forum sur la spiritualité et les divers courants de pensée traditionnels et modernes
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

L'esprit est-il, ou non, créativement le poison de l'esprit ?
Oui ! Développez succinctement...
0%
 0% [ 0 ]
Non ! Développez succinctement...
100%
 100% [ 1 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
maktub



Nombre de messages : 8
Age : 58
Localisation : 03360
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Ven 2 Jan - 18:30

" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire... "
La vie, la mort...
La mort serait-elle une autre forme de vie !!!
Nous sommes vous et moi identiques de par notre programme cellulaire cependant nous sommes également uniques puisque nos empreintes digitales et génétiques différent les unes des autres ainsi ce monde de choses dans lequel nous vivons, plus mal que bien, n'est qu'apparence et ce siège sur lequel vous êtes assis, à l'instant prècis, pour me lire qu'il soit en plastique, en métal, en bois, en tissus, ou même en or, est fait de beaucoup de vide et de plusieurs centaines de milliards d'électrons
" solides " qui tournoient dans ce " vide "...
Des systèmes d'énergies en rotation, en suspension, et en contraction...
Des phénomènes d'interférences qui, à l'instant même, soutiennent votre postérieur et même ces mots que vous lisez , avec je l'espère un intérêt croissant, ne sont finalement qu'illusions !!!
Ce tableau de maître magnifiquement peint...
Cette statue superbement sculptée...
Ce corps merveilleusement proportionné...
L'ensemble de vos perceptions physiques, et tout ce que voient vos yeux et ce que touchent vos mains, ne sont au final qu'illusions d'optiques mentales puisqu'il ne s'agit en réalité que d'assemblages de centaines de milliards d'électrons, de celules, ou de mollécules, et même les minéraux ne doivent leur apparente stabilité qu'aux tourbillonnement vertigineux de leurs atomes, mais contrairement à un livre, un tableau, ou une statue de marbre, un homme ce n'est pas simplement un amas de mollécules, une créature issue de plusieurs milliards de celules produites par un couple qui faisait l'amour avec un partenaire, en pensant le plus souvent avec un autre...
Un homme c'est également une création qui possède en lui une étincelle divine !!!
Alors...
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire... "
C'est le coeur d'un débat capital, un pari décisif ayant pour enjeu la félicité éternelle, le salut !
Ou la déchéance, la chute irrémédiable...
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire... "
En l'immortalité de l'âme, en la réincarnation, en l'au delà, au nirväna, au jugement dernier...
La structure psychique de l'homme n'est-elle pas le miroir de réalité supérieure...
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire... "
Le dilemme est le suivant...
Avoir une âme, suivre son karma, et être malheureux...
Ou bien s'én départir, les laisser s'évaporer, et ne plus vivre qu'aux rythmes de ses besoins, ses habitudes, ses déraisons, ses instincts les plus bestiaux...
Sans honneur, sans morale, sans ambition...
Et ne pas se savoir heureux !!!
Vos insuccés, vos revers, vos malheurs...
Ne sont-ils pas la cause directe de vos errances, vos défaillances, vos erreurs...
En cette éclipse de foi et de spiritualité qui sévit les peuples du monde entier, dévastant les âmes, atrophiant les consciences humaines, les affligeant d'une cécité et d'une paralysie émotionnelle déconcertante...
Face à un matérialisme grossier, un scepticisme outrancier, face à un paganisme immoral et incurable baptisé progrès et même, comble de l'ironie, " civilisation "...
Les hommes sont devenus réfractaires à toutes tentatives de redressements salutaires et l'on ne saurait impunément les arracher à leurs penchants ténèbreux ni se dresser en réformateur contre un état de chose détérioré mais profondément enraciné dans les esprits, les coeurs, les moeurs, et encore moins condamner les vices invétérés et généralisés ayant, par l'intermédaire de divers supports médiatiques, gagné en ce troisième millénaire le subconscient des êtres humains.
A ce qui puis paraitre un excessif rationnalisme de la foi et de la spiritualité s'oppose désormais un irrationnel et dogmatique Laïcisme multiformes...
Une doctrine confuse vouée essentiellement aux cultes d'extases suspectes dans le but d'apaiser d'éternels et charnels tourments imprégnant le subconscient d'hommes qui se prétendent humains tout en vivant en symbiose, et en harmonie parfaite, avec leurs faiblesses et leurs imperfections...
On ne peut trouver qu'éphémère le bonheur dans le plaisir de la chair, dans l'exaltation de la vie au travers la dépendance de substances enivrantes, dans la beauté physique...
Ces bonheurs sont fragiles et ne reflettent en réalité que désespérances existentielles fondamentales et insatisfactions spirituelles...
Leurs limites sont inéxorable et ne reposent en définitive que sur l'oubli momentané de l'inéluctabilité de la mort !
Est ce là toute l'horreur grandiose du tragique et fatal destin humain que cette stérile angoisse du néant qui annihile la puissance de son amour, et le sens de sa destinée, sa vie durant...
Ce système Laïc, ultra libéral, ne sement-til pas délibérement les graines de la tentation sur le sol fertile des fantasmes et des pulsions pour égarer, désaxer, suborner, souiller et même sciemment violer l'esprit de nos contemporains !
Combien de temps en matière de moeurs et de morale les citoyens du monde entier supporteront-ils cette doctrine machiavelique et aliénante qui dégrade l'homme et la femme les ravallant, en tant quêtres humains, au rang d'animal !
Le sexe, axiome standard universel existentiel, comme unique support marketing et culturel d'une société ne revient-il pas à ce que contemporainement, et comparativement à la subtile étincelle de créativité divinement léguée à l'humanité, l'homme ne compose une symphonie que sur une seule note de musique...
Ne peigne une fresque que d'une unique couleur...
Ou n'écrive plus qu'à l'imparfait !!!
Ne vivons nous pas dans un monde incohérant, irrationnel, et décadent dans lequel l'espêce dominante par l'intellect a finalement moins de raison et de morale que les chimpanzés, ou toutes autres espèces inférieures...
Certes il est plaisant, et rassurant, de penser que l'intellect différencie l'espèce humaine de l'espèce animale...
Il est extrémement valorisant, notament pour ceux qui en possède le moins, de l'affirmer, de le penser, l'écrire, de se le dire et se le répéter...
Rien ne flatte plus en vérité notre naïf égo...
Mais si cela est vrai alors en quoi, réalistement, le fait d'être placé au sommet de l'echelle de l'évolution nous rend-il supérieurs à eux !
Il existe sur cette planète environ dix millions d'espèces terrestres et aquatiques, ces animaux sont tous doués d'un intellect moindre que le notre et, pour la plupart, disposent en contrepartie d'un instinct et de sens supérieurs aux notres en revanche ils ne possèdent aucune conscience d'êtres labiles dans le temps, tous ne pressentent leurs morts que lorsqu'elle survient, seul l'homme a conscience, sa vie durant, de l'inéluctabilité de sa fin...
" La conscience "...
Voilà ce qui, entre autre, nous distingue divinement de par notre création des espêces animales et comme il faut deux jambes aux hommes pour se tenir debout c'est leur conscience " d'être" qui, à travers le temps, ont porté l'évolution de l'espêce humaine et pousser l'homme à dominer son environnement naturel, le maîtriser, inventer, créer, innover, puis se civiliser...
C'est ainsi que l'espêce a conquis cette Terre et qu'elle règne sur cette planète mais peut-elle, sous toutes les latitudes, quotidiennement considérer son prochain comme une proie et prétendre encore à la qualité d'humaine !!!
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire... "
Oublier dieu n'est ce pas s'oublier soi même, se perdre à tout jamais...
Et percevoir dieu, ou tenter d'atteindre le nirväna, n'est ce pas tout simplement retrouver notre propre humanité
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire..."
L'humanité est désormais sommée de répondre au risque de s'égarer, en ce tournant de l'histoire humaine,...
A tout jamais !!!

Maktub
Extrait du roman " le Manteau de Lumière " -- éditions bénévent --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bilkiss.artblog.fr
assunta

avatar

Nombre de messages : 84
Age : 55
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Ven 2 Jan - 22:43

Citation :
La vie, la mort...
La mort serait-elle une autre forme de vie !!!
La mort est une illusion d'optique
(Albert Einstein)

Par rapport à tout ton extrait que tu nous fais partager, l'essentiel n'est-il pas préférable d'allumer la petite lumière en soi, plutôt que de se plaindre de l'obscurité générale (je paraphrase Confucius) ????

Montrons à travers notre vécu, notre attitude, notre changement intérieur, la beauté humaine. Cela aidera plus puissamment que de toujours valoriser ou être désespéré par rapport à ce qui ne va pas (même si c'est exprimé à travers un livre, c'est la pensée de l'auteur qui s'exprime). De plus parler de ce qui ne va pas fait croire inconsciemment que soi-même on a tout compris ou du moins plus que d'autres.
Le négatif entraîne le négatif.
Valoriser amène le positif (ce qui est plus difficile à faire), valoriser amène à prendre conscience du positif et à voir tout ce qu'il peut amener d'incroyable, notamment la puissance qu'a l'humain de se transformer à travers les dons merveilleux qu'il a en lui et qu'il (re)découvre en changeant son regard sur lui et le monde.

Il est important de connaître l'aspect négatif des choses et des êtres mais il est tout aussi important d'en démontrer leur valeur contraire et les effets incroyables et bénéfiques qu'elles produisent.

Face à chaque défaut il y a sa qualité.
L'humain doit apprendre à mettre en avant ses valeurs positives et les maintenir au premier plan, apprendre à garder un équilibre entre valeurs positives et négatives pour vivre en harmonie avec les autres dans l'amour et le respect de la façon de vivre et croire de chacun.

Merci de ton échange Maktub.
Assunta

citation de Confucius
"Il est préférable d'allumer la plus petite lumière, plutôt que de se plaindre de l'obscurité générale"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Ven 2 Jan - 23:53

L'esprit est il créativement le poison de l'esprit?

Si tout ce qui es en haut est comme ce qui est en bas; l'esprit est créateur et il est par là reponsable du nectar ou du poison que nous ingurgitons dans chaque instant. Nous sommes créateurs et par là responsable de notre malheur ou de notre bonheur. tout cela se passe dans le regard que nous avons sur les choses, de notre perception de notre environnement, de la création des images et des réprésentations que nous faisons des choses dont nous avons conscience, des illusions que nous créons, des réalités que nous inventons.

l'humain est sans cesse en création en projection, nous vivons pour la plupart dans nos mondes créés de toute pieces, basés sur les réactions que nous avons en rapport aux choses, créés sur la morale inculquée, les notions du bien et du mal, basé sur des conditionnement et de la mémoire, nous ne voyons que rarement les choses comme elles sont; nous filtrons tout et interpretons. c'est le pouvoir que nous avons, là est le poison ou le nectar, c'est un choix.

La joie ou la souffrance voici deux choses qui paraissent opposées et qui sont à mon avis deux extrèmes d'une meme chose: celle d'être. Tout est éphémère la joie comme la souffrance il n'y a que l'être qui est intemporel, mais rien n'est séparé le relatif et l'absolu sont unis à jamais.

Je suis assez d'accord avec toi assunta, mais il est difficile de juger la pensée d'un auteur sur un extrait, car souvent l'écriture d'un roman amène des personnages qui sont des thèses et des antithèses qui permettent un develloppement et ainsi dirige vers une conclusion.

Je comprends bien ce que tu veux dire assunta mais je crois que celui qui allume la lumière est tout aussi important que celui qui démonte et démontre les mécanismes grippés. Mais je suis tout à fait d'accord que se plaindre, être insatisfait amène la souffrance.

Je ne suis pas en accord maktub avec le dévelloppement de ton extrait quant à la grande déchéance dans laquelle se trouve la race humaine. C'est quelque chose que j'entends souvent et sans etre aveugle de la folie sur laquelle est basé notre système, je pense que le vrai ennemi est la peur.

Un autre truc qui m'étonne souvent; c'est la place que l'humain prends en tant que seul être conscient et intellectuel de la planete et par là le porteur de l'étincelle divine. Nous le voyons tout les jours le conscience rien que dans l'espèce humaine est trés relative d'un individu à l'autre, donc elle peut etre trés différente d'une espèce à l'autre et rien ne prouve que l'Animal n'aie aucune conscience, en fait je crois qu'on n'en sait pas grand chose et ce que l'on en connais ne se fait que par rapport à notre savoir qui est sommes toute encore bien limité.
Si je pense on peut dire que l'animal vit plus sur ses instincts c'est peut etre une haute forme d'intelligence que d'avoir laissé tombé le mental qui sépare, mais encore, je crois que nous ne pouvons pas mettre tout les animaux dans le meme sac.

Voilà je me suis certainement éloigné du sujet mais je vous remercie de m'avoir stimulé et permis de m'exprimer.

croire ou ne pas croire? il semblerait que la croyance soit le baton du pelerin humain, le moteur du coeur, par la le poison et le nectar, et l'un deviens vite l'autre.

Tout change.

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux


Dernière édition par sébastien le Sam 3 Jan - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Sam 3 Jan - 13:56

la mort serait-elle une forme de vie ??


(
Sujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire " Aujourd'hui à 11:40

j'aime beaucoup cette phrase ;
la mort est-elle une forme de vie ?,

je ne crois pas a la mort tel que nous la considérons , comme la fin de notre existence , mais plutôt comme un renouvellement de celle-ci , une porte se ferme une autre s'ouvre la vie continue , autrement ,être parce que nous croyons que nous ne sommes pas fait que de chair et de sang , mais aussi d'esprit et d'âmes , la est un des mystère de notre existence .être relier au tout puissant tout le temps .il ne peut en être autrement , sinon nous serions comme une lampe qui ne serait pas relier a la source d'énergie , nous serions éteint et notre vie vide de sens .pour toutes choses il faut remonter a la source .

s'éloigner de la source est une grave erreur et vivre selon ses instincts sans se soucier le moins du monde de notre "après" me parait "suicidaire" pour le moins spirituellement parlant .
la prise de conscience ;
"vindica te tibi" (réclame à toi-même le bien que tu t'es volé )sénéque).nous fait accéder à la liberté .
il ne faut jamais perdre de vue que dieu nous a fait a son image , éternel comme lui , par contre pour accéder à sa gloire , il nous faut prendre conscience que cette divinité nous demande quelques efforts .
le monde sombre de plus en plus dans l'individualisme forcené , l'égoïsme , il serait grand temps de redresser la barre en faveur d'une société plus "humaine" si tenté que cela veuille dire encore quelque chose pour le plus grand nombre .revenir a des valeurs plus justes , plus a même de nous faire voir la vie sous un autre angle , retrouvé ces valeurs pour que tous puissions vivres en adéquations avec notre "moi" profond .
la banalisation de la violence , des images chocs via la télé ou bien internet fait que nous sommes "blasés "et nous perdons petit à petit le peu d'humanité qu'il nous reste .
saurons nous "prendre le virage" ?????.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aime
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 3509
Age : 48
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Sam 3 Jan - 17:12

ëtre ou ne pas être
croire ou ne pas croire !

En m^me temps on est la !
alors ques qu'on fait avec tous nos atomes !
hein !?

_________________
La Vie est dans le regard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la sorciere blanche
animatrice
avatar

Nombre de messages : 11834
Age : 36
Localisation : parc des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Sam 3 Jan - 17:40

un puzzle lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maktub



Nombre de messages : 8
Age : 58
Localisation : 03360
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Dim 4 Jan - 9:39

La mort n'est pas une illusion d'optique ( malheureusement )
La mort est un mystère derrière laquelle se dissimule nos craintes et toutes les hypothèses permettant d'expliquer la vie.

Que faire de nos atomes...
Tenter de les conserver le plus longtemps possible pour, au travers ce trésor nommé corps, conserver précieusement cette vie...

L'esprit est à la fois le remède et le poison de l'esprit !

C'est parce que notre esprit est temporellement prisonnier de la matière, et que cette vie est transitoire, que l'ensemble de nos perceptions physique sont en réalité subjectives et illusoires ainsi l'esprit est, selon l'usage que l'on en fait, le remède ou le poison de l'esprit

Maktub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bilkiss.artblog.fr
sébastien
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4652
Localisation : dans les forets d'ardenne
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   Mar 6 Jan - 14:14

Lesmots sont le prolongement de notre pensée, par eux on en apprend énormément sur notre façon de voir de percevoir les choses. écoutons nous discourir et nous commencerons à connaitre le monde.

"Connais toi et tu connaitras l'univers."

_________________
La Porte est en dedans.

La seule mesure de la vérité est l'efficacité.
Pierre Daimant Minéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "   

Revenir en haut Aller en bas
 
" être ou ne pas être, croire ou ne pas croire "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Egypte antitique : "Autrefois les chats étaient vénérés comme des Dieux..."
» "Il prit sa Badollet et s'enquit de savoir où il allait"
» "L'annuaire des Gîtes et Chambres d'hôtes d'Alsace": Un annuaire régional gratuit
» PETITION : PEROU "STOP au ligotage d'un condor sur le dos d'un taureau"
» "Hublot est à l'horlogerie ce que la pyramide est au Louvre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oasis du partage :: forums publics :: Textes et poésies :: citations, proverbes, aphorismes et autres ...-
Sauter vers: