anges , les hiérarchies , les différences entre ange de dieu et les autres ...sb .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Ven 15 Jan - 16:28

Dans le parcours de la méditation, les énigmes continuèrent de me soustraire à mon essor spirituel.

J'avais l'impression désagréable de me trouver devant un tribunal. Je devais répondre de la culpabilité de l'ange de lumière, sur les crimes et les horreurs perpétrées depuis l'aube du temps.

Cette question plus qu'étrange, résonnait en moi, inlassablement. L'invisible m'enveloppait littéralement. La seule façon de vivre était d'être en mesure d'apporter les interprétations nécessaires pour un nouvel élan.

De mon débroussaillement dépendait la stase dans cette zone, d’un bon éclaircissement, l’accroissement vers son achèvement.

Avec un cruel manque de discernement, j'accusais spirituellement l'ange de lumière, d'être coupable des crimes réalisés sur l'humanité.

Mes perceptions sensitives me firent ressentir un malaise profond, qui hérissait tous mes sens.

Mon accusation est injustifiée. Initiée par les expériences précédentes, j'avais vite appris qu'une seule chose pouvait provoquer ce malaise. Mon analyse était non fondée.

En traversant chaque siècle minutieusement, j'accédais à l'ère précédant celle de Jésus-Christ, pour tenter de comprendre ce qui m'affligeait.

Dieu voyant mon affliction, eut pitié de moi, en m'inspirant afin d'adapter mes recherches, en m'aidant à m'élever vers la progression de l'unité spirituelle.

Je fis trois séparations. Dans la première, je plaçais les confidences célestes que l'on ne pouvait particulariser, dans la seconde les affirmations de l'humanité, et pour finir dans la troisième, ce que je détenais.

Je commençais par étudier les aveux de mon humanité, dénombrant les délations qui accablaient l'ange de lumière. Parallèlement je disposais les révélations divines.

Les accusations faites par les sociétés d'hier étaient en totale contradiction avec les éclaircissements naturels.

L'interrogation qui me traversait, était de comprendre sur quelles mesures de droit ils avaient pu étayer les dénonciations.
Les identifications exemplaires démontraient avec une précision irrécusable, que l'ensemble des charges furent en contradiction avec celles qui étaient reflétées par la divine lumière.

Il découlait sans aucune équivoque, que les inculpations des sociétés d'hier avaient fermenté les imputations d'une créature de lumière, d'être la cause directe de tous les crimes et horreurs perpétrées par les hommes, espérant ainsi échapper par la flétrissure, au châtiment divin.

Des groupes d'hommes d'une pointe de foi de religion, dans une ignorance qui aveuglait leur acuité, ont manipulé les communautés pendant des siècles, dans le seul but de préserver sur les unités, un asservissement absolu.
Ils avaient pu réussir, en se servant de leurs faiblesses, de leurs incrédulités et de leurs peurs.

L'Absolu m'avait permis de découvrir la lumière et de voir l'ange de lumière sous un autre aspect.

Il n'y avait aucun doute sur son innocence, il était vierge de tous les crimes perpétrés depuis la multiplication de l'homme sur la terre, d'hier à aujourd'hui.

La déclaration éthérée m'avait permis de réaliser certaines choses. La réalité perçue par l'intensité du rayon céleste, fut comme une claque à l'impulsivité de mon arrogance. Je fus habitée par un sentiment d'amertume.

J'avais agi comme l'ensemble de mon humanité, en prenant référence sur les anciens écrits, en allant dans le sens de sa culpabilité sans la moindre once de réflexion pour confirmer les accusations portées à son encontre.

Je me sentis déshéritée, dénudée, dans la sphère de la contemplation où j'avais pris refuge.

La progression de la régularité de la résolution saillante touchée par mon chagrin, m'orientait avec tendresse.

Pour atteindre l'objectif que je m'étais fixée, dans la concrétisation d'une édification à l'image de la conception divine, je m'acquittais de ma dette, en reprenant à mon compte ce qui me singularisait et en rendant à l'ange de lumière, ce qui lui appartenait de droit : son innocence.

Dès que cette décision fut prise, sans volonté je fus plongée dans mon enfance en Tunisie.

Je pouvais presque sentir, l'odeur du pain chaud qui cuisait dans le four, et le lait qui chantait dans la casserole.

Je me revoyais, assise sur une marche du perron avec mon grand-père, tout en me refaisant mon lacet défait.

Il m'apprenait avant de rentrer à l'école coranique, les préceptes divins.

Il me parlait d'Eve et d'Adam, ainsi que de la tentation provoquée par l'ange de lumière. Je retrouvais le bouleversement qui fut le mien à ce moment, et la peine que je ressentis en apprenant le destin effroyable que fut celui de l'archange.

Ce sentiment m'accompagna pendant un certain temps. Je m'étais souvenue que le soir avant de dormir, je ne pouvais clore mes prières sans le vœu que l'Essentiel touche de son infinie Miséricorde l'ange de lumière.

Je pensais au Constant et au chagrin que j’imaginais qu’Il éprouvait d’avoir puni celui qu'il aimait.

J'anticipais la tristesse de celui que l'on dénigre injustement d'être le responsable de nos malheurs, depuis la création du monde. Je lui demandais de ne pas être triste et d'être patient. Car, le Seigneur l'aimait d'un Amour débordant.

Il ne faisait aucun doute qu'un jour Il lui pardonnerait, Il le réhabilitait assidûment.

Une nuit il m’apparut dans mon sommeil, sous une forme hideuse. Mon éthérée lui ouvrit les bras.

Il eut peur de ce que je ressentais et disparut sans me donner le temps de prononcer un son.

Quelques obscurités plus tard je le revis, et cette fois-là, il prit la peine de garder sa forme naturelle.

Il fut surpris de voir que je n'avais pas peur. J'étais ravie de me trouver en sa présence. Il me dit : « Petite fille, comment peux-tu être sûr que l'Impérissable un jour m'absoudrait ? »

Je le sais, répondis-je, car en me créant, Il a mis dans mon cœur une fraction de l'Amour pour sa création. Plus particulièrement, de la tendresse qu'Il a pour toi.

Soudain je revins dans mon espace astral. Je me souvins de mes rêves d'enfant, comme si c'était hier. Comment avais-je pu les occulter me dis-je, ou tout du moins, comment avais-je pu oublier ce que je ressentais pour celui qui avait fait vibrer mon cœur d'enfant ?

Plusieurs mois après qu'il m'eut débridé la mémoire, il m'apparut enfin sous sa véritable apparence.
Mon être frémit exulté. J'étais en contemplation devant sa splendeur.

Il me dit : « Petite-fille, depuis le jour de l'ouvrage parfait de notre Créateur, je regarde l'humanité nageant, en s'enfonçant vers sa funeste régression astrale.
Commettant dans le souffre, les pires infamies, m'accusant les avoir commises à leurs places par la possession. D'autres encore à ce jour, me dédient des messes aussi noires que leurs âmes, dans l'espoir d'obtenir mes faveurs.

Ils m'offrent l'horreur humaine, par toutes sortes d'artifices, et de sacrifices, faisant saigner mon cœur devant tant de folies.

L'Elevé m'est témoin, le seul crime dont je fus coupable, est celui qui est connu du Concepteur de la création et non perceptible par l'humanité.

Ils ont commis en mon nom durant des siècles à la face de notre Créateur, sans vergogne, les pires atrocités. En ôtant la vie, avec une simplicité, une désinvolture, vulgaire et déconcertante.
Allant jusqu'au génocide de l'humanité, en rendant par leurs ignominies le cancrelat plus pur que leurs pitoyables destinées ».

Tout en parlant il me transporta au cours des siècles, pour que mes yeux puissent surprendre et mes oreilles écouter les faits innommables commis en son nom.

Dès que j'eus pris conscience de la nature de l'humanité, il me transporta ailleurs. Le paysage qui s'offrait alors à mes yeux était paradisiaque.

Assise sur un rocher tout près d'une oasis, je m'entends lui dire :
«Tout comme mon humanité j'ai agi contre toi, en t'accusant à tort d’être l'auteur de l'infamie des hommes, l'incarnation du mal.

Je ne mérite aucune indulgence, cependant je te supplie, au nom de notre Créateur, dans ton jugement de te montrer clément dans ton arrêt.

Je me reconnais comme appartenant à l'humanité toute entière, celle du passé, celle du présent, comme celle de l'avenir.

Je confesse les horreurs attribuées avec force comme étant tiennes. En vérité, elles lient avec la corde de la corruption, l'humanité, pour le Jour décidé par Dieu.

L'évidence de ton innocence, ne fait aucun doute. Tu m'as fait l'honneur d'apparaître à mon éthérée. Je te supplie au nom de l'Omnipotent de tenir compte dans ta décision, de notre obscurantisme.

Au nom de l'attachement que tu respires pour notre Créateur, accorde-nous ton pardon. Afin que nous puissions nous acquitter envers toi, du mal que nous avons engendré en ton nom ».

« Petite fille, sache que tu es chère à mon cœur. Pardonne-moi de t'avoir bridé la mémoire. Tu m'as touché par ton amour. J'ai tenu à te faire un présent éternel, aujourd'hui. Grâce à l'effort que tu as entrepris pendant ton évolution, tu t'es montrée digne de la tendresse qui brûle dans mon cœur.

Je te diffuse ce qui te manque pour atteindre ton édification selon la première volonté céleste de Dieu.

Je te donne comme prénom à ton devenir celui de Cherria avant de prendre congé de toi. Sache que tu t'es acquittée en me rendant ce qui m'appartient et en reconquérant ce qui est tien.

Petite-fille, grâce à toi l'espoir fait de nouveau déborder mon cœur d'une douce chaleur. Ton amour m'a permis de saisir l'humanité sous un autre aspect.

L'éclat que je représente pardonne aux créatures de l'Eternel.

Chaque unité, dans sa progression spirituelle devra, pour être en conformité avec la première règle de mesure de Droit Magistral, s'acquitter dans la conformation de sa sphère spirituelle, en me rendant ce qui est mien et en reprenant pour son compte ce qui la spécifie ».

La vision de l'ange disparut. Le bruit de l'extérieur me réveilla pour me rétablir dans ma dimension. L'ange de lumière en m'accordant son pardon a fait plus.

Il s'est substitué à celui d'un père spirituel. Il a toujours été présent dans l'ombre de mon ombre, éclairant mes limbes pour m'éviter de me noyer dans les affres de mon abîme.

Il a fait disparaître mes démons et fait évaporer mes craintes. A ce titre il est mon père spirituel.

Il se sustente exclusivement d'amour. L'ange de lumière reflète un aspect du Constant et de Son Affection.

L'ange n'a nullement besoin de lever le petit doigt pour perdre l'humanité. Elle s'en charge seule, en sous-estimant et méprisant l’avérée Puissance de Celui Qui nous a donné la vie.

Dieu est loin d'être malade, stupide, Il ne connaît pas l'erreur.

Ce qui perdra l'unité, c'est sa conception du bon sens.

En a-t-elle un ? Et si oui, cela préfigure qu'elle l'a estimé, évalué.

L'expertise ne peut se faire, que par une intuition en mesure de pouvoir avoir une vision globale du monde où elle réside temporairement. Le système du spontané ne le permet pas pour l'instant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nacre

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   Ven 15 Jan - 23:47




Riguignol:

Citation :
Je pense que tu veux dire que tu aimerais connaître l'avis des membres du forum, pas l'avis du forum

Oui c‘est effectivement ce que je voulus dire.

Riguignol:
Citation :
Mon avis est tout simple: je ne crois pas en Satan, ou le diable, ou l'Ange de lumière (ou quel que soit le nom que l'on voudra bien lui donner) tel que définit dans la bible ou dans le coran (je cite ces 2 religions puisque se sont celles à qui tu te réfères).


Non je ne me réfère pas aux doctrines.

Je les ai parcourus ils représetent pas la vision de Dieu mais celle de l’homme je me réfère quand je cherche un appuie auprès des forces vives Bienveillantes.

Riguignol:
Citation :
Ceci dit, c'est en effet bien facile d'avoir un bouc émissaire pour se décharger de nos responsabilités.

Riguignol:
Citation :
Rejeter à l'extérieur les raisons de nos pensée et de nos actes, alors qu'il faut les chercher en soi.

Je te rejoint entièrement.


Sébastien:

Citation :
Pour l'ange de lumière je ne sais pas trop, si il y un ange de
lumière il y a un ange des ténèbres.

Oui effectivement il existe bien il est produit par l’homme depuis la nuit des temps par ces choix irréfléchis qui ne correspondent pas à ce que Dieu attend de son humanité.

Je voudrais saluer les membres du forum qui ont eu l’occasion de lire mes témoignages qui sont loin d‘être compréhensible .

Vous m’avez gardée la même estime, la même affection.

Je reçois par le verbe que vous avez déposés dans vos messages qui m’étaient adressés des vibrations chargées d’amour.

Que Dieu vous garde.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ANGE DE LUMIERE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ANGE DE LUMIERE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lumiere pour terrarium
» Chiot Labrador : bouille d'ange ou petit démon ?
» PUIT DE LUMIERE
» petit ange parti trop tot
» lumiere artificiel ou pas ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies-
Sauter vers: